Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Des tests
TSH abaissé. Raisons pour quoi faire et comment élever
2 Larynx
Que faire si la glande thyroïde presse et étrangle?
3 Iode
Comment éliminer rapidement l'œdème des amygdales en 24 heures
4 Pituitaire
Hypothyroïdie (psychosomatique)
5 Des tests
Symptômes de la maladie thyroïdienne
Image
Principal // Cancer

Est-il possible de boire de l'alcool avec la goutte et quoi?


L'interdiction de l'alcool pour la goutte est considérée comme l'un des points clés du traitement de cette maladie. Il devient souvent difficile pour les hommes de suivre cette règle. S'appliquant à l'alcool, ils essaient de justifier son utilisation par les avantages allégués qu'il contient pour la maladie donnée. Pour comprendre si l'alcool est utile ou nocif pour la goutte, vous devez connaître le mécanisme de l'influence des principales catégories de boissons contenant de l'alcool sur le corps dans cette maladie..

Lire aussi

Lire aussi

L'effet de l'alcool sur le système urinaire

Bien que l'inflammation de la goutte affecte principalement les articulations, elle est étroitement associée au système urinaire humain, en particulier à une altération du métabolisme des purines. Les purines pénètrent dans le corps avec la nourriture, mais lorsque la teneur est élevée, elles sont décomposées, formant de l'acide urique. Ce composé est bénéfique en ralentissant le processus de vieillissement et en inhibant le développement du cancer. Si la quantité d'acide urique est dépassée, une charge importante retombe sur les reins..

Le développement de la goutte se produit selon le principe suivant:

  • toute défaillance du fonctionnement rénal entraîne un ralentissement de l'excrétion de l'urine du corps;
  • l'acide urique stagnant cristallise et se dépose sur les vaisseaux;
  • le résultat est une inflammation de la goutte, se manifestant sous forme de douleur, de gonflement de l'articulation touchée et de perte de sa mobilité.

Par conséquent, l'effet destructeur de l'alcool sur les reins conduit au fait que les organes cessent de fonctionner correctement. Tout cela est mis comme cause soit du développement de signes de goutte, soit d'une exacerbation d'une maladie qui s'est déjà manifestée.

Boire de l'alcool pour la goutte

Il y a deux points de vue opposés sur l'opportunité de boire de l'alcool pour la goutte. Selon un groupe de chercheurs, idéalement, lors du traitement de cette maladie, il faut s'abstenir de boire des boissons alcoolisées, quelles que soient leur teneur et leur quantité. En plus de la thérapie prescrite par le médecin, cela permettra d'utiliser les processus naturels du corps, visant à la restauration progressive de la fonctionnalité rénale, à la stabilisation du niveau d'acide urique et à une diminution de la fréquence des crises. Ils citent comme preuves des cas où même une petite quantité d'alcool est devenue la cause d'exacerbations sévères de la maladie..

Un certain nombre d'autres médecins sont arrivés à la conclusion que les boissons alcoolisées avec modération non seulement ne nuiraient pas, mais apporteraient également des avantages, améliorant l'état des articulations. Cette opinion ressemble plus à ceux qui ne peuvent imaginer leur vie sans alcool..

Il est important de savoir que la composition de tout alcool a son propre effet sur le corps en plus des effets négatifs de l'éthyle. Parler des avantages et des inconvénients est nécessaire pour chaque boisson séparément..

Vodka

Pendant longtemps, l'utilisation de la vodka et des spiritueux a été considérée comme acceptable pour la goutte, car ils ne contiennent pas de purines. Cependant, la recherche moderne a montré les dommages causés par une consommation excessive ou systématique de ceux-ci..

Tout d'abord, l'alcool fort conduit à la déshydratation. Et cela, à son tour, active l'accumulation d'urée, accélère sa cristallisation et se termine par des dépôts sur les articulations. Tout cela s'applique non seulement à la vodka, mais aussi au cognac, au whisky et à l'alcool, contenant une forte concentration d'alcool éthylique..

Une autre raison qui pousse les médecins à recommander une utilisation limitée de l'alcool fort est son effet destructeur sur le pancréas. Des concentrations élevées d'alcool éthylique entraînent la mort cellulaire de cet organe. Le résultat est une production insuffisante d'insuline et, par conséquent, l'apparition de signes de diabète.

Les variétés d'alcool fortes ont un effet néfaste sur le foie, provoquant son échec. En conséquence, il ne peut pas empêcher l'intoxication par l'alcool toxique dans tout le corps. Cela provoque d'autres pathologies d'un certain nombre d'autres organes internes. Et comme l'éthyle crée rapidement une dépendance, une personne ressent constamment le besoin de boire. Dans le même temps, non seulement la fréquence augmente, mais également la quantité de boissons consommées..

Les médecins ont organisé une étude pour déterminer la compatibilité de la vodka et du traitement contre la goutte. Les sujets ont été répartis en 3 catégories en fonction de leur consommation quotidienne d'alcool. Le résultat peut être présenté sous la forme du tableau suivant:

Groupe no.Dose quotidienne d'alcoolRapport de fréquence

crises de goutte

10 mlFréquence des crises

pris comme 1

2150 ml2 fois plus élevé que dans le groupe n ° 1
3210 ml2,5 fois plus élevé que dans le groupe n ° 2

Sur la base des résultats, il a été conclu que ceux qui boivent de l'alcool pour la goutte courent un risque d'attaques plus fréquentes et plus graves de la maladie que les personnes qui ne boivent pas du tout d'alcool. Le fait que les effets destructeurs des esprits ne se manifestent pas immédiatement a conduit à une idée fausse.

Quant à la vodka, elle ne peut pas être prise en grande quantité, régulièrement ou associée à d'autres types d'alcool. La dose minimale est de 50 ml. Mais lorsque vous décidez de boire un peu pour les vacances, n'oubliez pas les conséquences possibles..

La vodka est bénéfique pour le corps si elle est utilisée comme médicament topique. La compresse d'alcool aura un effet réchauffant sur l'articulation pour soulager la douleur.

Bien que la bière soit rarement attribuée aux boissons alcoolisées en raison de sa teneur minimale en alcool éthylique et qu'elle soit considérée comme sans danger pour la santé, cette conclusion est erronée. Toutes les boissons mousseuses sont riches en purines. Des études ont montré une concentration de la substance de 1810 mg pour 100 g de liquide, tandis que l'indicateur de sécurité ne dépasse pas 1000 mg pour 100 g. Par conséquent, la bière est considérée comme potentiellement dangereuse même pour une personne qui n'a pas de prédisposition héréditaire à la goutte. De plus, il ne peut pas être autorisé pour ceux qui ont déjà montré des signes de la maladie..

La bière est connue pour son effet diurétique. Mais cette action ne soulage pas les symptômes, mais aggrave la situation, car boire de la bière provoque la libération de liquide sans toxines ni substances toxiques. En conséquence, tout ce qui est nocif reste dans le sang, qui devient plus visqueux après la perte d'eau. Et l'apparition de la déshydratation entraîne la destruction des tissus corporels.

Tout d'abord, le cartilage, qui est nourri au moyen de liquide articulaire sans utiliser ses propres vaisseaux, est touché. En raison d'un manque de nutriments, le tissu cartilagineux est détruit, un processus inflammatoire aigu commence.

De plus, la faible teneur en éthyle n'empêche pas la bière d'avoir les effets suivants sur les organes:

  • interférer avec la fonction rénale optimale;
  • inhiber l'excrétion d'acide urique.

Un effet similaire est observé, même si une personne opte pour une bière sans alcool..

L'effet destructeur des boissons mousseuses est aggravé par leur consommation en plus grande quantité que les autres alcools.

La dépendance à la bière se développe encore plus rapidement qu'à la vodka et au vin. Et se débarrasser de l'alcoolisme de la bière devient beaucoup plus difficile. Par conséquent, les médecins recommandent aux patients atteints de goutte de refuser toutes sortes de bières, quelle que soit leur quantité..

Il n'y a pas de réponse unique à la question de savoir s'il est permis d'utiliser du vin avec la goutte, car les boissons au raisin ont des différences de force et de composition. Ainsi, le vin blanc est considéré comme plus préférable que le rouge, en raison de la teneur élevée en purines libres dans ce dernier. Mais il est classé comme conditionnellement admissible, car l'impact négatif du vin ne se limite pas à cela..

Quel que soit le type, ces boissons provoquent une augmentation de l'acidité sanguine. Dans cet état, il contribue à réduire la capacité de dissolution de l'acide urique. Et le processus de cristallisation lancé ouvre la voie à la prochaine crise de goutte. Il existe d'autres facteurs qui classent le vin comme l'une des boissons les plus nocives pour la goutte:

  • la présence dans la composition d'acide tartrique, qui réduit également la solubilité de l'acide urique, et est susceptible de s'accumuler dans l'organisme;
  • effet destructeur sur le foie et les reins;
  • capacité addictive.

Bien que le vin soit plus susceptible de déclencher une exacerbation de la goutte, un certain nombre d'autres études ont révélé un fait inhabituel. Les pays et les localités où la vinification est très développée sont diagnostiqués avec le moins de cas de cette maladie. Cet effet n'est pas seulement causé par un facteur héréditaire moindre. Les chercheurs se sont davantage intéressés au régime alimentaire des résidents locaux. Une grande quantité de verdure fraîche a été révélée dans les plats avec lesquels le vin était mangé. Il a été constaté que les verts provoquent la création d'un environnement alcalin dans le tractus gastro-intestinal, ce qui réduit l'acidité. Ainsi, il y a une réduction naturelle des effets néfastes du vin.

Par conséquent, lorsque vous décidez de boire un peu de vin pour des vacances, vous devez faire attention aux variétés blanches sèches, qui contiennent moins de purines. La portion maximale est de 100 ml. Tout cela est permis à condition que vous vous sentiez bien. Pendant la période d'exacerbation et dans un délai d'un mois après le soulagement de l'attaque, toutes les variétés de vin en toutes quantités sont interdites..

Pourquoi les boissons alcoolisées sont interdites en cas de maladie

En conclusion, il convient de prêter à nouveau attention aux facteurs qui déterminent les méfaits de l'alcool dans la goutte:

  1. La plupart des spiritueux contiennent des quantités impressionnantes de purines. L'un des produits de leur clivage est l'acide urique qui, une fois cristallisé, forme des dépôts dangereux pour le tissu cartilagineux, provoquant des douleurs dans la goutte.
  2. Certains types d'alcool ont un effet diurétique, entraînant une déshydratation. Ainsi, la concentration de toxines et de toxines augmente, ce qui, combiné à un épaississement du sang, prive les tissus des organes de l'accès à des substances utiles..
  3. Quelle que soit la quantité, l'alcool éthylique a un effet dévastateur sur le foie, les reins et le tractus gastro-intestinal. En conséquence, la fonctionnalité des organes diminue, les processus métaboliques sont perturbés. Une augmentation de l'acidité a un effet déprimant sur le tube digestif. Tout cela ajoute à la gravité des symptômes de chaque crise de goutte..
  4. L'alcool inhibe la synthèse de la vasopressine. La fonction de cette hormone est de stabiliser les niveaux de liquide optimaux. En l'absence de celui-ci, les reins ne sont pas suffisamment activés pour éliminer tout excès d'acide urique.

Par conséquent, lorsque vous décidez de prendre de l'alcool ou non, il convient de prendre en compte un certain nombre de caractéristiques du corps. Ainsi, l'évolution de la maladie compte. Est-il possible d'appeler le développement de la goutte intense, accompagné d'attaques fréquentes. Ou la maladie ne cause pas d'inconvénient particulier, la progression n'est pas si évidente.

Le mode de vie du patient joue également un rôle important. Par exemple, est-il prêt à changer son alimentation en privilégiant les légumes et les herbes fraîches. Ou il n'est pas prêt à changer ses habitudes alimentaires dans un souci de santé. Il convient également de rappeler qu'un mode de vie sédentaire affecte l'intensité de la synthèse des purines. Par conséquent, même une petite augmentation du nombre de promenades ou de sports en plein air améliorera naturellement la condition..

La goutte est une condition médicale dans laquelle un régime devient un élément important du maintien du bien-être. Et si vous souhaitez boire, vous devez faire attention au choix de l'alcool et à sa quantité. Avec une évolution aiguë de la maladie, la présence d'une dépendance à l'alcool ou des exacerbations fréquentes, il vaut la peine d'abandonner complètement l'alcool. Cela arrêtera l'effet destructeur de la maladie..

Il est impossible de guérir l'alcoolisme.

  • J'ai essayé de nombreuses façons, mais rien n'y fait?
  • Un autre codage s'est avéré inefficace?
  • L'alcoolisme détruit votre famille?

Ne désespérez pas, un remède efficace contre l'alcoolisme a été trouvé. Un effet cliniquement prouvé, nos lecteurs l'ont essayé eux-mêmes. En savoir plus >>

Quel alcool pouvez-vous boire avec la goutte??

De nombreux hommes boivent de l'alcool contre la goutte, bien qu'ils connaissent ses méfaits pour le corps. Seuls quelques-uns parviennent à adhérer au régime recommandé. Après tout, il est très difficile d'abandonner de délicieux plats de viande et d'alcool. Afin de ne pas se priver de plaisir, les goutteux essaient de trouver une boisson saine. Certains boivent du vin, d'autres utilisent de la bière faible ou des liqueurs maison. Il est largement admis que les boissons alcoolisées coûteuses ne provoquent pas de crises de goutte. Cependant, les personnes qui souffrent de goutte depuis longtemps trouvent un lien entre la consommation de boissons alcoolisées et le développement d'une crise de goutte..

Pourquoi est-il interdit de boire de l'alcool avec la goutte?

La goutte est caractérisée par une altération du métabolisme des purines. Les purines se trouvent dans toutes les cellules humaines. Ils sont synthétisés par le corps et pris avec de la nourriture. L'absence de purines dans l'alimentation, même pendant une longue période, n'a pas d'effet négatif sur le métabolisme. Si trop de purines sont fournies avec la nourriture, elles sont détruites. Dans le processus de clivage des purines, de l'acide urique se forme.

L'acide urique en certaines quantités est nécessaire pour une personne. Il protège le corps du vieillissement prématuré et du cancer. Chez une personne en bonne santé, l'excès d'acide urique est excrété par les reins. Si le métabolisme des purines est perturbé, une accumulation critique d'acide urique se produit dans le corps. Les sels d'acide urique cristallisent et se déposent dans les articulations, les reins et d'autres tissus du corps, provoquant des crises de goutte.

Une augmentation de la concentration d'acide urique se produit en raison d'une augmentation de la synthèse des purines dans le corps - leur apport excessif avec de la nourriture ou à la suite d'une violation du processus de leur excrétion. Chez 30 à 50% des patients souffrant de troubles du métabolisme des purines, les reins sont affectés au fil du temps. Les reins pathologiquement altérés ne peuvent pas excréter rapidement l'acide urique et contribuer à son accumulation dans le corps.

Les boissons alcoolisées suppriment la production de l'hormone vasopressine (hormone antidiurétique) par l'hypophyse. La fonction principale de la vasopressine est de retarder et de restaurer les niveaux normaux de liquide dans le corps. La production active d'hormone antidiurétique favorise l'activation des reins et l'excrétion rapide de l'acide urique par les reins.

Après avoir bu de l'alcool, la synthèse de la vasopressine diminue. Avec son manque, le corps commence à souffrir d'une déshydratation générale. Chez l'homme, le volume de sang circulant diminue et sa viscosité augmente. En raison d'un manque de liquide dans le sang, la concentration d'acide urique augmente fortement.

Toutes les cellules du corps souffrent d'un manque de liquide. La quantité d'eau dans le tissu cartilagineux est considérablement réduite. En raison du manque d'humidité, le cartilage articulaire perd sa fermeté et son élasticité. Il devient sec et s'effondre facilement, malgré les charges habituelles. Le processus de destruction du tissu cartilagineux s'accompagne d'une réaction inflammatoire et d'une douleur.

Vodka et autres spiritueux

En raison du fait que la vodka ne contient pas de purines, les rhumatologues la considèrent depuis longtemps comme une boisson alcoolisée sans danger. Ils permettaient parfois de boire de la vodka à petites doses (50 g).

Une portion ne causera pas de graves perturbations au corps. Mais si une personne dépendante de la vodka commence à boire de l'alcool régulièrement et à des doses importantes, les conséquences seront désastreuses..

Outre le fait que la vodka provoque une déshydratation générale de l'organisme, elle favorise la synthèse des purines. Avec une formation excessive d'acide urique, le processus de sa cristallisation et de son dépôt est accéléré. Le cognac a un effet similaire..

La vodka et autres spiritueux contiennent de grandes quantités d'alcool éthylique. Ce produit est hautement toxique. Il affecte négativement le système cardiovasculaire, le foie et les reins. Sous l'influence de l'alcool éthylique, les cellules du pancréas meurent, y compris celles responsables de la production d'insuline. Par conséquent, chez les personnes goutteuses ayant tendance à développer un diabète sucré, la maladie progresse.

L'alcool interfère avec la fonction rénale. Ils cessent de remplir pleinement leur fonction d'excrétion et n'excrètent pas la quantité requise d'acide urique. Une fonction rénale insuffisante contribue également à une augmentation de la concentration d'urate dans le corps du patient..

Les effets nocifs de l'alcool fort sur le foie entraînent une violation de sa fonction antitoxique. En raison d'une insuffisance hépatique, l'effet toxique de l'alcool éthylique sur le corps augmente.

Comme la vodka et les autres spiritueux deviennent rapidement addictifs, leur utilisation augmente. Un excès d'acide urique est déposé dans les tissus corporels sous forme de tofus et de calculs.

L'effet négatif des boissons alcoolisées fortes sur le corps n'apparaît pas immédiatement. Les processus pathologiques se développent imperceptiblement. Plus le patient abuse de la vodka, plus les crises de goutte seront fréquentes et fortes..

Les spiritueux exotiques (tequila, gin, whisky) affectent négativement le foie et les reins. Ils provoquent souvent des réactions allergiques..

Les boissons alcoolisées de mauvaise qualité sont particulièrement dangereuses pour le corps. Les impuretés qu'ils contiennent peuvent provoquer de graves intoxications et provoquer une forte exacerbation de la maladie..

L'influence du vin sur l'état d'un patient souffrant de goutte

Pendant longtemps, le vin n'était pas interdit pour la goutte. Plus tard, le vin rouge était tabou car c'est une source de purines gratuites. Dans le même temps, les variétés blanches de la boisson étaient considérées comme étant sans danger. Cependant, tout vin peut déclencher le développement de la goutte et provoquer des crises de goutte..

Après avoir bu du vin, l'acidité de l'urine augmente. Avec une diminution du pH urinaire (acidification), la solubilité de l'acide urique diminue considérablement. Par conséquent, il s'accumule en grande quantité dans le corps. La cristallisation et le dépôt d'urate déclenchent le processus pathologique d'attaque goutteuse.

L'acide tartrique contenu dans le vin réduit également la solubilité de l'acide urique. Comme les autres boissons alcoolisées, le vin a un effet négatif sur les reins et le foie et crée également une dépendance..

Des études récentes ont confirmé la capacité du vin à provoquer des crises de goutte. Dans le même temps, la probabilité de développer une exacerbation de la goutte après avoir bu du vin est plus élevée qu'après avoir pris une autre boisson alcoolisée..

Malgré la capacité de la boisson à provoquer une crise de goutte, dans les cultures où la vinification est traditionnellement développée, un grand nombre de goutte n'a pas été enregistré. Le facteur héréditaire joue un rôle important dans le développement de la maladie. Cependant, les plats les plus souvent consommés avec une boisson comptent également. Si vous buvez du vin en mangeant des herbes fraîches, vous pouvez neutraliser partiellement les effets nocifs de la boisson. Les aliments végétaux alcalinisent l'urine. Par conséquent, vous pouvez parfois boire 100 ml du produit. Il vaut mieux privilégier le vin blanc sec.

L'exception est la période d'exacerbation de la maladie. Au moins 1 mois après une crise de goutte, vous ne devez pas boire d'alcool, même à des doses minimales. L'alcool peut fausser l'effet des médicaments sur le corps et augmenter les effets indésirables.

L'effet de la bière sur le corps du patient

Beaucoup de gens ne considèrent pas la bière comme une boisson dangereuse et la boivent dans la chaleur au lieu de la compote ou de l'eau. Cependant, cette opinion est fausse. La bière avec la goutte ne doit pas être consommée. Il est capable d'augmenter rapidement la concentration d'acide urique dans le sang à un niveau critique en raison de la grande quantité de purines.

La teneur de 400 mg de purines dans 100 g du produit est considérée comme dangereusement élevée. 100 g d'une boisson alcoolisée mousseuse contiennent 1810 mg de purines. Même pour une personne en bonne santé qui ne souffre pas de goutte et n'y a pas de prédisposition, c'est une quantité importante. Les normes de sécurité des purines dans les aliments sont comprises entre 500 et 1000 mg par jour. Est-il possible pour un patient atteint de goutte de consommer cette quantité de purines, la réponse est évidente.

L'effet diurétique de la boisson augmente la déshydratation en augmentant la viscosité du sang et en augmentant la concentration d'acide urique, qui pénètre dans le corps en grande quantité. Après tout, après avoir bu de la bière, seule l'eau quitte le corps. Les déchets et les urates restent dans le corps et s'accumulent dans les tissus.

Une densité sanguine élevée rend difficile l'approvisionnement des cellules en nutriments et en oxygène, ainsi que l'élimination de leurs produits de désintégration.

Dans des conditions de déshydratation et de viscosité sanguine élevée, le tissu cartilagineux est l'un des premiers à souffrir. Il est privé de ses propres vaisseaux sanguins et reçoit des nutriments du liquide synovial (articulaire). Dans des conditions de déshydratation, la quantité de liquide synovial diminue, il devient visqueux et ne peut pas remplir pleinement ses fonctions. Le manque de nutriments et d'oxygène affecte négativement le cartilage articulaire. Il se décompose plus rapidement, provoquant une inflammation des tissus articulaires et périarticulaires.

Malgré la faible force de la bière, elle a des conséquences dangereuses. Il se boit en beaucoup plus grandes quantités que les spiritueux. Comme les autres alcools pour la goutte, la bière:

  • perturbe les reins;
  • affecte négativement le processus d'excrétion de l'acide urique.

Boire de la bière tous les jours augmente de 50% la probabilité d'une crise de goutte.

Certains hommes boivent de la bière sans alcool avec la conviction qu'elle n'aggravera pas la goutte. Cependant, la bière sans alcool contient la même quantité de purines que la bière ordinaire. Par conséquent, la probabilité de développer une exacerbation après avoir consommé un produit non alcoolisé reste élevée..

Recommandations supplémentaires

Une goutte peut-elle boire de l'alcool? La réponse dépend de son état de santé. La réaction à l'alcool diffère d'une personne à l'autre. Certaines personnes souffrant de goutte souffrent régulièrement d'attaques, bien qu'elles adhèrent strictement au régime recommandé et ne boivent pas d'alcool. Chez d'autres patients, la goutte ne se développe pas aussi activement. Ils se permettent de boire de l'alcool avec modération et sont rarement sujets aux crises de goutte..

Le régime alimentaire est également d'une grande importance. Si une goutte est pauvre en aliments riches en purines, de petites quantités d'alcool peuvent ne pas aggraver la goutte..

Il est utile d'augmenter le volume d'activité physique quotidienne, surtout si vous devez vous asseoir beaucoup en raison de l'occupation. Un mode de vie sédentaire contribue à l'accumulation de purines.

Il est recommandé de boire plus souvent de l'eau propre et des eaux minérales alcalines. Cela réduira la concentration d'acide urique et réduira l'acidité de l'urine. Il est conseillé de ne plus boire d'alcool. L'état de santé de la goutte s'améliore considérablement s'il commence à être plus souvent à l'air frais.

Top