Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Pituitaire
La vascularisation n'est pas enregistrée
2 Cancer
Comment rincer vos amygdales vous-même à la maison
3 Des tests
Hyperthyroïdie et hypothyroïdie: symptômes et traitement
4 Iode
Ocytocine
5 Iode
Syndromes neurologiques majeurs.
Image
Principal // Pituitaire

Augmentation de l'hormone de stimulation thyroïdienne


Si la TSH est élevée dans le test sanguin, cela indique une maladie de la glande thyroïde ou de l'hypophyse. Pour comprendre comment abaisser la TSH, il est nécessaire d'établir la raison de son augmentation. Vous pouvez réduire la TSH avec des agents et des médicaments non pharmacologiques..

Qu'est-ce que TSH

La TSH est une hormone stimulant la thyroïde. Il est produit dans le lobe antérieur de l'hypophyse et a un effet direct sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Si elle produit beaucoup de thyroxine et de triiodothyronine, le taux de thyrotropine diminue. Ensuite, l'activité de la glande thyroïde diminue également. Si la glande thyroïde produit peu d'hormones, la thyrotropine augmente. Il stimule la fonction thyroïdienne.

L'hypophyse produit la thyrotropine différemment tout au long de la journée. Le montant maximum est formé la nuit. Sous l'influence de la thyrotropine, l'apport sanguin à la glande thyroïde s'améliore, sa fonction est stimulée.

Une analyse de la TSH est effectuée en cas de suspicion de maladie thyroïdienne ou hypophysaire. Pour la recherche, le sang est prélevé, strictement le matin, après une préparation spéciale. Avec un taux élevé de TSH dans le sang, il est recommandé de faire des tests supplémentaires:

  • anticorps contre la thyroglobuline - la protéine à partir de laquelle la thyroxine et la triiodothyronine sont formées;
  • anti-TPO - ce sont des anticorps dirigés contre une enzyme impliquée dans la formation des hormones thyroïdiennes;
  • thyroxine et triiodothyronine;
  • anticorps contre les récepteurs TSH.

Lors de la formation d'anticorps dirigés contre la thyroperoxydase ou la thyroglobuline, la synthèse de T3 et T4 est perturbée, ce qui contribue à augmenter la TSH dans le sang. Lorsque le niveau d'a / t des récepteurs TSH est augmenté, l'hormone ne peut pas affecter complètement la glande thyroïde. Il augmente selon le principe du feedback..

Taux d'hormones stimulant la thyroïde

Les taux de thyrotropine dans le sang changent avec l'âge:

ÂgeNiveau de TSH, mUI / ml
les nouveau-nésjusqu'à 17 mUI / ml
5-14 ans0,4 à 5,0 mUI / ml
14-25 ans0,6 à 4,5 mUI / ml
25 à 60 ans0,4 à 4,0 mUI / ml
plus de 60 ansjusqu'à 8,0 mUI / ml

Chez la femme enceinte, le taux de TSH dans le sang diminue au cours des deux premiers trimestres et, à la fin de la grossesse, atteint 4-4,5 mUI / ml.

Normalement, les niveaux de thyrotropine fluctuent tout au long de la journée. La valeur la plus élevée est observée tôt le matin, le soir l'indicateur diminue. Les fluctuations de l'hormone TSH sont associées à l'activité physique et émotionnelle, aux habitudes nutritionnelles. Si le niveau de l'hormone est augmenté dans une seule étude, les raisons physiologiques de sa croissance doivent être exclues et l'analyse répétée.

Les raisons de l'augmentation de l'hormone thyréostimuline

Une TSH élevée dans le sang est observée avec une diminution de la fonction thyroïdienne ou un dysfonctionnement de la glande pituitaire, lorsqu'elle commence à produire beaucoup d'hormones. Les raisons de l'augmentation de la thyrotropine sont:

  • adénome hypophysaire;
  • hypothyroïdie congénitale;
  • cancer de la thyroïde;
  • Thyroïdite de Hashimoto - une inflammation auto-immune de la glande thyroïde;
  • période de récupération après thyroïdite aiguë;
  • goitre endémique;
  • utilisation à long terme de préparations d'iode.

Une TSH élevée chez les femmes est possible avec un cancer du sein.

Augmente le niveau de l'hormone en prenant des anticonvulsivants, des antiémétiques, des antipsychotiques. Cela doit être pris en compte lors des tests..

En outre, les indicateurs peuvent être augmentés s'il y a eu des violations lors de la préparation de l'examen, lors du prélèvement sanguin. Le résultat de l'analyse est influencé par: la consommation d'alcool, le tabagisme, les aliments gras, le stress.

Symptômes de l'hypothyroïdie avec des niveaux élevés de thyrotropine

Avec un niveau élevé de thyrotropine, il y a une diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes - thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3). Cette condition est appelée hypothyroïdie. Avec l'hypothyroïdie, une personne présente les symptômes suivants:

  • fatigue non motivée;
  • diminution de la concentration d'attention;
  • déficience de mémoire;
  • apathie, somnolence;
  • trouble du sommeil;
  • fluctuations de la pression artérielle;
  • gonflement des jambes;
  • diminution de l'appétit;
  • flatulence, constipation;
  • diminution de la libido.

Chez la femme, le cycle menstruel est perturbé, l'infertilité se développe. Avec une TSH accrue chez les hommes, la puissance en souffre.

L'apparence d'une personne atteinte d'hypothyroïdie présente des caractéristiques:

  • peau sèche et pâle avec desquamation;
  • fragilité et perte de cheveux;
  • gonflement du visage et du cou;
  • certains patients ont une voix dure.

L'hypothyroïdie est caractérisée par une diminution de la température corporelle, une sensation de froid constante. Malgré un manque d'appétit, la personne prend du poids. Ceci est principalement dû à un œdème..

Une diminution de la thyrotropine est caractéristique de la thyrotoxicose, lorsque la glande thyroïde produit de nombreuses hormones. La condition se manifeste par les symptômes suivants:

  • irritabilité;
  • Augmentation de l'appétit;
  • perdre du poids;
  • cardiopalmus.

Les irrégularités menstruelles, l'infertilité s'ajoutent aux principaux symptômes chez la femme..

Thyrotropine élevée chez les enfants

La croissance de la TSH dans le sang d'un enfant peut être associée à des anomalies congénitales. Ceci est observé si l'un des parents souffrait d'hypothyroïdie ou si la femme est tombée malade pour la première fois pendant la grossesse. Des écarts sont constatés même dans la petite enfance - l'enfant est en retard de développement par rapport à ses pairs.

Les pathologies acquises sont également possibles, alors les raisons de l'augmentation de la TSH sont les mêmes que chez les adultes. Un examen est effectué si un adolescent présente les symptômes suivants:

  • fatigue accrue;
  • manque d'intérêt pour l'environnement;
  • mauvais résultats scolaires;
  • somnolence.

À l'adolescence, ces écarts sont plus visibles que chez les adultes. Vous pouvez réduire la TSH de la même manière que chez les adultes. Vous devez d'abord être examiné par un endocrinologue pédiatrique pour établir la cause des écarts.

Thyrotropine élevée chez les femmes pendant la grossesse

Si la glande thyroïde d'une femme est altérée pendant la grossesse, cela nuit au développement du fœtus. Une augmentation du taux d'hormone stimulant la thyroïde indique une diminution de la fonction thyroïdienne, une petite quantité de thyroxine et de triiodothyronine.

Les causes d'augmentation de la TSH chez les femmes pendant la grossesse comprennent:

  • évolution sévère de la gestose;
  • prééclampsie.

La thyrotropine peut être surestimée même avant la grossesse. Ces patients doivent être régulièrement surveillés par un endocrinologue. Avec une augmentation de l'hormone thyréostimuline chez la femme pendant la grossesse, un examen supplémentaire est effectué. Avec une légère déviation du niveau de TSH chez la femme, l'endocrinologue prescrit des préparations d'iode.

Si la TSH est significativement plus élevée que la normale, il existe un risque d'avortement spontané ou d'accouchement avec des handicaps physiques et mentaux.

Comment normaliser une thyrotropine élevée

Une diminution de TSH n'est possible qu'après avoir établi la raison de son augmentation. Par conséquent, vous devez d'abord être examiné par un endocrinologue. Après avoir déterminé la maladie ou d'autres raisons de l'augmentation du niveau de l'hormone, le médecin vous recommandera comment réduire correctement le niveau de TSH.

Avec l'hypothyroïdie subclinique, c'est-à-dire l'évolution asymptomatique de la maladie, il est possible de réduire le niveau de TSH sans prendre d'hormones. Le médecin recommande de réguler la routine quotidienne, d'établir un régime strict de travail et de repos, de nutrition, de sommeil. Un régime pauvre en gluten et en protéines de lait est illustré. Aliments qui peuvent abaisser les niveaux de thyrotropine:

  • algue;
  • fromage de tofu;
  • des haricots;
  • des noisettes.

Il est recommandé de consommer quotidiennement des fruits et légumes frais. Vous devez limiter l'utilisation d'aliments gras en conserve. Il est important d'arrêter de boire de l'alcool, de fumer des cigarettes.

Une activité physique adéquate - marche, natation, vélo - aide à réduire la quantité de thyrotropine. Les activités qui réduisent la tension émotionnelle sont utiles - dessiner, tricoter, chanter.

Avec une augmentation significative du taux d'hormone thyréostimulante, certains médicaments sont indiqués. Le médecin sélectionne les médicaments et la posologie individuellement, en fonction de la nature de la maladie. Avec la pathologie de la glande thyroïde elle-même, l'administration de médicaments contenant de la thyroxine est indiquée. Si la cause de l'augmentation de la TSH est associée à des lésions de la glande pituitaire, un traitement chirurgical est utilisé.

Il est impossible de réduire rapidement la thyrotropine. Cela conduit à un hyperfonctionnement de la glande thyroïde, une perturbation hormonale sévère. Le traitement commence par de faibles doses du médicament, en l'augmentant progressivement. La posologie doit également être réduite progressivement..

Les remèdes populaires ne sont pas utilisés pour réduire les niveaux de TSH, mais pour améliorer le bien-être du patient. Brasser des collections d'herbes médicinales:

  • bouleau, rose sauvage, tussilage, achillée millefeuille en quantités égales;
  • deux parties de bourgeons de bouleau, de baies de sorbier, une partie de millepertuis;
  • quantités égales de racine de pissenlit, fleurs de camomille, millefeuille.

Boire une infusion 50 ml avant les repas. Vous devriez consulter votre médecin sur la possibilité d'utiliser la médecine traditionnelle.

Niveau de thyrotropine après élimination de la thyroïde

Si une personne se fait enlever la glande thyroïde pour des raisons médicales, le corps cesse de produire de la thyroxine et de la triiodothyronine. Leur absence dans le sang est un signal pour la glande pituitaire d'augmenter la sécrétion de thyrotropine. Par conséquent, la production d'hormone stimulant la thyroïde augmente après le retrait de la glande thyroïde. Cependant, l'hormone n'a rien sur quoi agir, car il n'y a pas de glande thyroïde. Cela conduit à des effets néfastes sur la santé.

Pour éviter cela, après le retrait de la glande thyroïde, le patient se voit prescrire des préparations de thyroxine pour une utilisation à vie. Le dosage est sélectionné sous le contrôle des indicateurs TSH.

Les femmes sont souvent intéressées à savoir s'il est possible de devenir enceinte après avoir retiré la glande thyroïde. En effet, dans ce cas, la fonction de reproduction est altérée..

Le traitement hormonal substitutif étant nécessairement prescrit après l'ablation de la glande thyroïde, le taux de TSH dans le sang chez la femme est maintenu à des valeurs normales. Par conséquent, la fonction de reproduction ne souffre pas, avec une mise en œuvre minutieuse des recommandations du médecin, une femme peut devenir enceinte et porter un enfant.

Si l'hormone stimulant la thyroïde, ou TSH, est élevée, il faut rechercher des maladies de l'hypophyse ou de la glande thyroïde. Il n'est possible de réduire la TSH qu'après avoir établi la cause de l'écart. Une diminution de la thyrotropine est possible par des méthodes non médicamenteuses à un stade précoce de la maladie. Avec une teneur élevée en thyrotropine associée à des signes cliniques de la maladie, la prise de médicaments est indiquée.

«L'hormone TSH: que signifie un niveau élevé chez la femme? À quel point est-ce dangereux? "

3 commentaires

Le corps humain est sensible à tout changement hormonal. Lorsque l'indice TSH dans le sang change, les symptômes apparaissent à partir de divers organes et systèmes: le cœur, le tractus gastro-intestinal, le système nerveux et même la psyché.

Les violations à long terme des niveaux hormonaux conduisent à des maladies graves, allant jusqu'à l'oncopathologie. Le plus souvent, les femmes s'intéressent à la raison pour laquelle la TSH est augmentée et à ce que cela signifie pour une femme.

TSH - qu'est-ce que c'est et quelles sont les normes?

TSH est une abréviation utilisée lors de la prise d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes. L'hormone stimulant la thyroïde (thyrotropine) est synthétisée dans l'hypophyse. Pourquoi un test TSH est-il prescrit en cas de suspicion de maladie thyroïdienne? C'est simple: l'hormone stimulant la thyroïde régule le niveau de T3 (transcrit - triiodothyronine) et T4 (nom complet - thyroxine), synthétisés dans la glande thyroïde.

Si ces substances actives ne sont pas suffisamment produites, par exemple en cas d'hypothyroïdie, l'hypophyse augmente la production de TSH. La thyrotropine «stimule» la glande thyroïde pour la synthèse active des hormones. Si le taux de T3 et T4 dans le sang est surestimé (thyrotoxicose, goitre diffus), alors l'hypophyse, inhibant la synthèse de TSH, "supprime" le facteur qui stimule la glande thyroïde.

Une relation claire - la thyrotropine est augmentée, la T3-T4 est abaissée et vice versa - n'est enregistrée qu'en l'absence de pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Ces deux glandes, situées dans le cerveau, agissent comme les principaux «contrôleurs» de la glande thyroïde..

Le taux de thyrotropine est maximal chez les nouveau-nés (1,1-17,0) et diminue progressivement jusqu'à l'âge de 14 ans. A partir de cet âge chez la femme, l'indice TSH normal varie de 0,4 à 4,0 mU / l. La valeur de la thyrotropine, même chez une femme en bonne santé, change au cours de la journée, il est donc recommandé de faire le test hormonal le matin, à jeun. La veille du don de sang, il est recommandé de renoncer aux aliments gras, à l'alcool, voire à la prise de complexes vitaminiques. Si le patient reçoit un traitement hormonal substitutif, le cours est généralement interrompu dans les 2 semaines. avant de prendre l'analyse selon les directives du médecin.

La TSH thyroïdienne légèrement élevée, incohérente dans le temps, n'est pas considérée comme une pathologie. Cette condition peut survenir après un effort physique intense ou est déclenchée par la prise de médicaments anticonvulsivants. Cependant, un seul cas de déviation ne s'accompagne pas de troubles thyroïdiens organiques. Une augmentation temporaire de la TSH ne s'accompagne pas d'anomalies enregistrées à l'échographie.

Hormone stimulant la thyroïde et grossesse

Le système endocrinien réagit parfois assez violemment à la grossesse. Ainsi, l'indice TSH chez la femme enceinte est significativement réduit par rapport à la norme d'âge et dépend de la durée de la grossesse:

  • au premier trimestre (les 3 premiers mois de gestation) - 0,1-0,4;
  • au cours du trimestre II (3-6 mois de grossesse) - 0,3-2,8;
  • au troisième trimestre (de 6 mois à l'accouchement) - 0,4-3,5.

Les écarts mineurs par rapport aux valeurs normales ne sont pas considérés comme le signe d'un processus pathologique.

Ce que les femmes enceintes doivent savoir sur la TSH:

  • Les réglementations diffèrent légèrement selon les pays. Ainsi, aux USA, le taux TSH est légèrement inférieur aux indicateurs russes. Cependant, même dans notre pays, certains médecins adhèrent à des valeurs limites différentes: 3 ou 4 mU / l.
  • La limite de sécurité de TSH pour une femme planifiant une grossesse est de 2,5 mU / L. Dépasser ce niveau peut entraîner des problèmes pendant la grossesse..
  • Seul un endocrinologue (pas un gynécologue!) Peut prescrire des préparations d'iode pendant la grossesse. Une surdose de médicaments contenant de l'iode peut provoquer une augmentation de l'hormone pendant la grossesse.
  • Une femme enceinte sur quatre a une TSH légèrement inférieure à la normale et, en cas de grossesses multiples, le taux de thyrotropine tombe souvent à 0.
  • Si au cours du premier trimestre, l'hormone TSH est augmentée à des niveaux significatifs, il existe un risque élevé de fausse couche, de développement d'anomalies fœtales (troubles mentaux, retard mental) et de complications de la grossesse (gestose - prééclampsie). Dans de tels cas, un examen complet de la femme et un traitement supplémentaire sont nécessaires..

Pourquoi la TSH est-elle élevée chez une femme??

Le déséquilibre hormonal se produit dans le contexte d'un stress physique, d'une réaction émotionnelle violente à divers événements. Cependant, cette réaction est le plus souvent temporaire et ne présente pas de risque de développer des maladies graves..

Une augmentation à long terme de la TSH peut être observée avec une dépression prolongée, une insomnie, un jeûne ou un régime strict, la prise de certains médicaments (bêta-bloquants pour l'hypertension, antipsychotiques, prednisolone et Cerucal, œstrogènes, préparations d'iode en cas de surdosage). Parfois, un excès de la norme est le résultat d'une surdose de médicaments thyrostatiques, par exemple, le mercazolil. Un niveau surestimé de thyrotropine sur des études répétées indique une violation grave dans le corps féminin.

Une augmentation de la thyrotropine est considérée conjointement avec une modification des indicateurs T3, T4:

  • Euthyroïdie - TSH et T4 sans changements significatifs;
  • Hypothyroïdie subclinique - TSH supérieure à 10 miel / l, T4 et T3 sont normales;
  • Hypothyroïdie explicite - augmentation de TSH, T2 et T3 sous-estimée;
  • TSH élevée avec hyperthyroïdie concomitante (un signe d'insensibilité hormonale) - TSH et T4 sont élevées.

Causes organiques de la TSH élevée chez les femmes:

  • L'état d'hypothyroïdie, qui est survenu dans le contexte de l'excision chirurgicale de la glande thyroïde, de l'hémodialyse ou de la thérapie à l'iode radioactif - dépassant la norme de TSH jusqu'à 10 fois, la T4 a diminué;
  • Thyroïdite auto-immune dans la phase d'hypothyroïdie subclinique (y compris thyroïdite post-partum) - augmentation de la TSH, T4 normale;
  • Thyroïdite auto-immune dans la phase d'hypothyroïdie manifeste - la TSH est supérieure à 10 miel / l, la T4 est réduite, les anticorps anti-TPO sont déterminés;
  • Goitre endémique au stade de la sous-hypothyroïdie - TSH à la limite supérieure ou légèrement augmentée, T4 à la limite inférieure ou diminuée, T3 à la limite supérieure de la norme;
  • Goitre endémique au stade de l'hypothyroïdie - taux élevés de thyrotropine, faibles T4 et T3;
  • Insuffisance surrénalienne primaire - dans le contexte d'un faible taux de cortisol, la TSH est légèrement augmentée (généralement pas plus de 15 miel / l);
  • Hyperprolactinémie - indique souvent une tumeur pituitaire (se produit parfois avec un ovaire polykystique, une cirrhose, une insuffisance rénale chronique), la TSH est augmentée, la T4 est normale;
  • Immunité génétiquement déterminée des hormones thyroïdiennes par l'hypophyse - quel que soit le niveau d'hormones thyroïdiennes (généralement beaucoup plus élevé que la norme) La TSH est élevée et des symptômes de thyrotoxicose apparaissent;
  • L'insensibilité de tous les tissus du corps aux hormones thyroïdiennes est une maladie grave, accompagnée d'un retard de croissance et de troubles mentaux.

La nature de la pathologie est déterminée par la recherche instrumentale - échographie, tomodensitométrie. Les tests d'hormones thyroïdiennes peuvent déterminer le stade du processus pathologique.

Symptômes de niveaux anormaux de TSH

Une légère augmentation de la thyrotropine ne provoque généralement pas de symptômes douloureux chez les femmes. L'absence totale de plaintes ou de symptômes légers est également caractéristique de l'hypothyroïdie subclinique, lorsque la T4 est dans les limites normales. Des symptômes sévères de perturbation endocrinienne apparaissent à un niveau de TSH de 7,0 à 75 mU / l.

Les femmes ont les plaintes suivantes:

  • gonflement du visage, amincissement du tiers externe des sourcils;
  • peau pâle et trop sèche;
  • cheveux cassants ternes, délaminage et faiblesse de la plaque à ongles;
  • faiblesse, somnolence constante;
  • dépression des émotions, états dépressifs et irritabilité accrue;
  • pouls rare, diminution / augmentation de a / j;
  • gain de poids en raison d'un manque d'appétit, de la constipation;
  • anémie.

TSH élevé: que faire?

Si un niveau élevé de thyrotropine est détecté, un endocrinologue expérimenté doit être consulté. Surveillance des indicateurs T3 et T4, échographie de la glande thyroïde, radiographie de la zone hypophysaire - le principal complexe diagnostique qui vous permet de déterminer la nature de la pathologie.

Avec une augmentation de la TSH de la glande thyroïde de plus de 7 mU / L, l'endocrinologue prescrit des hormones synthétiques - L-iroxine, Bagothyrox ou Eutirox. La dose est choisie individuellement et ajustée au cours du traitement, en tenant compte du test sanguin. Dans la plupart des cas, une femme prend des hormones synthétiques à vie..

Ce n'est qu'avec une légère augmentation de la TSH (hypothyroïdie subclinique, euthyroïdie avec T3 et T4 normales) que le niveau normal peut être rétabli sans traitement hormonal. Le complexe médical comprend une correction nutritionnelle stricte (exclusion du gluten et de la caséine), une éducation à la stabilité psycho-émotionnelle, la prise de préparations multivitaminées et le respect du régime correct de travail et de repos.

Nuances de traitement à haute TSH:

  • Les préparations contenant de l'iode sont utilisées pour traiter uniquement la carence en iode et le goitre endémique. Si le tissu thyroïdien est endommagé, ce qui est détecté dans la plupart des cas, la prise d'iodures est inutile.
  • Aucune des herbes médicinales ne contient de substances dont la composition et l'action sont identiques à celles des hormones thyroïdiennes. Par conséquent, remplacer la pharmacothérapie par des remèdes populaires n'est pas pratique et met la vie en danger..
  • Avec l'hypothyroïdie subclinique, les femmes enceintes doivent se voir prescrire des médicaments hormonaux.

Conclusion et prévision

Bien qu'une TSH et une hypothyroïdie extrêmement élevées entraînent rarement la mort, avec une augmentation prolongée du niveau de l'hormone, une femme court le risque «d'acquérir» un certain nombre de maladies graves, dont le surpoids n'est que la conséquence la plus inoffensive.

Des valeurs constamment élevées d'hormone thyréostimulante entraînent le développement de l'athérosclérose, de l'hypertension et du diabète sucré, ainsi que des troubles mentaux. Le pronostic le plus difficile concerne les patients souffrant d'insensibilité aux hormones thyroïdiennes de l'hypophyse ou de tout le corps.

Dans de tels cas, un traitement hormonal à forte dose est nécessaire. La compensation médicale n'éliminera pas les troubles mentaux déjà développés, mais arrêtera leur progression.

Top