Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Des tests
Pourquoi l'hormone folliculo-stimulante peut être élevée chez les femmes
2 Larynx
Traitement du goitre toxique diffus de la glande thyroïde
3 Cancer
Causes de la tolérance au glucose altérée. Comment faire un test de tolérance au glucose?
4 Des tests
Propionate de testostérone
5 Iode
Manque de thyroxine, effet sur le corps
Image
Principal // Larynx

Norme et écarts de la 17 OH progestérone chez la femme


Par Gulnara Cleveland Mis à jour le 15 janvier 2019 Q&R No comments

La progestérone 17 OH est une hormone produite par les glandes surrénales chez la femme. Il joue un rôle important dans le corps. Le nom complet de l'hormone est la 17-hydroxyprogestérone. 17 OH progestérone se forme lorsque le corps subit des réactions chimiques et biologiques de la progestérone.

Après transformation, il devient le principal synthétiseur de cortisol dans la zone du faisceau surrénalien. Considérez ce qui arrive à la progestérone 17 OH, quelle est la norme chez la femme et que faire en cas de pathologie.

Qu'est-ce que la progestérone 17 OH et ses normes d'âge

17 OH progestérone - a la structure d'une hormone stéroïde, qui, avec d'autres de son genre, est produite dans les glandes surrénales du cortex. Il peut être le fondateur du cortisol, dont nous avons besoin pour le fonctionnement normal de tout l'organisme, à savoir pour l'échange de chaleur et d'énergie.

Dans les situations de stress, il est produit en grande quantité, ce qui assure la prédominance du système nerveux autonome sympathique en de telles minutes. Il peut également métaboliser la testostérone en une autre hormone stéroïde.

17 OH progestérone est toujours dans le sang d'une femme. Mais la composition quantitative est en constante évolution. Comme tout stéroïde, ses fluctuations dépendent de l'heure de la journée. En outre, le cycle menstruel et la grossesse affectent grandement son contenu dans le sang. La concentration la plus élevée, étant donné que pendant ces heures, la principale libération d'hormones stéroïdes dans le sang par les glandes surrénales se produit, est observée le matin, après 9 heures..

En ce qui concerne le cycle menstruel, la concentration la plus élevée est observée la veille du niveau le plus élevé d'hormone lutéinisante. La progestérone 17 OH augmente également pendant la grossesse.

À quoi sert la progestérone 17 OH?

L'apparition de cette hormone est due à l'histoire. À l'époque de nos lointains ancêtres, lorsque les mammouths marchaient sur la terre et que la vie dépendait de la rapidité avec laquelle vous pouviez vous enfuir ou rassembler toutes vos forces et vaincre l'ennemi, alors ce système d'adaptation a été formé..

En cas de danger, les glandes surrénales libéraient dans le sang une grande quantité de ce composé biologique, qui était converti par certaines réactions chimiques en cortisol. Cette hormone a accumulé toute l'énergie du corps dans les muscles, puis la personne est devenue plus forte et plus rapide..

Maintenant, notre vie ne dépend pas de cela, mais chaque jour il est jeté dans le sang lors de petites querelles, de tâches inattendues et d'épreuves.

Normes d'âge

Il est impossible de juger d'une augmentation ou d'une diminution du taux de 17 OH progestérone uniquement par la présence d'une analyse. Pour une évaluation objective, vous devez savoir quelle quantité est adéquate pour un groupe d'âge donné et vice versa..

Voici la quantité normale de progestérone 17 OH pour chaque âge et état physiologique:

  • Nouveau-nés - 0,25-0,75 unités conventionnelles, 0,65-2,2 nmol / l;
  • Enfants - 0,05-0,90 unités conventionnelles, 0,95-2,6 nmol / l;
  • Filles - 0,05-2,30 unités conventionnelles, 0,95-7,0 nmol / l;
  • Garçons - 0,09-1,70 unités conventionnelles, 0,19-5,2 nmol / L;
  • Femmes - 0,09-2,90 unités conventionnelles, 0,19-8,6 nmol / l;
  • Hommes - 0,32-2,00 unités conventionnelles, 0,85-6,0 nmol / l;
  • Période lutéale - 0,32-2,90 unités conventionnelles, 0,85-8,6 nmol / l;
  • Période menstruelle - 0,09-0,80 unités conventionnelles, 0,19-2,3 nmol / l;
  • Grossesse - 0,68-4,02 unités conventionnelles, 0,9-11,8 nmol / l.

Causes des écarts hormonaux par rapport à la norme

Pour déterminer la quantité d'hormone dans le sang, le médecin doit avoir des raisons. Les raisons de la prise de sang pour l'analyse de la progestérone 17 OH sont:

  • Infertilité chez une femme;
  • Hirsutisme - modèle masculin de croissance des cheveux;
  • Vérification de l'efficacité du traitement des maladies surrénales;
  • Violation du cycle menstruel;
  • Déséquilibre hormonal suspecté;
  • Hyperplasie surrénalienne suspectée chez les nouveau-nés;
  • Processus tumoraux des glandes surrénales.

Pour que les analyses montrent le résultat correct, vous devez calculer le jour où effectuer l'analyse et suivre certains modèles:

  • Le sang doit être prélevé à jeun le matin;
  • Il est recommandé de prendre l'analyse le 3 à 5 jour du cycle menstruel, car après la phase de lutéinisation, les indicateurs ne sont pas fiables;
  • Avant la livraison, il est permis d'utiliser uniquement de l'eau, pas plus de 2 verres.

Progestérone élevée de 17 OH

Une augmentation du niveau de l'hormone peut être observée avec des changements physiologiques dans le corps et des fluctuations pathologiques.

Raisons pathologiques lorsque l'hormone 17 OH progestérone peut augmenter:

  • Processus tumoral dans le cortex surrénalien
  • Croissance tumorale polykystique des ovaires
  • Hyperplasie surrénale congénitale

17 OH progestérone est élevée, les raisons physiologiques sont une surcharge émotionnelle: stress, peur, colère. Ces conditions déclenchent la libération de progestérone, qui est métabolisée en cortisol. Grâce à cela, il y a une augmentation de l'adrénaline dans le sang. Ensuite, la capacité de travail, l'endurance augmente, ils ressentent moins de douleur et de fatigue..

Cela peut s'expliquer par le fait que toute la fourniture d'énergie est activée au niveau cellulaire. L'oxydation anaérobie est activée. Avec ce type de respiration cellulaire, la cellule prend des protéines, c'est-à-dire du tissu musculaire, comme substances nutritives. Dans les moments aigus à court terme, il reste invisible pour le corps..

Mais avec un stress constant, une fatigue chronique, le tissu adipeux s'accumule et le muscle quitte. Dans ce cas, le coup principal va au cœur et aux vaisseaux sanguins. À ce moment, la redistribution du sang se produit. Tout va aux muscles squelettiques et cardiaques.

Après de tels processus, le système immunitaire ne peut pas fonctionner pendant un certain temps et défendre correctement le corps, car il n'a pas assez d'énergie. Nous sommes susceptibles d'être attaqués même par un microorganisme conditionnellement pathogène, ou une maladie peut montrer un tableau clinique vif même avec une faible concentration de bactéries nocives.

Le cerveau est également volé, il manque de sang. Des épisodes fréquents affectent négativement le tissu cérébral et peuvent déclencher le développement d'une encéphalopathie.

Le cœur et les vaisseaux sanguins travaillent dur. Par conséquent, une hypertrophie de la paroi cardiaque, des crises cardiaques spontanées se produisent souvent.

Dans le tractus gastro-intestinal, le rapport et l'équilibre des facteurs d'agression et de défense sont perturbés. Lors de l'éjection, les premiers l'emportent. Cela contribue à une ulcération supplémentaire..

Ces processus dans le corps peuvent provoquer le développement de diabète sucré, de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, d'athérosclérose (les taux de cholestérol augmentent en raison de l'accumulation de lipoprotéines de haute densité).

Diminution du niveau de 17 OH progestérone

Un niveau d'hormone abaissé n'est pas meilleur qu'un niveau accru. Si la 17 OH progestérone peut être fortement élevée pour diverses raisons, alors un faible taux d'hormone ne signifie qu'une activité fonctionnelle insuffisante des glandes surrénales chez une femme. Elle est causée par la maladie d'Addison.

Chez les hommes, un taux réduit est diagnostiqué avec un faux hermaphrodisme. Un trait caractéristique par lequel la maladie peut être déterminée est le noircissement de la peau, en particulier dans les plis naturels. La peau dite de bronze.

Les raisons pour lesquelles une femme peut consulter un médecin, ce qui nécessitera une analyse, sont:

  • Violation de la menstruation;
  • Infertilité;
  • Fausse couche de grossesse;
  • Saignements utérins;
  • Aménorrhée;
  • Douleur des glandes mammaires;
  • Syndrome prémenstruel prononcé;
  • Manque d'ovulation pendant un cycle normal.

Traitement: comment normaliser l'harmonie

Lorsque les nombres anormaux de 17 OH progestérone ont été identifiés, le médecin doit suivre le patient pour déterminer la cause initiale de l'augmentation ou de la diminution de l'hormone.

La détermination du niveau d'autres hormones féminines (hormone lutéinisante, hormone folliculo-stimulante, progestérone, œstrogène) aidera à cet égard. Pour que la thérapie soit correctement prescrite, l'échographie des glandes surrénales, des organes pelviens et de la cavité abdominale est une véritable méthode de recherche pour poser un diagnostic. En outre, la tomodensitométrie et l'IRM avec contraste seront des recherches informatives sur les radionucléides - pour exclure les processus tumoraux.

Une fois que le médecin a posé le diagnostic final, un traitement est prescrit.

Avec un niveau d'hormone élevé, le traitement consiste généralement en la nomination de glucocorticoïdes, à savoir la dexaméthasone est utilisée. Il s'agit d'un médicament hormonal artificiellement dérivé dont les propriétés et la composition sont identiques à celles d'un glucocorticoïde. Il est produit dans le cortex surrénalien.

Le traitement par dexaméthasone est à long terme - plus de 3 mois. Il est utilisé pour les troubles métaboliques. Si les changements sont organiques (tumeurs, hyperplasie tissulaire), le traitement est complexe: chirurgie et pharmacothérapie.

La dexaméthasone a un certain nombre d'effets secondaires. Il a des effets immunosuppresseurs, désensibilisants et anti-inflammatoires. En raison de la suppression de l'immunité, la croissance d'un champignon est souvent observée dans le corps (muguet dans le vagin ou dans la cavité buccale). Un effet secondaire du traitement à long terme est la cushingoïde.

Cushingoïde - une apparence qui ressemble à celle d'une personne atteinte de la maladie d'Itsenko-Cushing. Obésité de type bovin (grandes épaules, cou, visage en forme de lune), stries sur les hanches et l'abdomen est observée.

Une diminution du taux de 17 OH progestérone doit concerner l'hôtesse, car avec un non-traitement prolongé de la pathologie, elle peut entraîner des conséquences graves: infertilité incurable, perturbation et inhibition de la production d'autres hormones surrénales.

Le traitement du problème comprend la sélection d'une thérapie de substitution temporaire. Pour cela, des préparations de progestérone sont utilisées..

Pour cela, de la progestérone pure peut être utilisée, qui est injectée par voie intramusculaire pendant 10 jours. Il est disponible en doses de 10 et 25 mg. Vous pouvez également utiliser Utrozhestan, Dyufaston, Ingesta, Crinon-gel. Il peut être utilisé par voie orale ou vaginale. Cela dépend de la forme du médicament. La posologie exacte et la durée du traitement sont choisies par le médecin, en fonction de la gravité des manifestations cliniques, de la négligence du processus et des complications possibles.

La perturbation des glandes surrénales peut entraîner un écart par rapport à la norme de 17 OH progestérone. Cette hormone remplit une fonction importante dans le corps - elle aide à porter un enfant et, sous forme métabolisée, elle facilite la gestion des situations stressantes et mène une vie épanouissante. Avec un traitement rapide, en suivant les instructions et les recommandations du médecin, la maladie disparaîtra rapidement et irrévocablement.

17-OH-progestérone chez la femme: valeurs normales et traitement des anomalies

La 17-OH-progestérone chez la femme est produite dans les glandes surrénales, les gonades et le placenta. Il est synthétisé à partir de progestérone et, sous l'action d'enzymes spécifiques, se transforme en glucocorticoïdes, minéralocorticoïdes et hormones sexuelles. Son contenu dans le sang varie considérablement selon l'heure de la journée, l'âge, la phase du cycle menstruel, la grossesse, la prise de médicaments.

Une augmentation ou une diminution de la 17-OH-progestérone chez les femmes se produit avec des maladies telles que l'hyperplasie congénitale des surrénales, la maladie d'Addison, les tumeurs surrénales ou ovariennes.

  • 1 Causes physiologiques des changements de niveau
  • 2 Analyse en laboratoire
  • 3 Diminution des niveaux d'hormones (maladie d'Addison)
  • 4 Augmentation de la teneur en hormones
    • 4.1 Hyperplasie congénitale du cortex surrénalien
      • 4.1.1 Manifestations cliniques
    • 4.2 Traitement
      • 4.2.1 Glucocorticoïdes
      • 4.2.2 Minéralocorticoïdes
      • 4.2.3 Médicaments antiandrogéniques ou contraceptifs oraux combinés (COC)
      • 4.2.4 Médicaments antihypertenseurs
      • 4.2.5 Médecine traditionnelle
      • 4.2.6 Régime

Facteurs physiologiques qui modifient le taux de 17-OH-progestérone chez la femme:

  • heure de la journée - niveau maximum le matin, réduit le soir et minimum la nuit;
  • âge - immédiatement après la naissance, le niveau de l'hormone est élevé, pendant 1 semaine de vie, il diminue et reste faible pendant toute la période de l'enfance, il ne remonte que pendant la puberté;
  • phase du cycle menstruel - dans la première phase (folliculaire), le niveau d'hormone est bas, au milieu du cycle, il commence à croître et reste à son maximum tout au long de la deuxième phase (lutéale);
  • grossesse - pendant la grossesse, la concentration augmente, car le placenta commence à produire de la progestérone supplémentaire, qui est le «précurseur» de la 17-OH-progestérone;
  • médicaments - la prise de médicaments contenant de la progestérone augmente également le taux de 17-OH-progestérone dans le sang.

Les indications pour le dosage en laboratoire de la 17-OH-progestérone sont:

  • irrégularités menstruelles et infertilité chez les femmes;
  • hirsutisme - croissance des cheveux sur le visage et le corps d'une femme selon le modèle masculin;
  • diagnostic et contrôle de l'efficacité du traitement de l'hypertrophie du cortex surrénalien;
  • masses identifiées des glandes surrénales.

Préparation et règles de prise d'analyse:

  • le sang est prélevé le 3ème jour du cycle menstruel;
  • il est recommandé de donner du sang le matin de 8 à 11 heures à jeun (au moins 8 et pas plus de 11 heures à jeun);
  • exclure l'activité physique et la consommation d'alcool la veille de l'étude;
  • ne pas fumer une heure avant le test.

Valeurs normales de la 17-OH-progestérone chez la femme:

Âge / phase du cycle menstruel / âge gestationnelNorme hormonale en nnmol / lTaux hormonal en ng / ml
Nouveau née0,7-2,30,23-0,75
Enfants0,1-2,70,03-0,89
La puberté0,1-7,00,03-2,3
Phase folliculaire0,2-2,40,07-0,79
Phase lutéale0,9-8,70,30-2,85
Ménopause0,12 à 7,00,04-2,30
Je trimestre de grossesse1.0-2.310,33-0,76
II trimestre de grossesse1,65-4,620,54-1,52
III trimestre de grossesse1.98-11.880,65-3,92

Il s'agit d'une insuffisance surrénalienne chronique causée par la formation d'autoanticorps dans le corps et la destruction du cortex surrénalien. La principale différence avec l'hyperplasie congénitale des surrénales est que, dans la maladie d'Addison, il existe une carence en glucocorticoïdes, minéralocorticoïdes et hormones sexuelles. Le tableau clinique est cohérent avec un déficit hormonal.

Le principe principal du traitement, comme pour un taux d'hormones élevé, est la thérapie de remplacement hormonal. La seule différence fondamentale est que la dose principale n'est pas prescrite le soir, mais le matin afin de simuler le rythme physiologique de la sécrétion hormonale.

La 17-OH-progestérone chez la femme est augmentée avec les pathologies suivantes:

  • Hyperplasie congénitale du cortex surrénalien (le plus souvent);
  • Tumeurs des glandes surrénales ou des ovaires (très rares).

La cause la plus fréquente d'une augmentation pathologique de la 17-OH-progestérone dans le sang. Il s'agit d'une maladie héréditaire causée par une carence en l'une des enzymes - 21-hydroxylase, 17-alpha-hydroxylase et 11-bêta-hydroxylase. Sous l'action de ces enzymes, la 17-OH-progestérone est convertie en glucocorticoïdes (cortisol), en minéralocorticoïdes (aldostérone) et en hormones sexuelles mâles (androgènes), responsables du métabolisme des sels d'eau, du métabolisme des protéines, des graisses et des glucides, de la régulation de la pression artérielle, de la réponse de l'organisme aux stress, puberté et plus.

Les femmes souffrent de cette maladie 5 fois plus souvent que les hommes.

En fonction de la carence d'une enzyme particulière, une carence ou un excès de certaines hormones se développe:

  • Carence en 21-hydroxylase (survient dans 95% des cas) - carence en glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes, excès d'androgènes. Il ne peut y avoir qu'un excès d'androgènes (la forme dite non classique).
  • Déficit en 11-bêta-hydroxylase - insuffisance en glucocorticoïdes, excès de minéralocorticoïdes et d'androgènes.
  • Carence en 17-alpha-hydroxylase - carence en glucocorticoïdes et androgènes, excès de minéralocorticoïdes.

Symptômes d'une carence en glucocorticoïdes:

  • assombrissement de la peau et des muqueuses, particulièrement prononcé dans la zone des plis cutanés (paumes, aisselles, coudes, aine);
  • faiblesse musculaire et douleur;
  • une diminution du taux de sucre dans le sang, accompagnée d'une sensation constante de faim, de tremblements dans le corps, de transpiration, de battements cardiaques rapides;
  • perte de poids.

Symptômes de carence en minéralocorticoïdes:

  • envies d'aliments salés;
  • pression artérielle basse - faiblesse générale, étourdissements, évanouissements;
  • nausées Vomissements;
  • la diarrhée;
  • déshydratation;
  • troubles du rythme cardiaque.

Symptômes d'un excès de minéralocorticoïdes:

  • augmentation de la pression artérielle - maux de tête, lourdeur dans la tête;
  • crampes musculaires.

Symptômes d'une surabondance d'androgènes chez la femme:

  • pilosité du visage et du corps selon le modèle masculin;
  • accélération de la puberté;
  • acné - boutons communs ou acné, difficiles à répondre aux traitements cosmétiques;
  • violation du cycle menstruel, jusqu'à l'absence complète de menstruation;
  • infertilité;
  • fausse couche;

La base du traitement de la dysplasie congénitale du cortex surrénalien est un traitement substitutif par des glucocorticoïdes et des minéralocorticoïdes, en fonction du déficit en certaines hormones. La dose principale est prise le soir pour une suppression plus efficace de la synthèse androgénique.

La thérapie de substitution dure toute la vie et n'est en aucun cas annulée.

Préparations glucocorticoïdes:

  • L'hydrocortisone (Cortef) est le médicament de choix;
  • Prednisolone;
  • Dexaméthasone;
  • Méthylprednisolone (Metipred).

Avec l'utilisation prolongée de glucocorticoïdes, le développement du syndrome médicamenteux d'Itsenko-Cushing est possible.

Symptômes du syndrome médicamenteux Itsenko-Cushing:

  • obésité;
  • glycémie élevée (appelée diabète stéroïdien);
  • stries - rayures extensibles rose pourpre sur l'abdomen;
  • l'ostéoporose;
  • la formation d'un ulcère d'estomac ou 12 ulcères duodénaux;
  • faible résistance aux maladies infectieuses.

Pour éviter le développement du syndrome médicamenteux d'Itsenko-Cushing, il est nécessaire d'observer avec précision la posologie prescrite par le médecin et de surveiller en permanence le poids corporel et la glycémie.

Le seul médicament minéralocorticoïde est la fludrocortisone (Cortineff).

Pendant le traitement par Fludcocortisone, vous devez surveiller la pression artérielle, les taux de potassium et de sodium dans le sang. Lorsque vous planifiez une grossesse, assurez-vous d'en informer votre médecin afin d'ajuster la posologie dès les premiers stades..

Ces agents suppriment la production d'androgènes et sont utilisés sous la forme non classique d'hyperplasie congénitale des surrénales.

Médicaments les plus populaires:

  • Cyprotérone (Androkur);
  • Finastéride (Penester);
  • Éthinylestradiol + chlormadinone (Belara);
  • Éthinylestradiol + drospirénone (Midiana).

Ces médicaments peuvent endommager le foie et provoquer une hypercoagulabilité (épaississement du sang), par conséquent, lors de leur prise, il est nécessaire de faire périodiquement un test sanguin biochimique et un coagulogramme.

Lors de la planification d'une grossesse, les patientes se voient prescrire un traitement substitutif aux glucocorticoïdes: cela est nécessaire pour éviter les fausses couches spontanées. Tous les médicaments peuvent être utilisés à l'exception de la dexaméthasone.

Étant donné qu'un excès de minéralocorticoïdes augmente la pression artérielle, il est nécessaire d'utiliser des médicaments qui la réduisent.

Les préférés sont:

  • Amlodipine (Tenox);
  • Nifédipine (Corinfar).

Une diminution du taux de 17-OH-progestérone n'est pas moins dangereuse qu'une augmentation. C'est pourquoi toutes les prescriptions et recommandations concernant le traitement de ce problème doivent être prescrites par un médecin..

Le traitement avec des remèdes populaires ne peut en aucun cas remplacer complètement les médicaments hormonaux ci-dessus et n'est autorisé que comme thérapie auxiliaire..

Recettes de médecine traditionnelle:

  • Thé à base de racine de réglisse. Versez 2 litres d'eau dans une casserole et portez à ébullition. Ajouter 3-4 cuillères à café de racine de réglisse et cuire 3 minutes. Insister 7 heures, puis filtrer. Prendre 100 ml 3 fois par jour avec les repas;
  • Collection à base de plantes. Versez 1,5 à 2 litres d'eau, ajoutez 1 cuillère à soupe de persil, pissenlit, baies de genièvre, livèche. Faites cuire 30 minutes. Insister 4 heures et filtrer. Boire 200 ml 3 fois par jour
  • Cassis. Versez 500 ml d'eau, portez à ébullition, ajoutez 2 cuillères à soupe de feuilles de cassis. Faites cuire 10 minutes. Insister pendant 1,5 à 2 heures et égoutter. Boire 1/4 tasse 3 fois par jour.

Avec un taux accru de 17-OH-progestérone, il est recommandé de réduire la consommation d'aliments riches en protéines (bœuf, lait fermenté, légumineuses) et en cholestérol (saindoux, œufs, confiseries et produits à base de farine).

Il est recommandé de manger plus d'aliments contenant des glucides naturels:

  • patates;
  • pois verts;
  • carottes.

Les verts seront également utiles:

  • persil;
  • aneth;
  • salades;
  • oignons verts.

Les fruits ont fait leurs preuves dans le traitement diététique:

  • pommes;
  • poires;
  • prunes;
  • bananes.

Les compotes de fruits secs aident en outre à restaurer un corps affaibli.

Progestérone 17-OH abaissée

L'OH-progestérone ou la 17-OH progestérone n'est pas une hormone, bien que ce soit la première impression du nom. Ses autres noms sont 17-OH, 17-opg, 17-alpha-hydroxyprogestérone. Mais peu importe comment vous l'appelez, il est obtenu à la suite du métabolisme des hormones stéroïdes sécrétées par les ovaires et le cortex surrénalien..

La progestérone 17-OH est un produit semi-fini important à partir duquel des hormones sont ensuite formées. Un niveau faible ou élevé de cette substance ne devrait pas être une source de préoccupation pendant la grossesse. Cependant, à d'autres moments, cela devrait alerter.

Si la progestérone 17-OH est faible

Si le niveau de progestérone 17-OH est faible pendant la grossesse, il n'y a pas de menace pour le bébé. Pendant cette période, un test sanguin ne fournit pas d'informations utiles au médecin et au patient. Il est beaucoup plus important de déterminer le niveau de progestérone chez un enfant après la naissance..

En général, l'analyse de la 17-OH progestérone est effectuée le 4-5ème jour du cycle menstruel. Faites-le au plus tôt 8 heures après le dernier repas. Il existe certaines normes pour la concentration de cette substance, en fonction de la phase du cycle et de l'âge de la femme. Une augmentation de la progestérone 17-OH est généralement observée pendant la grossesse.

Si la progestérone 17-OH est abaissée (nous ne parlons pas de la période de grossesse), cela indique un certain nombre de troubles dans le corps, tels que:

  • Maladie d'Addison (insuffisance chronique du cortex surrénalien);
  • développement anormal des organes génitaux chez les garçons.

Si une femme a un dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien, cela peut conduire à l'infertilité, bien que souvent les symptômes n'apparaissent d'aucune façon et que la femme tombe enceinte et accouche en toute sécurité..

Cependant, si vous avez une anomalie dans la production de progestérone 17-OH, consultez un spécialiste. Il y a toutes les chances qu'avec l'aide d'un traitement rapide, il soit possible de normaliser le niveau de la substance et d'éviter des conséquences désagréables..

17-OH-progestérone - qu'est-ce que c'est?

La 17-OH-progestérone (17-hydroxyprogestérone) est une hormone stéroïde, un progestatif mineur, qui est produite par le corps jaune des ovaires et du cortex surrénalien. La 17-OH-progestérone est formée à partir de la progestérone et de la 17-hydroxypregnénolone. Cette hormone diffère de la progestérone par la présence d'un radical hydroxyle (OH) supplémentaire au 17e atome de carbone dans le squelette stéroïde.

Physiologiquement, le niveau de 17-OH-progestérone augmente dans les situations stressantes, en cas de peur, de colère, de surmenage mental.

La 17-OH-progestérone est un intermédiaire dans la synthèse du cortisol et de certaines autres hormones dans les glandes surrénales. Lorsqu'une personne a peur ou est en danger, la 17-hydroxyprogestérone favorise la circulation sanguine vers le cœur et les muscles. En état de stress, il est également responsable de la brûlure de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

L'hormone sert de régulateur de la fonction reproductrice, affecte la capacité d'une femme à concevoir et à porter un enfant. En cas d'implantation réussie d'un ovule fécondé, la concentration de l'hormone dans le sang augmente. Une grande quantité de 17-OH-progestérone est produite par le placenta pendant la grossesse (la production d'hormones augmente de manière significative au troisième trimestre de la grossesse et diminue fortement plusieurs jours avant l'accouchement). Si la fécondation n'a pas eu lieu, le niveau de l'hormone diminuera à nouveau au début de la phase de folliculine du cycle menstruel suivant. La 17-hydroxyprogestérone peut également métaboliser la principale hormone sexuelle masculine, la testostérone.

La concentration de 17-OH-progestérone dans le sang dépend de l'heure de la journée; par conséquent, son niveau est mesuré en tenant compte des fluctuations quotidiennes. La concentration la plus élevée de 17-hydroxyprogestérone dans le sang est observée le matin (après 9h00). De plus, le contenu de l'hormone varie avec l'âge, et chez la femme, avec la phase du cycle menstruel. Le niveau de 17-OH-progestérone augmente légèrement vers le milieu du cycle menstruel et ne change pas pendant la phase lutéale. Dans un état normal, la quantité d'hormone dans le sang est négligeable.

Taux de 17-OH-progestérone

La quantité normale d'hormone diffère entre les hommes et les femmes. La norme de 17-OH-progestérone chez la femme, en fonction de la phase du cycle menstruel, est:

  • dans la phase folliculaire - 1,25–8,25 nmol / l;
  • au milieu du cycle - 0,9–4,25 nmol / l;
  • dans la phase lutéale - 1,0-11,5 nmol / l.

Des épisodes fréquents d'augmentation du taux de 17-OH-progestérone affectent négativement l'état du tissu cérébral et peuvent conduire au développement d'une encéphalopathie.

  • au premier et au deuxième trimestre - 3,55–20,0 nmol / l;
  • au troisième trimestre - 3,75-33,3 nmol / l.

Chez les hommes, la teneur en 17-hydroxyprogestérone dans le sang est normalement de 1,5 à 6,35 nmol / l.

Dans différents laboratoires, les normes peuvent différer selon la méthode de recherche et les unités de mesure adoptées..

Test sanguin pour la teneur en hormones

Un prélèvement sanguin pour l'analyse de la 17-OH-progestérone chez la femme est généralement effectué du troisième au cinquième jour du cycle. Pour obtenir un résultat fiable pour l'étude, vous devez vous préparer correctement. Vous devez faire un don de sang le matin à jeun, avant de pouvoir boire de l'eau, mais pas plus de deux verres.

La détermination en laboratoire de la concentration de 17-hydroxyprogestérone est prescrite pour les indications suivantes:

  • planification de la grossesse;
  • Irrégularités menstruelles;
  • l'infertilité chez les femmes;
  • fausse couche;
  • hirsutisme;
  • saignements utérins intermenstruels;
  • douleur des glandes mammaires;
  • syndrome prémenstruel sévère;
  • suspicion d'hyperplasie du cortex surrénalien;
  • vérifier l'efficacité du traitement des maladies surrénales.

Étant donné qu'une augmentation du niveau de cette hormone peut être due à des raisons physiologiques (par exemple, grossesse), un test d'effort et des tests génétiques peuvent être nécessaires pour confirmer le processus pathologique..

Dans certains cas, une détermination supplémentaire de la concentration d'autres hormones (progestérone, estradiol, hormone lutéinisante et folliculo-stimulante) peut être nécessaire.

Lorsqu'une personne a peur ou est en danger, la 17-hydroxyprogestérone favorise la circulation sanguine vers le cœur et les muscles. En état de stress, il est également responsable de la brûlure de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

De plus, un ensemble de mesures diagnostiques peut inclure un examen échographique des glandes surrénales, des organes abdominaux et du petit bassin, une imagerie par résonance magnétique et / ou calculée, des méthodes de recherche sur les radionucléides, etc..

Causes de l'augmentation et de la diminution de la 17-OH-progestérone

Une concentration réduite de 17-OH-progestérone est observée avec les pathologies suivantes:

  • pseudohermaphrodisme chez les hommes (altération de la formation du corps masculin causée par une altération de la production de progestérone);
  • insuffisance surrénalienne congénitale ou acquise;
  • Maladie d'Addison (hypocorticisme).

Physiologiquement, le niveau de 17-OH-progestérone augmente dans les situations de stress, en cas de peur, de colère, de stress mental.

Une augmentation pathologique de la concentration de 17-hydroxyprogestérone dans le sang est observée avec l'hyperplasie congénitale des surrénales due à une carence en enzyme 21-hydroxylase (la maladie la plus courante du groupe des troubles de la stéroïdogenèse). Habituellement, la 17-OH-progestérone est élevée dans les néoplasmes surrénaliens et ovariens, le syndrome des ovaires polykystiques et les irrégularités menstruelles. En outre, les raisons de l'augmentation comprennent la prise de médicaments à base de progestérone, le jeûne ou le suivi d'un régime strict..

Symptômes de taux élevés et faibles de 17-OH-progestérone

Signes d'augmentation des taux de 17-OH-progestérone dans le sang:

  • violation du cycle menstruel;
  • excès de croissance et cheveux clairsemés;
  • changements de la concentration de glucose dans le sang;
  • acné;
  • sensibilité aux maladies infectieuses.

Une grande quantité de 17-OH-progestérone est produite par le placenta pendant la grossesse (la production d'hormones augmente considérablement au troisième trimestre de la grossesse et diminue fortement plusieurs jours avant l'accouchement).

En l'absence de correction rapide, le patient développe une hypertension artérielle, une résistance à l'insuline, un diabète sucré, une cholestérolémie, une athérosclérose, une pathologie du système cardiovasculaire. Une augmentation prolongée de la concentration de cette hormone peut entraîner le développement de troubles mentaux, des états dépressifs, la formation d'ulcères du tractus gastro-intestinal et une altération de la circulation cérébrale. Des épisodes fréquents d'augmentation du taux de 17-OH-progestérone affectent négativement l'état du tissu cérébral et peuvent conduire au développement d'une encéphalopathie.

Un signe d'un faible taux d'hormones est un assombrissement de la peau, en particulier dans les plis naturels..

Correction de l'hormone 17-OH-progestérone

Les méthodes de correction de la quantité d'hormone 17-OH-progestérone dans le sang dépendent de la cause qui a provoqué le développement de l'état pathologique.

L'automédication, en particulier avec l'utilisation de médicaments pharmacologiques, avec une augmentation ou une diminution de la 17-hydroxyprogestérone est inacceptable, car elle présente un risque élevé de complications. L'utilisation de tout médicament pour cette pathologie est effectuée strictement sous surveillance médicale..

Le traitement médicamenteux pour une hormone élevée comprend généralement l'administration de glucocorticostéroïdes. Pour réduire le niveau de 17-OH-progestérone, qui a augmenté dans le contexte de changements organiques (par exemple, en raison de processus tumoraux), un traitement chirurgical et médicamenteux combiné est utilisé pour éliminer la cause fondamentale et la normalisation ultérieure des niveaux hormonaux..

Sous stress, la 17-OH-progestérone est responsable de la combustion de la masse musculaire, de l'hypertension artérielle, de l'arythmie.

Avec une 17-hydroxyprogestérone élevée, une alimentation enrichie en vitamines est nécessaire. L'alimentation quotidienne comprend des fruits et légumes riches en vitamine C (citron, groseilles, kiwi, chou, poivrons, églantier, etc.), thé vert, café, fruits secs, pommes de terre, carottes, oignons, persil, betteraves, pois. Limitez votre apport en protéines en même temps.

La normalisation de la 17-hydroxyprogestérone abaissée est réalisée à l'aide d'un traitement hormonal substitutif avec des médicaments à base de progestérone. Le traitement par progestérone pure (administré par injection intramusculaire) dure généralement environ dix jours.

Vidéo YouTube liée à l'article:

Éducation: 2004-2007 "First Kiev Medical College" spécialité "Diagnostic de laboratoire".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Les personnes qui ont l'habitude de prendre leur petit-déjeuner régulièrement sont beaucoup moins susceptibles d'être obèses..

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

La carie est la maladie infectieuse la plus répandue dans le monde, avec laquelle même la grippe ne peut pas rivaliser..

Même si le cœur d'une personne ne bat pas, il peut encore vivre pendant une longue période, ce qui nous a été démontré par le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

De nombreux médicaments étaient initialement commercialisés en tant que médicaments. L'héroïne, par exemple, était à l'origine commercialisée comme médicament contre la toux. Et la cocaïne était recommandée par les médecins comme anesthésie et comme moyen d'augmenter l'endurance..

L'estomac humain résiste bien aux objets étrangers et sans intervention médicale. On sait que le suc gastrique peut dissoudre même les pièces de monnaie..

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans notre intestin. Ils ne peuvent être vus qu'à un fort grossissement, mais s'ils étaient rassemblés, ils rentreraient dans une tasse à café ordinaire..

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

James Harrison, un habitant australien de 74 ans, a fait un don de sang environ 1000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australien a sauvé environ deux millions d'enfants..

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et sont parvenus à la conclusion que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose vasculaire. Un groupe de souris a bu de l'eau ordinaire et l'autre du jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du second groupe étaient exempts de plaques de cholestérol..

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'effectuer une intervention chirurgicale sur un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit renoncer à ses mauvaises habitudes, puis, peut-être, elle n'aura pas besoin de chirurgie..

Selon de nombreux scientifiques, les complexes vitaminiques sont pratiquement inutiles pour l'homme..

Quatre tranches de chocolat noir contiennent environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller mieux, mieux vaut ne pas en manger plus de deux tranches par jour..

Le traitement en Israël est une approche intégrée du diagnostic de la maladie, l'élaboration de schémas thérapeutiques individuels, la réadaptation et l'aide à l'adaptation sociale.

Progestérone 17-OH: normale, augmentée et diminuée

Le système endocrinien est capable de produire des hormones qui affectent non seulement le cycle menstruel d'une femme, mais également sa santé et son apparence. L'hormone progestérone est bien connue de beaucoup, son effet sur la deuxième phase du cycle et la naissance d'un enfant.

Par conséquent, lorsque les patientes entendent parler pour la première fois de la progestérone 17-OH, elles ont des associations avec les hormones sexuelles féminines qui aident à maintenir la grossesse. Mais la similitude du nom ne signifie pas que nous avons un analogue des progestatifs.

Qu'est-ce que la 17-OH progestérone est un stéroïde résultant de la dégradation métabolique de la progestérone et de la 17-hydroxypregnénolone. Il appartient au groupe des hormones sexuelles mâles.

D'où vient l'hormone?

  • Le cortex surrénalien est le principal organe producteur de ce stéroïde. Il est produit par la zone réticulaire avec d'autres androgènes et affecte le développement de caractères sexuels secondaires..
  • Le corps jaune est une source temporaire de formation de 17-OH progestérone, car il n'apparaît qu'après l'ovulation et ne fonctionne que quelques jours.
  • Le placenta est une source temporaire mais importante de production d'hormones. Plus la grossesse est longue, plus le taux de 17-hydroxyprogestérone est élevé. Sa concentration dans le sang diminue brusquement seulement 2-3 jours avant l'accouchement.

Toute anomalie de l'hormone indique que l'un de ces organes ne fonctionne pas correctement. Cependant, le plus souvent, le problème se trouve dans les glandes surrénales..

Comment la progestérone 17-OH diffère de la progestérone ordinaire?

La progestérone est une hormone sexuelle féminine et contribue au maintien de la grossesse, et détermine également la durée de la deuxième phase du cycle. La progestérone 17-OH est un stéroïde du groupe des androgènes. Contrairement à la progestérone, ce n'est pas une hormone indépendante, la progestérone est son précurseur.

À son tour, la progestérone 17-OH est un substrat à partir duquel la testostérone est ensuite formée. C'est pourquoi les perturbations dans la production de ces deux stéroïdes sont étroitement liées l'une à l'autre..

Une autre différence entre la 17-hydroxyprogestérone et la progestérone est qu'au cours des premier et deuxième trimestres de la grossesse, une diminution du taux de progestérone entraîne la mort du fœtus ou un décollement placentaire, tandis qu'une diminution du produit de dégradation de cette hormone n'a pas un effet aussi important sur la gestation..

C'est plutôt le contraire: l'avortement est facilité par sa forte augmentation.

Augmentation de la progestérone 17-OH - qu'est-ce que cela signifie?

Une augmentation du taux de 17-OH progestérone, en particulier dans la phase folliculaire du cycle, indique un dysfonctionnement des glandes surrénales (si la femme n'est pas enceinte et que le stéroïde n'est pas produit par le placenta).

Une concentration élevée indique que le corps est déficient en enzymes impliquées dans la synthèse des stéroïdes - en d'autres termes, le médecin peut diagnostiquer une hyperplasie surrénale.

Dans cette condition, le niveau de cortisol dans le sang diminue progressivement et le niveau d'intermédiaires tels que la 17-hydroxyprogestérone augmente..

Lors de la planification d'une grossesse, cet aspect doit être pris en compte, car l'accumulation de progestérone 17-OH dans le corps contribue à l'augmentation de la production de testostérone, ce qui peut entraîner une grossesse gelée, un décollement de l'ovule ou une fausse couche à une date ultérieure, à la fin du deuxième trimestre..

Progestérone 17-OH pendant la grossesse

Normalement, pendant la grossesse, le niveau de cette hormone devrait augmenter, car le placenta commence à la produire de manière intensive. De plus, comme le placenta n'est finalement formé qu'après 15 à 16 semaines, la 17-hydroxyprogestérone commence à augmenter considérablement à partir de ce moment..

Si, avant la conception, son niveau dépassait la norme ou se situait à la limite supérieure de la norme, alors pendant la grossesse, le médecin doit constamment surveiller la production de tous les androgènes chez le patient, en prescrivant périodiquement un test sanguin à partir d'une veine.

La progestérone élevée de 17-OH devrait être réduite pendant la grossesse, mais les médecins ont des opinions différentes sur les médicaments pour le faire.

La dexaméthasone est considérée comme le médicament principal, mais certains gynécologues-endocrinologues pensent que sa prise nuit au fœtus, bien qu'il n'y ait pas encore de preuve significative de l'exactitude de cette hypothèse..

Il est nécessaire de surveiller les indicateurs de progestérone 17-OH non seulement pour les femmes enceintes, mais aussi pour les femmes en âge de procréer. Un traitement prescrit en temps opportun des écarts par rapport à la norme aidera à éviter de graves problèmes de santé à l'avenir..

Progestérone 17-OH abaissée

Une diminution du niveau de l'hormone est associée à une insuffisance primaire du cortex surrénalien, appelée maladie d'Addison. Cette pathologie est rare, elle est asymptomatique depuis longtemps, cependant, la crise d'addison est une condition extrêmement mortelle..

Normalement, une diminution de l'hormone peut être observée plusieurs jours avant le début du travail, lorsque les fonctions du placenta disparaissent progressivement. Le système reproducteur féminin souffre d'une concentration insuffisante de 17-OH progestérone dans le sang, même s'il appartient au groupe des hormones mâles.

La menstruation devient irrégulière, l'ovulation est rare, des saignements intermenstruels apparaissent.

Règles d'échantillonnage d'analyse

L'hormone est administrée du 3e au 5e jour après le début des règles. Le sang sera prélevé dans une veine, il est nécessaire de se présenter à la salle de traitement strictement à jeun.

Le dernier repas du soir doit avoir lieu au moins 10 à 11 heures avant le prélèvement sanguin. Sinon, les niveaux d'hormones seront modifiés à la hausse et le médecin le confondra avec un symptôme de dysfonctionnement du cortex surrénalien..

À tout autre jour du cycle menstruel, les résultats de l'analyse n'auront qu'une valeur informative partielle, bien que des normes existent pour les phases folliculaire et lutéale. Les résultats des tests de laboratoire seront prêts au plus tôt dans trois jours.

Il est préférable de donner de la progestérone 17-OH avec d'autres hormones, qui doivent également être testées aux jours 3 à 5 du cycle menstruel: estradiol, prolactine, testostérone, LH et FSH. Cela coûtera cher, mais cela aidera le médecin à mieux comprendre la situation et à prescrire la correction hormonale nécessaire..

17-OH-progestérone - qu'est-ce que c'est, le taux de l'hormone, quand prendre

Le système neuroendocrinien régule l'activité des organes à l'aide de l'équilibre hormonal, qui détermine la qualité de la vie humaine. La 17-OH-progestérone est un composé stéroïde endogène. Responsable de la gestion du métabolisme, du travail des organes reproducteurs, y compris le début de la grossesse.

Différences entre la 17-OH-progestérone et la progestérone conventionnelle

Les substances ont un nom similaire, mais leurs fonctions et leurs effets sur le corps sont différents. La progestérone est un produit chimique complet de gestion de la fertilité. Il est produit par la glande temporaire des appendices (corps jaune), les glandes endocrines et sert de régulateur des œstrogènes, régulant le fond endocrinien. Le corps masculin produit de petites quantités de testicules, de glandes surrénales, se transforme en testostérone, cortisol.

L'hormone 17-OH-progestérone est un composé chimique indépendant qui sert d'intermédiaire dans la synthèse de substances complexes. Il est produit par le cortex réticulaire des glandes, des organes reproducteurs, des tissus du placenta pendant la gestation, à travers des changements métaboliques complexes. Les enzymes décomposent la substance en cortisol, androstènedione.

Fonctions et mécanisme d'action de l'hormone 17-OH-progestérone

Les appendices de la phase folliculaire (stade de la maturation folliculaire) synthétisent la 17-OH-progestérone. L'ovulation s'accompagne d'un pic de concentration qui persiste tout au long de la phase lutéinisante (stade de formation du corps jaune). La conception achevée stimule la croissance de l'hormone 17-OH-progestérone, un nouveau cycle (rejet de l'endomètre avec menstruation) réduit au minimum.

Qu'est-ce que la 17-OH-Progestérone

Le contenu augmente considérablement pendant la grossesse et affecte directement la conception. L'estradiol, qui détermine la structure, la qualité de la sensibilité de l'endomètre, est produit à partir de 17-OH-progestérone. Les fluctuations de l'estradiol causent des problèmes d'implantation d'embryons - un facteur d'infertilité endocrinienne féminine.

Remplissant les fonctions d'un régulateur important du système reproducteur, l'hormone 17-OH-progestérone doit se situer dans les valeurs de référence moyennes - un manque / un excès affecte négativement la fertilité, le bien-être et la santé.

Quand les tests sanguins de 17-OH-progestérone sont-ils prescrits?

Un test sanguin pour la 17-OH-progestérone est prescrit lorsque des signes indirects de déséquilibre apparaissent et l'efficacité de la corticothérapie est déterminée. Les symptômes suivants peuvent sembler suspects:

  • infertilité de genèse inconnue, accompagnée de poils excessifs;
  • état émotionnel instable, stress, nervosité;
  • cycle menstruel irrégulier;
  • suspicion de néoplasmes des tissus glandulaires;
  • suspicion de prolifération du tissu du cortex surrénalien.

Lors du choix du moment de l'analyse de la 17-OH-progestérone, il est nécessaire de prendre en compte la dépendance aux phases du cycle, la sensibilité aux fluctuations quotidiennes. Les valeurs maximales sont détectées le matin, les minimales la nuit.

La pratique médicale montre une faible informativité des diagnostics pendant la gestation.

Comment et quand faire un test sanguin de 17-OH-progestérone

Le médecin traitant doit déterminer exactement quel jour du cycle donner du sang pour la 17-OH-progestérone. Il est nécessaire de se concentrer sur le sexe, l'âge, l'état du patient. Pour les femmes en âge de procréer, l'étude est programmée le troisième jour des règles, en phase de croissance folliculaire. Le reste des patients est examiné tous les jours.

Un test sanguin pour la 17-OH-progestérone est effectué strictement le matin et à jeun: la composition biochimique change après un repas, faussant les résultats. L'eau propre non gazeuse est autorisée. Il est extrêmement important d'effectuer des diagnostics après un sommeil de qualité, dans le contexte d'un état émotionnel stable - le précurseur du cortisol est sensible au stress. La non-conformité fausse les résultats.

Normes de l'hormone 17-OH-progestérone dans le corps

L'hormone 17-OH-progestérone se trouve normalement chez toutes les personnes, mais les valeurs de référence dépendent du sexe et de l'âge du patient. Le tableau montre la teneur en 17-OH-progestérone dans le sang de divers groupes de population en nmol / l. Il existe également une norme pour les références 17-OH-progestérone en ng / ml. Conversion des valeurs: ng / ml * 3,03 = résultat en nmol / l.

Il est à noter que les normes sont des valeurs indicatives. Dans différents laboratoires, les résultats, les valeurs de référence diffèrent légèrement. Cela est dû à la mise en place d'équipements de laboratoire, à la procédure de conduite du processus de diagnostic, à divers réactifs pour la recherche.

Causes et symptômes d'anomalies de l'hormone 17-OH-progestérone

Selon les résultats de l'étude, une augmentation du niveau de l'hormone 17-OH-progestérone dans le sang, une diminution, une valeur moyenne est révélée. Dans le cas de la valeur moyenne, la probabilité d'un déséquilibre associé à la zone de maillage des glandes surrénales, le dysfonctionnement des organes reproducteurs est exclu.

Les symptômes se manifestent par des changements d'apparence, des sautes d'humeur, des douleurs de localisation variée. Une symptomatologie prononcée indique une évolution négligée de maladies endocriniennes pouvant affecter négativement le bien-être, les performances, l'état émotionnel.

Augmentation de la 17-OH-progestérone

Une augmentation du niveau de l'hormone 17-OH-progestérone modifie le tableau biochimique avec des sauts caractéristiques de glucose, une augmentation du cholestérol, du cortisol. L'absence à long terme d'un traitement adéquat entraîne des maladies graves:

  • résistance à l'insuline (échec du mécanisme de la réponse du corps à la libération d'insuline);
  • diabète sucré des deux types;
  • hypertension hormonodépendante;
  • problèmes avec le système cardiovasculaire.

La concentration de l'hormone 17-OH-progestérone augmente en relation avec des maladies, dans le contexte de l'utilisation de médicaments progestatifs (croissance naturelle, non corrigée par le traitement). Une carence en 21-hydroxylase, 11-b-hydroxylase (enzymes de synthèse des stéroïdes) se manifeste par une croissance. Les conséquences de l'hyper- / hypoplasie congénitale, les néoplasmes des glandes donnent un tableau clinique similaire.

La progestérone 17 OH est élevée dans la phase folliculaire, suggérant une infertilité hormonale ou des irrégularités menstruelles chez la patiente. Comment abaisser le niveau de l'hormone, le médecin décide.

Les symptômes apparaissent sous forme de poils corporels qui commencent à pousser en excès mais qui deviennent plus fins en même temps. Il y a irrégularité, douleur et absence de menstruation. La peau du visage et du corps est recouverte d'acné, non liée à des défauts cosmétiques - ils sont traités en stabilisant le fond général.

Diminution des taux sanguins de l'hormone 17-OH-progestérone

L'hormone 17-OH-progestérone peut être faible pour un certain nombre de raisons. Le problème réside dans les maladies du système génito-urinaire, la maladie d'Addison et d'autres de nature chronique. La prise de certains médicaments contenant des œstrogènes diminue la 17-OH-progestérone.

Le manque se manifeste par de la nervosité, des sautes d'humeur fréquentes, des irrégularités menstruelles, des maux de tête sévères. Le patient prend du poids rapidement (non associé à des changements de régime alimentaire, de mode de vie).

Augmentation des niveaux de l'hormone 17-OH-progestérone

Pour la croissance de la 17-OH-progestérone, des agents hormonaux sont utilisés. Le régime de traitement aux stéroïdes a été appliqué avec succès et donne des résultats positifs. La stabilisation de la concentration de 17 OH progestérone dans le sang est réalisée par la médecine traditionnelle, recommandations pour l'ajustement du régime.

Augmentation de la 17-OH-progestérone pendant la planification de la grossesse et pendant la gestation

L'hydroxyprogestérone 17 est vérifiée pendant la planification de la grossesse - l'infertilité d'origine hormonale est exclue. Les femmes qui n'ont pas observé de fluctuations hormonales plus tôt ne contrôlent pas.

Pour porter un enfant en bonne santé, tel que prescrit par un gynécologue, un traitement médicamenteux est indiqué - un excès significatif de 17-OH-progestérone entraîne le développement d'une encéphalopathie fœtale, un contrôle dynamique est nécessaire. La négligence du traitement prescrit pendant la gestation menace les pathologies fœtales, les fausses couches, les grossesses gelées (non développées).

Booster la 17-OH-Progestérone naturellement

L'oxyprogestérone 17 augmente naturellement, le schéma thérapeutique est convenu par le médecin. Les médicaments sont complétés par la phytothérapie, des recettes de médecine traditionnelle.

Les tisanes prêtes à l'emploi sont vendues en pharmacie. Avant utilisation, assurez-vous qu'ils ne provoquent pas de réaction allergique. Les décoctions, infusions de plantes gestagènes se consomment dès le milieu du cycle. Les fonds sont prélevés pour un maximum de 10 jours consécutifs, puis une pause est prise jusqu'au milieu du cycle suivant.

Augmenter la 17-OH-progestérone avec la nutrition

La teneur en 17-OH-progestérone est normalisée par une variété d'aliments. Le respect des recommandations d'une bonne nutrition a un effet positif, améliore l'état psycho-émotionnel, l'apparence et le bien-être. Consommation recommandée d'eau pure - 30 ml / kg de poids corporel.

Menu poisson utile: saumon, thon, morue, riche en acides gras OMEGA-3. Les graisses insaturées se trouvent dans les noix, les graines, les olives et les avocats. Le zinc se trouve dans le foie, la dinde, le lapin, les haricots et les légumineuses. Il est utile de manger plus d'agrumes, de baies.

Comment réduire la concentration de 17-OH-progestérone

Les produits contiennent des phyto-substances dont la structure est similaire à celle des éléments chimiques qui régulent le système endocrinien humain. L'ajustement du régime alimentaire, du régime quotidien, du régime sert de thérapie auxiliaire. Le sommeil, le repos, le contrôle du stress ont un effet bénéfique sur l'évolution de la maladie. Prescrit après un cours d'œstrogènes, combiné à la prise de préparations d'acide de nylon. Il est utilisé avec prudence - provoque parfois une réaction d'hypersensibilité.

La médecine moderne est sceptique quant à la correction des perturbations endocriniennes avec des recettes folkloriques. Réduit efficacement le traitement par progestérone élevé de l'hormone 17 OH à base d'hormones synthétiques (méthylprednisolone, dexaméthasone). Schéma thérapeutique, la posologie des médicaments est prescrite en fonction des phases du cycle menstruel, des manifestations cliniques. Au cours du traitement, le contrôle est effectué plusieurs fois. Le contrôle dynamique des résultats permet de prédire l'efficacité du traitement, d'ajuster la posologie des médicaments.

Top
Garçons filles
0 à 4 semaines.50,4
4 à 8 semaines.5,7 - 29,4
8-12 semaines.0,3 - 12,0
12 semaines - 1 g.