Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Cancer
17-OH-progestérone (17-hydroxyprogestérone): qu'est-ce que c'est, la norme chez les femmes et les hommes par âge, les raisons des écarts par rapport à la norme, le décodage des résultats du test pour 17-opc
2 Iode
Quel est le danger d'une augmentation de la testostérone pendant la grossesse
3 Des tests
Que faire si la prolactine est élevée?
4 Pituitaire
Pourquoi le diabète de Lada est-il dangereux - Symptômes d'un diagnostic latent
5 Iode
Lequel vaut mieux - Duphaston ou Utrozhestan ?
Image
Principal // Larynx

17-OH-progestérone - qu'est-ce que c'est?


La 17-OH-progestérone (17-hydroxyprogestérone) est une hormone stéroïde, un progestatif mineur, qui est produite par le corps jaune des ovaires et du cortex surrénalien. La 17-OH-progestérone est formée à partir de la progestérone et de la 17-hydroxypregnénolone. Cette hormone diffère de la progestérone par la présence d'un radical hydroxyle (OH) supplémentaire au 17e atome de carbone dans le squelette stéroïde.

Physiologiquement, le niveau de 17-OH-progestérone augmente dans les situations stressantes, en cas de peur, de colère, de surmenage mental.

La 17-OH-progestérone est un intermédiaire dans la synthèse du cortisol et de certaines autres hormones dans les glandes surrénales. Lorsqu'une personne a peur ou est en danger, la 17-hydroxyprogestérone favorise la circulation sanguine vers le cœur et les muscles. En état de stress, il est également responsable de la brûlure de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

L'hormone sert de régulateur de la fonction reproductrice, affecte la capacité d'une femme à concevoir et à porter un enfant. En cas d'implantation réussie d'un ovule fécondé, la concentration de l'hormone dans le sang augmente. Une grande quantité de 17-OH-progestérone est produite par le placenta pendant la grossesse (la production d'hormones augmente de manière significative au troisième trimestre de la grossesse et diminue fortement plusieurs jours avant l'accouchement). Si la fécondation n'a pas eu lieu, le niveau de l'hormone diminuera à nouveau au début de la phase de folliculine du cycle menstruel suivant. La 17-hydroxyprogestérone peut également métaboliser la principale hormone sexuelle masculine, la testostérone.

La concentration de 17-OH-progestérone dans le sang dépend de l'heure de la journée; par conséquent, son niveau est mesuré en tenant compte des fluctuations quotidiennes. La concentration la plus élevée de 17-hydroxyprogestérone dans le sang est observée le matin (après 9h00). De plus, le contenu de l'hormone varie avec l'âge, et chez la femme, avec la phase du cycle menstruel. Le niveau de 17-OH-progestérone augmente légèrement vers le milieu du cycle menstruel et ne change pas pendant la phase lutéale. Dans un état normal, la quantité d'hormone dans le sang est négligeable.

Taux de 17-OH-progestérone

La quantité normale d'hormone diffère entre les hommes et les femmes. La norme de 17-OH-progestérone chez la femme, en fonction de la phase du cycle menstruel, est:

  • dans la phase folliculaire - 1,25–8,25 nmol / l;
  • au milieu du cycle - 0,9–4,25 nmol / l;
  • dans la phase lutéale - 1,0-11,5 nmol / l.

Des épisodes fréquents d'augmentation du taux de 17-OH-progestérone affectent négativement l'état du tissu cérébral et peuvent conduire au développement d'une encéphalopathie.

  • au premier et au deuxième trimestre - 3,55–20,0 nmol / l;
  • au troisième trimestre - 3,75-33,3 nmol / l.

Chez les hommes, la teneur en 17-hydroxyprogestérone dans le sang est normalement de 1,5 à 6,35 nmol / l.

Dans différents laboratoires, les normes peuvent différer selon la méthode de recherche et les unités de mesure adoptées..

Test sanguin pour la teneur en hormones

Un prélèvement sanguin pour l'analyse de la 17-OH-progestérone chez la femme est généralement effectué du troisième au cinquième jour du cycle. Pour obtenir un résultat fiable pour l'étude, vous devez vous préparer correctement. Vous devez faire un don de sang le matin à jeun, avant de pouvoir boire de l'eau, mais pas plus de deux verres.

La détermination en laboratoire de la concentration de 17-hydroxyprogestérone est prescrite pour les indications suivantes:

  • planification de la grossesse;
  • Irrégularités menstruelles;
  • l'infertilité chez les femmes;
  • fausse couche;
  • hirsutisme;
  • saignements utérins intermenstruels;
  • douleur des glandes mammaires;
  • syndrome prémenstruel sévère;
  • suspicion d'hyperplasie du cortex surrénalien;
  • vérifier l'efficacité du traitement des maladies surrénales.

Étant donné qu'une augmentation du niveau de cette hormone peut être due à des raisons physiologiques (par exemple, grossesse), un test d'effort et des tests génétiques peuvent être nécessaires pour confirmer le processus pathologique..

Dans certains cas, une détermination supplémentaire de la concentration d'autres hormones (progestérone, estradiol, hormone lutéinisante et folliculo-stimulante) peut être nécessaire.

Lorsqu'une personne a peur ou est en danger, la 17-hydroxyprogestérone favorise la circulation sanguine vers le cœur et les muscles. En état de stress, il est également responsable de la brûlure de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

De plus, un ensemble de mesures diagnostiques peut inclure un examen échographique des glandes surrénales, des organes abdominaux et du petit bassin, une imagerie par résonance magnétique et / ou calculée, des méthodes de recherche sur les radionucléides, etc..

Causes de l'augmentation et de la diminution de la 17-OH-progestérone

Une concentration réduite de 17-OH-progestérone est observée avec les pathologies suivantes:

  • pseudohermaphrodisme chez les hommes (altération de la formation du corps masculin causée par une altération de la production de progestérone);
  • insuffisance surrénalienne congénitale ou acquise;
  • Maladie d'Addison (hypocorticisme).

Physiologiquement, le niveau de 17-OH-progestérone augmente dans les situations de stress, en cas de peur, de colère, de stress mental.

Une augmentation pathologique de la concentration de 17-hydroxyprogestérone dans le sang est observée avec l'hyperplasie congénitale des surrénales due à une carence en enzyme 21-hydroxylase (la maladie la plus courante du groupe des troubles de la stéroïdogenèse). Habituellement, la 17-OH-progestérone est élevée dans les néoplasmes surrénaliens et ovariens, le syndrome des ovaires polykystiques et les irrégularités menstruelles. En outre, les raisons de l'augmentation comprennent la prise de médicaments à base de progestérone, le jeûne ou le suivi d'un régime strict..

Symptômes de taux élevés et faibles de 17-OH-progestérone

Signes d'augmentation des taux de 17-OH-progestérone dans le sang:

  • violation du cycle menstruel;
  • excès de croissance et cheveux clairsemés;
  • changements de la concentration de glucose dans le sang;
  • acné;
  • sensibilité aux maladies infectieuses.

Une grande quantité de 17-OH-progestérone est produite par le placenta pendant la grossesse (la production d'hormones augmente considérablement au troisième trimestre de la grossesse et diminue fortement plusieurs jours avant l'accouchement).

En l'absence de correction rapide, le patient développe une hypertension artérielle, une résistance à l'insuline, un diabète sucré, une cholestérolémie, une athérosclérose, une pathologie du système cardiovasculaire. Une augmentation prolongée de la concentration de cette hormone peut entraîner le développement de troubles mentaux, des états dépressifs, la formation d'ulcères du tractus gastro-intestinal et une altération de la circulation cérébrale. Des épisodes fréquents d'augmentation du taux de 17-OH-progestérone affectent négativement l'état du tissu cérébral et peuvent conduire au développement d'une encéphalopathie.

Un signe d'un faible taux d'hormones est un assombrissement de la peau, en particulier dans les plis naturels..

Correction de l'hormone 17-OH-progestérone

Les méthodes de correction de la quantité d'hormone 17-OH-progestérone dans le sang dépendent de la cause qui a provoqué le développement de l'état pathologique.

L'automédication, en particulier avec l'utilisation de médicaments pharmacologiques, avec une augmentation ou une diminution de la 17-hydroxyprogestérone est inacceptable, car elle présente un risque élevé de complications. L'utilisation de tout médicament pour cette pathologie est effectuée strictement sous surveillance médicale..

Le traitement médicamenteux pour une hormone élevée comprend généralement l'administration de glucocorticostéroïdes. Pour réduire le niveau de 17-OH-progestérone, qui a augmenté dans le contexte de changements organiques (par exemple, en raison de processus tumoraux), un traitement chirurgical et médicamenteux combiné est utilisé pour éliminer la cause fondamentale et la normalisation ultérieure des niveaux hormonaux..

Sous stress, la 17-OH-progestérone est responsable de la combustion de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

Avec une 17-hydroxyprogestérone élevée, une alimentation enrichie en vitamines est nécessaire. L'alimentation quotidienne comprend des fruits et légumes riches en vitamine C (citron, groseilles, kiwi, chou, poivrons, églantier, etc.), thé vert, café, fruits secs, pommes de terre, carottes, oignons, persil, betteraves, pois. Limitez votre apport en protéines en même temps.

La normalisation de la 17-hydroxyprogestérone abaissée est réalisée à l'aide d'un traitement hormonal substitutif avec des médicaments à base de progestérone. Le traitement par progestérone pure (administré par injection intramusculaire) dure généralement environ dix jours.

17-hydroxyprogestérone (17-OPG)

La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol, une hormone produite par les glandes surrénales qui est impliquée dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, le maintien de la pression artérielle et la régulation du système immunitaire.

17-hydroxyprogestérone, 17-OHP, 17-OH progestérone, progestérone -17-OH.

Immunoessai (ELISA).

Ng / ml (nanogramme par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse.
  • En l'absence d'instructions du médecin, les femmes doivent être testées le 3 à 5 jour du cycle menstruel..

Informations générales sur l'étude

Le test détermine la quantité de 17-hydroxyprogestérone (17-OPG) dans le sang. La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol et est utilisée par l'organisme pour le produire.

Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales qui intervient dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, dans le maintien d'une pression artérielle normale et dans la régulation de l'activité du système immunitaire. La production de cortisol est stimulée par l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui est produite par l'hypophyse. La concentration de cortisol fluctue généralement au cours de la journée, le niveau d'hormones atteignant un sommet à 8 heures du matin, puis diminuant le soir. De plus, les niveaux de cortisol sanguin augmentent en présence de maladie et de stress..

Plusieurs enzymes spéciales sont nécessaires pour former le cortisol. Lorsqu'un ou plusieurs d'entre eux font défaut ou que leur fonction est altérée, des quantités anormales de cortisol et de ses précurseurs se forment, ce qui entraîne une accumulation de 17-hydroxyprogestérone dans le sang. Les glandes surrénales utilisent un excès de 17-hydroxyprogestérone tout en produisant beaucoup d'androgènes. Des androgènes excessifs, à leur tour, peuvent provoquer une masculinisation, favoriser le développement de caractéristiques sexuelles masculines, non seulement chez les hommes, mais aussi chez les femmes..

Ainsi, la carence héréditaire en enzymes spéciales et, par conséquent, une quantité excessive d'androgènes conduisent à tout un groupe de troubles fonctionnels dans le corps, connus collectivement sous le nom d '«hyperplasie surrénalienne». Le plus souvent, elle est causée par une carence en enzyme 21-hydroxylase, qui est à l'origine de la maladie dans 90% des cas. L'hyperplasie surrénale est héréditaire sous une forme légère ou sévère.

Dans les cas plus graves d'hyperplasie congénitale des surrénales, une carence en 21-hydroxylase et des niveaux excessifs d'androgènes peuvent entraîner la naissance d'un bébé de sexe féminin avec des organes génitaux non exprimés, ce qui rend difficile la détermination du sexe du bébé. Les garçons atteints de cette maladie semblent normaux à la naissance, mais par la suite, leurs caractéristiques sexuelles commencent à se développer prématurément. Chez les filles, l'hirsutisme est probable, d'abord dans l'enfance puis pendant la puberté, puis des menstruations irrégulières se produisent et des signes de masculinisation apparaissent. Près de 75% des patients des deux sexes atteints d'un déficit en 21-hydroxylase dans l'hyperplasie congénitale des surrénales produisent moins d'aldostérone, une hormone qui régule la rétention de sel. Pour les nouveau-nés des deux sexes, cela peut conduire à une «crise de perte de sel» potentiellement mortelle: ils ont trop de liquide dans leur corps et donc trop de sel est excrété dans les urines. Il arrive que les patients présentant ces symptômes présentent de faibles taux de sodium sanguin (hyponatrémie), des taux élevés de potassium (hyperkaliémie), de faibles taux d'aldostérone et une augmentation de l'activité rénine. Cette forme sévère, bien que moins courante, de la maladie est souvent détectée lors d'un examen médical préventif des nouveau-nés..

Avec une forme plus douce et la plus courante de la maladie, seule une carence enzymatique partielle peut être observée. Parfois, cette forme est appelée hyperplasie surrénalienne congénitale tardive ou non classique - ses symptômes peuvent se manifester à tout moment dans l'enfance, pendant la puberté ou chez les adultes. Cependant, ils peuvent être légers, peut-être leur développement lent avec le temps. Et bien que cette forme d'hyperplasie surrénale ne constitue pas une menace pour la vie, elle reste dangereuse avec des problèmes de croissance, avec le développement du corps, ainsi qu'une puberté anormale chez les enfants, ce qui peut entraîner une infertilité supplémentaire..

75% des nouveau-nés présentant une carence en 21-hydroxylase causée par une hyperplasie surrénalienne produisent également moins d'aldostérone, une hormone qui régule la rétention de sel dans les cellules. La perte de trop de liquide et de sel avec l'urine menace d'insuffisance aiguë du cortex surrénalien et de la soi-disant crise de perte de sel.

À quoi sert la recherche?

  • Pour un examen médical préventif des nouveau-nés - afin de savoir si le bébé a une hyperplasie congénitale des surrénales ou une maladie héréditaire causée par des mutations génétiques spécifiques associées à une carence en enzymes impliquées dans la formation du cortisol. Près de 90% des cas d'hyperplasie congénitale des surrénales sont causés par des mutations du gène CYP21A2, ce qui entraîne une carence en 21-hydroxylase et une accumulation de 17-hydroxyprogestérone dans le sang..
  • Pour dépister l'insuffisance surrénalienne congénitale avant l'apparition des symptômes, ou pour confirmer l'hyperplasie surrénalienne si les symptômes sont déjà présents.
  • Pour le diagnostic de l'hyperplasie congénitale des surrénales chez les enfants plus âgés et les adultes qui ont une forme plus légère d'hyperplasie «tardive». Dans le cas d'un diagnostic de déficit enzymatique 21-hydroxylase, un traitement est prescrit qui supprime la production d'hormone adrénocorticotrope et remplace le cortisol déficient par des hormones glucocorticoïdes. Dans le même temps, l'analyse de la 17-hydroxyprogestérone peut être périodiquement nécessaire pour surveiller l'efficacité du traitement..
  • Avec des tests pour d'autres hormones - pour exclure l'hyperplasie surrénalienne chez les patients présentant des symptômes tels que l'hirsutisme et des irrégularités du cycle menstruel.
  • Surveiller l'état des femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, de l'infertilité et, à l'occasion, surveiller l'état des patientes chez lesquelles on soupçonne un cancer des surrénales ou des ovaires.

Quand l'étude est prévue?

  • Avec un examen médical préventif des nouveau-nés. Lorsque des taux plus élevés sont obtenus, il est répété pour confirmer le résultat initial. Il peut être prescrit si l'enfant présente des symptômes d'insuffisance surrénalienne ou des troubles associés à la perte de sels par l'organisme. Les signes de maladie peuvent inclure la léthargie, la faiblesse, le manque d'appétit, la déshydratation, l'hypotension.
  • Si vous soupçonnez une hyperplasie congénitale des surrénales chez un enfant (organes génitaux indistincts, signes de masculinisation, acné et pilosité pubienne précoce). Parfois - si vous soupçonnez une forme plus légère (tardive) d'hyperplasie congénitale des surrénales chez les enfants plus âgés ou chez les patients adultes.
  • Pour les filles et les femmes souffrant d'hirsutisme, d'irrégularités menstruelles, de masculinisation ou d'infertilité (ces symptômes sont très similaires à ceux du syndrome des ovaires polykystiques).
  • Périodiquement en cas de déficit en enzyme 21-hydroxylase (pour contrôler l'efficacité du traitement).

17 OH-Progestérone. La norme chez la femme par âge, en phase folliculaire, chez la femme enceinte. Table

17 L'OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée chez la femme par les tissus des gonades, du cortex surrénalien et du placenta pendant la période de gestation. Les indicateurs de la norme de cette substance varient en fonction du jour du cycle menstruel, de l'âge et de la présence possible de maladies du système reproducteur.

Fonctions dans le corps

17 OH-Progestérone est une hormone sexuelle qui affecte le fonctionnement des organes génitaux internes.

Si les indicateurs de ce stéroïde d'une femme sont dans les limites normales, il remplit pleinement les fonctions physiologiques suivantes:

  • régule les phases du cycle menstruel (à des jours différents, une concentration différente de l'hormone sexuelle est enregistrée, ce qui peut augmenter fortement, puis diminuer à nouveau au minimum);
  • participe au processus de la puberté (une augmentation du niveau d'hormone stéroïde chez les adolescentes, assure le plein développement des organes génitaux internes et la formation de la fonction reproductrice);
  • en combinaison avec l'activité biochimique d'autres hormones sexuelles, il favorise la maturation de l'ovule et sa libération dans la cavité utérine (c'est une fonction importante de l'hormone stéroïde, sans laquelle il est impossible de concevoir un enfant);
  • agit comme un régulateur du processus de mise bas du fœtus, de son développement stable dans l'utérus et de la naissance après 9 mois.
  • participe à des processus visant les réactions biochimiques de la 17 OH-Progestérone avec d'autres hormones stéroïdes nécessaires au maintien de la fonction stable du système reproducteur féminin.

Dans le cas où le corps n'aurait pas l'activité hormonale de la 17 OH-Progestérone, les femmes n'auraient pas un cycle menstruel stable, il serait impossible de concevoir, de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé à l'heure fixée.

Comment et dans quelles conditions est-il produit

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est déterminée par une étude biochimique du sang veineux) est une hormone sexuelle féminine, qui est un produit de la synthèse métabolique des stéroïdes progestérone et 17-hydroxypregénolone.

Dans les plus grandes quantités, la 17 OH-Progestérone est produite par les glandes surrénales et, avec le flux sanguin, se propage à travers les tissus des organes internes, et assure également la régulation des fonctions du système reproducteur.

Sous l'influence de processus métaboliques, la partie résiduelle de la 17 OH-Progestérone, qui est conservée dans les tissus des glandes surrénales, entre en interaction chimique avec la substance 21-hydroxylase et 11-b-hydroxylase. Ensuite, le stéroïde est converti en cortisol, qui est également utilisé par le corps féminin pour le fonctionnement stable des organes génitaux..

Selon l'état du corps féminin, la phase du cycle menstruel, la 17 OH-Progestérone peut également être convertie en une autre substance hormonale - l'androstènedione, qui est un précurseur de l'estradiol et de la testostérone.

En plus du tissu surrénalien, la 17 OH-Progestérone est produite par les ovaires. L'activité sécrétoire de ces glandes endocrines se produit dans les 1-2 premiers jours du cycle menstruel. Ensuite, les appendices arrêtent pratiquement la production de ce stéroïde, et sa synthèse principale est réalisée par les tissus surrénaliens.

Le matin, la concentration de l'hormone est la plus élevée. Tout au long de la journée, le niveau de stéroïdes diminue, mais reste stable. La nuit, la concentration de 17 OH-Progestérone est la plus faible en raison d'une diminution de l'activité des glandes surrénales et des organes du système reproducteur féminin.

Après la conception de l'enfant, le développement actif du fœtus a commencé, puis le placenta commence également à synthétiser l'hormone stéroïde. La concentration de 17 OH-Progestérone varie selon le trimestre de la grossesse. À différentes périodes du développement fœtal, le niveau de cette hormone est surveillé par des médecins lors des examens de routine d'une femme.

Une diminution de la concentration d'un stéroïde pendant la grossesse peut indiquer un état pathologique du placenta.

Les filles qui sont nées prématurément ont un taux élevé de 17 OH-Progestérone dans le sérum sanguin. Au cours des 7 premiers jours de la vie indépendante, la concentration du stéroïde revient à la normale et l'utilisation de médicaments spéciaux n'est pas nécessaire. Chez les enfants nés à temps, de telles réactions du corps ne se produisent pratiquement pas..

Avant la puberté, la 17 OH-Progestérone est produite en petites quantités. Sa concentration augmente considérablement lorsque la fille atteint l'âge de 11-12 ans.

Il s'agit d'une période de formation active des organes génitaux internes, ainsi que d'acquisition de la fonction reproductrice. Le niveau maximal de stéroïdes est enregistré à l'âge adulte, lorsqu'une femme commence à avoir une vie sexuelle, a un cycle menstruel stable.

Le tableau des indicateurs est normal

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie par un examen complet dans un laboratoire biochimique) est une hormone sexuelle dont la concentration varie en fonction de l'âge du patient, de la phase du cycle menstruel, de la présence de maladies concomitantes du système reproducteur, du trimestre de la grossesse.

Le tableau ci-dessous montre les indicateurs du taux d'hormone stéroïde pour le corps féminin:

Âge, phase du cycle menstruel, période de développement fœtal pendant la grossesseIndicateurs de norme (unité de mesure ng / ml)
Enfant de moins de 2 mois.0,96 à 10,46
Enfants à partir de 2 mois jusqu'à 1 an0,66 à 2,81
Indicateurs pour un enfant âgé de 1 à 10 ans0,2 à 0,8
Indicateurs pour les filles de 11 à 17 ans, tenant compte de la période de puberté sur l'échelle de Tanner1 stade de développement sexuel - de 0,03 à 0,9

2ème stade du développement sexuel - de 0,05 à 1,15

3 stades de développement sexuel - de 0,1 à 1,38

4 stades de développement sexuel - de 0,29 à 1,8

5 étapes du développement sexuel - de 0,24 à 1,75

Femmes adultes âgées de 18 à 59 ans, en tenant compte de la phase du cycle menstruelPhase folliculaire - de 0,4 à 1,51

Phase lutéale 1,00 à 4,51

Indicateurs normaux pour les femmes âgées de 60 ans et plus qui sont en période postménopausique0,13 à 0,51
De 1 à 6 semaines de grossesse1,32 à 3,30
7-14 semaines de grossesse1,1 à 2,8
De 15 à 24 semaines de grossesse1,65 à 4,62
De 25 à 33 semaines de grossesse1,98 à 10,2
De 34 à 40 semaines de grossesse2,64 à 13,20

Les indicateurs ci-dessus de la norme du niveau de 17 OH-Progestérone sont caractéristiques pour les femmes d'un groupe d'âge particulier, de la phase du cycle menstruel et de la période de grossesse. Ils sont pris en compte par les médecins lors d'un diagnostic complet de l'organisme, déterminant les performances des tissus surrénaliens et le taux d'hormones sexuelles féminines.

Symptômes de la montée et de la chute

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est déterminée par un test sanguin biochimique) est une hormone stéroïde dont une augmentation de la concentration se manifeste par les symptômes suivants:

  • diverses violations du cycle menstruel, qui peuvent se traduire par un écoulement trop abondant, des menstruations prolongées;
  • une sensation de douleur ou de tiraillement localisée dans le bas de l'abdomen;
  • inflammation des appendices utérins, dont le développement s'accompagne de douleurs de la colonne lombaire;
  • l'incapacité de concevoir un enfant (dans la pratique médicale, il existe des cas cliniques où une concentration trop élevée d'hormone stéroïde se manifestait exclusivement par ce symptôme);
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien, qui entraîne le développement d'autres maladies associées à une perturbation du travail de cet organe;
  • diminution de la libido, qui peut survenir chez les femmes de différents groupes d'âge.

Une diminution du taux de 17 OH-Progestérone s'accompagne de symptômes qui ressemblent extérieurement à ceux de la maladie d'Addison.

Une femme subit les conditions pathologiques suivantes du corps:

  • sensation de fatigue chronique, qui avec le temps s'aggrave dans sa manifestation;
  • nausées et vomissements sévères;
  • une irritabilité accrue, des accès de rage et de colère déraisonnables;
  • hyperpigmentation de la peau avec la plus grande formation de taches dans les endroits exposés au soleil;
  • épisodes prolongés de dépression;
  • une sensation de soif persistante avec un apport hydrique abondant (ce symptôme est confondu à tort avec la manifestation des premiers signes de diabète);
  • faiblesse croissante des fibres musculaires, qui augmente après une tentative d'effectuer des actions énergivores;
  • perte de poids rapide;
  • manque d'appétit, qui se transforme périodiquement en une forte sensation de faim avec une envie d'aliments aigres et salés;
  • le développement d'une hypotension orthostatique, lorsqu'une femme souffre d'une pression artérielle trop basse, qui diminue encore plus après avoir essayé de se lever du lit et de se mettre debout;
  • une augmentation de la concentration de potassium dans le sang;
  • diminution de la sensibilité des membres inférieurs, qui est une complication du déséquilibre hormonal;
  • violation de la fonction digestive du tube digestif et diarrhée;
  • tremblement récurrent des membres supérieurs et de la tête, qui s'intensifie au moment de l'excitation;
  • un sentiment inexpliqué d'anxiété et d'anxiété, qui survient soudainement, puis disparaît tout de même sans prendre de sédatifs;
  • violation de l'activité rythmique du cœur, qui se manifeste le plus souvent sous la forme d'une tachycardie;
  • une augmentation du taux d'éosinophiles dans le sang;
  • une augmentation de la quantité d'urine excrétée;
  • une diminution de la concentration de glucose dans le sang et l'apparition de signes d'hypoglycémie;
  • règles irrégulières ou disparition complète des règles;
  • violation de la fonction reproductrice du corps et incapacité de concevoir un enfant;
  • déshydratation du corps dans le contexte d'un apport hydrique abondant, qui est presque immédiatement excrété par les reins sous forme d'urine.

Tous les symptômes ci-dessus d'une diminution du taux de 17 OH-Progestérone ont une gravité de manifestation différente, en fonction de la faible concentration de l'hormone stéroïde. On pense qu'une diminution du niveau d'hormone stéroïde comporte beaucoup plus de dangers qu'une augmentation de la concentration de 17 OH-Progestérone.

Raisons de la promotion et de la rétrogradation

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie en fonction des résultats du diagnostic du fond hormonal féminin) - une hormone stéroïde, dont une diminution du niveau peut être causée par la présence des maladies ou conditions pathologiques suivantes du corps:

  • insuffisance surrénalienne congénitale (cette pathologie est associée à des anomalies de la formation intra-utérine du fœtus, lorsque les tissus de l'organe ne se développent pas complètement et après la naissance de l'enfant, ils ne remplissent pas leurs fonctions physiologiques pour la synthèse de l'hormone 17 OH-Progestérone);
  • diagnostiquer la maladie d'Addison chez une femme, qui se déroule sous une forme chronique ou aiguë;
  • néoplasmes bénins et oncologiques localisés dans les tissus des glandes surrénales, perturbent le fonctionnement de l'organe, entraînent une absence complète ou une diminution significative de la production d'hormone stéroïdienne;
  • intoxication du corps par des sels de métaux lourds ou de composés chimiques dont les substances actives entraînent la destruction des tissus surrénaliens;
  • une caractéristique héréditaire du corps, lorsque les glandes endocrines ne fournissent pas au corps une quantité suffisante de l'hormone 17 OH-Progestérone (cette raison d'un taux réduit de stéroïdes est l'une des plus courantes).

Une augmentation de la concentration de l'hormone est également une pathologie qui nécessite une élimination par la prise de médicaments, un traitement chirurgical ou une correction du mode de vie.

Un niveau trop élevé de 17 OH-Progestérone peut être causé par les raisons suivantes:

  • infertilité primaire ou secondaire acquise à la suite de maladies précédemment transférées des organes du système reproducteur, qui ont provoqué leur dysfonctionnement;
  • tumeurs bénignes et cancéreuses des ovaires, ainsi que d'autres appendices utérins;
  • violation temporaire du cycle menstruel, en raison de l'influence de divers facteurs (en présence de cette raison, une augmentation du niveau d'hormone stéroïde est de nature à court terme et le problème lui-même est éliminé immédiatement après la stabilisation du cycle);
  • hyperplasie du cortex surrénalien, acquise au cours du développement intra-utérin du fœtus.

L'augmentation du niveau de 17 OH-Progestérone est la plus dangereuse car la substance hormonale peut provoquer un développement sexuel précoce chez les filles, entraînant des perturbations dans le fonctionnement du système reproducteur. Déterminer les causes du déséquilibre hormonal est la tâche principale de la période d'organisation d'un traitement de qualité.

Indications pour la recherche

Une analyse du niveau de 17 OH-Progestérone est indiquée pour les femmes qui ont les problèmes de santé suivants:

  • violation du cycle menstruel;
  • tous les types de tumeurs surrénales;
  • hirsutisme;
  • impossibilité de concevoir un enfant;
  • déficit en substances 11-hydroxylase et 21-hydroxylase;
  • manifestations d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines;
  • diminution de la libido.

Les indications pour tester le niveau d'hormone stéroïde sont déterminées par un gynécologue ou un endocrinologue qui examine et traite le patient.

Comment déterminer

La détermination du niveau de 17 OH-Progestérone est effectuée dans un laboratoire, qui est équipé de tout le matériel nécessaire et de la base technique pour mener ce type de recherche. Le sang veineux est utilisé comme matériel biologique soumis à une analyse biochimique..

La durée moyenne d'une procédure de diagnostic est de 3 à 8 heures, ce type de recherche est réalisé dans des établissements de santé privés et publics. Le coût moyen de l'analyse est de 1500 à 2000 roubles.

Préparation et analyse

L'étude du sang veineux pour le niveau de 17 OH-Progestérone ne nécessite pas de procédures de préparation complexes. La règle principale pour collecter du matériel biologique et obtenir les données les plus fiables est la sélection du sang veineux le 3 à 5 jour du cycle menstruel..

Pendant cette période, la concentration de l'hormone stéroïde est optimale, et tout changement de son niveau vers une diminution ou une augmentation sera déterminé à l'aide d'une étude de laboratoire..

Le don de sang veineux est effectué le matin entre 8h et 11h.Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures avant la visite du laboratoire.

A la veille de l'analyse, il est interdit de consommer des boissons alcoolisées, des drogues et des médicaments hormonaux. Si une femme prend d'autres médicaments, elle doit en informer son médecin traitant et le spécialiste qui sélectionne le sang..

Décoder les résultats

Afin de déchiffrer indépendamment les résultats d'une analyse biochimique du sang veineux au niveau de 17 OH-Progestérone, vous devez mettre la main sur les résultats d'une étude de laboratoire et comparer son contenu avec des indicateurs normaux..

Dans ce cas, il faut prendre en compte la phase du cycle menstruel au cours de laquelle le sang a été prélevé, l'âge de la femme, la présence ou l'absence de grossesse. Une diminution ou une augmentation de la concentration d'hormone stéroïde est une raison de consulter un endocrinologue, un gynécologue, un examen complet des glandes surrénales, des ovaires et d'autres organes du système reproducteur féminin.

Comment rebondir

La restauration du niveau normal de 17 OH-Progestérone implique l'utilisation d'un traitement symptomatique. Il consiste à éliminer les causes qui provoquent un déséquilibre hormonal.

Médicaments

L'utilisation d'un traitement médicamenteux n'est indiquée qu'en cas de diminution du taux d'hormone stéroïde.

Pour cela, les remèdes suivants sont utilisés pour compenser le dysfonctionnement des glandes surrénales:

  • Dexaméthasone - injecté une fois par jour par voie intraveineuse à l'aide d'un compte-gouttes, en ajoutant 0,5 à 9 mg du médicament à une solution de chlorure de sodium à une concentration de 0,9% (le coût du médicament est de 45 roubles par 1 ampoule);
  • Le radeau est une solution injectable, qui est injectée par voie intraveineuse à raison de 8 à 10 mg par jour, mais à la discrétion du médecin, la posologie peut être augmentée (le prix du médicament est de 380 roubles par paquet de 10 ampoules);
  • Betaspan depot est un médicament injectable qui est injecté profondément dans le muscle fessier, 1 à 2 ml par jour (le coût du médicament est de 350 roubles);
  • Dépôts - le médicament est destiné à être injecté, il est prescrit sous forme d'injections intramusculaires de 1 à 2 ml par jour (le coût moyen d'un médicament est de 850 roubles).

La durée d'utilisation des médicaments ci-dessus et la posologie sont déterminées par le médecin traitant, en fonction de la gravité du dysfonctionnement surrénalien, ainsi que du taux de 17 OH-Progestérone dans le sang de la femme..

Méthodes traditionnelles

Les thérapies alternatives ne sont pas utilisées pour traiter les maladies surrénales, qui peuvent diminuer ou augmenter la synthèse des hormones stéroïdes. L'utilisation de décoctions et de teintures à base de plantes médicinales peut ne pas apporter d'effet positif, ainsi que provoquer une détérioration du bien-être.

Autres méthodes

Dans les cas où la pharmacothérapie n'apporte pas de résultat positif ou si des maladies sont diagnostiquées qui excluent l'utilisation de médicaments, une intervention chirurgicale est utilisée.

L'opération est indiquée pour les néoplasmes tumoraux dans les glandes surrénales et les tissus ovariens. L'ablation des néoplasmes bénins ou oncologiques est réalisée sous anesthésie locale à l'hôpital du service chirurgical. Les indications de la chirurgie sont déterminées individuellement par le médecin traitant sur la base des résultats d'un examen diagnostique.

17 OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui régule le fonctionnement du système reproducteur féminin, participe au maintien de la stabilité du cycle menstruel.

Si la concentration de cette substance dans le corps d'une femme est normale, l'équilibre optimal des hormones sexuelles est maintenu. Une diminution ou une augmentation de la concentration du stéroïde entraîne l'infertilité, l'apparition d'une sensation de fatigue chronique et une violation des processus métaboliques dans le corps.

Conception de l'article: Vladimir le Grand

17-OH-progestérone: qu'est-ce que c'est, la norme et les écarts

La 17-OH-progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée à partir de la progestérone et de la 17-hydroxypregnénolone. Il est produit par le corps jaune des ovaires et du cortex surrénalien. Cette hormone est un intermédiaire dans la synthèse du cortisol.

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain pendant le stress, la tension mentale, la peur ou la colère. Dans une situation dangereuse, c'est cette hormone qui contribue au fait que le sang se précipite vers les muscles et le cœur. Il est également responsable de l'hypertension artérielle et des arythmies..

Taux de 17-OH-progestérone

La concentration de 17-hydroxyprogestérone dans le corps fluctue au cours de la journée. La plus grande quantité d'hormone est notée le matin. De plus, sa valeur dépend de l'âge de la femme et de la période du cycle menstruel..

La norme de la 17-OH-progestérone chez les femmes:

  • phase folliculaire: de 1,25 à 8,25 nmol / l;
  • période d'ovulation: de 0,9 à 4,25 nmol / l;
  • phase lutéale: 1,0 à 11,5 nmol / l.

Pendant la grossesse, la quantité d'hormone dans le corps augmente:

  • I - II trimestre: l'indicateur peut varier de 3,55 à 20 nmol / l;
  • Trimestre III: le niveau de l'hormone augmente et varie de 3,75 à 33,3 nmol / l.

Chez les hommes, la norme de la 17-He-progestérone est comprise entre 1,5 et 6,35 nmol / l.

Analyse de la 17-OH-progestérone

Afin de déterminer la quantité de 17-OH-progestérone dans le corps, une analyse spéciale est attribuée. Le prélèvement sanguin est effectué le matin. 8 heures avant l'analyse, vous devez exclure l'utilisation de la nourriture, du thé, du café. Il est recommandé d'arrêter de fumer au moins 2 heures avant l'heure fixée. Vous pouvez boire de l'eau plate, mais pas plus de deux verres.

Les femmes doivent faire un don de sang pour la 17-OH-progestérone le 3 à 5 jour du cycle. La recherche dans la deuxième phase n'est pas pratique, car pendant cette période, la quantité d'hormone diminue naturellement.

Indications pour l'analyse de la 17-hydroxyprogestérone:

  • Irrégularités menstruelles;
  • fausse couche habituelle;
  • infertilité primaire ou secondaire;
  • planification de la grossesse;
  • saignement utérin;
  • syndrome prémenstruel;
  • croissance des cheveux de modèle masculin;
  • douleur dans les glandes mammaires;
  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • contrôle du traitement des maladies surrénales;
  • néoplasmes dans la région ovarienne.

Pour les nouveau-nés, un test hormonal est prescrit si une hyperplasie surrénale est suspectée. Avec cette pathologie, l'enfant a une augmentation des organes génitaux..

Si le niveau de l'hormone est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre régime des aliments contenant une grande quantité de zinc..

Les méthodes de recherche supplémentaires comprennent:

  • Échographie (examen échographique) des organes pelviens;
  • Échographie des reins et des glandes surrénales;
  • imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie.

Niveaux élevés de 17-OH-progestérone

Les causes des niveaux élevés de 17-hydroxyprogestérone comprennent:

  • hyperplasie surrénale;
  • tumeurs surrénales;
  • néoplasmes dans la région ovarienne;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • adhésion à un régime strict;
  • l'utilisation de médicaments contenant de la progestérone.

Le fait que le niveau de 17-OH-progestérone soit augmenté peut indiquer l'apparition d'une acné, dont la quantité ne diminue pas après l'utilisation de produits cosmétiques. L'éruption disparaît d'elle-même après le retour à la normale des taux d'hormones. En outre, les symptômes d'un excès de 17-OH-progestérone comprennent des irrégularités menstruelles, des saignements menstruels rares ou inexistants..

Une femme a des cheveux de type masculin. Les poils du corps deviennent épais, sombres, commencent à pousser dans la poitrine, l'abdomen et le visage. Il y a une sensation de gonflement des glandes mammaires et de douleur à la palpation. La femme prend du poids rapidement, elle a des problèmes avec les intestins. De plus, les membres inférieurs gonflent souvent..

Une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone peut également être indiquée par une glycémie élevée. Une fatigue rapide, des crises de migraine et des étourdissements surviennent. Des sautes d'humeur, de l'anxiété, des crises de panique apparaissent, la mémoire et la concentration sont altérées.

Conséquences des niveaux élevés d'hormones

Si le niveau de l'hormone diffère de la norme pendant longtemps, les conséquences suivantes peuvent se développer:

  • diabète sucré de type 2;
  • l'athérosclérose;
  • maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • conditions dépressives;
  • les troubles mentaux;
  • ulcère peptique;
  • encéphalopathie;
  • violation de la circulation cérébrale.

L'excès d'hormones a un effet négatif sur l'activité cérébrale. Il inhibe les récepteurs responsables de la perception du goût, ainsi que de certains autres sens..

Abaissement des niveaux de 17-OH-progestérone

Les causes les plus courantes de diminution des taux de 17-hydroxyprogestérone dans le corps sont:

  • La maladie d'Addison;
  • pseudohermaphrodisme chez les hommes;
  • insuffisance surrénalienne.

Ce trouble est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Les symptômes suivants peuvent indiquer un faible taux de 17-hydroxyprogestérone:

  • processus inflammatoires chroniques dans la région génitale;
  • Irrégularités menstruelles;
  • manque d'ovulation;
  • infertilité;
  • un changement brusque d'humeur;
  • saignement utérin.

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain pendant le stress, la tension mentale, la peur ou la colère.

Dans le cas où le niveau de l'hormone est abaissé chez une femme enceinte, cela peut entraîner les symptômes suivants:

  • douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation du tonus utérin;
  • écoulement vaginal;
  • rupture du placenta.

Si le traitement n'est pas commencé à temps, un manque d'hormones peut entraîner une fausse couche..

Comment augmenter les niveaux de 17-OH-progestérone

Afin de restaurer l'hormone 17-OH-progestérone, des médicaments contenant de la progestérone sont utilisés. Il peut s'agir de médicaments pour administration orale (sous forme de comprimés) ou pour application topique (sous forme de suppositoires). Il n'est pas recommandé de les utiliser seuls, car une dose mal sélectionnée peut provoquer l'apparition d'autres troubles. Le médicament et le schéma thérapeutique doivent être prescrits par un médecin après une consultation en personne et la réception des résultats des tests.

Si le niveau de l'hormone est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre régime des aliments contenant une grande quantité de zinc:

  • des haricots;
  • son de blé;
  • viande de lapin et de poulet;
  • riz;
  • agrumes;
  • quelques baies - cassis, framboise;
  • figues.

Il faut également renoncer à l'alcool et au tabac. Un exercice modéré et un sommeil sain sont recommandés.

Comment réduire les taux de 17-OH-progestérone

Avec un taux d'hormones élevé, le traitement dépend de la cause du trouble. Afin de réduire la 17-OH-progestérone par des médicaments, des médicaments du groupe des corticostéroïdes sont utilisés. La durée du traitement peut être de 3 à 6 mois. Afin de contrôler le traitement et de déterminer la quantité d'hormone dans le sang pendant la période spécifiée, il est nécessaire de reprendre l'analyse.

Une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone peut également être indiquée par une glycémie élevée. Une fatigue rapide, des crises de migraine et des étourdissements surviennent.

Dans le cas où des néoplasmes dans les glandes ovariennes ou surrénales ont conduit à des anomalies, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. À l'avenir, il est possible de prescrire des médicaments hormonaux.

Pendant la période de traitement et à l'avenir, afin d'éviter une augmentation répétée du niveau de l'hormone, il est nécessaire de suivre un régime. Le régime doit contenir des aliments contenant une grande quantité d'acide ascorbique:

  • baies (fraises, cerises, cynorrhodons, cassis);
  • fruits (abricots, pommes);
  • légumes (tomates, choux, radis);
  • agrumes (citrons, mandarines, oranges).

Il est possible de réduire le niveau de l'hormone à l'aide de plantes médicinales. Le fond hormonal des femmes est influencé par:

  • l'utérus de bore;
  • fleurs et baies de rowan;
  • fleurs et bourgeons d'oeillets;
  • graines de carottes.

Des décoctions et des teintures sont préparées à partir d'eux, qui doivent être prises pendant une longue période..

Une augmentation à court terme du taux de 17-He-progestérone rend le corps plus fort et plus résilient, en raison du fait que le flux sanguin augmente. Mais un déséquilibre hormonal à long terme a un effet néfaste. Par conséquent, si vous identifiez des symptômes indiquant un taux d'hormone bas ou trop élevé, il est nécessaire de consulter un endocrinologue..

17-OH-progestérone - qu'est-ce que c'est, le taux de l'hormone, quand prendre

Le système neuroendocrinien régule l'activité des organes à l'aide de l'équilibre hormonal, qui détermine la qualité de la vie humaine. La 17-OH-progestérone est un composé stéroïde endogène. Responsable de la gestion du métabolisme, du travail des organes reproducteurs, y compris le début de la grossesse.

Différences entre la 17-OH-progestérone et la progestérone conventionnelle

Les substances ont un nom similaire, mais leurs fonctions et leurs effets sur le corps sont différents. La progestérone est un produit chimique complet de gestion de la fertilité. Il est produit par la glande temporaire des appendices (corps jaune), les glandes endocrines et sert de régulateur des œstrogènes, régulant le fond endocrinien. Le corps masculin produit de petites quantités de testicules, de glandes surrénales, se transforme en testostérone, cortisol.

L'hormone 17-OH-progestérone est un composé chimique indépendant qui sert d'intermédiaire dans la synthèse de substances complexes. Il est produit par le cortex réticulaire des glandes, des organes reproducteurs, des tissus du placenta pendant la gestation, à travers des changements métaboliques complexes. Les enzymes décomposent la substance en cortisol, androstènedione.

Fonctions et mécanisme d'action de l'hormone 17-OH-progestérone

Les appendices de la phase folliculaire (stade de la maturation folliculaire) synthétisent la 17-OH-progestérone. L'ovulation s'accompagne d'un pic de concentration qui persiste tout au long de la phase lutéinisante (stade de formation du corps jaune). La conception achevée stimule la croissance de l'hormone 17-OH-progestérone, un nouveau cycle (rejet de l'endomètre avec menstruation) réduit au minimum.

Qu'est-ce que la 17-OH-Progestérone

Le contenu augmente considérablement pendant la grossesse et affecte directement la conception. L'estradiol, qui détermine la structure, la qualité de la sensibilité de l'endomètre, est produit à partir de 17-OH-progestérone. Les fluctuations de l'estradiol causent des problèmes d'implantation d'embryons - un facteur d'infertilité endocrinienne féminine.

Remplissant les fonctions d'un régulateur important du système reproducteur, l'hormone 17-OH-progestérone doit se situer dans les valeurs de référence moyennes - un manque / un excès affecte négativement la fertilité, le bien-être et la santé.

Quand les tests sanguins de 17-OH-progestérone sont-ils prescrits?

Un test sanguin pour la 17-OH-progestérone est prescrit lorsque des signes indirects de déséquilibre apparaissent et l'efficacité de la corticothérapie est déterminée. Les symptômes suivants peuvent sembler suspects:

  • infertilité de genèse inconnue, accompagnée de poils excessifs;
  • état émotionnel instable, stress, nervosité;
  • cycle menstruel irrégulier;
  • suspicion de néoplasmes des tissus glandulaires;
  • suspicion de prolifération du tissu du cortex surrénalien.

Lors du choix du moment de l'analyse de la 17-OH-progestérone, il est nécessaire de prendre en compte la dépendance aux phases du cycle, la sensibilité aux fluctuations quotidiennes. Les valeurs maximales sont détectées le matin, les minimales la nuit.

La pratique médicale montre une faible informativité des diagnostics pendant la gestation.

Comment et quand faire un test sanguin de 17-OH-progestérone

Le médecin traitant doit déterminer exactement quel jour du cycle donner du sang pour la 17-OH-progestérone. Il est nécessaire de se concentrer sur le sexe, l'âge, l'état du patient. Pour les femmes en âge de procréer, l'étude est programmée le troisième jour des règles, en phase de croissance folliculaire. Le reste des patients est examiné tous les jours.

Un test sanguin pour la 17-OH-progestérone est effectué strictement le matin et à jeun: la composition biochimique change après un repas, faussant les résultats. L'eau propre non gazeuse est autorisée. Il est extrêmement important d'effectuer des diagnostics après un sommeil de qualité, dans le contexte d'un état émotionnel stable - le précurseur du cortisol est sensible au stress. La non-conformité fausse les résultats.

Normes de l'hormone 17-OH-progestérone dans le corps

L'hormone 17-OH-progestérone se trouve normalement chez toutes les personnes, mais les valeurs de référence dépendent du sexe et de l'âge du patient. Le tableau montre la teneur en 17-OH-progestérone dans le sang de divers groupes de population en nmol / l. Il existe également une norme pour les références 17-OH-progestérone en ng / ml. Conversion des valeurs: ng / ml * 3,03 = résultat en nmol / l.

Il est à noter que les normes sont des valeurs indicatives. Dans différents laboratoires, les résultats, les valeurs de référence diffèrent légèrement. Cela est dû à la mise en place d'équipements de laboratoire, à la procédure de conduite du processus de diagnostic, à divers réactifs pour la recherche.

Causes et symptômes d'anomalies de l'hormone 17-OH-progestérone

Selon les résultats de l'étude, une augmentation du niveau de l'hormone 17-OH-progestérone dans le sang, une diminution, une valeur moyenne est révélée. Dans le cas de la valeur moyenne, la probabilité d'un déséquilibre associé à la zone de maillage des glandes surrénales, le dysfonctionnement des organes reproducteurs est exclu.

Les symptômes se manifestent par des changements d'apparence, des sautes d'humeur, des douleurs de localisation variée. Une symptomatologie prononcée indique une évolution négligée de maladies endocriniennes pouvant affecter négativement le bien-être, les performances, l'état émotionnel.

Augmentation de la 17-OH-progestérone

Une augmentation du niveau de l'hormone 17-OH-progestérone modifie le tableau biochimique avec des sauts caractéristiques de glucose, une augmentation du cholestérol, du cortisol. L'absence à long terme d'un traitement adéquat entraîne des maladies graves:

  • résistance à l'insuline (échec du mécanisme de la réponse du corps à la libération d'insuline);
  • diabète sucré des deux types;
  • hypertension hormonodépendante;
  • problèmes avec le système cardiovasculaire.

La concentration de l'hormone 17-OH-progestérone augmente en relation avec des maladies, dans le contexte de l'utilisation de médicaments progestatifs (croissance naturelle, non corrigée par le traitement). Une carence en 21-hydroxylase, 11-b-hydroxylase (enzymes de synthèse des stéroïdes) se manifeste par une croissance. Les conséquences de l'hyper- / hypoplasie congénitale, les néoplasmes des glandes donnent un tableau clinique similaire.

La progestérone 17 OH est élevée dans la phase folliculaire, suggérant une infertilité hormonale ou des irrégularités menstruelles chez la patiente. Comment abaisser le niveau de l'hormone, le médecin décide.

Les symptômes apparaissent sous forme de poils corporels qui commencent à pousser en excès mais qui deviennent plus fins en même temps. Il y a irrégularité, douleur et absence de menstruation. La peau du visage et du corps est recouverte d'acné, non liée à des défauts cosmétiques - ils sont traités en stabilisant le fond général.

Diminution des taux sanguins de l'hormone 17-OH-progestérone

L'hormone 17-OH-progestérone peut être faible pour un certain nombre de raisons. Le problème réside dans les maladies du système génito-urinaire, la maladie d'Addison et d'autres de nature chronique. La prise de certains médicaments contenant des œstrogènes diminue la 17-OH-progestérone.

Le manque se manifeste par de la nervosité, des sautes d'humeur fréquentes, des irrégularités menstruelles, des maux de tête sévères. Le patient prend du poids rapidement (non associé à des changements de régime alimentaire, de mode de vie).

Augmentation des niveaux de l'hormone 17-OH-progestérone

Pour la croissance de la 17-OH-progestérone, des agents hormonaux sont utilisés. Le régime de traitement aux stéroïdes a été appliqué avec succès et donne des résultats positifs. La stabilisation de la concentration de 17 OH progestérone dans le sang est réalisée par la médecine traditionnelle, recommandations pour l'ajustement du régime.

Augmentation de la 17-OH-progestérone pendant la planification de la grossesse et pendant la gestation

L'hydroxyprogestérone 17 est vérifiée pendant la planification de la grossesse - l'infertilité d'origine hormonale est exclue. Les femmes qui n'ont pas observé de fluctuations hormonales plus tôt ne contrôlent pas.

Pour porter un enfant en bonne santé, tel que prescrit par un gynécologue, un traitement médicamenteux est indiqué - un excès significatif de 17-OH-progestérone entraîne le développement d'une encéphalopathie fœtale, un contrôle dynamique est nécessaire. La négligence du traitement prescrit pendant la gestation menace les pathologies fœtales, les fausses couches, les grossesses gelées (non développées).

Booster la 17-OH-Progestérone naturellement

L'oxyprogestérone 17 augmente naturellement, le schéma thérapeutique est convenu par le médecin. Les médicaments sont complétés par la phytothérapie, des recettes de médecine traditionnelle.

Les tisanes prêtes à l'emploi sont vendues en pharmacie. Avant utilisation, assurez-vous qu'ils ne provoquent pas de réaction allergique. Les décoctions, infusions de plantes gestagènes se consomment dès le milieu du cycle. Les fonds sont prélevés pour un maximum de 10 jours consécutifs, puis une pause est prise jusqu'au milieu du cycle suivant.

Augmenter la 17-OH-progestérone avec la nutrition

La teneur en 17-OH-progestérone est normalisée par une variété d'aliments. Le respect des recommandations d'une bonne nutrition a un effet positif, améliore l'état psycho-émotionnel, l'apparence et le bien-être. Consommation recommandée d'eau pure - 30 ml / kg de poids corporel.

Menu poisson utile: saumon, thon, morue, riche en acides gras OMEGA-3. Les graisses insaturées se trouvent dans les noix, les graines, les olives et les avocats. Le zinc se trouve dans le foie, la dinde, le lapin, les haricots et les légumineuses. Il est utile de manger plus d'agrumes, de baies.

Comment réduire la concentration de 17-OH-progestérone

Les produits contiennent des phyto-substances dont la structure est similaire à celle des éléments chimiques qui régulent le système endocrinien humain. L'ajustement du régime alimentaire, du régime quotidien, du régime sert de thérapie auxiliaire. Le sommeil, le repos, le contrôle du stress ont un effet bénéfique sur l'évolution de la maladie. Prescrit après un cours d'œstrogènes, combiné à la prise de préparations d'acide de nylon. Il est utilisé avec prudence - provoque parfois une réaction d'hypersensibilité.

La médecine moderne est sceptique quant à la correction des perturbations endocriniennes avec des recettes folkloriques. Réduit efficacement le traitement par progestérone élevé de l'hormone 17 OH à base d'hormones synthétiques (méthylprednisolone, dexaméthasone). Schéma thérapeutique, la posologie des médicaments est prescrite en fonction des phases du cycle menstruel, des manifestations cliniques. Au cours du traitement, le contrôle est effectué plusieurs fois. Le contrôle dynamique des résultats permet de prédire l'efficacité du traitement, d'ajuster la posologie des médicaments.

Top
Garçons filles
0 à 4 semaines.50,4
4 à 8 semaines.5,7 - 29,4
8-12 semaines.0,3 - 12,0
12 semaines - 1 g.