Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Iode
Le taux d'hormone lutéinisante chez les femmes d'âges différents par jour du cycle. Causes et conséquences des écarts
2 Iode
Décrypter les résultats de l'analyse de l'hormone hCG pendant la grossesse par semaines de développement: ce qui affecte le résultat, quand vous pouvez donner du sang et ce que disent les écarts
3 Pituitaire
Plaque blanche sur les amygdales: quelle maladie des amygdales indique et comment traiter
4 Larynx
Tous les avantages de manger de l'huile d'olive à jeun
5 Pituitaire
Raisons d'augmenter AT-TPO. Importance du dosage des anticorps microsomaux de la thyroïde peroxydase
Image
Principal // Pituitaire

Les principaux symptômes du développement de l'adénome surrénalien chez la femme


L'équilibre hormonal du corps humain est régulé par plusieurs organes, dont les glandes surrénales. L'organe est responsable de la production d'androgènes et d'adrénaline, il est donc nécessaire de consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes d'adénome surrénalien chez la femme ou l'homme.

Symptômes de l'adénome surrénalien

Les signes et le traitement ultérieur d'une tumeur bénigne dépendent directement du degré d'activité, de la taille et de la prédisposition à une croissance ultérieure. Le néoplasme décrit chez la femme a généralement un petit diamètre, il ne blesse donc pas les tissus, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses autour.

L'adénome surrénalien ne provoque pas de manifestations médicales évidentes. Le plus souvent, une tumeur est découverte par un médecin involontairement, au moment de l'imagerie par résonance magnétique ou de la tomodensitométrie. L'adénome chez la femme peut être détecté pendant la période d'un examen échographique, prescrit pour une raison quelconque.

Une tumeur hypertrophiée et en développement s'accompagne de divers symptômes spécifiques chez la femme, notamment:

  • essoufflement;
  • une forte augmentation de poids;
  • transpiration abondante;
  • douleur dans la région abdominale et le bas du dos;
  • durcissement déraisonnable de la voix;
  • irrégularités menstruelles persistantes;
  • une forte croissance de poils grossiers sur la poitrine et le visage;
  • amincissement de la peau;
  • atrophie musculaire;
  • renflement de l'abdomen;
  • vergetures dans les tons bordeaux ou bleuâtres;
  • état dépressif;
  • léthargie, émotionnelle ou mentale;
  • manifestation de diabète sucré;
  • hypertension artérielle;
  • gonflement prononcé;
  • convulsions;
  • diminution du volume des glandes mammaires.

Signes de tumeur surrénalienne chez les filles et les femmes

Ce n'est qu'au cours de la croissance et du développement que l'adénome commence à se masculiniser et à perturber le fond hormonal féminin. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, les conséquences seront irréversibles. Au fur et à mesure que la tumeur se développe, le taux d'aldostérone commence à augmenter, les premiers symptômes des syndromes de Cushing ou de Cohn apparaissent.

Visuellement, lors de troubles hormonaux chez la femme, leur apparence change, elles deviennent masculines. Chez les filles et les jeunes filles, une tumeur des glandes surrénales droite ou gauche se manifeste par les symptômes suivants:

  • retard du développement mammaire;
  • aménorrhée;
  • croissance de la taille du clitoris;
  • la manifestation d'un timbre rugueux;
  • puberté accélérée;
  • l'émergence d'un sexe caractéristique du sous-type masculin.

Pendant le syndrome de Cushing, arrondissement notable de la zone du visage, plénitude, augmentation de la poitrine. Seul un spécialiste est en mesure de diagnostiquer une tumeur; après l'examen, il sélectionnera le traitement optimal. L'adénome chez la femme provoque des troubles métaboliques, des anomalies du travail du cœur et du système vasculaire.

Un adénome surrénalien peut réapparaître après la procédure d'élimination si toutes les métastases n'ont pas été supprimées. Par conséquent, dans les cas où les symptômes ont repris, il est nécessaire de consulter un endocrinologue pour un diagnostic plus approfondi de la pathologie. Le médecin peut prescrire des médicaments ou une réintervention. Le bien-être du patient se détériore progressivement, car le fond hormonal brisé provoque une fatigue et une faiblesse accrues.

Manifestation d'adénome surrénalien

Le plus souvent, l'adénome ne produit aucune hormone, car sa taille ne dépasse pas 3 à 4 cm. Par conséquent, le patient ne ressent pas de symptômes et ne demande pas l'aide d'un médecin. De nombreux médecins pensent qu'il est irrationnel d'enlever une tumeur pour n'importe quel patient. Si l'adénome ne se développe pas et est asymptomatique, l'avantage de le retirer est plutôt douteux. Toute intervention chirurgicale peut entraîner un certain nombre de complications à l'avenir..

Une tumeur inactive peut survenir à la suite du développement pathologique d'autres systèmes corporels. L'hypertension ou le diabète nécessitent un travail accru des glandes surrénales, entraînant un adénome. Contrairement aux néoplasmes inactifs, une tumeur productrice d'hormones présente des symptômes cliniques prononcés.

Un endocrinologue prescrit un traitement au patient et, dans les situations difficiles, l'intervention d'un chirurgien est nécessaire. En raison du développement de la maladie, l'état général du patient s'aggrave, car la croissance de la tumeur conduit au fait que l'un des organes appariés n'est pas en mesure de remplir pleinement ses fonctions. La pathologie provoque une perturbation hormonale et les caractéristiques sexuelles masculines manifestées ne sont pas réversibles, même après une guérison complète. Les femmes peuvent connaître une augmentation spectaculaire du tissu musculaire et une perte de cheveux sur la tête.

Pour qu'un spécialiste puisse poser le bon diagnostic et identifier la nature de la tumeur, il est nécessaire de diagnostiquer l'un des organes responsables de la production d'hormones. Le niveau de certaines hormones est déterminé à l'aide d'un test sanguin détaillé. En outre, le médecin effectue des méthodes d'examen instrumentales, telles que:

  • tomographie du cerveau;
  • biopsie;
  • détermination de la densité de l'adénome à l'aide d'un ordinateur.

En utilisant les méthodes ci-dessus, la taille et la structure de la formation tumorale, sa localisation et la taille de la lésion sont déterminées.

Il est inacceptable de négliger la manifestation des premiers symptômes de la maladie. Avec des symptômes mineurs, il est nécessaire de consulter un médecin, car le traitement de la pathologie aux premiers stades est le plus efficace.

Une sorte d'adénomes

Les médecins classent la maladie en plusieurs sous-types..

  1. Kostikosteroma.
  2. Aldostérome.

Tumeur corticostéroïde

Le corticostérome est le type le plus courant de tumeur corticale. La tumeur survient le plus souvent chez les jeunes femmes, libérant un excès de cortisol dans la circulation sanguine. Les symptômes de cette pathologie sont réduits dans le syndrome de Cushingoïde..

En plus des principaux symptômes ci-dessus, il y a l'apathie, la léthargie et la léthargie. Le traitement d'une telle pathologie implique un examen complet et l'utilisation de médicaments..

Aldostérome en tant que type d'adénome surrénalien

L'aldostérome est moins fréquent chez les patients. La tumeur sécrète de l'aldostérone, qui retient le sodium et l'eau dans le corps humain. En conséquence, il y a une augmentation du volume de sang circulant et une augmentation de l'hypertension. De telles déviations dans le travail des systèmes corporels sont les principaux symptômes des adénomes. Si le patient ne commence pas le traitement en temps opportun, après une courte période de temps, une arythmie et des convulsions fréquentes se produisent..

Les endocrinologues prescrivent un traitement médicamenteux ou chirurgical (laparoscopie, chirurgie abdominale). De plus, le patient doit adhérer à un régime pendant les périodes préopératoires et d'adaptation. Il est préférable de ne pas consommer de café, de grains, de fruits secs et de chocolat.

Une chirurgie correctement effectuée évitera les rechutes du processus pathologique et toute complication postopératoire. Seul un spécialiste possédant les qualifications appropriées est en mesure de choisir le bon traitement et d'effectuer toutes les manipulations nécessaires à la guérison. Une consultation en temps opportun avec un endocrinologue vous permettra de vous débarrasser de la pathologie à un stade précoce, ce qui vous donnera plus de chances de guérison complète.

Adénome surrénalien

Chez les femmes, les maladies surrénales sont diagnostiquées plus souvent. Chez les hommes, la tumeur est moins fréquente. La pathologie est bénigne. Il existe plusieurs types de maladies, dont l'évolution et les symptômes diffèrent. Une tumeur se forme à partir du tissu glandulaire sans propager de métastases dans tout le corps. Malgré la qualité bénigne, l'adénome doit être traité. Le néoplasme ne se résout pas tout seul, les médecins surveillent donc de près le patient et la tumeur. Le patient doit subir des examens médicaux réguliers.

Caractéristiques de la maladie

Les reins du corps humain remplissent une fonction importante de nettoyage des substances toxiques. Au-dessus des reins se trouvent les glandes endocrines qui produisent indépendamment l'hormone corticostéroïde - les glandes surrénales. L'organe se compose presque entièrement de substance corticale, forme trois sections.

Les glandes surrénales sont responsables de l'échange d'ions cellulaires, de la dégradation des protéines et de la synthèse des glucides. L'écorce de l'organe produit des androgènes. Lors de la formation d'un adénome surrénalien, l'hormone est produite en grands volumes. Par conséquent, chez la femme, la maladie s'accompagne souvent de changements externes associés à la production de l'hormone masculine en quantités accrues..

L'adénome surrénalien est une tumeur qui se forme dans le cortex ou la moelle d'un organe à partir d'un tissu glandulaire. La maladie s'accompagne de la production active d'hormones qui provoquent certains changements dans l'organisme. Une tumeur peut apparaître dans un organe ou affecter les zones des glandes surrénales gauche et droite. L'adénome peut survenir dans n'importe quelle partie de l'organe - cela affecte le niveau d'hormone produite.

L'éducation est diagnostiquée principalement chez les adultes après 30 ans. La maladie appartient aux tumeurs bénignes, mais nécessite un traitement urgent. Le nœud ne pourra pas se dissoudre seul, le médecin choisit donc un traitement adéquat pour éliminer l'adénome.

Code CIM-10 pour la maladie D35.0 «Néoplasme bénin de la glande surrénale».

Types de pathologie

Selon la zone du cortex surrénalien affecté, l'adénome peut être hormonal ou non. Le type d'adénome dépend du type d'hormone produite par une zone particulière de l'organe. Le corticostérome (produit du cortisol), l'androstérome (produit des androgènes), l'aldostérome (produit de l'aldostérone) et les espèces mixtes (peuvent produire plusieurs hormones) sont courants.

Par emplacement, deux types d'adénomes sont distingués: unilatéral et bilatéral. La formation d'une tumeur dans la glande surrénale gauche n'affecte pas l'activité de l'organe droit. Le principe de formation dans l'organe droit de l'adénome est le même. Le type bilatéral affecte deux organes à la fois.

La maladie est également classée selon sa composition structurelle:

  • l'adénome pigmenté contient une grande quantité d'agents pathogènes sombres;
  • la forme corticosurrénale ressemble à une capsule ou à un nœud;
  • oncocytaire est une tumeur à petit grain;
  • la forme cellulaire claire est constituée de cellules légères;
  • le microadénome ne peut être détecté que par un examen aléatoire en utilisant le dernier équipement avec une hypertrophie rénale élevée.

Chaque type provoque un déséquilibre hormonal dans le corps et certains troubles de l'activité de l'organe. Les tumeurs à croissance lente affectent une personne dans une moindre mesure, mais elles doivent encore être traitées.

Les raisons du développement de la maladie

La raison qui provoque la croissance de l'adénome dans les tissus des glandes surrénales n'est pas exactement connue des médecins. Les études de cette pathologie sont toujours en cours. Les experts identifient un certain nombre de facteurs pouvant provoquer la maladie:

  • prédisposition héréditaire;
  • production active d'hormones;
  • diminution des fonctions protectrices du corps;
  • être dans un état stressant pendant une longue période;
  • indicateurs d'hypertension artérielle;
  • maladie cardiaque transférée - crise cardiaque, accident vasculaire cérébral;
  • Troubles métaboliques;
  • blessure ou chirurgie des tissus ou organes adjacents;
  • maladie du système endocrinien - diabète sucré;
  • en surpoids;
  • abus de nicotine et de boissons alcoolisées;
  • âge après 30 ans.

Signes de pathologie

Aux stades initiaux de la formation de l'adénome chez l'homme et la femme, les symptômes sont généralement absents. Il est difficile d'identifier la maladie à ce stade. Il s'avère être découvert par hasard lors de l'examen d'un autre organe pour des pathologies. Les premiers signes apparaissent avec une augmentation du néoplasme, lorsque les tissus voisins sont pressés et une production active, ou vice versa, un déficit hormonal. Les symptômes peuvent dépendre du type d'adénome.

La formation d'une tumeur dans la moelle d'un organe - phéochromocytome - peut survenir en présence d'une prédisposition héréditaire. Ce type forme des symptômes:

  • faiblesse musculaire et début précoce de la fatigue avec un petit effort physique;
  • des étourdissements sont notés avec un changement brusque de l'emplacement du corps;
  • la pression artérielle est élevée sur une base continue;
  • la peau acquiert une teinte pâle caractéristique;
  • maux de tête réguliers;
  • la fréquence cardiaque augmente à 100 battements par minute;
  • augmentation de la transpiration;
  • la vision est fortement réduite;
  • troubles du fonctionnement du système nerveux - anxiété.

Le phéochromocytome est dangereux avec des conséquences graves - décollement de la rétine, accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde.

L'androstérome se caractérise par la production d'un niveau accru d'androgènes, montrant des signes de:

  • augmentation de l'endurance et de la force;
  • augmentation de la croissance des cheveux;
  • les jeunes hommes connaissent une puberté précoce;
  • augmentation de la musculature;
  • croissance rapide du squelette;
  • éruptions cutanées.

L'aldostérome produit une grande quantité d'aldostérone, qui élimine activement le potassium, mais le sodium reste intact. Ce type se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse du corps;
  • la présence de crampes musculaires;
  • la pression artérielle atteint des niveaux critiques;
  • accumulation d'excès de liquide dans les tissus mous;
  • douleur dans le cœur;
  • troubles du fonctionnement du système nerveux - irritabilité, perte de mémoire à court terme;
  • étourdissements réguliers;
  • diminution de la vision;
  • essoufflement sans raison apparente.

Le corticoestroma est responsable de la production d'œstrogènes, ce qui entraîne les symptômes suivants:

  • chez les hommes, la fonction érectile diminue;
  • la formation d'un excès de poids corporel;
  • chute de cheveux;
  • changement de voix;
  • urination fréquente;
  • il peut y avoir du sang dans l'urine.

Le corticostérome produit activement du cortisol, qui montre des signes de:

  • accumulation de tissu adipeux;
  • fragilité des os du squelette;
  • le derme devient mince et sec;
  • diminution du tissu musculaire;
  • une dysfonction érectile est observée chez les hommes;
  • glycémie élevée;
  • douleur dans la région de la tête;
  • hypertension artérielle;
  • diminution des fonctions protectrices du corps;
  • envie fréquente d'uriner;
  • transpiration élevée;
  • éruptions cutanées;
  • sécheresse de la bouche et problèmes dentaires.

Diagnostic de la pathologie

Pour prescrire le traitement correct, un examen approfondi du corps est nécessaire. Le diagnostic comprend les activités suivantes:

  • La tomodensitométrie peut déterminer la densité du néoplasme, sa taille, sa localisation et ses limites;
  • L'IRM fournit une image visuelle de la tumeur avec des limites et des dimensions précises;
  • l'étude de la dexaméthasone révèle la présence de cortisol dans le sang;
  • l'urine est collectée pendant la journée pour une étude détaillée de la présence d'hormones;
  • le sang et l'urine sont examinés pour identifier le type d'adénome.

Les analyses et les tomodensitogrammes pour l'adénome sont les méthodes les plus efficaces pour diagnostiquer la pathologie. Le médecin, après avoir reçu les résultats, détermine comment enlever la tumeur.

Traitement de l'adénome

Une petite tumeur qui se développe sans symptômes dangereux ne nécessite généralement pas de traitement. Le patient est sous étroite surveillance médicale. Le patient est régulièrement examiné - imagerie par résonance magnétique et par ordinateur et tests sanguins et urinaires. Cela vous permet de suivre le développement de l'adénome en dynamique.

Il est possible d'utiliser un traitement médicamenteux pour les petits adénomes. Pour restaurer l'activité des glandes surrénales, le patient se voit prescrire une cure de médicaments à base d'hormones. Le médicament est choisi en fonction du type de tumeur.

Pour stimuler les fonctions protectrices de l'organisme, il est nécessaire de prendre un complexe vitaminique et des immunostimulants sur une base homéopathique. Cela renforcera le système immunitaire et accélérera le processus de guérison..

Un néoplasme bénin jusqu'à 30 mm de taille est enlevé par chirurgie. Avant l'opération, le patient subit une préparation médicamenteuse. Prescrit un cours d'immunostimulants, des médicaments antibactériens pour réduire la production d'hormones - métirapone et kétoconazole. Pour restaurer les indicateurs de pression artérielle, vous devez boire du nitroprussiate de sodium, de la phentolamine ou de l'esmolol.

Une opération pour supprimer un néoplasme peut être effectuée par les méthodes suivantes:

  • La chirurgie abdominale traditionnelle est plus souvent utilisée en raison de sa disponibilité, mais elle est considérée comme la méthode la plus traumatisante. Une incision est pratiquée dans l'abdomen, le diaphragme et la poitrine pour accéder au joint. Cette méthode est utilisée pour les dommages unilatéraux au corps. La longueur de la suture après l'excision de l'adénome peut atteindre 30 cm.
  • La laparoscopie fait référence à des techniques endoscopiques avec un processus doux d'élimination du néoplasme. L'accès au nœud se fait en perforant la paroi abdominale. De l'air et un instrument spécial sont introduits à travers les trous dans la cavité, qui seront utilisés pour l'excision de l'adénome.
  • La méthode rétropéritonéoscopique est un moyen moderne d'éliminer une tumeur. L'instrument est inséré à travers la région lombaire à l'aide d'incisions spéciales. C'est la méthode la plus douce - le patient est libéré le deuxième jour après la chirurgie..

Le traitement de l'adénome surrénalien avec des remèdes populaires n'est pas recommandé. Les médecins conseillent de contacter la clinique dès les premiers symptômes suspects. Vous ne devez pas faire de réchauffement du dos et de massage de la colonne lombaire - cela est dangereux pour le bien-être du patient. Ainsi, vous pouvez provoquer la croissance active du néoplasme et la transformation des cellules atypiques en malignes.

Après l'opération, la présence de conséquences désagréables est possible:

  • violations graves du travail du tube digestif;
  • échec de l'activité du système génito-urinaire;
  • anomalies de la structure du sang, qui se manifestent par la formation de thrombus ou une hémorragie interne.

Il est également recommandé de surveiller la tension artérielle et les hormones dans un premier temps. Pour rétablir l'équilibre hormonal, un cours de fludrocortisone et d'hydrocortisone est prescrit.

Réhabilitation et prévention de la maladie

La période postopératoire comprend une bonne nutrition et un mode de vie actif.

Le régime alimentaire est choisi individuellement par le médecin pour chaque patient afin de compenser la carence en vitamines et minéraux. Il est nécessaire d'enrichir le régime alimentaire avec des aliments contenant des fibres végétales - betteraves, choux et autres. Parmi les baies, il est utile d'utiliser du cassis, riche en vitamine C. La viande doit être diététique - lapin, bœuf ou dinde. Il est également utile pour cette période de manger des plats de poisson faibles en gras..

Vous devez cuire à la vapeur ou faire bouillir des plats. Autorisé à griller ou au four. Au début, il est préférable de faire cuire des soupes en purée et des céréales dans de l'eau - cela soulagera le stress inutile sur les organes du tube digestif. Vous pouvez boire des boissons aux petits fruits et des compotes pour saturer le corps en oligo-éléments et vitamines utiles.

Ne consommez pas de boissons alcoolisées et d'aliments gras frits. Vous devez également exclure les viandes fumées et les aliments marinés. Le tabagisme doit être exclu pendant un mois - cela évitera le développement de complications négatives.

Pour éviter les conséquences désagréables et la rechute de la maladie, vous devez prendre un certain nombre de mesures préventives:

  • subir un examen médical annuel et passer les tests nécessaires;
  • un apport systématique de vitamines empêchera le déséquilibre des oligo-éléments;
  • éliminer les situations stressantes;
  • maintenir un mode de vie actif - marcher au grand air, sports légers;
  • régime équilibré;
  • limiter la nicotine et l'alcool.

La détection précoce de la pathologie a un pronostic favorable pour le traitement. Dans les stades ultérieurs, des complications graves peuvent se développer - des dysfonctionnements du cœur et des reins. Un traitement opportun et une rééducation correcte aideront à guérir la maladie et à éviter des conséquences graves..

Symptômes d'adénome surrénalien: premiers signes et diagnostic

L'adénome est une tumeur bénigne de la glande surrénale. Cette formation est capable de sécréter des hormones. Les symptômes et le traitement de l'adénome surrénalien chez les femmes sont un problème urgent, car cette maladie est plus fréquente chez les femmes.

L'adénome surrénalien chez l'homme est beaucoup moins fréquent. Les symptômes des maladies des glandes surrénales sont associés à une violation de la formation d'hormones par eux. Cela conduit souvent à des pathologies très graves..

À propos de la maladie

Les glandes surrénales sont les glandes endocrines. Ils sont situés au pôle supérieur des reins. Les glandes surrénales ont deux couches: corticale et cérébrale.

Les hormones suivantes sont synthétisées dans le cortex:

  • minéralocorticoïdes,
  • glucocorticoïdes,
  • androgènes.

L'adrénaline est synthétisée dans la moelle épinière.

Les minéralocorticoïdes régulent l'équilibre eau-sel, la pression artérielle systolique et diastolique. Les glucocorticoïdes affectent le métabolisme, en particulier le glucose.

Les androgènes sont responsables du développement de caractères sexuels secondaires.

L'adrénaline est une hormone du stress.

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien? C'est un néoplasme bénin du tissu glandulaire capable de produire des hormones. L'adénome a une structure homogène.

Types d'adénomes

Par structure histologique, il existe:

  • cellule sombre,
  • cellule claire,
  • mixte.

En fonction de la synthèse des hormones par la tumeur:

hormonal inactif - ne produit pas d'hormones, ne se manifeste pas cliniquement;
hormonalement actif.

Les tumeurs hormonalement actives sont:

  • corticoestroma;
  • androstérome;
  • corticostérome;
  • aldostérome;
  • mixte (adénome corticosurrénalien).

Avec l'androstérome, le principal symptôme sera la pathologie du développement des caractères sexuels secondaires.

Il se manifeste également de différentes manières:

  • adénome surrénalien chez les hommes,
  • adénome chez la femme.

Les symptômes et le traitement de cette maladie dépendent de la production ou non d'hormones bénignes..

Les signes cliniques de l'adénome peuvent être un cancer de la glande, vous devez donc être extrêmement prudent lors du diagnostic de cette pathologie.

Causes d'occurrence

Les causes exactes de cette maladie sont inconnues. La version principale est l'effet stimulant de la glande pituitaire sur les glandes surrénales. La glande pituitaire synthétise l'hormone adrénocorticotrope.

Il est produit de manière intensive pendant le stress, en raison de blessures et d'interventions chirurgicales. Une sécrétion excessive de cette hormone a un effet stimulant sur les glandes surrénales, ce qui conduit à l'apparition de néoplasmes. Par conséquent, un stress prolongé peut provoquer le développement d'une pathologie..

  • en surpoids;
  • femelle;
  • avoir plus de trente ans;
  • une histoire de diabète sucré;
  • maladie ovarienne (polykystique);
  • maladie hypertonique;
  • violation du fond hormonal d'une femme.

Une tumeur de la glande surrénale droite est un peu moins fréquente que celle de la gauche.

Symptômes d'adénome surrénalien

Une tumeur hormonalement inactive n'apparaît en aucun cas. Il est découvert accidentellement lorsqu'un médecin mène des recherches supplémentaires pour d'autres maladies (tomodensitométrie, IRM). Avec les tumeurs hormonalement actives, le tableau clinique est très varié.

Corticostérome

Le corticostérome est une tumeur courante. Il produit du cortisol.

  • l'obésité, se propageant au haut du corps, en particulier à l'abdomen, les patients commencent soudainement à prendre du poids;
  • l'apparition de signes masculins chez la femme: apparition de poils au-dessus de la lèvre, sur la poitrine, pousse de la barbe.
    une augmentation de la pression artérielle, parfois très importante (systolique jusqu'à 220). Cela peut conduire au développement d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral;
  • la formation de vergetures sur les cuisses, l'abdomen et la poitrine. Ils ont une couleur caractéristique - cramoisi;
  • diminution de la masse musculaire (en particulier sur les membres inférieurs). Cela conduit à de la douleur lors de la marche;
  • changements psycho-émotionnels: apathie, somnolence, dépression.
    des troubles de la fertilité sont souvent observés. Cela indique un déséquilibre des hormones dans le corps;
  • le corticostérome dans 10 à 20% des cas s'accompagne d'un diabète sucré;
  • arythmies cardiaques, diminution du flux sanguin, douleur dans la région du cœur.

Aldostérome

La tumeur produit de l'aldostérone. L'aldostérone contribue à la rétention de sodium et d'eau dans le corps. Cela conduit à une augmentation de la pression artérielle..

De plus, avec l'aldostérome, la quantité de potassium diminue. Pour cette raison, une faiblesse musculaire apparaît, des crampes dans les membres inférieurs, une arythmie.

Le patient a souvent soif, la bouche sèche, boit beaucoup, à cause de cela, la quantité d'urine augmente. Parfois, la maladie conduit à une crise.

Dans ce cas, il y a des convulsions et des paresthésies des membres supérieurs et inférieurs, de la diarrhée, des vomissements, des maux de tête. Le développement d'un accident vasculaire cérébral est possible. En cas de maladie prolongée, les reins sont touchés.

Cette maladie est souvent appelée syndrome de Connes (d'après le nom de l'auteur qui l'a décrite le premier).

Androstérome

Pour l'androstérome, la synthèse des hormones sexuelles mâles est caractéristique. Chez les hommes, il ne se manifeste en aucune façon..

Chez la femme, les signes d'androstérome sont bien prononcés. Avec une augmentation des androgènes chez les femmes, les cheveux commencent à pousser au-dessus de la lèvre supérieure, sur le menton et sur la poitrine. La voix devient plus dure. Les seins diminuent, les menstruations disparaissent, les muscles se développent selon un schéma masculin.

Corticoestroma

Le corticoestrome est une tumeur rare. Il produit des hormones sexuelles féminines (estradiol et estrone). Ne provoque pas de symptômes graves chez les femmes.

Chez les hommes, les changements de type féminin commencent:

  • la croissance des glandes mammaires;
  • changer le timbre de la voix (la voix devient plus haute);
  • diminution de la taille des organes génitaux;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • l'apparition de maux de tête;
  • dépôt de graisse dans les cuisses;
  • calvitie.

Diagnostique

Avec une tumeur hormonalement active, un diagnostic préliminaire peut être posé par des signes cliniques.

Méthodes de recherche pour confirmer le diagnostic:

  • test sanguin pour les hormones et le sucre;
  • un test sanguin pour les niveaux de cortisol;
  • Ultrason;
  • CT scan;
  • Imagerie par résonance magnétique.

Différentes hormones augmentent en fonction du type de tumeur. Avec le corticostérome, le taux de cortisol dans le sang augmente. Avec aldostérome - aldostérone, avec androstérome, une augmentation du taux d'androgènes est observée, avec corticoestroma - une augmentation de l'estradiol et de l'estrone.

En outre, les tests avec l'introduction d'hormones sont très instructifs..

Une échographie de la tumeur de la glande surrénale est mal diagnostiquée. L'éducation est visualisée si sa taille dépasse 3 cm.

Si l'éducation ne peut pas être vue à l'échographie, ils ont recours à la tomodensitométrie, à l'IRM. Ces méthodes sont très informatives et non invasives. La tomodensitométrie, l'IRM donnent une image claire, ce qui vous permet d'étudier en détail la structure de la formation. Cela facilite grandement le diagnostic. L'IRM vous permet de voir non seulement les glandes surrénales, mais également les vaisseaux.

La scintigraphie et l'angiographie sont également des méthodes de recherche efficaces..

La prise de tissu surrénalien pour examen est une procédure assez compliquée, car les glandes surrénales sont situées derrière le péritoine. Par conséquent, cette manipulation est traumatisante et est très rarement utilisée..

Traitement de la maladie

Le choix des tactiques de traitement de l'adénome surrénalien dépend du type de tumeur (hormonalement active ou inactive). Les tumeurs hormonalement inactives nécessitent une surveillance.

Avec une activité hormonale, l'adénome surrénalien doit être traité chirurgicalement.

Méthodes de traitement chirurgical de l'adénome.

  1. Élimination de l'adénome surrénalien par méthode ouverte. Dans ce cas, une grande incision est pratiquée dans la paroi abdominale (jusqu'à 30 cm). Après l'opération, un défaut esthétique subsiste, ce n'est donc pas la méthode optimale d'intervention chirurgicale.
  2. Méthode laparoscopique. Le retrait est effectué par plusieurs petites incisions dans la cavité abdominale à l'aide d'un équipement moderne.
  3. La chirurgie ouverte avec accès lombaire est également utilisée. Le patient est déjà renvoyé chez lui quelques jours après le retrait de la tumeur.

Si la formation est maligne, la décision sur la tactique de traitement est prise conjointement par les oncologues et les endocrinologues. Les méthodes chirurgicales, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées dans le traitement des tumeurs malignes..

S'il est impossible de procéder à une intervention chirurgicale (état grave du patient), un traitement conservateur est effectué. La thérapie doit être prescrite en fonction du type, de la taille de l'adénome et des caractéristiques individuelles de la personne..

  1. La nutrition pour l'adénome surrénalien doit être équilibrée et faible en calories, un menu à faible teneur en matières grasses et en glucides est recommandé. Pourquoi ne pas manger de fruits secs, car ils contiennent trop de glucides.
  2. Pour le traitement de l'hypertension, un inhibiteur de l'ECA, des inhibiteurs calciques sont prescrits.
  3. Des médicaments hormonaux sont utilisés.
  4. Activité physique modérée recommandée.

Dans tous les cas, après la fin du traitement (chirurgical ou conservateur), une personne a besoin d'une observation périodique d'un endocrinologue pour exclure la progression de la maladie. L'observation par un médecin empêchera l'apparition de complications.

Pronostic et complications possibles

Avec un diagnostic et un traitement rapides, le pronostic est favorable.

Si le patient n'est pas traité, cela entraînera des dommages à d'autres organes et systèmes du corps..

N'oubliez pas que le néoplasme malin peut être à l'origine du tableau clinique de l'adénome..

Si des signes de maladie apparaissent, vous devez absolument consulter un médecin. L'automédication peut aggraver la maladie et entraîner des complications..

Adénome surrénalien chez la femme: symptômes et traitement de la tumeur

Adénome surrénalien chez la femme - néoplasme pathologique dans le cortex d'un organe

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien?

Des tumeurs adénomateuses se développent dans le cortex surrénalien. Le néoplasme commence à l'intérieur d'une cellule, perturbe la régénération, conduit à sa division chaotique et à des changements tissulaires. Les cellules altérées sont remplacées par du tissu fibreux de structure homogène et de haute densité, leur division atypique se poursuit. Ainsi, le tissu fibreux est une sorte de capsule remplie d'une masse homogène de cellules atypiques.

Le développement d'un adénome surrénalien chez la femme est intense, en particulier avec une tumeur hormonalement active. Plus la taille est grande, plus l'influence du néoplasme sur la fonctionnalité de l'organe est grande..

Il existe un autre type de tumeur surrénalienne - le phéochromocytome, qui est localisé et provient des cellules de la moelle épinière. La tumeur est constituée de cellules chromaffines qui sécrètent un grand volume de catécholamines. Le phéochromocytome est caractérisé par une augmentation de la pression artérielle et des crises causées par une libération excessive de catécholamines.

Les causes

Les vraies causes de la tumeur ne sont pas claires. Certains travaux décrivent le rôle stimulant de l'organe principal du système endocrinien - la glande pituitaire, qui synthétise l'hormone adrénocorticotrope.

Dans certaines circonstances, par exemple, dans un contexte de stress, de chirurgie, de traumatisme, l'hormone adrénocorticotrope augmente la libération d'hormones du cortex surrénalien, contribue à l'apparition de l'atypie des cellules. D'autres facteurs dans le développement d'une tumeur adénomateuse sont:

  • prédisposition génétique;
  • âgé de plus de 35 à 40 ans;
  • surpoids, obésité, dépôt de graisse viscérale;
  • hypertension de toute nature;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologie de la glande thyroïde;
  • antécédents de diabète sucré;
  • maladie des ovaires polykystiques.

Les femmes à risque sont atteintes d'une maladie rénale de toute nature, une insuffisance rénale. Habituellement, l'adénome est unilatéral, mais plus fréquent dans la glande surrénale gauche.

En apparence, le néoplasme a une forme arrondie de teinte jaunâtre. Avec l'hétérogénéité de la structure de l'adénome, ils parlent de la qualité bénigne du processus pathologique.

Types principaux

La classification principale divise les adénomes selon l'activité hormonale, le type et la teinte, avec une localisation dans la glande surrénale droite ou à gauche. La classification permet aux cliniciens de déterminer la nature de la tumeur et les tactiques de prise en charge ultérieure des patients..

Par activité hormonale

Les symptômes dépendent de la taille et du volume de la croissance

Les cliniciens distinguent les types suivants de tumeurs hormonales.

  1. Une tumeur inactive ou passive est un incidentalome. Les adénomes ne produisent aucune hormone, ne participent pas au processus hormonal général.
  2. Actif. Les adénomes sécrètent divers types d'hormones, se caractérisent par une croissance rapide et une tendance à la malignité. Les tumeurs hormonalement actives sont classées:
  • pour l'aldostérome - la tumeur assure la production d'hormones minérales;
  • corticoestroma - le néoplasme est responsable de la production d'œstrogènes - hormones sexuelles féminines;
  • corticostérome - l'adénome produit des glucocorticoïdes;
  • androstérome - le foyer adénomateux produit des androgènes - hormones sexuelles mâles.

Dans la glande surrénale gauche ou à droite, une tumeur combinée peut survenir, qui produit plusieurs types d'hormones à la fois. Il peut y avoir plusieurs adénomes hormonalement actifs différents dans une glande surrénale..

En apparence

Les adénomes surrénaux sont classés en plusieurs formes principales..

  1. Pigmenté. Il se développe chez les patients ayant des antécédents de syndrome d'Itsenko-Cushing. La taille de la tumeur atteint à peine 2,5 à 3 cm. La teinte varie du marron au marron.
  2. Oncocytaire. Un type rare de tumeur caractérisé par la formation d'unités multicellulaires. La capsule de l'adénome est hétérogène, sa taille varie de quelques millimètres à 1–2 cm.
  3. Adrénocorticale. L'un des types de néoplasme les plus courants, caractérisé par la formation d'un petit nodule avec une membrane dense. A initialement une évolution bénigne, le risque de malignité dépend de nombreux facteurs différents.

Par type histologique et teinte, il existe des types de tumeurs adénomateuses à cellules sombres, à cellules claires et combinées. En pratique clinique, le corticostérome est le plus souvent diagnostiqué dans le contexte de la maladie d'Itsenko-Cushing. Les adénomes qui produisent des hormones sexuelles sont moins courants.

Est-ce dangereux?

Lorsque la tumeur est localisée dans la glande surrénale droite ou à gauche, ainsi que dans un processus bilatéral, il existe un risque de développer des maladies secondaires. Le danger de l'adénome réside dans le développement d'une tumeur oncologique et de complications:

  • violation du flux sanguin dans les reins en raison de la croissance impressionnante du néoplasme;
  • hypertension, crises;
  • changements dans les vaisseaux du fond;
  • AVC et hémorragies cérébrales.

Avec la malignité des cellules d'adénome et sa croissance pathologique, les métastases au tissu osseux, aux structures hépatiques, aux poumons sont une conséquence naturelle.

Manifestations symptomatiques

La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • une augmentation du poids corporel avec le même appétit, le respect d'un régime alimentaire approprié;
  • un changement de timbre de la voix: chez les femmes, la voix devient rugueuse, chez les hommes - nasillarde;
  • violation du rythme cardiaque;
  • douleurs dans l'abdomen irradiant vers la poitrine, les poumons;
  • violation de la transpiration, augmentation de la transpiration;
  • croissance des cheveux de type masculin chez les femmes;
  • faiblesse musculaire;
  • essoufflement à l'effort.

Les manifestations symptomatiques peuvent être le signe d'un adénome de la glande surrénale gauche ou droite, ainsi que d'autres maladies néphro-urologiques. Pour clarifier le diagnostic, un diagnostic différentiel est nécessaire. Les tumeurs productrices d'hormones ont une image symptomatique active, contrairement aux foyers adénomateux passifs.

Diagnostique

Le diagnostic des adénomes surrénaliens chez la femme est rarement difficile pour les cliniciens. Le diagnostic final est établi selon les études suivantes:

  • Échographie des reins;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • CT scan;
  • radiographie, y compris avec un agent de contraste.

Assurez-vous d'effectuer des tests de laboratoire: tests sanguins, tests d'urine. Selon les indicateurs, la fonctionnalité des reins est déterminée. Les patients subissent un test sanguin pour la fonction thyroïdienne (TSH, T4 libre), l'hormone parathyroïdienne, les hormones sexuelles.

L'imagerie par résonance magnétique est l'étalon-or pour détecter l'adénome surrénalien. L'IRM aide à identifier un néoplasme à ses débuts. L'échographie n'est pas toujours informative, car les petites tumeurs peuvent simplement ne pas être visualisées. Une tumeur est différenciée d'une maladie telle que le lipome - un néoplasme graisseux.

La possibilité de palpation à travers le péritoine ne plaide pas en faveur de la qualité bénigne de la tumeur adénomateuse. Il est important d'étudier l'histoire clinique et biologique d'une femme.

Traitement

L'adénome surrénalien gauche est beaucoup plus fréquent

Le processus de traitement est déterminé par le type et la nature de l'évolution de la maladie des glandes surrénales. Les tumeurs inactives sont diagnostiquées par hasard, mais n'ont pas toujours recours à des méthodes radicales. Les médecins utilisent une attente vigilante. Une tumeur stable ne nécessite aucun traitement. Une tactique complètement différente pour une tumeur hormonale active, caractérisée par une croissance intense, a une forte tendance à la malignité.

Traitement médical

Le traitement médicamenteux implique la correction des niveaux hormonaux. Lorsque le niveau d'hormones se stabilise, la tumeur diminue sa croissance et s'élimine complètement. Les principaux moyens sont les médicaments à base d'hormones thyroïdiennes, les hormones sexuelles. Si nécessaire, des médicaments du groupe des cytostatiques sont prescrits. Après un certain temps, tous les symptômes disparaissent.

Les médicaments sont pris par voie orale ou par injection intraveineuse. Le manque d'hormones est reconstitué jusqu'à ce qu'elles soient complètement stabilisées, leur taux dans le sang est constamment surveillé.

Chirurgie

La méthode radicale est prometteuse dans le traitement des tumeurs adénomateuses surrénales de grande taille, avec des risques oncologiques élevés. Les principales méthodes de manipulation chirurgicale sont les suivantes.

  1. Laparoscopie. La tumeur est retirée par de petites incisions dans la projection des glandes surrénales. Des instruments chirurgicaux sont introduits à travers ces incisions, des manipulations appropriées sont effectuées, puis la plaie est suturée.
  2. Méthode abdominale ou chirurgie abdominale. Le principal avantage est la possibilité d'éliminer les tumeurs immédiatement de la glande surrénale gauche et de la droite, ainsi que d'évaluer l'état des organes voisins.
  3. Chimiothérapie, exposition aux rayonnements. Il n'est utilisé qu'en cas de dégénérescence maligne des cellules tumorales, avec métastases.

Les techniques endoscopiques ne sont pas utilisées. L'adénome surrénalien chez la femme n'est supprimé que pour des raisons médicales: dynamique de croissance, risque de malignité et apparition de métastases, apparition de symptômes désagréables. Le respect de toutes les directives cliniques améliore le pronostic favorable.

Recettes folkloriques

Les remèdes populaires de la «poitrine de la grand-mère» sont utilisés, malgré le manque de faits prouvés sur l'auto-élimination de l'adénome. Il existe un certain nombre de remèdes populaires qui pourraient améliorer l'effet thérapeutique de la prise de médicaments, ainsi que réduire les symptômes négatifs..

  1. Infusion de fleurs de perce-neige. Fleurs cueillies (environ 80 unités) ou plusieurs st. cuillères de matières premières sèches versez 0,5 litre de vodka, insistez pendant un mois. La composition finie est filtrée et bu 15 gouttes plusieurs fois par jour. Vous pouvez ajouter un peu de géranium aux perce-neige - ces plantes activent la fonction des glandes surrénales, réduisent les symptômes désagréables.
  2. Infusion de prêle. 1 cuillère à soupe. une cuillerée de la plante est versée avec 1 litre d'eau bouillante, infusée pendant une heure, puis filtrée et bu en petites portions plusieurs fois par jour.

Il existe de nombreux remèdes populaires à base d'herbes et de plantes pour améliorer le fonctionnement des reins et des glandes surrénales, soulager les symptômes. L'utilisation de recettes folkloriques doit être basée sur le bon sens. Il est préférable que leur utilisation soit convenue avec le médecin traitant.

Avec un adénome de la glande surrénale droite ou une tumeur à gauche, il est important d'ajuster la nutrition, de changer de mode de vie, de faire tout son possible pour éviter les complications et la poursuite de la croissance des néoplasmes.

Le pronostic des tumeurs surrénales varie considérablement en fonction de la nature et de la structure de la tumeur. Le pronostic est favorable pour les petites néoplasmes non fonctionnelles à croissance lente, un faible niveau de malignité, s'il n'y a pas d'hyperplasie du tissu cortical. Le résultat le plus favorable après l'élimination des foyers adénomateux.

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien, comment il se manifeste et est traité?

L'adénome surrénalien chez la femme est détecté plus souvent que chez l'homme et appartient à des néoplasmes de nature bénigne. Il existe plusieurs types de pathologie, qui diffèrent par la nature de l'évolution et des symptômes. L'adénome en médecine est appelé toute tumeur dans les organes constitués de tissu glandulaire. La condition principale pour cela est l'absence sur le lieu de localisation du processus malin.

Ce terme collectif n'est légitime à utiliser qu'après un examen complet et une étude histochimique des cellules tumorales. Le nom exact du néoplasme est établi en fonction de la zone de la lésion de la glande surrénale. Malgré leur qualité bénigne, les adénomes ne se résolvent pas d'eux-mêmes et même de petite taille nécessitent une surveillance médicale.

Fonction et structure des glandes surrénales

Pourquoi une personne a-t-elle besoin de reins, chaque femme le sait, mais ce que sont les glandes surrénales et pourquoi elles sont si importantes, beaucoup n'apprennent que lorsque des pathologies de cet organe sont identifiées. Les glandes surrénales sont deux glandes endocrines indépendantes situées dans la région rétropéritonéale au-dessus du sommet des reins. Ils sont corticaux à 80-90% et ont trois divisions au niveau cellulaire qui produisent des corticostéroïdes (hormones vitales).

Ils régulent les échanges d'ions dans les cellules, contrôlent la dégradation des protéines et stimulent la synthèse des glucides. Également dans le cortex, l'hormone mâle androgène est produite en quantités modérées, dont la synthèse peut augmenter avec les néoplasmes. Par conséquent, l'adénome surrénalien chez la femme s'accompagne souvent de changements d'apparence vers le type masculin..

Le développement d'une tumeur dans la moelle épinière, qui constitue les 10 à 20% restants de la glande entière, n'est pas moins dangereux. Cette partie de la glande surrénale est directement reliée aux fibres nerveuses et est responsable de la production d'adrénaline et de norépinéphrine (composants du système sympatho-surrénalien), qui aident une personne à s'adapter au stress aigu. Dans l'adénome, une ou plusieurs parties des glandes surrénales sont touchées. En conséquence, le niveau hormonal est perturbé vers le haut ou vers le bas..

Sur une note! Les glandes surrénales synthétisent et libèrent dans les hormones sanguines qui contrôlent le travail des organes et des systèmes internes et affectent tout le spectre de l'adaptation du corps féminin aux facteurs environnementaux négatifs, des infections et blessures au stress émotionnel.

Classification des adénomes

Selon l'activité, l'adénome surrénalien est appelé producteur d'hormones (produit des hormones) ou, au contraire, non producteur. Le nom de la tumeur dépend du type d'hormone synthétisée. Les adénomes actifs comprennent le corticostérome (produit du cortisol), l'androstérome (produit des androgènes), l'aldostérome (source d'aldostérone) et la forme mixte (produit plusieurs hormones).

Par localisation, on distingue deux types de tumeurs, unilatérales et bilatérales. L'adénome de la glande surrénale gauche ou droite affecte une glande et n'affecte pas le travail du deuxième organe. Avec le développement simultané de néoplasmes à gauche et à droite, une forme bilatérale d'adénome est diagnostiquée.

Il existe également une classification selon la composition cellulaire de la tumeur. Avec l'analyse histochimique, sa structure est déterminée et, en fonction du résultat de l'étude, elle est diagnostiquée:

  • forme pigmentaire (se compose de cellules foncées);
  • adénome corticosurrénalien (similaire à une capsule ou à un nœud);
  • oncocytaire (a une structure à grains fins);
  • adénome à cellules claires de la glande surrénale (diffère par la couleur claire des cellules);
  • microadénome (trouvé lors de la laparoscopie à l'aide de loupes ou lors de la tomodensitométrie des reins).

L'une des formes actives perturbe l'équilibre hormonal dans le corps et provoque des symptômes pathologiques. Les espèces passives font partie des néoplasmes les plus bénins en raison du manque d'influence sur les systèmes vitaux.

Symptômes et signes

Les manifestations cliniques de l'adénome surrénalien sont associées à la taille et à la synthèse d'une hormone particulière. Contrairement à d'autres néoplasmes bénins, cette tumeur ne pousse pas à de grands volumes et ne comprime pas les organes adjacents. La taille moyenne de son diamètre ne dépasse pas 4 cm. Afin d'influencer mécaniquement les organes environnants et la zone de la veine cave inférieure, sa taille doit être d'au moins 10 -15 cm. Mais de tels néoplasmes surrénaliens sont diagnostiqués très rarement. Les formes hormonalement inactives ne se manifestent souvent pas cliniquement et sont détectées par hasard lors d'un scanner ou d'une IRM pour une autre maladie.

Ayant entendu le diagnostic d'adénome et ayant appris ce que c'est, les patients veulent de toute urgence se débarrasser de la pathologie, quel que soit son type. Mais l'opération n'est pas recommandée à tout le monde. L'indication principale de l'élimination est la symptomatologie associée à la synthèse pathologique des hormones sous forme active.

Corticostérome ou hypercortisolisme

Ce type d'adénome interfère avec la production normale de cortisol. Si la synthèse de cette hormone est perturbée, le syndrome d'Itsenko Cushing se développe, qui s'accompagne de tout un complexe de signes spécifiques:

  1. Obésité syndromique typique. Il est diagnostiqué chez 90% des patients présentant une altération de la synthèse du cortisol. Les dépôts graisseux sont situés dans certaines zones (ventre, poitrine, visage, cou), une caractéristique est l'arrondi typique de l'ovale du visage. Dans le même temps, il y a une carence en graisse sous-cutanée sur le dos des mains.
  2. Amyotrophie. Il est particulièrement visible dans la zone de la ceinture scapulaire et des jambes. La zone des fesses et de la paroi abdominale antérieure en souffre également. L'atrophie peut entraîner des difficultés de mouvement et provoquer une protrusion anormale de l'abdomen.
  3. Ostéoporose. Un symptôme courant du corticostérome. La destruction du tissu osseux se produit en raison d'un manque de sels minéraux en raison de leur excrétion accrue. L'ostéoporose provoque de graves fractures du bassin et de la colonne vertébrale et entraîne souvent l'immobilité.
  4. Amincissement de la peau. Manifesté par la formation de vergetures sur le corps. Ils sont de couleur violette ou violette et sont localisés sur les surfaces latérales des cuisses, de l'abdomen et dans la zone des glandes mammaires. Dans d'autres endroits sous la peau, de petites hémorragies ponctuées peuvent apparaître.
  5. Diabète sucré d'étiologie stéroïdienne. Accompagne les adénomes surrénaliens dans 10 et parfois 20% des cas.
  6. État dépressif. Il se développe avec l'influence du corticostérome sur la fonctionnalité du système nerveux. Il se manifeste par une violation du contexte émotionnel et une instabilité au stress.

Les conséquences de l'hypercortisolisme et du syndrome de Cushing comprennent également les irrégularités menstruelles et l'hirsutisme - augmentation de la croissance des poils. La maladie est détectée principalement chez les femmes jeunes et d'âge moyen et a un pronostic conditionnellement favorable.

Androstérome

Les symptômes de cette tumeur sont directement liés à la production d'hormones mâles. Une augmentation des androgènes dans le corps d'une femme fait pousser les cheveux dans des endroits non conventionnels et forme une moustache et une barbe. Dans le même temps, le timbre de la voix grossit, la musculature du type masculin se développe, la poitrine diminue et le cycle menstruel se perd.

Lorsque deux glandes surrénales sont endommagées, les manifestations cliniques s'intensifient, la taille physiologique du clitoris augmente et la menstruation s'arrête complètement.

Important! L'androstérome chez la femme entraîne souvent une interruption prématurée de la grossesse ou une infertilité.

Aldostérome

Cet adénome a la taille habituelle (3 cm) et a un pronostic plus que favorable. Il survient principalement chez les femmes et ne dégénère pratiquement pas en une forme maligne..

La perturbation de la synthèse de l'aldostérone conduit au syndrome de Conn. La pathologie s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans les vaisseaux en raison de l'accumulation d'eau et de sodium dans le corps. En tant que complication, une hypertension persistante se développe. L'aldostérome provoque également une augmentation de l'excrétion de potassium par le système urinaire et une hypokaliémie. La maladie provoque des convulsions, une faiblesse musculaire et peut provoquer une insuffisance cardiaque aiguë..

Les causes du développement de la tumeur

L'étiologie de l'adénome n'est pas entièrement comprise. Parmi les principales raisons, les experts sont enclins à la version d'un effet hypophysaire accru sur les glandes surrénales. La glande pituitaire est l'organe central du système endocrinien et produit une hormone adrénocorticotrope qui stimule le cortex surrénalien. Une augmentation de la synthèse de cette hormone est observée lors de situations de stress et de surmenage prolongé du système nerveux. En conséquence, une stimulation accrue des glandes surrénales peut déclencher la formation de néoplasmes..

Les autres facteurs de risque comprennent:

  • troubles hormonaux chez les femmes;
  • prendre des médicaments contraceptifs;
  • être en surpoids;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • mauvaises habitudes qui affectent la synthèse des hormones (tabagisme et alcool)
  • tumeurs dans l'une des parties de l'hypophyse;
  • pathologies endocriniennes (diabète, hypothyroïdie);
  • maladies héréditaires;
  • stress prolongé.

Ces facteurs en eux-mêmes ne peuvent pas provoquer d'adénome, le plus souvent, cela se produit en conjonction avec une perturbation hormonale générale dans le corps d'une femme, une violation du fond émotionnel et un affaiblissement de l'immunité.

Attention! La croissance des formations malignes et bénignes des glandes surrénales est souvent influencée par les mêmes raisons.

Conséquences et prévisions

Quelle que soit la taille de l'adénome, il est impossible d'espérer qu'il se résorbera. Toute tumeur est une prolifération pathologique dangereuse des tissus cellulaires qui, dans certaines conditions, peut dégénérer en un processus malin. Dans ce cas, la prévision est imprévisible. De plus, un adénome actif peut changer radicalement le fond hormonal dans le corps et provoquer des maladies et des syndromes graves..

Avec un traitement rapide, avant le développement de processus irréversibles dans le corps, le pronostic de la maladie est favorable. Si l'adénome est petit ou inactif et que le médecin déconseille de le retirer, mais cela ne signifie pas que vous devez oublier la pathologie.

Attention! Pour éviter les conséquences du développement d'un adénome surrénalien, le contrôle de sa croissance doit être effectué systématiquement par CT. Si vous développez soudainement des symptômes de troubles hormonaux ou d'inconfort, vous devriez consulter un endocrinologue.

Diagnostique

La détection opportune de l'adénome soulage les femmes des symptômes graves et le traitement par des méthodes chirurgicales ouvertes. Une petite tumeur est le plus souvent trouvée dans une glande surrénale par accident, lors d'un examen échographique ou lors d'une r-graphie. Pour déterminer la nature du néoplasme, un certain nombre de procédures et d'analyses supplémentaires sont nécessaires..

  1. Tomographie à contraste amélioré. Cette technique informatisée très précise estime la taille et la densité dite native d'un adénome avant que le produit de contraste ne soit injecté dans une veine, pendant une procédure et après que le produit chimique a été évacué de la circulation sanguine. Les résultats CT suivants sont des indicateurs de bénignité tumorale: faible densité native initiale de formation; accumulation rapide de contraste dans les tissus; excrétion active et complète de la substance intraveineuse utilisée. Lors de l'évaluation du degré de lavage de l'agent de contraste, la formule (1-t1 / t2) x100 est utilisée. Où t1 est la densité 10 minutes après l'introduction du contraste et t2 après 80 secondes. Si le chiffre reçu dépasse 50, la tumeur n'est pas maligne. Des critères supplémentaires sont l'affichage sur des images informatiques de contours tumoraux clairs avec des dimensions ne dépassant pas 40 millimètres..
  2. IRM. L'imagerie par résonance magnétique est plus souvent prescrite pour détecter d'éventuelles métastases si un processus malin est suspecté. Dans les formes bénignes d'adénome, la TDM est une méthode de diagnostic plus indicative..
  3. Analyse d'urine sur 24 heures. Aide à établir le niveau moyen de cortisol dans l'urine et à évaluer sa production par les glandes surrénales. L'inconvénient de cette technique est l'incohérence des indicateurs à différents moments de la journée et la distorsion possible des résultats..
  4. Biopsie. Il est rarement utilisé en raison d'un traumatisme et d'une faible valeur diagnostique. Biopsie et analyse histochimique des cellules tumorales, indiquées en cas de suspicion de malignité.
  5. «Provocation» à la dexaméthasone. Une femme reçoit du sang pour le cortisol et après 12 heures, elle reçoit de la dexaméthasone. Après 12 heures supplémentaires, l'analyse est répétée. Normalement, les niveaux de cortisol devraient diminuer de 50%. Si cela ne se produit pas, il y a une production syndromique d'hormones qui ne peut pas être contrôlée par le système endocrinien..

Traitement

Le traitement conservateur ne peut être utilisé que pour les petits adénomes. Pour éliminer le dysfonctionnement surrénalien causé par un néoplasme, des hormones sont prescrites conformément à la forme identifiée. Dans certains cas, l'homéopathie et la thérapie vitaminique sont utilisées pour augmenter le statut immunitaire..

Si la tumeur a la taille d'un microadénome et ne produit pas d'hormones, une surveillance régulière est recommandée et aucun traitement n'est prescrit. Une femme devra subir une tomodensitométrie et donner du sang une fois par an. Un tel adénome ne peut pas se dissoudre, mais il ne provoquera pas de perturbations dans le fonctionnement des organes et ne provoquera pas de perturbation hormonale.

Si un adénome actif d'une taille supérieure à 40 mm de diamètre est diagnostiqué, il est enlevé chirurgicalement. L'opération est réalisée de trois manières.

  • Ouvert. La méthode la plus traumatisante, mais la plus utilisée. La tumeur est accessible en incisant les muscles de la région abdominale, du diaphragme et en partie de la paroi thoracique. Dans ce cas, la suture postopératoire peut atteindre 30 cm L'excision ouverte est réalisée si un adénome unilatéral de la glande surrénale droite ou gauche est détecté. Pour les lésions bilatérales, des techniques plus douces sont utilisées.
  • Laparoscopique. Lors de l'ablation endoscopique des adénomes surrénaliens, plusieurs trous de 1,5 ou 2 cm de longueur sont pratiqués dans la paroi abdominale. Ensuite, l'abdomen est rempli d'air pour améliorer la visibilité et l'adénome est excisé à l'aide d'instruments insérés dans la cavité.
  • Lombaire ou extra-abdominale. La méthode la plus moderne de traitement chirurgical de l'adénome. L'ablation de la tumeur est réalisée en introduisant des instruments endoscopiques du côté lombaire à travers une ou plusieurs incisions. La méthode est si douce qu'une femme peut sortir de l'hôpital 2 jours après l'intervention. La couture dans la région lombaire va bientôt se dissoudre et devenir presque invisible.

Beaucoup de femmes se demandent s'il est possible de faire face à l'adénome surrénalien en utilisant des méthodes traditionnelles? La réponse des experts semble sans ambiguïté - il est fortement déconseillé de traiter la tumeur par vous-même. Il est également interdit de masser et de réchauffer la région lombaire. Les amateurs de recettes maison doivent savoir que selon les statistiques, environ 13% des adénomes bénins renaissent en malins.

Top