Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Pituitaire
Sensation de brûlure dans la gorge - causes du symptôme, diagnostic des maladies possibles et leur traitement
2 Iode
Quel type d'hormone T4 est gratuit, la norme chez les femmes selon l'âge, pendant la grossesse
3 Iode
L'insuline dans la musculation
4 Larynx
Motivation sportive pour les filles: faire du sport tous les jours
5 Pituitaire
Comment faire l'inhalation avec la prednisolone
Image
Principal // Larynx

Tests d'hormones thyroïdiennes. Quand sont-ils prescrits et quelles maladies ils peuvent dire?


Des tests d'hormones thyroïdiennes sont nécessaires pour déterminer l'état de l'un des organes endocriniens les plus importants, qui est un régulateur des processus métaboliques. Des maladies de la glande thyroïde sont détectées chez presque un habitant sur deux du globe, ce qui n'est pas du tout surprenant, étant donné la situation écologique dans les villes et le mode de vie loin d'être sain d'une personne moderne. À cet égard, la conduite de telles études chaque année devient de plus en plus urgente..

Tests de base pour les hormones thyroïdiennes

Pour commencer, nous énumérerons les principaux tests des hormones thyroïdiennes et vous expliquerons quels troubles physiologiques ils peuvent révéler..

  1. Analyse de natTG. L'hormone stimulant la thyroïde, bien que produite dans l'hypophyse, joue néanmoins un rôle clé dans l'activité de la glande thyroïde. Sous son contrôle, la synthèse des hormones thyroïdiennes les plus importantes T3 et T4 est réalisée. Des taux excessifs de TSH peuvent indiquer une hypothyroïdie, une tumeur de l'hypophyse, des poumons ou des glandes mammaires. Le cancer de la thyroïde est détecté de la même manière..

De faibles taux d'hormones stimulant la thyroïde sont le plus souvent un indicateur d'hyperthyroïdie causée par des blessures ou des tumeurs de l'hypophyse, ainsi que la présence probable de la maladie de Graves.

  1. Analyse pour T3 (triiodothyronine). Un niveau élevé de T3 est un signe évident de thyrotoxicose, ainsi qu'un manque aigu d'iode dans le corps. En outre, cela peut indiquer la présence de maladies dangereuses telles que l'hépatite et le sida. Un faible niveau de cette hormone indique une hypothyroïdie, un apport insuffisant en certains nutriments (par exemple, avec un régime strict), ainsi que des pathologies du foie, des reins et des organes du système digestif.
  2. Analyse de la T4 (thyroxine). Une concentration élevée de cette hormone peut indiquer la présence d'hyperthyroïdie, d'hépatite, de cirrhose hépatique, de thyroïdite, ainsi que de néoplasmes malins dans la glande thyroïde. Une production insuffisante de thyroxine se produit avec une hypothyroïdie, des maladies inflammatoires de la glande thyroïde, des tumeurs de l'hypophyse, une perturbation des glandes surrénales, des lésions rénales, une carence aiguë en iode dans le corps.
  3. Analyse pour TG (thyroglobuline). Le contenu de cette hormone dans le corps est très faible et la majeure partie est concentrée dans les tissus de la glande thyroïde. Une diminution des taux de TG peut être due à une surdose de certains médicaments, tandis que le dépassement de la valeur normale peut signaler une tumeur maligne de la glande thyroïde, un goitre multinodulaire ou diffus et une thyroïdite.

Tests supplémentaires pour les hormones thyroïdiennes

Dans certains cas, le médecin peut prescrire d'autres tests pour les hormones thyroïdiennes..

  1. Analyse de l'AT TPO (anticorps anti-thyroperoxydase). Un excès de ces immunoglobulines dans le sang est un indicateur d'une prédisposition génétique à l'hypothyroïdie, qui, associée à une augmentation du taux de TSH, indique une manifestation probable de cette pathologie à l'avenir..
  2. Analyse pour AT TG (anticorps contre la thyroglobuline). Leur teneur élevée peut indiquer la présence d'un certain nombre de maladies que la science médicale moderne classe traditionnellement comme auto-immunes: la maladie de Graves, la thyroïdite et bien d'autres..
  3. L'analyse de la calcitonine est l'un des principaux marqueurs tumoraux. Avec son aide, la présence de néoplasmes malins et de métastases dans la glande thyroïde est révélée.

Pour un diagnostic plus précis, les tests de laboratoire seuls ne suffisent souvent pas. Par conséquent, en plus, le médecin peut prescrire une échographie de la glande thyroïde.

Quand est-il nécessaire d'être testé pour les hormones thyroïdiennes?

Les tests d'hormones thyroïdiennes sont généralement prescrits sur recommandation d'un médecin lorsqu'un patient a déjà certains problèmes de santé. Cependant, il ne sera pas superflu de les remettre à des fins préventives, surtout si vous présentez l'un des symptômes suivants:

  • augmentation ou diminution significative du poids corporel en peu de temps;
  • violation du cycle menstruel;
  • diminution de la puissance et augmentation des glandes mammaires chez les hommes;
  • perturbation des organes du tractus gastro-intestinal;
  • troubles cardiovasculaires;
  • sensation de fatigue constante;
  • déficience de mémoire;
  • gonflement des jambes et des paupières;
  • perte de cheveux (jusqu'à la calvitie);
  • changement de voix (devient rauque);
  • sautes d'humeur fréquentes, irritabilité, larmoiement;
  • rhumes fréquents dus à une immunité affaiblie;
  • détérioration de l'état de la peau, des cheveux et des ongles;
  • sauts soudains de la température corporelle, augmentation de la transpiration;
  • tremblement des membres;

En cas de dysfonctionnements graves du système endocrinien, les patients présentent une exophtalmie (yeux exorbités) et une hypertrophie de la glande thyroïde, qui devient perceptible à l'œil nu.

Pourquoi des tests d'hormones thyroïdiennes sont-ils souvent prescrits aux femmes enceintes??

Des tests d'hormones thyroïdiennes sont souvent prescrits aux femmes enceintes. Cela est dû au fait que les femmes de cette période ont une poussée hormonale générale. En particulier, la production de thyroxine et de triiodothyronine, nécessaires à la croissance et au développement normaux du bébé à naître, est considérablement augmentée. Et bien que ce processus soit assez naturel, il est nécessaire de le contrôler, afin d'éviter d'éventuels problèmes de santé futurs..

Selon les statistiques, 45% du beau sexe pendant la grossesse et après la naissance d'un enfant ont divers types de troubles endocriniens associés à une violation de la glande thyroïde. De plus, beaucoup d'entre eux dans les premiers stades se déroulent sans aucun symptôme visible. Par conséquent, il est préférable de passer tous les tests nécessaires à l'avance..

Préparation aux tests d'hormones thyroïdiennes - recommandations de base

La préparation aux tests d'hormones thyroïdiennes comporte certaines nuances qu'il est très important de prendre en compte.

Tout d'abord, vous devez vous rappeler que tout test sanguin est effectué à jeun. Autrement dit, la prise alimentaire extrême doit être effectuée au moins 10 à 12 heures avant l'échantillonnage du biomatériau. Dans ce cas, l'étude peut être réalisée à tout moment de la journée. Les fluctuations du taux d'hormones thyroïdiennes tout au long de la journée sont très légères et ne peuvent pas affecter de manière significative le résultat final..

Il y a un avis qu'un mois avant de passer des tests, il est nécessaire d'arrêter de prendre tout médicament contenant des hormones. Cependant, vous devez comprendre qu'une telle mesure peut avoir des conséquences négatives pour le corps, en particulier si une personne suit un traitement sur recommandation d'un médecin. En fait, il suffira d'arrêter de prendre des médicaments hormonaux 12 heures avant le prélèvement sanguin. Il en va de même pour toutes les boissons alcoolisées..

Il est également erroné de croire qu'une semaine avant le test, il est nécessaire d'arrêter de prendre des produits contenant de l'iode. En fait, l'iode entrant dans le corps n'affecte pas le niveau des hormones thyroïdiennes.

Mais ce qu'il est vraiment recommandé d'éviter à la veille du test, ce sont les efforts physiques intenses et les situations stressantes..

Comment normaliser la glande thyroïde? Remèdes naturels pour stabiliser les hormones

Comment normaliser la glande thyroïde? Dans des conditions où près de la moitié de la population de notre planète, le métabolisme est loin d'être effectué correctement, une telle question semble particulièrement pertinente..

Pour résoudre ce problème, la médecine moderne propose tout d'abord des préparations à base d'analogues synthétiques d'hormones thyroïdiennes. Un inconvénient majeur de ce type de thérapie est le risque élevé d'effets secondaires. Vous devez comprendre que les hormones artificielles diffèrent de leurs homologues naturels et qu'il est donc impossible de prédire comment elles se comporteront dans le corps..

Les préparations contenant de l'iode sont loin d'être le meilleur moyen à ces fins, dont l'enthousiasme peut avoir l'effet inverse: provoquer l'apparition d'un goitre toxique diffus ou le développement d'un adénome thyroïdien.

Enfin, la chirurgie en dernier recours dans le traitement des troubles thyroïdiens n'apporte pas non plus le soulagement souhaité aux patients. Dans la plupart des cas, après sa mise en œuvre, le patient se verra prescrire un apport à vie des mêmes médicaments hormonaux.

C'est pourquoi il est important de surveiller l'état de la glande thyroïde à tout âge, ainsi que de veiller à sa sécurité. Un moyen fiable et sûr de soutenir un organe endocrinien clé est la préparation naturelle Thyro-Vit. Il contient la racine de Potentilla blanc - le stimulateur naturel le plus puissant des hormones thyroïdiennes. La composition chimique unique de cette plante l'aide à agir dans deux directions à la fois - pour éliminer les conséquences de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie.

Un autre composant important de la préparation Thyreo-Vit est le varech - une source naturelle précieuse d'iode sûr et facilement digestible, qui est nécessaire au fonctionnement stable de la glande thyroïde..

En outre, la composition du médicament nommé comprend Echinacea purpurea - un puissant immunomodulateur végétal conçu pour renforcer les barrières protectrices du corps, affaiblies par les dysfonctionnements de la thyroïde..

Variétés de tests pour les hormones thyroïdiennes

Une analyse de la glande thyroïde pour les hormones est nécessaire pour déterminer l'état de l'organe endocrinien le plus important qui régule tous les processus métaboliques. Des maladies de la glande thyroïde sont observées chez presque un habitant sur deux de notre planète, ce qui n'est absolument pas surprenant, car la situation écologique dans les villes laisse beaucoup à désirer et le fait que de nombreuses personnes modernes mènent un mode de vie malsain contribue également à l'apparition de pathologies. À cet égard, la question de savoir quelles hormones thyroïdiennes prendre se pose de plus en plus.?

Effets des hormones thyroïdiennes sur la santé

L'équilibre hormonal de la glande thyroïde est une base spécifique qui assure le plein fonctionnement de l'organisme. Lorsqu'un déséquilibre se produit, toutes les fonctions internes échouent, y compris d'autres substances. Extérieurement, la connexion de cette glande avec les organes et les systèmes est invisible, mais elle est assez importante, car la qualité de la vie humaine en dépend.

Les hormones thyroïdiennes élevées provoquent une condition lorsque le patient a une thyrotoxicose. Cette condition est accompagnée de nervosité, d'irritabilité, de maux de tête, d'hyperhidrose, de poignées de main et de fièvre. Avec une quantité élevée de thyrotropine, des problèmes surviennent avec le cœur, les nerfs et le rythme du pouls est perturbé. Dans la plupart des cas, l'analyse montrera la présence dans le corps d'une concentration élevée de triiodothyronine et de thyroxine, et une diminution des substances thyrotropes.

Une diminution de la fonction de production hormonale est lourde de frissons, de crises de fatigue chronique, de léthargie, de manque de sommeil, de dépression, de gonflement du cou, des paupières et du corps. Le corps, pour ainsi dire, ralentit le travail de tous les systèmes internes, les mettant dans un état «usé». L'apparition d'une condition d'hypothyroïdie peut être indiquée par:

  • diminution des performances;
  • violation de la puissance;
  • longue absence de grossesse;
  • dysfonctionnement menstruel.

Important! En raison du fait que les problèmes d'hormones thyroïdiennes inhibent le début de la grossesse, l'étude du fond hormonal de la glande thyroïde chez les femmes qui envisagent de devenir mère est obligatoire.

Les hormones thyroïdiennes ont un impact significatif sur le développement anatomique et fonctionnel des enfants, puisqu'elles sont responsables du bon fonctionnement du cerveau, des systèmes nerveux périphériques et cardiovasculaires. Si vous soupçonnez une diminution de la fonction de la glande thyroïde, il est important de procéder à une analyse qui détermine le fond hormonal et d'étudier la TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne, car elle agit comme un facteur spécifique dans l'évaluation de l'état de cet organe.

Il est important de vérifier vos hormones thyroïdiennes en temps opportun, car leur concentration normale aide à créer une bonne santé. Ils sont responsables de la mise en œuvre des processus métaboliques dans le corps, ce qui ne permet pas le développement de déviations dans ce domaine. L'analyse de la norme des hormones thyroïdiennes est prise de plusieurs types, et pas seulement directement de la glande, mais également de l'hypophyse, car leur contenu est étroitement lié. Le rapport hormonal permet d'identifier plus facilement la maladie qui affecte le fonctionnement de l'organisme.

Intéressant! Des réglementations strictes pour la recherche en temps opportun des hormones thyroïdiennes aident à identifier l'apparition de maladies à un stade précoce.

Types et caractéristiques des tests d'hormones thyroïdiennes

Alors, quels tests pour les hormones thyroïdiennes sont effectués? Les principaux comprennent des recherches sur:

  • La TSH ou thyrotropine - bien qu'elle soit produite dans l'hypophyse, joue un rôle essentiel dans l'activité de la glande. Sous son contrôle, la synthèse de T3 et T4 a lieu. Une TSH élevée peut indiquer une hypothyroïdie, des tumeurs de l'hypophyse, du poumon ou du sein. Son faible niveau est souvent un indicateur d'hyperthyroïdie, qui est causée par des blessures ou des tumeurs de l'hypophyse, ainsi que la maladie de Basedow probable;
  • TK (triiodothyronine) - son degré élevé est un signe évident de thyrotoxicose, ainsi qu'un manque d'iode. De plus, il montre la présence de maladies telles que l'hépatite et le sida;
  • T4 (thyroxine) - à une concentration élevée de cette substance, une hyperthyroïdie, une hépatite, une cirrhose du foie, une thyroïdite et des néoplasmes malins dans la glande thyroïde peuvent être observées;
  • TG (thyroglobuline) - est contenue dans le corps en quantité minimale. Sa diminution peut être due à une surdose de certains médicaments, alors que si la norme des hormones thyroïdiennes de ce type est dépassée, cela peut être un signal de la présence d'un cancer, d'un goitre multinodulaire ou diffus, ainsi que d'une thyroïdite.

Selon la situation, le médecin peut également prescrire de tels tests pour les hormones thyroïdiennes:

  • AT TPO (anticorps contre la thyroperoxydase) - une quantité excessive de ces substances dans le sang sert d'indicateur d'une prédisposition génétique à l'hypothyroïdie, qui, associée à un taux accru de TSH, montre la manifestation probable de cette pathologie à l'avenir;
  • AT TG (anticorps contre la thyroglobuline) - une teneur élevée peut indiquer un certain nombre de maladies - maladie de Graves, thyroïdite et bien d'autres;
  • la calcitonine est l'un des principaux marqueurs tumoraux. Il aide à détecter la présence de tumeurs et de métastases dans la glande thyroïde.

Pour un diagnostic plus précis, prendre du sang pour les hormones thyroïdiennes et mener une étude est souvent insuffisant. Par conséquent, les médecins nomment également une échographie de cet organe..

Les tests d'hormones thyroïdiennes sont généralement prescrits par un médecin lorsque le patient a déjà certains problèmes de santé. Mais, il ne sera pas superflu de les prendre à des fins de prévention ou si l'un de ces signes est présent:

  • augmentation ou diminution significative du poids corporel sur une courte période de temps;
  • violation du cycle menstruel;
  • diminution de la puissance et de la croissance des glandes mammaires chez les hommes;
  • troubles du travail du tube digestif;
  • problèmes du système cardiovasculaire;
  • sensation de fatigue constante;
  • l'apparition de troubles de la mémoire;
  • l'apparition d'un gonflement des jambes et des paupières;
  • perte de cheveux - jusqu'à la calvitie complète;
  • un changement brusque de voix qui devient rauque;
  • des sautes d'humeur fréquentes, de l'irritabilité et des larmes sont observées;
  • rhumes persistants en raison d'une immunité affaiblie;
  • détérioration de l'état de la peau, des cheveux et des ongles;
  • il y a de brusques sauts de température corporelle;
  • transpiration excessive;
  • tremblement des membres.

Important! En cas de défaillances graves du système endocrinien des patients, une exophtalmie ou un gonflement des yeux sont observés et une augmentation de la glande thyroïde se produit, ce qui est perceptible même à l'œil nu.

Maintenant, vous savez quels tests sont effectués pour les hormones thyroïdiennes. Mais, pour mener de telles recherches, vous devez vous préparer. Tout d'abord, il convient de rappeler que toutes les analyses de sang sont effectuées à jeun, c'est-à-dire que le dernier repas ne doit pas avoir lieu plus tard que 10 à 12 heures avant le prélèvement. Aussi, à la veille du don de sang pour la recherche, vous ne devez pas vous soumettre à un effort physique intense et à des situations stressantes..

Tests d'hormones thyroïdiennes: normes et décodage

La glande thyroïde et ses hormones sont impliquées dans le travail de tous les organes et systèmes du corps humain. Toute perturbation de son fonctionnement peut entraîner de graves problèmes de santé. L'analyse des hormones thyroïdiennes est l'un des moyens de surveiller son travail et de diagnostiquer d'éventuels changements pathologiques.

Hormones et leur rôle

Les principales hormones étudiées:

  • Triiodothyronine (T3),
  • Tétraiodothyronine (T4). Elle est également appelée thyroxine.,
  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH),

La glande thyroïde produit 3 substances:

  • T3,
  • T4,
  • Calcitonine.

Les hormones comprennent la triiodothyronine et la thyroxine. Ils aident les organes internes du corps humain à fonctionner. Ils comprennent des molécules d'iode: 3 dans la triiodothyronine et 4 dans la thyroxine.

La calcitonine est produite par les cellules C. Leur objectif fonctionnel est le métabolisme du calcium et le développement du système squelettique..

Les hormones dans le sang circulent sous forme libre et se lient aux protéines. 99% est lié, les comptes gratuits pour seulement 0,2-0,5%.

L'hormone T3 est considérée comme plus active. Il est impliqué dans tous les effets biologiques. La T4 est à l'origine de la formation de cette substance active..

Les hormones thyroïdiennes sont principalement responsables du métabolisme énergétique. Ce processus dans le corps se produit constamment, même au repos..

Les tests de la glande thyroïde pour les hormones impliquent la détermination de la TSH (hormone stimulant la thyroïde), bien qu'elle soit produite par un autre organe endocrinien - la glande pituitaire. Il est produit avec une libération insuffisante de T3 et T4. TTG par mécanisme de rétroaction. De plus, il existe 2 scénarios pour le développement d'événements:

  • La glande synthétisera les hormones de manière plus intensive,
  • La glande thyroïde "porte". Elle augmente progressivement le volume.

L'indicateur AT TPO apparaîtra sous la forme de résultats de tests sanguins.

Les anticorps contre la peroxydase thyroïdienne sont un indicateur de l'agression du système immunitaire vis-à-vis de son propre corps. La peroxydase thyroïdienne permet la formation d'une forme active d'iode, qui est capable d'être impliquée dans le processus d'iodation de la thyroglobuline. Les anticorps dirigés contre l'enzyme bloquent son activité, ce qui réduit la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Cependant, AT-TPO ne peut être que des «témoins» du processus auto-immun. Une augmentation du titre d'anticorps anti-peroxydase est possible si le patient:

  • goitre toxique diffus,
  • goitre nodulaire,
  • thyroïdite subaiguë de de Crevin,
  • dysfonctionnement des glandes post-partum,
  • thyroïdite (Hashimoto),
  • hypothyroïdie idiopathique,
  • thyroïdite auto-immune,
  • maladies auto-immunes non thyroïdiennes.

Lorsqu'une analyse est prescrite?

À ce jour, les maladies associées à un dysfonctionnement de la glande thyroïde se classent au deuxième rang en fréquence, en premier lieu le diabète sucré. L'état des systèmes cardiaque, vasculaire, reproducteur et hématopoïétique dépend du bon fonctionnement de cet organe..

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes peut être effectué de la propre initiative du patient. Les raisons populaires de cette décision sont:

  • Bilan de santé d'un couple qui a décidé d'avoir un enfant,
  • En vertu de la profession. Si une personne travaille dans un endroit présentant un risque accru de contamination chimique ou radiologique,
  • Vérifier l'état de la glande après une maladie antérieure.

L'endocrinologue prescrit une référence pour des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes afin d'identifier des anomalies ou d'ajuster le cours du traitement pour les maladies existantes.

La raison d'une telle nomination peut être:

  • Changements soudains du poids humain,
  • Difficulté à concevoir un enfant,
  • Grossesse sévère,
  • Irrégularités menstruelles chez les femmes,
  • Développement physique ou mental retardé de l'enfant.

Si lors d'un examen visuel des modifications structurelles de la glande ont été détectées, une analyse des hormones est également prescrite. De tels changements peuvent être une nodularité, une hétérogénéité ou un élargissement constaté à la palpation de la zone correspondante. En cas d'écarts dans les résultats, le patient devra subir des examens supplémentaires pour identifier la cause de la violation.

Vous devez faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes si vous présentez les symptômes visuels suivants:

  • Le tremblement est un mouvement spontané rapide et rythmique des membres associé à des contractions musculaires,
  • Calvitie,
  • Transpiration abondante,
  • Déficience de mémoire,
  • Problèmes de peau,
  • Tachycardie.

Dans certains cas, les tests d'hormones thyroïdiennes sont la norme. Les patients souffrant de pathologies du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie systémique, lupus érythémateux) ne doivent pas oublier de faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes.

Normes pour les adultes

Dans la plupart des cas, le T4 reste inchangé. Il est stable même en présence d'une tumeur bénigne ou d'un goitre colloïdal dans le corps. Avec une teneur normale en thyroxine dans le corps de la femme, les nombres dans le formulaire de résultats devraient être de 9 à 19 pmol / l. Cet indicateur est la base de l'iode pour la formation de l'hormone T3. Les indicateurs de cette hormone chez une femme doivent être compris entre 2,62 et 5,69 pmol / l. La norme des hormones thyroïdiennes chez les femmes pendant la grossesse est beaucoup plus élevée. Cela est dû au fait que jusqu'à un certain point, le système endocrinien de la mère fonctionne à deux, satisfaisant ainsi les besoins du bébé également. Hormones thyroïdiennes: la norme chez la femme, le tableau ci-dessous.

Naturellement, le médecin déchiffrera les réponses reçues. Vous ne pouvez que légèrement comparer les chiffres avec les normes.

L'hormone de stimulation thyroïdienne à concentration normale doit être de 0,2 à 3,2 Mme / l. Un excès de l'indicateur indique un fonctionnement insuffisant de la glande thyroïde, faible - sécrétion trop intense.

Décodage d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, une comparaison des indicateurs d'un homme et d'une femme est donnée dans le tableau ci-dessous.

Nom de l'hormoneChez les hommesChez les femmes
T3 (pmol / l)2,6-5,722,6-5,72
T3 libre (nmol / l)1.24-3.231.24-3.23
T4 total (ngr / dcl)0,8-2,10,8-2,1
T4 gratuit (ngr / dcl)5.31-104,23-12,99
TSH totale (μIU / ml)0,4-40,4-4
Calcitonine (pmol / l)0-2,460-1,46

Normes chez les enfants

Les normes des hormones thyroïdiennes diffèrent considérablement de celles d'un adulte. Les tests d'hormones thyroïdiennes sont rarement prescrits. Il aide à diagnostiquer les anomalies du développement dans les premiers stades et à les corriger.

Contrairement aux adultes, l'analyse des enfants implique de tester seulement 2 hormones - T3 et TSH. Ils influencent le rythme de développement du bébé..

Les résultats du test de TSH doivent donc être de 1,12 à 17,05 UI / l chez les nourrissons..

Par année, la quantité de cette hormone produite est inférieure à 0,66-8,3 UI / l.

De plus, à mesure qu'ils vieillissent, la limite supérieure de cet indicateur change, mais la limite inférieure reste inchangée - 0,47 UI / l. Ainsi, la limite supérieure de la thyrotropine pour l'analyse des hormones thyroïdiennes sera:

  • Jusqu'à 5 ans - 6,55 UI / l,
  • Jusqu'à 12 ans - 5,89 UI / l,
  • Jusqu'à 16 ans - 5,01 miel / l.

Après s'être stabilisé au niveau de 4,15 UI / l.

Il convient de noter que le taux de thyrotropine dépend de l'heure de la journée. Il atteint son maximum à 3 heures du matin, et les nombres les plus bas sont enregistrés à 17 heures-18 heures..

Analyses des hormones thyroïdiennes, décodage des standards de triiodothyronine par âge:

  • Moins de 10 ans - 1,79-4,08 nmol / l,
  • Jusqu'à 18 ans - 1,23-3,23 nmol / l.

À mesure qu'ils vieillissent, cet indicateur diminue à 1,06-3,14. À différents moments de l'année, il est produit avec une activité différente. Plus intensément en automne et en hiver, et au printemps, la production de T3 diminue.

Préparation à la livraison du biomatériau

La préparation aux tests d'hormones devrait commencer dans environ un mois. Pendant cette période, vous devez arrêter de prendre ces médicaments:

  • Iode,
  • Hormonale,
  • Stéroïdes,
  • Contenant de l'aspirine.

Si le respect de cette condition n'est pas possible, le médecin traitant doit en être informé. Ainsi, il peut corriger les données reçues..

La préparation de l'analyse comprend d'autres activités:

  • Ne pas manger 8 heures avant la livraison du biomatériau. Vous ne pouvez boire que de l'eau bouillie. L'eau minérale n'est pas recommandée pour l'utilisation,
  • Il ne devrait y avoir aucune activité physique la veille de la visite du laboratoire,
  • Les situations stressantes peuvent également fausser les résultats de la recherche. Par conséquent, essayez de vous calmer et de ne pas être nerveux le jour de votre visite au laboratoire.,
  • Abandonnez les mauvaises habitudes telles que l'alcool et la cigarette au moins 24 heures à l'avance. Idéalement, cette période est de 7 jours.,
  • La veille du don de sang, vous devez renoncer à l'intimité sexuelle,
  • Dans les 2-3 jours, vous devez essayer de protéger le corps de l'hypothermie et de la surchauffe.

Le spécialiste doit vous informer des tests de dépistage des hormones thyroïdiennes au moins 2 à 3 jours à l'avance. Cette période doit être consacrée à la préparation de votre corps. C'est le seul moyen d'obtenir des résultats vrais et précis qui montrent l'image réelle de l'état de la glande thyroïde..

Nous remettons l'analyse

Comment se faire tester pour les hormones thyroïdiennes chez une personne prédisposée aux maladies endocriniennes? La réponse est tous les 6 mois pour surveiller votre état. Pour tous les autres, il suffira de visiter le laboratoire une fois tous les 1-1,5 ans.

Le don de sang pour les hormones thyroïdiennes se fait à partir d'une veine, dans la zone de flexion du coude.

Pour des résultats précis, il est important non seulement de savoir comment passer le test, mais aussi quand. Les nuances de cette procédure sont généralement révélées par un gynécologue ou un endocrinologue. Aucune autre intervention médicale ne doit être effectuée le jour du don de sang. La radiographie, les compte-gouttes et l'échographie peuvent fausser les données.

Pour les hommes, tout est plus facile. Ils ont une stabilité hormonale, ils peuvent donc donner du sang n'importe quel jour.

Vous pouvez passer des tests pour les hormones thyroïdiennes afin de déterminer les T3 et T4 sous forme libre, la calcitonine, la TSH et l'AT-TG tous les jours pour les adultes et les enfants..

Le temps d'analyse est jusqu'à 5 jours.

Que signifient les écarts?

Avec l'hyperthyroïdie, une défaillance métabolique se produit. Voici quelques-uns des symptômes:

  • Perte de poids,
  • Cardiopalmus,
  • Transpiration.

Il existe 3 types d'hyperthyroïdie:

  • Diminution de la taille de la glande thyroïde et du volume d'hormones produites,
  • Augmenter sa taille. Le corps combat le déficit hormonal,
  • Faible production d'hormones par l'hypothalamus.

Lors de l'analyse des hormones thyroïdiennes, le décodage des résultats peut donner 2 variantes possibles d'écarts:

  • Dépassement des normes - thyrotoxicose. Le patient a de la fièvre, une transpiration active, une instabilité émotionnelle, des tremblements des membres, un rythme cardiaque instable. Dans ce cas, T3 et T4 augmentent considérablement leur concentration et la TSH diminue,
  • Faible nombre - hypothyroïdie. Symptômes: faiblesse, perte de conscience, dépression, gonflement, diminution de la puissance chez les hommes, diminution de la probabilité de conception chez les femmes.

Si l'analyse de la glande thyroïde a montré une teneur accrue en anticorps AT-TPO et AT-TG dans le sang, cela indique un processus auto-immun.

La T4 normale avec une faible concentration de T3 et de TSH est également un rapport alarmant, qui montre l'incapacité de l'hormone T4 à se convertir en triiodothyronine.

Un niveau de TSH élevé avec une T4 faible indique un dysfonctionnement de l'hypophyse. Si la TSH est faible et que les autres hormones T sont élevées, le diagnostic est évident - hyperthyroïdie.

Une augmentation des taux de T3 avec une diminution rapide de la TSH est observée chez les patients:

  • Avec un foie malade,
  • Avec un jeûne prolongé,
  • Pour les traumatismes mentaux et émotionnels.

Une augmentation du T4 se produit dans un certain nombre de cas:

  • Si les reins ne fonctionnent pas correctement,
  • Immunodéficience,
  • Obésité,
  • Thyroïdite.

De faibles taux de thyroxine sont observés lorsque:

  • Maladies de la glande pituitaire,
  • Thyroïdite auto-immune,
  • Goitre endémique.

Vous devez faire attention à la glande thyroïde, des tests hormonaux doivent être effectués régulièrement, en tenant compte de la fréquence des maladies de cet organe. L'influence du niveau d'hormones sécrétées est très importante. Ils affectent la plupart des organes internes, y compris les organes vitaux. Pour obtenir des résultats d'examen plus précis, vous devez vous préparer pendant 2 à 3 jours. La forme des résultats reflète les données non seulement sur les hormones sécrétées par la glande thyroïde, mais aussi d'autres - «stratégiquement importantes». Bien qu'ils soient produits par d'autres organes du système endocrinien, leur effet sur le fond hormonal de la glande thyroïde est très important. Toutes les données d'analyse ne sont pas considérées séparément les unes des autres, mais dans leur ensemble. C'est la seule façon de réaliser des diagnostics basés sur les résultats de cette analyse..

Hormones thyroïdiennes: normes et pathologie

Les troubles hormonaux de la glande thyroïde sont le signe du développement de pathologies graves dans le corps. Selon les statistiques, de telles perturbations du système endocrinien occupent la deuxième place au monde après le diabète. Par conséquent, il est important de consulter régulièrement un endocrinologue pour surveiller les niveaux d'hormones et diagnostiquer en temps opportun les pathologies thyroïdiennes..

COÛT DE CERTAINS SERVICES D'ENDOCRINOLOGIE DANS NOTRE CLINIQUE À SAINT-PÉTERSBOURG

thérapie hormonale pour les hommes

"data-medium-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?fit= 450% 2C300 & ssl = 1? V = 1572898575 "data-large-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u -muzhchin-1.jpg? fit = 824% 2C550 & ssl = 1? v = 1572898575 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/ gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1-824x550.jpg? resize = 500% 2C425 "alt =" hormones thyroïdiennes "width =" 500 "height =" 425 "srcset =" https://i1.wp.com/ medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?zoom=2&resize=500%2C425&ssl=1 1000w, https://i1.wp.com /medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?zoom=3&resize=500%2C425&ssl=1 1500w "tailles =" (largeur max: 500px) 100vw, 500px "data-recalc-dims =" 1 "/>

Appelez gratuitement: 8-800-707-1560

* La clinique est autorisée à fournir ces services

Quelles hormones la glande thyroïde produit-elle et pourquoi sont-elles nécessaires

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants du système endocrinien. Cette glande papillon est située sur le devant du cou, juste en dessous de la pomme d'Adam. Il a deux pétales reliés par un isthme mince et, en réponse à l'hormone hypophysaire stimulant la thyroïde, produit ses propres hormones qui remplissent la fonction de régulation et de coordination des organes humains..

Les hormones thyroïdiennes, les soi-disant peptides iodés, sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Ces hormones jouent un rôle important dans la vie humaine et ont un effet décisif sur le métabolisme (métabolisme), la croissance et le développement du corps de toute personne.

T3 et T4 sont produits par les cellules folliculaires thyroïdiennes en réponse à l'hormone hypophysaire TSH. Pour leur production, deux composants principaux sont nécessaires: l'iode et l'acide aminé tyrosine, qui pénètrent généralement dans le corps avec de la nourriture et de l'eau.Il est donc important qu'ils soient présents en quantité suffisante dans l'alimentation..

Lors de la synthèse des hormones, la cellule thyroïdienne (thyrocyte) produit une substance glycoprotéique (thyroglobuline), qui s'accumule dans la cavité du follicule thyroïdien et sert de sorte de "réserve" pour la synthèse rapide des hormones.

En plus des hormones T3 et T4, la glande thyroïde produit, avec les cellules C, une autre hormone appelée calcitonine, qui intervient dans la régulation du métabolisme du calcium et du phosphore et dans le développement osseux..

  • La production d'hormones thyroïdiennes est régulée par un mécanisme qui, en présence de concentrations élevées d'hormones circulantes, diminue le taux de production et l'augmente lorsque la concentration d'hormones dans le sang diminue.
  • La régulation est effectuée par l'hypothalamus-hypophyse par un mécanisme de rétroaction négative.

L'hypophyse synthétise l'hormone stimulant la thyroïde, ce qui améliore la synthèse et la libération de T3 et T4 dans le sang. La sécrétion de TSH, à son tour, est régulée par la fonction de l'hypothalamus, qui produit l'hormone de libération de la thyrotropine. Ainsi, l'équilibre hormonal est maintenu qui est adéquat aux besoins du corps..

L'importance des hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle fondamental dans le bon fonctionnement des processus de métabolisme, de croissance et de développement:

  • Métabolisme. Les hormones thyroïdiennes augmentent à la fois le métabolisme basal et l'activité métabolique de tous les tissus. Le métabolisme basal est compris comme la dépense énergétique d'une personne en état de repos et d'éveil. Par exemple, une personne dont le taux d'hormones thyroïdiennes est élevé aura un apport énergétique accru. Les hormones thyroïdiennes affectent également le métabolisme du glucose et des lipides, augmentent la synthèse des protéines, augmentent la contractilité cardiaque et augmentent la fréquence cardiaque. Ainsi, avec l'hyperthyroïdie, l'un des principaux symptômes est la tachycardie..
  • La taille. Les hormones thyroïdiennes sont essentielles à la croissance humaine normale, comme en témoigne son ralentissement en cas de déficit hormonal.
  • Développement. Une expérience classique en endocrinologie était une démonstration que les têtards dépourvus d'hormones thyroïdiennes ne pouvaient pas être transformés en grenouilles. Cela confirme le fait que les niveaux normaux d'hormones jouent un rôle fondamental dans le développement du cerveau du fœtus et du nouveau-né..

Influence supplémentaire des hormones

Les hormones thyroïdiennes ont un effet profond sur presque tout le corps:

Système nerveux central. Un niveau adéquat d'hormones thyroïdiennes dans la dernière phase du développement du fœtus et du nouveau-né est une condition importante pour le développement normal du système nerveux central. La perturbation hormonale de la glande thyroïde pendant cette période délicate conduit au crétinisme ou à un retard mental irréversible. Un diagnostic précoce et une thérapie de remplacement adéquate au cours de la troisième semaine de vie peuvent éviter des conséquences graves et indéniables..

Chez un adulte, une diminution et une augmentation de la concentration d'hormones thyroïdiennes entraînent des modifications de l'état mental. Une diminution des taux d'hormones thyroïdiennes rend une personne léthargique, tandis qu'un excès d'hormones provoque de l'anxiété et de la nervosité.

Système nerveux sympathique. Les hormones thyroïdiennes augmentent le nombre de récepteurs spécifiques avec lesquels les catécholamines interagissent (des produits chimiques tels que l'adrénaline qui transmettent l'influx nerveux au niveau des terminaisons nerveuses sympathiques). Il survient principalement dans le cœur, les muscles squelettiques, le tissu adipeux et les lymphocytes.

Le système cardiovasculaire. Les hormones thyroïdiennes augmentent la contractilité myocardique, la fréquence cardiaque et le retour veineux vers le cœur, améliorant considérablement la fonction cardiaque. Ils favorisent également la vasodilatation, ce qui entraîne une augmentation du flux sanguin vers de nombreux organes..

Système respiratoire. Les hormones thyroïdiennes affectent la réponse des centres nerveux à un stimulus respiratoire. En pratique, ils remplissent une fonction irremplaçable - une réponse efficace des poumons (faisant varier la fréquence et l'amplitude des mouvements respiratoires) à divers facteurs (par exemple, une carence en oxygène). Il explique également l'hyperventilation et la déficience fonctionnelle des muscles respiratoires qui surviennent avec l'hypothyroïdie..

Appareil squelettique. La glande thyroïde est fondamentale pour le développement et la formation du squelette: une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes pendant le développement fœtal et pendant l'enfance provoque un retard de croissance osseuse, qui peut conduire au nanisme. L'hormonothérapie substitutive garantira un développement squelettique normal, mais seulement si le problème est diagnostiqué et traité avant la puberté.

Système digestif. La mobilité des muscles lisses de l'estomac et des intestins est facilitée par les hormones thyroïdiennes.Par conséquent, dans des conditions d'hyperthyroïdie, une diarrhée est observée et dans des situations d'insuffisance hormonale (hypothyroïdie), une constipation peut survenir. Dans ce dernier cas, l'activité du système digestif dans son ensemble diminue et le métabolisme ralentit avec une augmentation ultérieure du poids.

Le système reproducteur. Un excès ou une carence en hormones thyroïdiennes peut entraîner l'infertilité et des problèmes du système reproducteur, en particulier chez les femmes. Chez les femmes atteintes d'hypothyroïdie, il y a une augmentation de la production de prolactine (une hormone sécrétée par l'hypophyse). Cela peut provoquer des irrégularités menstruelles voire une aménorrhée (absence totale de règles). Chez les hommes, un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut entraîner des problèmes d'érection, dans des cas extrêmement rares - infertilité.

Appareil pour l'hématopoïèse. Les hormones thyroïdiennes affectent la production de globules rouges (érythropoïèse) qui se produisent dans la moelle osseuse. Dans le cas de l'hypothyroïdie, une anémie survient souvent, tandis qu'en présence d'une activité hormonale accrue, la production de globules rouges est stimulée en raison d'une demande accrue d'oxygène dans les tissus..

Déséquilibre hormonal

Il existe plusieurs maladies associées au niveau d'hormones thyroïdiennes:

  • hyperthyroïdie - augmentation des taux d'hormones. Ils affectent les processus biochimiques dans le corps;
  • l'hypothyroïdie est une condition causée par une glande thyroïde inefficace. La glande est incapable de synthétiser la quantité d'hormones T3 et T4, adéquate aux besoins du corps, et cela détermine la diminution de tous les processus métaboliques;
  • une maladie associée à des modifications anatomiques de la glande thyroïde, dans laquelle le taux d'hormones est normal.

Hypothyroïdie

Une carence en hormones thyroïdiennes provoque les symptômes suivants, qui sont la raison d'une visite urgente chez l'endocrinologue:

  • Dépression et fatigue, en particulier au réveil et au repos, perte de mémoire, de concentration et de capacité d'apprentissage, somnolence, léthargie, désintérêt, diminution de la vitesse de pensée et d'élocution, alternant avec nervosité et hyperactivité;
  • Peau sèche et pâle, chute et sécheresse des cheveux, amincissement de la face externe des sourcils, ongles cassants avec rainures, constipation, mauvaise digestion, température corporelle basse, mauvaise transpiration par la chaleur;
  • Risque élevé de contracter des infections, affaiblissement des défenses immunitaires et prédisposition au cancer;
  • Diminution de la sensibilité à l'insuline, syndrome métabolique, fréquence cardiaque lente, augmentation du cholestérol et de la pression artérielle diastolique, athérosclérose, risque accru de décès par maladie cardiaque (insuffisance cardiaque, coronaropathie, arythmies);
  • Crampes musculaires nocturnes, myalgies, douleur et raideur (surtout le matin), maux de tête, irrégularités menstruelles, saignements utérins, infertilité, tendance à interrompre la grossesse, diminution des réflexes tendineux, hypertrophie de la glande thyroïde (goitre endémique).

Une fonction thyroïdienne diminuée aura des implications pour de nombreux autres domaines hormonaux. En particulier, l'hypothyroïdie crée une situation stressante qui stimule les glandes surrénales, contribue à son développement vers la décompensation. «Fatigue surrénalienne» et hypothyroïdie sont souvent associées (dans 80% des cas) et s’exacerbent.

Les causes les plus courantes d'hypothyroïdie sont les maladies auto-immunes (thyroïdite de Hashimoto), la carence en iode et les problèmes d'hypothalamus et de l'hypophyse (l'hypothèse la plus rare).

L'hypothyroïdie est une pathologie irréversible. Cela signifie que la glande thyroïde ne peut pas reprendre sa fonction normale. Pour cette raison, la thérapie prise est définie comme «de remplacement» en ce sens qu'elle doit remplacer les hormones que la thyroïde ne peut plus produire..

Hyperthyroïdie

Une glande thyroïde hyperactive provoque principalement des symptômes opposés:

  • goitre endémique - la taille de la glande thyroïde a augmenté;
  • les cheveux ont commencé à tomber intensément et les ongles se sont cassés;
  • des yeux exorbités sont apparus;
  • explosions soudaines d'agression, de nervosité, d'anxiété;
  • l'irritabilité est remplacée par des larmes;
  • tremblements dans les mains;
  • transpiration excessive;
  • perte de poids rapide;
  • fatigue et faiblesse sans cause, insomnie;
  • augmentation de la température corporelle (à basse température, une personne n'a pas froid);
  • rythme cardiaque (tachycardie);
  • tourmenté par la diarrhée;
  • changements dystrophiques dans le foie (avec une longue évolution de la maladie);
  • dans les cas graves, les femmes ont des saignements utérins et les hommes ont des changements dans les testicules et la prostate, une diminution de la libido.

L'une des causes les plus courantes de la maladie est la maladie de Basedow-Graves, une maladie auto-immune qui pousse le corps à produire des autoanticorps qui activent la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. En outre, une glande hyperactive peut provoquer une thyroïdite de Hashimoto, toxique, la prise de certains médicaments ou suppléments à forte teneur en iode, etc..

L'hyperthyroïdie peut généralement être diagnostiquée et traitée dans une clinique sans nécessiter d'hospitalisation. Différents types de traitement sont possibles: pharmacologiques, chirurgicaux, à l'iode radioactif et, en cas d'adénome toxique, par alcoolisation. Le médecin prescrit le traitement le plus approprié en fonction de la pathologie spécifique.

Analyse des hormones

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est nécessaire si les symptômes ci-dessus sont présents. Le sang est prélevé dans la veine cubitale à jeun le matin. Avant cela, vous devez être au repos pendant une demi-heure..

La préparation à l'analyse implique le respect des règles suivantes:

  • abandonner le tabagisme, l'alcool et les substances psychostimulantes (caféine) par jour;
  • exclure les aliments frits, épicés, épicés et autres aliments lourds de l'alimentation en 2-3 jours;
  • éviter le stress physique et émotionnel pendant 12 heures;
  • arrêtez de prendre des médicaments qui affectent le niveau des hormones thyroïdiennes en un mois;
  • exclure de l'alimentation les produits contenant de l'iode (algues, poisson, sel iodé) en 3-4 jours.

Une étude biochimique complète et détaillée comprend l'évaluation des indicateurs suivants:

Le prix d'un examen détaillé des hormones thyroïdiennes (8 tests)5020 rbl.
Rendez-vous endocrinologue1000 frotter.
Échographie thyroïdienne1000 frotter.
IndiceNorme
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)0,4 à 4,0 mU / l
Sans triiodothyronine T32,6 à 5,7 pmol / l
T3 général1,3 à 2,7 nmol / l
Thyroxine T4 gratuite9,0 - 22,0 pmol / l
T4 général58 à 161 nmol / l
Anticorps contre la thyroglobuline (AT-TG)0 à 18 U / l
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT-TPO)Pas plus de 5,6 U / l
CalcitonineChez les hommes: 0-2,46 pmol / l.

Chez la femme: 0-1,46 pmol / l.

Le taux d'hormones est largement déterminé par l'intensité de l'activité physique, l'état émotionnel et la saison. Pour certaines catégories de personnes, le taux d'hormones peut également différer..

Ceux-ci inclus:

  • personnes de plus de 50 ans;
  • les adolescents;
  • enfants de moins de 12 ans;
  • les enfants d'âge «critique»;
  • femmes enceintes.

Le médecin peut prescrire une définition de certains de ces indicateurs seulement. Ainsi, pour le traitement de la glande thyroïde, il suffit de déterminer seulement deux indicateurs - la T4 libre et la TSH. Pendant la grossesse, 4 indicateurs sont déterminés - TSH, T3 libre, T4 libre et AT-TPO. En raison de la lourdeur et du coût élevé de la procédure de détermination de chaque indicateur, il est recommandé d'étudier uniquement ces indicateurs, dont un changement peut provoquer les symptômes correspondants..

Qu'indique un changement des niveaux d'hormones?

L'endocrinologue, sur la base des résultats de l'analyse, détermine le diagnostic ou l'état du corps.

ViolationT3, T4TSH
Hypothyroïdie primaireDiminué ou normalGrand
Hypothyroïdie secondaireFaibleGrand
HyperthyroïdieÉlevéRéduit
Les deux dysfonctionnements peuvent être le signe de certains dysfonctionnements du corps. Ainsi, par exemple, une augmentation du niveau de thyroxine est observée avec l'obésité, un goitre diffus et une diminution du niveau avec le jeûne, pendant la grossesse et la prise de certains médicaments..
HormoneRenforcementDiminution
TSHhypothyroïdie;
insuffisance surrénalienne;
excitation psycho-émotionnelle;
tumeur;
pathologie non thyroïdienne grave;
conséquence de la prise de morphine et d'autres médicaments.
hyperthyroïdie primaire;
thyrotoxicose
T4 gratuithyperthyroïdie;
obésité;
troubles somatiques et mentaux;
perturbation des glandes surrénales.
ІІІ trimestre de grossesse;
hypothyroïdie;
famine;
activité physique élevée.
T4 généralobésité;
forme aiguë d'hépatite;
phase inactive du VIH;
porphyrie;
hyperbilirubinémie;
pendant la grossesse.
famine;
maladie du rein;
maladies gastro-intestinales;
de nombreuses pathologies somatiques.
T3 généralexcès de fonction thyroïdienne;
hépatite;
grossesse;
SIDA;
porphyrie.
hypothyroïdie;
famine;
hémolyse;
maladies du tractus gastro-intestinal, des reins et du foie.
  • TG. Un taux d'hormones élevé est un signe de goitre non toxique, endémique, multinodulaire ou diffus, de cancer de la thyroïde, de thyroïdite;
  • AT-TPO. Le dépassement de la norme indique le développement d'une tumeur maligne;
  • Calcitonine. Est l'un des marqueurs tumoraux de base, indique la présence d'un processus malin.
  • AT-TG. Le dépassement de la norme de l'indicateur peut indiquer une maladie de Graves, une thyroïdite, un myxœdème idiopathique, une anémie pernicieuse, un carcinome (cancer) de la glande thyroïde ou d'autres pathologies auto-immunes et chromosomiques.

La prévention

Afin de prévenir les maladies thyroïdiennes associées à un déséquilibre hormonal ou d'éliminer les perturbations mineures, il est nécessaire de s'assurer qu'une quantité suffisante de tyrosine et d'iode est fournie au corps avec de la nourriture..

Les principaux produits contenant de l'iode sont l'huile de tournesol, le sel iodé, le varech d'algues, les crabes, les poissons (océaniques), les crevettes, les calmars, etc. La tyrosine se trouve dans les œufs, le lait, les arachides, les pois et les haricots. Le maintien de l'équilibre hormonal est la clé d'une glande thyroïde saine. Et tout ce qu'il faut pour cela, c'est une alimentation complète et équilibrée. N'oubliez pas non plus les visites régulières chez l'endocrinologue. Un contrôle une fois tous les 3 mois suffit..

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée

Tests pour les hormones: TSH, T4, AT à TPO. Quels tests ne doivent pas être passés

Comment fonctionnent les hormones thyroïdiennes. Hypothyroïdie et thyrotoxicose

Anton Rodionov, cardiologue, candidat en sciences médicales, professeur agrégé du département de thérapie facultative n ° 1 de la première université médicale d'État de Moscou du nom de Sechenov

Pourquoi le médecin demande-t-il souvent aux patients de se faire tester pour les hormones thyroïdiennes et de ne pas faire d'échographie? Quelles hormones doivent être testées en premier et quels tests sont un gaspillage d'argent? Le Dr Anton Rodionov dans le livre "Décoder les tests: comment faire un diagnostic par vous-même" parle en détail de ce que montre chaque hormone thyroïdienne, des normes de TSH, T3 et T4 et du traitement de l'hypothyroïdie et de la thyrotoxicose.

La glande thyroïde est un régulateur des processus métaboliques qui contrôle de nombreuses fonctions du corps. Quelle sera le pouls, fréquent ou rare, quelle sera la pression, haute ou basse, quelle sera la température - toutes ces questions sont répondues dans une certaine mesure par la glande thyroïde. Même le degré d'intelligence est déterminé par le fonctionnement de la glande thyroïde dans l'enfance, c'est un fait scientifique.!

Par conséquent, résoudre des problèmes diagnostiques complexes et répondre aux questions difficiles des patients: «Pourquoi ma peau sèche-t-elle?», «Pourquoi mon cœur bat-il?», «Pourquoi est-ce que j'ai la constipation?», «Pourquoi les garçons ne m'aiment pas ? " etc., nous nous posons invariablement une contre-question: y a-t-il un dysfonctionnement de la glande thyroïde??

Et dans ce cas, pas une échographie de la glande thyroïde nous aidera, mais un test sanguin.

IndicateursNormal (vérifier les résultats avec les valeurs normales du laboratoire qui a effectué les analyses, en tenant compte des unités de mesure)
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)0,4 - 4,0 miel / l
Sans triiodothyronine (T3)2,6 à 5,7 pmol / l
Thyroxine libre (T4)9 à 22 pmol / l
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (anticorps contre la TPO)7 mmol / L). Dans ces cas, même avec une hypothyroïdie subclinique, un traitement de remplacement de la thyroxine est prescrit.

La thyrotoxicose manifeste (évidente) nécessite presque toujours un traitement. Au début, j'ai écrit «toujours», puis, en toute honnêteté, j'ai décidé d'ajouter qu'il existe des formes rares qui se passent d'elles-mêmes. Cependant, la thyrotoxicose nécessite toujours une consultation avec un médecin et une observation..

La thyrotoxicose subclinique ne nécessite pas de traitement, mais les tests doivent être répétés après 6 mois, il existe une possibilité de transition vers la forme expansée.

Tests d'anticorps: est-il nécessaire de prendre?

De nombreuses personnes ont vu dans leur analyse d'autres anticorps mystérieux, par exemple, des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT à TPO) ou des anticorps contre la thyroglobuline (AT à TG). Une augmentation de ces anticorps indique que certains processus auto-immunes peuvent avoir lieu dans la glande thyroïde..

Je dois dire tout de suite que s'il s'agissait d'une analyse "au cas où", alors c'est l'argent jeté (propre ou compagnie d'assurance). Juste comme ça, juste au cas où, ces analyses n'ont pas besoin d'être faites. Ils ne sont pas utilisés pour le diagnostic primaire, mais pour clarifier le diagnostic dans les cas où la maladie a déjà été détectée.

Cependant, le problème est que, souvent, il est également «mis à rude épreuve». Le fait est que les anticorps en eux-mêmes n'ont pas besoin de traitement; leur augmentation isolée n'équivaut pas au diagnostic de thyroïdite chronique. Donc, si vous avez une augmentation des anticorps dans votre analyse aléatoire avec une fonction thyroïdienne normale (avec une TSH normale), ne vous inquiétez pas. Faites simplement un test de TSH une fois par an.

Maladie thyroïdienne: 5 conseils

Pendant que nous parlons de la glande thyroïde, je profite de l'occasion pour vous donner quelques recommandations plus importantes..

  • La plupart des régions de Russie sont dans la zone de carence en iode. Achetez uniquement du sel iodé et utilisez-le à la place du sel ordinaire.
  • Il n'y a pas autant d'iode dans les algues qu'on le croit généralement. Vous pouvez utiliser des algues pour faire des salades si vous le souhaitez, mais cela ne signifie pas du tout que vous pouvez abandonner les méthodes traditionnelles de prévention de l'iode (sel iodé ou doses pharmacologiques d'iode pour les femmes enceintes).
  • Il est impossible d'utiliser une solution alcoolique d'iode pour «la prévention et le traitement de la glande thyroïde», comme cela est parfois recommandé dans les émissions de télévision et les livres pseudoscientifiques sur la santé. «Filets d'iode», une solution d'iode dans du sucre ou du lait peut rapidement conduire à l'accumulation de doses toxiques d'iode dans la glande thyroïde et au développement de la thyrotoxicose.
  • Pas besoin de faire une échographie de la glande thyroïde au cas où. Si la fonction de la glande thyroïde n'est pas altérée et que la glande elle-même n'est pas agrandie et qu'aucune formation n'y est palpable, l'échographie "au cas où" fera plus de mal que de bien. Détection de petits nodules, peur de la détection du cancer, ponctions répétées injustifiées, échographies répétées - c'est ce qui attend une personne qui a marché sur ce chemin glissant de multiples examens inutiles.
  • Un adulte en bonne santé doit mesurer les niveaux de TSH une fois tous les 5 ans. Si vous avez déjà reçu un diagnostic d'hypothyroïdie subclinique, de thyrotoxicose subclinique ou si vous prenez un médicament antiarythmique amiodarone, passez un test sanguin de TSH tous les 6 mois..

Les informations sur le site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'autodiagnostic et de traitement. Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin.

Top