Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Pituitaire
Glycémie 13: quel est le risque si le taux est de 13,1, 13,2, 13,3, 13,4, 13,5, 13,6, 13,7, 13,8, 13,9 mmol?
2 Cancer
L'efficacité de Dostinex dans la planification et les examens de médicaments
3 Iode
Comment arrêter de prendre Eutirox sans nuire à la santé?
4 Pituitaire
Que faire si la glande thyroïde est hypertrophiée?
5 Cancer
Traitement de l'amygdalite
Image
Principal // Des tests

Adénome parathyroïdien


Quelles sont les glandes parathyroïdes? Ce sont des organes appariés de sécrétion interne, situés, en règle générale, derrière la glande thyroïde (2 en haut et 2 en bas). Cependant, de telles caractéristiques anatomiques sont souvent notées, dans lesquelles ces organes se trouvent en outre dans la glande thyroïde, derrière l'œsophage, à côté du faisceau vasculaire et dans d'autres zones non caractéristiques pour eux. La fonction des glandes parathyroïdes est de produire l'hormone parathyroïdienne, qui joue un rôle important dans la régulation du métabolisme calcium-phosphore dans le corps, augmentant la concentration de calcium ionisé dans le sang.

Avec un adénome (tumeur bénigne) de la glande parathyroïde, une hyperproduction de cette hormone est notée, et le calcium, en conséquence, est "éliminé" des os en grande quantité, entrant dans le sérum sanguin. La tumeur dans 80 à 89% des cas provoque l'apparition de diverses formes cliniques d'hyperparathyroïdie. Une certaine régularité de la fréquence de cette maladie selon le sexe et l'âge a également été mise en évidence: les femmes souffrent plus souvent d'adénome, et la catégorie d'âge la plus sensible à la maladie est celle des personnes de 20 à 50 ans. Les glandes parathyroïdes touchées par l'adénome peuvent atteindre des tailles allant jusqu'à 10 cm de diamètre et peser jusqu'à 90 grammes.

Les raisons du développement de la maladie

Les mutations géniques sont considérées comme la cause immédiate de l'adénome parathyroïdien en médecine moderne. De plus, deux options possibles sont envisagées: une mutation lors de la division mitotique ou une mutation au stade de la production d'hormones parathyroïdiennes.

Dans tous les cas, les gènes impliqués dans la synthèse des protéines de transport sont endommagés. Ces derniers, à leur tour, transportent le calcium dans les cellules parathyroïdes. La mutation conduit à une division cellulaire incontrôlée et à une croissance tumorale, qui commence à produire de l'hormone parathyroïdienne en quantités énormes.

Les facteurs provoquant le développement de l'adénome de la glande parathyroïde sont considérés comme des blessures traumatiques et des radiations sur le site de l'organe..

Image histologique

Le plus souvent, il existe des tumeurs bénignes - adénomes parathyroïdiens. Sur le plan histologique, une tumeur peut être un lipoadénome, un néoplasme des principales cellules claires ou sombres, ou il peut s'agir de cellules acidophiles. Le cancer de la parathyroïde est rare, pas plus de 2% des cas.

L'adénome parathyroïdien a une couleur jaune-brun, une consistance douce, des contours lisses, des formations kystiques peuvent être trouvées dans la tumeur. L'adénome affecte le plus souvent une glande. Si le processus tumoral se propage à d'autres glandes parathyroïdes, il est nécessaire de réaliser un diagnostic différentiel avec hyperplasie diffuse..

  • Consultation initiale - 3200
  • Consultation répétée - 2000
Prendre rendez-vous

Symptômes de l'adénome parathyroïdien

Les plaintes des patients atteints de cette maladie sont en quelque sorte associées à une hypercalcémie, qui se développe à la suite d'une production autonome excessive d'hormone parathyroïdienne par les cellules glandulaires affectées. La clinique de la maladie peut être différente, selon le système du corps le plus sensible aux troubles: osseux, cardiovasculaire, urinaire ou gastro-intestinal.

Les symptômes caractéristiques de l'adénome parathyroïdien comprennent une faiblesse générale, une perte d'appétit, une perte de poids, des vomissements, une constipation, des douleurs osseuses et articulaires, une faiblesse musculaire, plus prononcée dans les bras et les jambes proximaux. Les «compagnons» fréquents de la maladie sont une forte soif, une miction abondante, des troubles mentaux, allant jusqu'à des convulsions et le coma.

La forme osseuse de l'hyperparathyroïdie est assez souvent notée. Ses manifestations s'expriment dans le développement d'un processus inflammatoire diffus du tissu osseux, dans des fractures pathologiques récurrentes associées à la progression de l'ostéoporose. La perte excessive de dents est également une caractéristique de l'hyperparathyroïdie osseuse..

La forme rénale est diagnostiquée lorsque des calculs rénaux apparaissent ou qu'une néphrocalcinose diffuse se développe. Avec des dommages massifs aux néphrons, une insuffisance rénale aiguë peut également survenir..

Des manifestations cliniques suffisamment vives sont observées dans la forme gastro-intestinale d'hyperparathyroïdie, exprimées dans l'ulcère gastroduodénal souvent récurrent. La cholécystite et la pancréatite qui se sont développées dans le contexte d'un adénome parathyroïdien donnent également des symptômes vifs sous forme de syndrome douloureux sévère, de vomissements et de stéatorrhée.

L'hypertension artérielle, la calcification du lit vasculaire et les valves cardiaques sont des signes caractéristiques de la forme cardiovasculaire d'hyperparathyroïdie associée à un néoplasme de la glande parathyroïde. À un stade avancé de la maladie, même un infarctus du myocarde peut se développer.

Une concentration élevée de calcium dans le sérum sanguin est lourde de son dépôt dans divers organes: articulations, cornée de l'œil, oreilles, peau, etc..

Le calcium, atteignant un niveau de 3,5 mmol / L, peut conduire au développement d'une crise hypercalcémique. Cette condition d'urgence se traduit par une opacification de la conscience, des vomissements indomptables, une rétention urinaire aiguë, une insuffisance cardiovasculaire aiguë, des saignements du tractus gastro-intestinal, la formation de thrombus.

Adénome parathyroïdien - symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'adénome parathyroïdien? Les causes d'apparition, le diagnostic et les méthodes de traitement seront analysés dans l'article du Dr Lukyanov S.A., chirurgien endocrinologue avec 15 ans d'expérience.

Définition de la maladie. Causes de la maladie

L'adénome parathyroïdien est une tumeur bénigne de la glande parathyroïde.

Les glandes parathyroïdes, ou parathyroïdes, sont quatre très petites glandes situées près (près de) ou à l'arrière de la glande thyroïde, c'est pourquoi elles sont appelées «parathyroïdes». Ils fabriquent l'hormone parathyroïdienne (PTH), qui aide à réguler les niveaux de calcium et de phosphore dans le sang.

Ne confondez pas les glandes parathyroïdes et la glande thyroïde. Bien qu'ils soient situés les uns à côté des autres sur le cou et portent des noms similaires, leurs fonctions sont complètement différentes (comme l'estomac et le pancréas ou les reins et les glandes surrénales).

Un adénome parathyroïdien amène la glande affectée à sécréter plus d'hormone parathyroïdienne qu'elle ne le ferait normalement. Cela perturbe l'équilibre du calcium et du phosphore, entraînant une hypercalcémie et une hypophosphatémie (augmentation du calcium et diminution du phosphore dans le sang).

Les adénomes peuvent apparaître sur une ou plusieurs glandes parathyroïdes d'une personne. Environ 10% des adénomes sont considérés comme héréditaires. L'exposition aux radiations de la région de la tête et du cou depuis l'enfance ou le jeune âge peut également augmenter le risque de développer des adénomes. Le cancer de la glande parathyroïde est extrêmement rare - moins de 1% des cas d'hyperparathyroïdie primaire [12].

Environ 100 000 Américains développent un adénome parathyroïdien chaque année. Chez les femmes, il survient deux fois plus souvent que chez les hommes, et souvent après la ménopause [1]. Il n'y a pas de statistiques précises pour la Fédération de Russie.

Symptômes de l'adénome parathyroïdien

À un stade précoce, le patient peut ne présenter aucun symptôme. Dans ce cas, la maladie peut être détectée par un test sanguin, qui a été pris pour rechercher une autre maladie. Si l'adénome existe depuis longtemps, à la suite de l'hyperparathyroïdie, des conditions pathologiques graves peuvent se développer. Par exemple, en raison de la présence d'un adénome, le calcium ne peut pas être retenu dans les os, ils deviennent donc fragiles et douloureux, ce qui conduit finalement à leurs fractures [2]. De plus, le patient peut présenter d'autres symptômes:

  • douleurs osseuses et articulaires aiguës ou chroniques;
  • diminution de la croissance;
  • brûlures d'estomac;
  • trouble des selles (diarrhée);
  • douleur thoracique;
  • se sentir essoufflé.

Un excès de calcium se dépose dans les reins, ce qui peut entraîner la formation de calculs dans ces organes. Dans le même temps, une personne peut éprouver:

  • douleur en urinant;
  • douleur le long des uretères lors du changement de position du corps;
  • décoloration de l'urine, éventuellement du sang.

En plus de ces symptômes, il peut y avoir des signes plus généraux ou non spécifiques:

  • dépression;
  • confusion de conscience;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • douleur musculaire ou abdominale.

Pathogenèse de l'adénome parathyroïdien

Les causes et le mécanisme de développement de l'adénome parathyroïdien sont très complexes et ne sont pas entièrement compris. Identifié deux gènes impliqués dans le développement de ces tumeurs.

Le premier est le gène de la cycline D1 / PRAD1, qui est un régulateur clé du cycle cellulaire. La surexpression de la cycline D1 était impliquée dans la pathogenèse de 20 à 40% des adénomes parathyroïdiens sporadiques (simples, non familiaux). Le fait qu'une telle surexpression de la cycline D1 soit bien un stimulus pour une prolifération excessive (multiplication) des cellules parathyroïdes a été confirmé expérimentalement par le développement d'un modèle de souris transgénique avec une surexpression ciblée parathyroïde de la cycline D1. Ces souris développent une hyperplasie parathyroïdienne (hypertrophie de l'organe et de ses fonctions) et une hyperparathyroïdie biochimique. Ces souris représentent un modèle animal d'hyperparathyroïdie humaine, dans lequel les aspects de la tumorigenèse (dégénérescence des cellules tumorales), le contrôle de la fonction sécrétoire de la glande parathyroïde et la physiopathologie de l'hyperparathyroïdie chronique peuvent être étudiés plus avant..

Le deuxième gène est le suppresseur de tumeur MEN1. Dans environ 15 à 20% des adénomes parathyroïdiens sporadiques, des changements ont été trouvés qui comprenaient une mutation ou une suppression (perte d'une partie du gène) des deux copies du gène MEN1. De telles pertes sur le chromosome 11q sont environ deux fois plus fréquentes dans les adénomes. Cela augmente la probabilité qu'un gène suppresseur de tumeur supplémentaire sur le chromosome 11q puisse être une cible fonctionnelle pour plusieurs de ces délétions acquises. Le modèle murin de déficit en MEN1 induit un phénotype qui inclut l'hypercellularité parathyroïdienne (prolifération cellulaire), bien que non accompagnée d'une hyperparathyroïdie biochimique. Des modèles murins supplémentaires dans lesquels la carence en ménine (un produit du gène MEN1) cible les glandes parathyroïdes sont susceptibles de fournir des informations supplémentaires importantes..

La croissance d'une tumeur parathyroïdienne conduit à une augmentation de la masse totale de cellules productrices d'hormones et, par conséquent, à une augmentation de la production d'hormone parathyroïdienne.

L'influence d'autres gènes, qui étaient auparavant considérés comme une cause possible du développement d'adénomes parathyroïdiens, n'a pas été confirmée. Ceux-ci comprennent la protéine réceptrice sensible au calcium (CaR), le récepteur de la vitamine D (VDR) et le gène RET [3].

Classification et stades de développement de l'adénome parathyroïdien

Classification de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) des tumeurs des glandes parathyroïdes (classification OMS des tumeurs des glandes parathyroïdes) [4]:

  • Adénome parathyroïdien - code 8140/0.
  • Carcinome parathyroïdien - code 8140/3.
  • Tumeurs secondaires, mésenchymateuses et autres.

Les codes morphologiques sont tirés de la Classification internationale des maladies pour l'oncologie (CIM-O, 898A). Encodage de sous-type:

  • / 0 - pour les tumeurs bénignes;
  • / 1 - pour les tumeurs limites ou les tumeurs à comportement indéfini;
  • / 2 - pour le carcinome in situ (stade zéro) et la néoplasie intraépithéliale maligne;
  • / 3 - pour les tumeurs malignes.

Les stades de développement de la maladie ne sont déterminés que pour le carcinome de la glande parathyroïde [5]:

T - tumeur primaire:

  • Tx - la tumeur primaire ne peut pas être évaluée;
  • T0 - aucun signe de tumeur primaire n'a été trouvé;
  • Tis - néoplasme atypique de la glande parathyroïde (néoplasme de potentiel malin indéterminé);
  • T1 - localisé dans la glande parathyroïde;
  • T2 - invasion de la glande thyroïde;
  • T3 - invasion du nerf laryngé récurrent, de l'œsophage, de la trachée, du muscle squelettique, du thymus, du vaisseau lymphatique adjacent ou du ganglion lymphatique;
  • T4 - invasion de gros vaisseaux sanguins ou de la colonne vertébrale.

N - métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux:

  • Nx Les ganglions lymphatiques régionaux ne peuvent pas être évalués;
  • N0 - aucune métastase dans les ganglions lymphatiques régionaux n'a été trouvée;
  • N1a - métastases dans les ganglions lymphatiques de niveau VI (prétrachéal, paratrachéal et pré-laryngé) et les ganglions lymphatiques médiastinaux;
  • N1b - métastases dans la région cervicale unilatérale, bilatérale ou controlatérale (niveaux I, II, III, IV ou V).

M - métastases à distance:

  • M0 - pas de métastases à distance;
  • M1 - il y a des métastases à distance.

Complications de l'adénome parathyroïdien

Les complications ne sont le plus souvent pas associées à la tumeur elle-même, car même le plus gros adénome atteint rarement une taille de plus de 3 cm, mais avec un diagnostic tardif et, par conséquent, une hyperparathyroïdie à long terme. Avec un excès d'hormone parathyroïdienne, l'excrétion de calcium du tissu osseux augmente. Il en reste trop peu dans les os et trop dans la circulation sanguine.

Les complications courantes comprennent:

  • Ostéoporose. La perte de calcium rend les os faibles, cassants et facilement cassants. Les fractures pathologiques sont un trait caractéristique, lorsque même de petites blessures qui ne provoqueraient qu'une ecchymose chez les personnes en bonne santé, conduisent à une fracture chez les patients atteints d'adénome parathyroïdien.
  • Pierres dans les reins. De grandes quantités de calcium dans le sang peuvent entraîner un excès de calcium dans l'urine, entraînant de petits dépôts durs de calcium et d'autres substances dans les reins. Lors du passage dans les voies urinaires, un calcul rénal provoque généralement une douleur intense.
  • Maladies cardiovasculaires. Bien que la relation causale exacte ne soit pas claire, des taux élevés de calcium sont connus pour provoquer une pression artérielle élevée (hypertension) et certains autres types de maladies cardiaques..
  • L'hypoparathyroïdie du nouveau-né est un taux de calcium dangereusement bas chez les nouveau-nés. Elle peut être causée par une hyperparathyroïdie sévère chez une femme enceinte [6]. L'augmentation du taux de calcium dans le sang de la mère supprime la production de l'hormone parathyroïdienne chez le fœtus. Après l'accouchement, l'hormone parathyroïdienne de l'enfant est dans un état supprimé, en même temps que l'apport de calcium maternel s'arrête, ce qui provoque une hypocalcémie. Il s'agit d'une condition d'urgence qui nécessite des mesures urgentes pour normaliser le taux de calcium chez le nouveau-né. Avec la stabilisation de l'état du bébé, l'hypoparathyroïdie ne se manifeste pas à l'avenir..

Diagnostic de l'adénome parathyroïdien

Si un patient a un taux élevé de calcium et d'hormone parathyroïdienne dans le sang selon les résultats du test, cela indique dans 95% des cas la présence d'un adénome parathyroïdien. La principale méthode de traitement est chirurgicale. Mais avant de retirer l'adénome, il faut le détecter. Les glandes parathyroïdes sont très petites et peuvent être extrêmement difficiles à faire. Auparavant, en l'absence de méthodes d'imagerie préopératoire des tumeurs, la principale méthode de recherche des glandes parathyroïdes était la révision peropératoire. Le chirurgien a tenté "à l'aveugle" de trouver l'adénome à l'endroit où il se produit le plus souvent (dans les régions anatomiques paratrachéales derrière la glande thyroïde). Parfois, avec cette approche, l'adénome n'a pas pu être détecté. Cette méthode est toujours utilisée dans le diagnostic des adénomes des glandes parathyroïdes, mais uniquement en complément d'autres méthodes..

1. Examen échographique

La zone étudiée lors de l'échographie est limitée par le haut par la bifurcation (séparation) de l'artère carotide, par le bas par l'échancrure sternale, et de côté par l'artère carotide / veine jugulaire interne [7]. Les glandes parathyroïdes de taille normale ne sont généralement pas visibles à l'échographie. Les adénomes se présentent sous la forme de masses ovales anéchogènes (d'aspect noir) ou hypoéchogènes (d'apparence gris foncé) en arrière de la glande thyroïde. Une ligne échogène (légère) peut généralement être vue qui distingue la thyroïde d'une parathyroïde hypertrophiée. Les adénomes plus gros sont plus susceptibles d'avoir des changements kystiques.

2. Tomodensitométrie

Il n'est pas toujours possible de déterminer avec précision la localisation de l'adénome parathyroïdien par échographie, car il existe une localisation atypique et cachée. Dans ce cas, la tomodensitométrie (TDM) est utilisée, y compris son type le plus moderne - la tomodensitométrie multi-spirale (MSCT).

En règle générale, les adénomes de la glande parathyroïde sont des structures hypervasculaires (bien alimentées en sang) avec une amélioration du contraste variable et un lavage précoce. On pense que la tumeur hypervasculaire des tissus mous près de l'emplacement proposé des glandes parathyroïdes est un adénome parathyroïdien. Les glandes ectopiques (situées dans un endroit atypique) sont le plus souvent observées dans le médiastin. [8].

MSCT a une sensibilité et une spécificité de plus de 90%, ce qui, en comparaison parallèle, est supérieur à l'échographie et à l'IRM, en particulier lors de la tentative de diagnostic du site exact de la maladie pour une chirurgie mini-invasive.

3. Imagerie nucléaire

La médecine nucléaire de la glande parathyroïde a été introduite à la fin des années 1970 en utilisant le thallium-201 (201Tl) comme agent d'imagerie. Par la suite, la méthode de combinaison de 201Tl et 99mTc-pertechnétate (thallium-pertechnétate) a été décrite, qui est devenue la première méthode largement acceptée d'imagerie par radionucléides des glandes parathyroïdes [9]. Le tissu thyroïdien stocke à la fois le 201Tl et le 99mTc-pertechnétate. Les tissus parathyroïdiens anormaux tels que les adénomes, les carcinomes et les glandes parathyroïdes hyperplasiques accumulent 201Tl mais pas 99mTc-pertechnétate.

Un autre médicament radioactif, le technétium 99mTc sestamibi, est absorbé à la fois par le tissu thyroïdien et par le tissu parathyroïdien anormal. La technique de contraste en double phase est basée sur le lavage différentiel du 99mTc sestamibi du tissu thyroïdien par rapport au tissu parathyroïdien anormal. Le taux de lessivage des tissus parathyroïdiens anormaux est significativement inférieur à celui du tissu thyroïdien normal. Pour une meilleure visualisation, la méthode peut être complétée par une tomographie par émission monophotonique.

Le chirurgien décide lui-même des méthodes de diagnostic à utiliser. Peut-être que seule une échographie suffira, dans les cas difficiles, toutes les méthodes sont généralement utilisées ensemble.

Traitement de l'adénome de la glande parathyroïde

La principale méthode de traitement de l'adénome de la glande parathyroïde est chirurgicale, car elle permet immédiatement au patient de se débarrasser de cette maladie. Mais l'opération ne peut pas toujours être effectuée. Dans le cas des patients gravement malades et émaciés, il n'y a aucune certitude qu'ils subiront une intervention chirurgicale. Ces patients peuvent se voir prescrire des médicaments qui réduisent temporairement la quantité d'hormone parathyroïdienne dans le sang. L'un de ces médicaments est le cinacalcet [10]. Cependant, ces médicaments ne guérissent pas l'adénome - il s'agit d'une mesure temporaire pour stabiliser l'état du patient. À l'avenir, un traitement chirurgical est toujours indiqué..

La chirurgie est le traitement le plus courant de l'adénome parathyroïdien, même pour les personnes qui ne ressentent aucun symptôme. La parathyroïdectomie (ablation d'un adénome parathyroïdien) peut aider les patients à se sentir mieux et ainsi améliorer leur qualité de vie. Plus important encore, la parathyroïdectomie peut prévenir l'ostéoporose et les calculs rénaux.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Une petite incision est faite à l'avant du cou, généralement les quatre glandes parathyroïdes sont vérifiées, et leur recherche fournit le taux de guérison le plus élevé à long terme.

Si une ou deux glandes parathyroïdes anormales sont identifiées, elles sont retirées et les glandes normales restantes peuvent maintenir des taux de calcium normaux. Si les quatre glandes parathyroïdes sont anormales, il ne reste que la moitié d'une glande, les trois autres et demie sont retirées. Une partie du tissu parathyroïdien doit être conservée pour maintenir des taux de calcium normaux. Si toutes les glandes touchées sont enlevées, les niveaux d'hormones parathyroïdiennes chuteront de plus de 50%..

Les glandes parathyroïdes retirées sont envoyées pour un examen histologique, où le morphologue vérifie qu'il s'agissait bien d'un adénome parathyroïdien.

Toute intervention chirurgicale comporte de nombreux risques, cette opération ne fait pas exception. Au cours de la chirurgie parathyroïdienne, certains patients présentent des taux de calcium sanguin faibles à court terme ou persistants. Les carences en calcium peuvent se manifester par des engourdissements, des crampes musculaires et des picotements dans les doigts et autour de la bouche. Des hématomes, des changements de voix, des saignements, une suppuration des plaies sont également possibles.

De nombreux patients souhaitent savoir s'il est possible de retirer un adénome parathyroïdien sans incision dans le cou. Un chirurgien expérimenté, avec l'équipement endoscopique approprié en clinique, peut effectuer l'opération par une petite incision de 2 à 4 cm de long. Vous pouvez également faire de petites piqûres dans l'aisselle, dans la zone du halo ou sur la face interne de la lèvre inférieure, et retirer l'adénome par ces ponctions. Une incision dans le cou n'est pas nécessaire pour une telle opération, ce qui signifie qu'il n'y aura pas de cicatrice. Après une telle opération, le patient est généralement renvoyé chez lui le lendemain..

Prévoir. La prévention

Avec une détection rapide de l'adénome parathyroïdien, le pronostic est toujours favorable [11]. Par conséquent, en cas des symptômes ci-dessus, il est impératif de donner du sang pour le calcium total et l'hormone parathyroïdienne. Si les deux sont élevés, un besoin urgent de consulter un médecin.

Si la période initiale de la maladie est manquée et que des complications aussi redoutables que l'ostéoporose et la lithiase urinaire se sont développées, après l'ablation de l'adénome, au moins six mois s'écouleront jusqu'à ce que le corps commence à se rétablir..

La maladie est causée par des caractéristiques génétiques, par conséquent, la prévention en tant que telle n'existe pas. Si des parents proches avaient cette maladie, il est nécessaire de vérifier le taux de calcium et d'hormone parathyroïdienne dans le sang au moins une fois tous les deux ans..

Adénome parathyroïdien

L'adénome de la glande parathyroïde est une formation qui affecte l'épithélium glandulaire et a un caractère bénin. La capacité de maligner la tumeur - pas plus de 1%. Les adénomes apparaissent souvent sur la partie inférieure des glandes parathyroïdes. La structure est élastique avec des contours distincts et une couleur jaune brunâtre. La maladie est caractérisée par des paramètres de sexe et d'âge:

  • chez les femmes, il se forme plus souvent;
  • âge des patients de 20 à 50 ans.

Dans la classification internationale des maladies de la 10e révision, la maladie appartient au groupe «Hyperparathyroïdie et autres troubles de la glande parathyroïde (parathyroïde)» et porte le code CIM-10 - E21.

Les glandes parathyroïdes sont des organes appariés. Situé derrière la glande thyroïde: une paire de glandes au-dessus et une paire en dessous. Indispensable à la production de l'hormone paratérioïde, qui régule le métabolisme calcium-phosphore, tout en augmentant le degré de concentration de calcium dans le sang.

Causes et types d'éducation

On pense que la pathologie est facilitée par la mutation des cellules parathyroïdes. Le processus de mutation est divisé en deux options: une mutation dans le cycle mitotique ou une mutation dans la production d'hormone parathyroïdienne. Dans ce cas, des changements se produisent dans un gène responsable du codage des protéines de transport. Ces protéines transportent le calcium dans les cellules de la glande parathyroïde. Les changements déclenchent une division cellulaire incontrôlée, conduisant à la formation d'adénome.

La cause de l'apparition de mutations est considérée comme la manifestation de l'un des facteurs suivants:

  • Dommages mécaniques au cou.
  • Exposition aux radiations. Cela peut être un rayonnement reçu à la fois à des fins médicales (traitement du cancer) et une exposition accrue aux rayonnements de l'environnement..
  • Manque de carence en calcium et en vitamines due à la malnutrition.
  • Prédisposition héréditaire.

Les raisons psychologiques de l'apparition de néoplasmes sont également notées. La glande parathyroïde est considérée comme la glande de la perception du monde et l'expression de la pensée créatrice. C'est une glande énergétique, sa sécrétion affecte le rythme de vie d'une personne. Par conséquent, la psychosomatique suggère que les blocages émotionnels en relation avec le monde intérieur et extérieur deviennent la cause de la maladie..

Variétés d'adénome parathyroïdien

En fonction du type de cellules qui forment le néoplasme, l'adénome est divisé en les types suivants:

  1. Épithéliome bénin. Il est formé d'un seul nœud sur la paire inférieure de glandes. Les femmes souffrent plus souvent de la maladie que les hommes. La composition cellulaire de la tumeur est homogène et son poids est compris entre 100 mg et 10 g. Parfois, il est associé à des hémorragies et à la présence de kystes.
  2. Adénome aqueux ou cellule claire. Se compose de cellules lumineuses. La structure ressemble à une capsule avec un noyau au centre.
  3. Adénome à cellules sombres. Se compose de cellules sombres. Le néoplasme est caractérisé par le développement de structures alvéolaires et microfolliculaires..
  4. Adénome des cellules acidophiles. Tumeur hormono-inactive.
  5. Lipoadénome. Extrêmement rare. Augmente considérablement. Hormone inactive.

Symptômes d'occurrence

Dans les premiers stades, il n'est pas facile de détecter un adénome, car la tumeur ne grossit pas. Cette période comprend des symptômes généraux:

  • augmentation de la transpiration;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • irritabilité et anxiété;
  • augmentation du goitre;
  • diminution de l'appétit;
  • douleur articulaire;
  • manifestations de fatigue et de somnolence accrues.

Des symptômes similaires sont courants dans de nombreuses maladies. Par conséquent, pour déterminer le diagnostic correct, certains tests de laboratoire seront nécessaires. Avec le développement ultérieur de la maladie, des lésions d'organes et de systèmes individuels sont observées, entraînant certains signes.

  1. Système musculo-squelettique. Avec l'adénome, le fond hormonal change et l'hormone parathyroïdienne est activement produite, activant les ostéoclastes. En conséquence, le calcium est transféré des os vers le système circulatoire et l'ostéoporose se développe, suivie de nombreuses fractures. Une arthralgie peut se développer en association avec des convulsions.
  2. Tube digestif. Possibles vomissements, diarrhée et constipation, pancréatite et cholécystite, formation d'ulcère gastro-duodénal.
  3. Le système cardiovasculaire. Elle s'accompagne d'hypertension artérielle. Il existe également une calcification sévère des artères et de la valve cardiaque, ce qui augmente le risque de crise cardiaque.
  4. Système rénal. Le développement du syndrome rénal correspond à la soif, à la lithiase urinaire, à l'insuffisance rénale.
  5. Système nerveux central. Avec des lésions du système nerveux central, le patient éprouve de fréquents maux de tête, des troubles mentaux, se fatigue rapidement et ressent une fatigue constante.

En raison de l'hypercalcémie, les sels de calcium s'accumulent dans les couches de la cornée des yeux, entraînant la survenue de cataractes. Des taux de calcium supérieurs à 3,5 mmol / l augmentent la probabilité d'une crise hypercalcémique, accompagnée de saignements sévères du tractus gastro-intestinal, de vomissements incessants, d'oligurie, d'une altération de la conscience.

À mesure que le gonflement se développe, la tumeur appuie sur les organes voisins, provoquant une toux sèche, une voix rauque, un mal de gorge en avalant.

Diagnostique

Le diagnostic est effectué par plusieurs spécialistes à la fois: un endocrinologue, un neurologue, un cardiologue, un néphrologue et un gastro-entérologue. Tout d'abord, les médecins prennent une anamnèse, effectuent un examen et des tests de laboratoire. La présence d'une tumeur sera indiquée par des changements caractéristiques dans les analyses:

  • augmentation des taux sanguins de calcium et d'hormone parathyroïdienne;
  • réduction du taux de phosphore dans le sang (pas toujours trouvé dans les premiers stades de la maladie);
  • taux élevés de calcium urinaire.

Après avoir diagnostiqué un adénome parathyroïdien avec ces changements, un appareil à ultrasons est utilisé. Grâce à l'échographie, la localisation de la tumeur, sa structure et sa taille sont déterminées. Les organes producteurs d'hormones élargis sont clairement visibles sur l'écran. Les formations semblent arrondies, avec des limites claires.

De telles méthodes informatives sont également utilisées: la tomographie par ordinateur (CT) et par résonance magnétique (IRM). Le néoplasme se manifeste par une échogénicité réduite par rapport aux tissus endocriniens adjacents. Au cours de l'étude, l'utilisation d'un agent de contraste est recommandée.

Afin d'exclure des dommages aux os, des rayons X sont utilisés; EGD permet d'exclure les maladies gastro-intestinales. En outre, si nécessaire, le médecin peut prescrire une échographie d'autres organes.

Traitement

Pour le traitement, le patient doit contacter le centre endocrinien à un chirurgien endocrinologue. Seule la chirurgie peut guérir complètement l'adénome parathyroïdien. La préparation préopératoire implique un traitement médicamenteux visant à lutter contre l'hypercalcémie. En outre, le patient reçoit un régime: fromage cottage, bœuf, poisson gras, céréales.

L'opération pour enlever la tumeur est réalisée sous anesthésie générale et dure 1 à 3 heures. L'intervention chirurgicale est réalisée de trois manières:

  1. Accès direct. Une opération abdominale est effectuée dans la zone de l'adénome et le médecin supprime la formation.
  2. Accès minimal. Une petite incision est faite à travers laquelle la tumeur est enlevée.
  3. Déménagement avec vidéosurveillance. Le chirurgien insère l'endoscope par une petite incision, localise le néoplasme et le retire.

Une opération réussie fournit une courte période postopératoire. Le deuxième jour après l'opération, la concentration de calcium dans le corps est normalisée. Le patient reste à l'hôpital pendant environ une semaine pour surveiller son état.

Complications possibles après la chirurgie

La réadaptation après le retrait, en règle générale, est sans conséquences. Cependant, les complications suivantes surviennent parfois: paralysie des cordes vocales, saignements, œdème. Après avoir appliqué les procédures nécessaires, l'état du patient est normalisé.

L'hypocalcémie est rare en période postopératoire. Dans une telle situation, les préparations de calcium et les repas diététiques sont prescrits en utilisant des aliments saturés de ce minéral..

Traitement avec des méthodes folkloriques

Certaines personnes traitent l'adénome parathyroïdien avec des remèdes populaires. En médecine traditionnelle, il existe des recettes qui atténuent les symptômes accompagnant l'évolution de la maladie, mais n'oubliez pas que cette maladie ne peut être complètement guérie sans chirurgie. Ces méthodes sont mieux utilisées au début de l'apparition de la pathologie et après son élimination..

Pronostic de vie et prévention des maladies

La détection et le traitement opportuns de l'adénome fournissent un pronostic de vie positif. Le niveau de calcium revient à la normale le deuxième jour, et le reste des systèmes endommagés est restauré tout au long de l'année. Dans les cas difficiles et avancés, le pronostic de guérison est moins favorable, car une exposition à long terme à des niveaux élevés de calcium et d'hormone parathyroïdienne a des conséquences sous forme de destruction de nombreux organes et systèmes du corps. Dans de rares cas, l'adénome parathyroïdien se transforme en une tumeur maligne.

Méthodes de prévention

Une alimentation équilibrée aidera à prévenir la formation d'adénome. Il est conseillé de consommer régulièrement des produits laitiers fermentés, des légumes cuits au four et crus, des fruits et jus de fruits, des poissons gras. Mais il vaut mieux refuser la teneur excessive en beurre et en fromage dans l'alimentation. De plus, si votre état de santé se détériore, vous ne devez pas vous soigner vous-même, mais consulter immédiatement un médecin. La médecine moderne est capable de guérir complètement l'adénome de la glande parathyroïde, et plus tôt le diagnostic est posé et le traitement prescrit, mieux c'est.

Caractéristiques des symptômes et du traitement de l'adénome parathyroïdien

L'adénome de la glande parathyroïde est une tumeur bénigne qui produit des quantités anormalement élevées d'hormone parathyroïdienne. En raison de la maladie, la distribution du calcium dans le corps est perturbée. L'oligo-élément devient insuffisant pour le tissu osseux, mais son taux dans le sang augmente. Il en résulte une fragilité osseuse accrue, la formation de dépôts de calcium (calculs) dans les reins et les articulations, des ulcères gastriques et duodénaux, une hypertension artérielle.

  1. Qu'est-ce qu'un adénome parathyroïdien
  2. Causes d'occurrence
  3. Symptômes d'une tumeur bénigne
  4. Pourquoi l'adénome est-il dangereux?
  5. Méthodes de diagnostic
  6. Traitement de l'adénome de la glande parathyroïde
  7. Thérapie conservatrice
  8. Intervention chirurgicale
  9. Régime
  10. Méthodes traditionnelles
  11. Pronostic de vie pour l'adénome parathyroïdien

Qu'est-ce qu'un adénome parathyroïdien

Les glandes parathyroïdes ou parathyroïdes (il y en a 4, une paire de glandes supérieures et inférieures) sont des organes endocriniens situés sur la face postérieure de la glande thyroïde. Dans un état normal, les glandes sont de petite taille: 3-8 mm de long, 1,5 à 4 mm de large. Le poids d'une glande parathyroïde est de 25 à 40 mg, tous les quatre - pas plus de 140 mg.

L'adénome est une tumeur bénigne dans laquelle la taille et le poids d'une ou plusieurs glandes augmentent. Les analyses histologiques montrent que le néoplasme peut être de plusieurs variétés:

  • adénome à cellules claires et sombres;
  • formes cellulaires acidophiles, lipoïdes et épithélioïdes.
La dégénérescence d'une tumeur bénigne en tumeur maligne survient dans 2% des cas.

L'adénome de la glande est de couleur jaune-brun, la consistance est douce. L'éducation a des contours clairs, il peut y avoir des kystes à l'intérieur. Une seule glande est principalement touchée. S'il y a une prolifération de plusieurs, une différenciation avec une hyperplasie diffuse est nécessaire.

Causes d'occurrence

La principale cause d'adénome est une mutation génétique. Il se produit pendant la division cellulaire mitotique ou au stade final, lorsque l'hormone parathyroïdienne est synthétisée. Les dommages se reflètent dans les gènes responsables du transport des substances biologiquement actives. Les cellules de la glande commencent à se diviser au hasard, la tumeur résultante produit une quantité anormale de l'hormone.

Les experts citent plusieurs raisons de l'échec:

  • irradiation du cou dans le traitement des oncopathologies, traumatisme de cette partie du corps;
  • utilisation à long terme de médicaments à base de lithium (par exemple, dans le traitement de la maladie mentale);
  • tendance héréditaire;
  • carence chronique en calcium, vitamine D;
  • ménopause chez la femme.

Symptômes d'une tumeur bénigne

La production d'une trop grande quantité d'hormone parathyroïdienne par la glande entraîne une perte osseuse de calcium et une concentration élevée du minéral dans le sang. Une telle redistribution provoque les symptômes d'adénome des glandes parathyroïdes, qui se manifestent à partir de plusieurs systèmes à la fois - musculo-squelettique, digestif, cardiovasculaire.

Signes généraux permettant de suspecter une hyperfonction de la glande:

  • faiblesse, fatigue;
  • maux de tête fréquents;
  • une tendance à la dépression;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • sensation constante de soif;
  • troubles de la mémoire, difficulté à garder l'attention.

Le principal problème avec un néoplasme bénin de la glande se manifeste par une diminution de la densité osseuse. Pour cette raison, les personnes atteintes d'adénome (le plus souvent les femmes d'âge moyen et âgé) développent des fractures sans chutes ni bosses, et leur croissance diminue. Une personne ressent une douleur dans les os, les muscles.

La perturbation des organes digestifs dans l'adénome se manifeste par de la constipation, des ulcères de l'estomac ou des intestins (ils s'aggravent souvent, saignent). D'autres troubles provoqués par un adénome sont la formation de calculs dans la vésicule biliaire, les coliques. La pancréatite se produit souvent avec une douleur intense dans le côté gauche, des crises de nausée, des vomissements, de la diarrhée.

Lorsque la teneur en calcium des os diminue, le sang devient sursaturé avec cette substance. Le minéral est excrété dans l'urine. Par conséquent, des calculs se forment dans les reins avec un adénome parathyroïdien.

Un des symptômes par lesquels un trouble endocrinien peut être suspecté est une crise de colique rénale. La douleur couvre la région lombaire et de l'aine, parfois la température corporelle augmente, des vomissements se produisent. En urinant, la douleur inquiète, la vessie n'est pas complètement vidée, l'envie est fréquente. L'urine est trouble, parfois avec des impuretés sanguines.

Le système vasculaire réagit à une augmentation de la concentration de calcium sanguin avec une pression élevée. Le cœur souffre d'arythmies.

Pourquoi l'adénome est-il dangereux?

Avec une augmentation prolongée ou soudaine de la teneur en calcium dans le sang plus de deux fois, une crise hypercalcémique se produit. Sans aide urgente, cette condition conduit à une rétention urinaire ou à une miction active. L'insuffisance cardiaque se développe, le travail des autres organes est perturbé. La dépression du système nerveux provoque un choc. Risque élevé de caillots sanguins intravasculaires.

Méthodes de diagnostic

Les principales méthodes de diagnostic de la formation bénigne de la glande parathyroïde sont les tests de laboratoire. Les analyses révèlent des valeurs accrues:

  • calcium sérique;
  • calcium ionisé (non lié aux protéines plasmatiques);
  • l'hormone parathyroïdienne;
  • la protéine N-ostéocalcine;
  • concentration de minéraux dans l'urine quotidienne.

Lors de l'échographie, l'adénome ressemble à une formation ovale ou en forme de goutte, de 15 à 80 mm de diamètre. Les fibres du tissu conjonctif, les cavités kystiques donnent une hétérogénéité à la glande. Les inclusions de calcium sont visibles sur l'écran à ultrasons.

Pour différencier les tissus des glandes parathyroïdiennes et thyroïdiennes touchées, une dopplerographie est effectuée. La formation adénomateuse est entourée d'un système vasculaire arqué. Dans la plupart des cas, le néoplasme est observé dans l'une des glandes inférieures, moins souvent dans la parathyroïde supérieure ou totale.

Des méthodes d'examen supplémentaires pour l'adénome sont effectuées pour clarifier le diagnostic. C'est la scintigraphie, la tomographie, la biopsie.

Pour déterminer le degré de dommage aux organes dans l'adénome, utilisez:

  • densitométrie (montre une faible densité osseuse);
  • échographie, urographie excrétrice des reins (détection des calculs);
  • Échographie de la vésicule biliaire, du pancréas (montre une inflammation, des calculs de calcium);
  • électrocardiogramme (arythmie visible, ischémie).

Traitement de l'adénome de la glande parathyroïde

La principale méthode de traitement de la pathologie est l'ablation de l'adénome parathyroïdien et parfois d'une partie de la glande thyroïde. L'intervention chirurgicale est réalisée après un cours de préparation médicamenteuse, dont le but est de stabiliser la concentration de calcium dans le sang..

Thérapie conservatrice

Le traitement médicamenteux implique les médicaments suivants:

  • compte-gouttes avec une solution de chlorure de sodium (solution isotonique);
  • biophosphonates - Alendronate, Bonviva;
  • diurétiques - Lasix, Torasémide.

Dans des conditions sévères, le schéma thérapeutique est complété par des corticostéroïdes - Hydrocortisone, Prednisolone.

Intervention chirurgicale

La chirurgie pour enlever l'adénome de la glande parathyroïde est le traitement principal. L'intervention est réalisée par la méthode endoscopique ou avec un accès ouvert à l'organe affecté.

Immédiatement (4-5 minutes) après l'excision du néoplasme, le taux d'hormone parathyroïdienne dans le sang est vérifié. S'il tombe en panne, l'opération est terminée, sinon, un autre presse-étoupe est retiré. Si tous les organes sont endommagés, ils sont complètement retirés..

Régime

Les patients atteints d'adénome doivent suivre un régime pauvre en calcium. La quantité totale de minéraux consommés par jour ne doit pas dépasser 800-1000 mg. Limitez le lait et les produits qui en sont issus - fromage cottage, fromages à pâte dure. Les graines de sésame, les amandes, les sardines sont interdites..

Méthodes traditionnelles

Le traitement de l'adénome de la glande parathyroïde à l'aide de la médecine traditionnelle n'est utilisé que comme mesure auxiliaire en préparation à la chirurgie. Il est recommandé de prendre des thés à base d'herbes diurétiques pour éliminer l'excès de calcium dans l'urine. Les boissons sont préparées à partir de busserole, de prêle et de feuille de bouleau dans une proportion simple: 1-2 cuillères à soupe. matières premières dans un verre d'eau bouillante. Boire 1 à 2 fois par jour.

Pronostic de vie pour l'adénome parathyroïdien

Si une tumeur de la glande parathyroïde est détectée et opérée en temps opportun, l'état de la personne reviendra rapidement à la normale. Pour restaurer la solidité osseuse, il est nécessaire de prendre des suppléments de calcium en association avec de la vitamine D. Il est conseillé aux femmes ménopausées de maintenir leurs taux hormonaux avec des œstrogènes synthétiques..

Il est nécessaire de faire régulièrement des analyses de sang et d'urine, être observé par un endocrinologue.

L'exercice est nécessaire pour acheminer le calcium du sang vers les tissus musculaires et osseux. Il est nécessaire de faire des exercices qui ne sont pas associés au risque de fractures. La gymnastique est complétée par un cours de massage au moins deux fois par an.

Adénome parathyroïdien

Qu'est-ce que l'adénome parathyroïdien?

L'adénome des glandes parathyroïdes (adénome parathyroïdien) est une tumeur bénigne sur l'une des glandes parathyroïdes (parathyroïdes). Ce sont quatre très petites glandes (voir photo ci-dessous) situées à côté ou derrière la glande thyroïde. Ils produisent de l'hormone parathyroïdienne (hormone parathyroïdienne, PTH). Cette hormone aide à contrôler la quantité de calcium et de phosphore dans le sang..

L'adénome des glandes parathyroïdes amène la glande affectée à sécréter plus d'hormone parathyroïdienne qu'elle ne le devrait. Cela perturbe l'équilibre du calcium et du phosphore dans le corps. Cette condition est appelée hyperparathyroïdie (syndrome de Burnet, ostéite fibrokystique).

Macroscopiquement, un adénome est un nœud bien défini de consistance molle, de couleur brun jaunâtre, souvent avec des kystes pesant 7 à 10 g ou plus. La maladie survient rarement avant l'âge de 20 ans, la plupart des adultes sont malades - environ la moitié de tous les cas de maladie surviennent dans le groupe d'âge 40-60 ans, et les femmes tombent malades 2 fois plus souvent que les hommes.

La tumeur se développe généralement dans l'une des glandes (en règle générale, dans les glandes inférieures), relativement rarement, elle peut être située dans le médiastin ou dans l'épaisseur de la glande thyroïde. Dans de très rares cas, les adénomes de deux glandes ou plus sont détectés simultanément ou séquentiellement, mais cela jette toujours un doute sur le diagnostic correct de la tumeur et fait suspecter une hyperplasie glandulaire.

Les causes

La médecine distingue deux causes principales d'adénome parathyroïdien:

  1. La dégénérescence des cellules protéiques, responsables du transport de l'élément chimique calcium vers la glande parathyroïde. La cellule mutée se divise de manière incontrôlable et se développe très rapidement. C'est l'impulsion de l'apparition d'adénome de la glande parathyroïde. Il suffit de muter un gène pour que le mécanisme de croissance tumorale soit lancé.
  2. Le manque de calcium dans le corps peut également provoquer un changement dans la structure de la cellule et sa division rapide. Le résultat est le même. La cause ou l'impulsion de l'apparition de ces mutations peut être un traumatisme ou la dose de rayonnement qu'une personne a reçue dans le cou et la tête. La dégénérescence de l'adénome en une formation maligne est peu probable, mais possible, et représente environ 2% des cas.

Pathogénèse

Distinguer:

Les épithéliomes bénins des glandes parathyroïdes sont des néoplasmes uniques, moins souvent multiples (avec syndrome de néoplasie endocrinienne multiple). En règle générale, ils affectent la paire inférieure des glandes parathyroïdes. Plus fréquent chez les femmes d'âge moyen. Macroscopiquement, ces tumeurs sont des ganglions brun jaunâtre, de consistance molle ou élastique, souvent avec des hémorragies et des kystes, pesant de 100 mg (microadénome) à 10 g ou plus.

Les adénomes des glandes parathyroïdes, en particulier les multiples primaires, doivent être distingués de l'hyperplasie de cet organe. Contrairement aux processus hyperplasiques, les tumeurs épithéliales bénignes des glandes parathyroïdes sont caractérisées par l'uniformité de la composition cellulaire, une structure histologique mocomorphe du parenchyme tumoral et de ses cellules, une capsule clairement définie, l'absence de cellules graisseuses (ou leur très petit nombre), la présence de tissu parathyroïde derrière la capsule tumorale - comme généralement avec des symptômes d'atrophie et souvent des changements secondaires.

L'adénome des principales cellules légères (adénome cellulaire aqueux) est un néoplasme encapsulé constitué de cellules monomorphes légères avec un noyau situé au centre (dans le cas d'un excès de glycogène dans les cellules tumorales, le noyau semble suspendu dans un vide). Les cellules forment généralement des structures trabéculaires ou solides.

L'adénome des principales cellules sombres est un néoplasme encapsulé de petites cellules sombres avec un noyau situé de manière excentrique. Les cellules forment des structures alvéolaires ou microfolliculaires dont la lumière peut contenir une substance de type colloïde.

L'adénome des cellules acidophiles est une tumeur très rare, généralement inactive sur le plan hormonal. Il s'agit d'un néoplasme encapsulé constitué de grandes cellules monomorphes avec un cytoplasme acidophile, qui forment des structures alvéolaires ou solides..

L'adénolipome (lipoadénome) est rare. Habituellement, la tumeur atteint une taille importante, mais reste inactive sur le plan hormonal. Seules quelques observations d'adénolpomes avec un tableau clinique d'hyperparathyroïdie ont été décrites. Au microscope, une tumeur est un néoplasme encapsulé constitué d'îlots de cellules adénomateuses (sombres ou claires), séparés par des amas d'adipocytes uniloculaires. Elle doit être différenciée de la lipomatose des glandes parathyroïdes avec une fausse hypertrophie de cet organe.

Symptômes de l'adénome parathyroïdien

L'adénome de petite taille, en règle générale, ne se manifeste pratiquement pas. Par conséquent, le tableau clinique de la maladie ne peut pas être considéré immédiatement. Et les symptômes sont quelque peu indistincts, flous, légèrement différents selon les patients. Mais il est encore possible de distinguer les manifestations dominantes:

  • augmentation de la transpiration de la peau (activation des glandes sécrétant la sueur);
  • la libération de gouttelettes d'humidité sur la peau, même dans un état calme et non stressant;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • somnolence;
  • diminution de la vitalité, fatigue rapide;
  • un peu plus tard, même visuellement, sans échographie, une augmentation du volume de la glande thyroïde (goitre) peut être observée.

Si ces signes apparaissent, il est nécessaire de demander l'avis d'un médecin et, si le diagnostic est confirmé, de commencer immédiatement le traitement. Si de telles manifestations sont survenues auparavant, il vaut la peine de suivre leur durée (en particulier pour les personnes âgées). Si des symptômes sont présents tout le temps, vous devez sonner l'alarme.

Diagnostique

L'examen des patients atteints d'hyperparathyroïdie primaire, développé dans le contexte d'un adénome parathyroïdien, nécessite la participation d'un endocrinologue, d'un gastro-entérologue, d'un cardiologue, d'un néphrologue, d'un neurologue.

Les marqueurs biochimiques typiques de l'adénome parathyroïdien sont l'hypercalcémie, l'hypophosphatémie, l'augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline. Chez 2/3 des patients, une augmentation de l'excrétion de phosphore, de calcium et d'hydroxyproline dans l'urine est détectée.

Le taux d'hormone parathyroïdienne, d'ostéocalcinine, marqueurs de la résorption osseuse dans le sang périphérique est obligatoire; dans certains cas, ils ont recours à un cathétérisme veineux sélectif et à la détermination de la teneur en hormone parathyroïdienne dans le sang s'écoulant de la glande.

Afin de clarifier la nature de l'hyperparathyroïdie et la visualisation de l'adénome, ce qui suit est effectué:

  • examen échographique (échographie) de la thyroïde et des glandes parathyroïdes;
  • thermographie;
  • scintigraphie;
  • artériographie;
  • CT scan;
  • Imagerie par résonance magnétique.

De plus, une biopsie à l'aiguille fine avec un examen cytologique du ponctué vous permet de confirmer le diagnostic et de déterminer la forme de l'adénome parathyroïdien.

Pour évaluer la gravité des dommages au système squelettique, une radiographie des os des pieds, des mains, du bas de la jambe, du crâne, une densitométrie est effectuée. La détection de signes de déminéralisation osseuse diffuse ou d'ostéite fibrokystique est typique. Avec l'urographie simple, l'échographie des reins et de la vessie, des calculs simples ou multiples sont détectés. L'état du système digestif est évalué par échographie de la cavité abdominale (vésicule biliaire, pancréas), EGDS. Avec des symptômes cardiovasculaires, ECG, EchoCG, une surveillance quotidienne de l'ECG et de la pression artérielle est indiquée.

La forme osseuse de l'hyperparathyroïdie dans l'adénome parathyroïdien doit être distinguée de la dysplasie fibreuse, de l'ostéogenèse imparfaite, de la maladie de Paget, de l'ostéoporose sénile, du myélome, de l'acromégalie, de la sarcoïdose, de l'hyperthyroïdie.

Traitement de l'adénome de la glande parathyroïde

Pour l'adénome de la glande parathyroïde, un traitement chirurgical est indiqué, cependant, avant la chirurgie, il est nécessaire d'effectuer un traitement conservateur visant à lutter contre l'hypercalcémie (augmentation de la concentration de calcium dans le plasma sanguin).

Le patient est transféré à un régime qui limite la consommation d'aliments contenant du calcium. Une perfusion intraveineuse de solution isotonique de chlorure de sodium, des bisphosphonates, une diurèse forcée sont prescrites. Avec le développement d'une crise hypercalcémique, il est nécessaire d'administrer une solution de glucose, du bicarbonate de sodium, des glycosides cardiaques, des corticostéroïdes.

Après une préparation préopératoire appropriée, l'adénome parathyroïdien est retiré par une méthode ouverte, un mini-accès ou une méthode vidéo-endoscopique. Lors d'une intervention chirurgicale sur les glandes parathyroïdes, il est important d'examiner toutes les glandes, de surveiller en permanence le taux de calcium dans le sang, l'activité cardiaque, l'état des nerfs récurrents et la sécurité de la voix du patient..

En cas d'adénomes multiples ou d'hyperplasie totale des glandes parathyroïdes, leur élimination subtotale ou totale avec autotransplantation de tissu parathyroïde est indiquée.

Prévention et pronostic

En période postopératoire, une surveillance constante de l'ECG est effectuée, un contrôle de la teneur en calcium dans le sang. Habituellement, après l'élimination de l'adénome parathyroïdien, le taux de calcium dans le sang est normalisé en 2 jours. Dans certains cas, une hypocalcémie transitoire peut se développer, nécessitant un traitement approprié.

Pour restaurer le tissu osseux, de la vitamine D3, des exercices thérapeutiques, des massages de la colonne vertébrale et des membres, des œstrogènes (pour les femmes pendant la ménopause) sont prescrits. Avec des lésions sévères des organes internes, le pronostic peut être défavorable.

Top