Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Larynx
La probabilité de grossesse avec ovaire polykystique
2 Larynx
Sensation d'une boule dans la gorge: causes possibles et traitement
3 Iode
Comment boire Duphaston et pourquoi il est prescrit aux femmes?
4 Pituitaire
Pituitaire
5 Iode
Traitement des maux de gorge sous la pomme d'Adam
Image
Principal // Cancer

Taux de TSH pendant la grossesse par trimestre


L'hormone stimulant la thyroïde est d'une grande importance pour le fonctionnement normal du corps féminin, car elle peut affecter le fonctionnement du système reproducteur. Une attention particulière est portée au niveau de TSH pendant la grossesse: le développement complet du fœtus et la sécurité de port de l'enfant dépendent largement de cette substance..

Fonctions TSH

La TSH (thyrotropine, thyrotropine, hormone stimulant la thyroïde) est une substance produite par l'hypophyse. Il appartient au nombre d'hormones endocrines et régule la fonction de la glande thyroïde, stimulant la production de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4).

La TSH est responsable de nombreux processus biologiques dans le corps féminin, affecte les systèmes cardiovasculaire, nerveux, digestif, immunitaire et reproducteur.

Dans le corps d'une femme enceinte, l'hormone thyréostimulante est cruciale pour la croissance du fœtus, la pose de ses systèmes vitaux et le déroulement normal de la gestation à tout moment.

Taux d'indicateurs

Un test sanguin de TSH est recommandé pour toutes les femmes enceintes. Il est préférable de le faire entre 6 et 8 semaines. Une telle étude permettra d'évaluer objectivement le fonctionnement de la glande thyroïde et d'identifier des anomalies du système endocrinien à un stade précoce. Si une femme a eu des problèmes de production d'hormone thyroïdienne avant même la conception, elle doit subir un test de TSH plusieurs fois pendant toute la période de gestation..

Il convient de garder à l'esprit que les indicateurs de la thyrotropine dans le sang pendant la grossesse diffèrent des normes TSH chez les filles non enceintes. La concentration sanguine d'hormone thyréostimuline pendant la période de gestation doit être comprise entre 0,2 et 3,5 μUI / ml..

Au premier trimestre, il y a une diminution naturelle de la production de TSH, au 2ème et au 3ème trimestre, la quantité de substance dans le corps d'une femme enceinte augmente, mais en l'absence de pathologies endocriniennes, elle ne dépasse pas la limite supérieure de la norme. Après l'accouchement, les indicateurs de la thyrotropine atteignent progressivement des valeurs de 0,4 à 4 μIU / ml.

Table trimestrielle

Pour faciliter l'évaluation des résultats de l'étude sur la TSH, la femme enceinte peut utiliser le tableau, qui présente les valeurs exactes de l'hormone par semaine (trimestre):

L'âge gestationnelIndicateurs de la thyrotropine
1-13 semaines (I trimestre)0,2 à 0,4 μIU / ml
14-26 semaines (II trimestre)0,3 à 2,8 μUI / ml
27-40 semaines (troisième trimestre)0,4 à 3,5 μUI / ml

Il est important de prendre en compte que lors du transport de 2 enfants ou plus à un stade précoce, la concentration de TSH peut être inférieure à 0,2 μUI / ml et, à une date ultérieure, elle peut augmenter considérablement. C'est une caractéristique des grossesses multiples et n'est pas considérée comme une pathologie, mais elle nécessite tout de même un suivi attentif par des spécialistes..

Écarts par rapport à la norme

  • Une concentration accrue de thyrotropine peut être un signe d'hyperthyroïdie et de pathologies concomitantes (thyroïdite, tumeurs hypophysaires), en fin de grossesse - une manifestation d'une gestose sévère.
  • La diminution de la TSH pendant la grossesse est un symptôme d'hypothyroïdie, d'euthyroïdie, de thyrotoxicose.

En savoir plus sur les raisons de l'augmentation de l'hormone TSH pendant la grossesse lire ici.

Si, selon les résultats des tests de laboratoire, des écarts du niveau hormonal par rapport à la norme sont constatés, la femme enceinte doit faire un don de sang à T3 et T4 pour clarifier le diagnostic. Il est également recommandé de re-diagnostiquer l'hormone TSH afin d'exclure l'erreur des résultats obtenus, car de nombreux facteurs différents peuvent affecter les indicateurs de l'hormone stimulant la thyroïde pendant la grossesse (stress, surmenage, mauvaise alimentation, prise de médicaments contenant de l'iode).

Influence sur l'enfant

Si le taux de TSH chez la femme enceinte est modifié, cela indique un dysfonctionnement de la glande thyroïde, ce qui peut entraîner les conséquences suivantes:

  • interruption spontanée de grossesse;
  • grossesse gelée;
  • naissance prématurée;
  • malformations sévères de l'enfant.

Les écarts dans la production de thyrotropine aggravent le bien-être de la femme elle-même, provoquant le développement de diverses maladies endocriniennes et interférant avec la pleine maternité de l'enfant.

Comment la TSH affecte la conception

Lors de la planification de la conception, une femme doit être testée pour TSH. Il est particulièrement recommandé de faire un don de sang pour l'hormone stimulant la thyroïde à ceux qui éprouvent des problèmes avec le début de la grossesse, car la cause de l'infertilité est souvent des violations de la production de cette substance..

Si une femme envisage de devenir enceinte, elle doit surveiller attentivement le niveau de TSH pour que la conception réussisse et que le processus de portage d'un enfant se déroule sans complications..

Taux de TSH chez la femme pendant la grossesse

Le rôle de la TSH dans le corps

La TSH est produite par la glande pituitaire, une petite glande située à la base du cerveau. Sa fonction principale est de stimuler la glande thyroïde. La substance agit sur l'organe via des récepteurs spéciaux qui répondent aux changements de son niveau et produisent plus ou moins d'hormone thyroxine (T4):

  • si le niveau de TSH augmente, la production de T4 ralentit et une hypothyroïdie se développe dans le corps de la femme, ce qui est un manque de fonction thyroïdienne;
  • avec un faible taux de thyrotropine, la production de thyroxine est accélérée et l'état inverse d'hyperthyroïdie ou de thyrotoxicose se produit.

La thyroxine et une autre hormone thyroïdienne, la triiodothyronine (T3), sont responsables du métabolisme des graisses et des glucides, de la santé reproductive, de la santé cardiovasculaire, du système nerveux et du tractus gastro-intestinal (GIT).

La norme de l'hormone lors de la planification d'une grossesse

La thyrotropine affecte le travail de presque tous les organes et systèmes de la femme enceinte. Son effet sur la fonction de reproduction est particulièrement significatif. Des niveaux élevés de TSH avec de faibles T3 et T4 provoquent des troubles graves qui:

  • interférer avec la maturation des follicules dans les ovaires;
  • conduire à l'infertilité;
  • provoquer des fausses couches précoces.

L'indicateur optimal de la thyrotropine chez les femmes au stade de la planification d'un enfant est de 2,5 μUI / ml. En cas d'écarts insignifiants, aucune correction médicale n'est requise. Si la TSH s'approche de la limite supérieure de la norme (3,5-4 μIU / ml), l'apport de thyroxine synthétique est indiqué.

Une TSH basse indique une thyroïde hyperactive. Il est possible de devenir enceinte avec ce diagnostic, mais ce n'est pas souhaitable. Cela entraîne le développement de conséquences négatives pour la femme et le fœtus.De plus, la plupart des médicaments pour le traitement de l'hyperthyroïdie sont contre-indiqués lors du port d'un enfant..

La TSH normale pendant la grossesse varie de 0,1 à 3,5 mUI / L.

Effet de la TSH sur la grossesse et la santé fœtale

Au cours du premier trimestre de la grossesse, un puissant changement hormonal commence dans le corps de la femme enceinte, accompagné d'une augmentation du taux de T3, T4 et d'une diminution de la TSH. L'activation de la glande thyroïde se produit sous l'influence de l'hormone hCG (gonadotrophine chorionique), qui commence à être produite à partir du moment où l'embryon est implanté. Au cours du 2-3 trimestre, l'indice TSH augmente progressivement et revient à des valeurs normales.

La grossesse, qui se produit dans un contexte de haute thyrotropine, est très difficile. Cela entraîne parfois de graves complications:

  • fausses couches précoces et mort fœtale intra-utérine;
  • décollement placentaire et développement de saignements;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • toxicose sévère.

L'encéphalopathie périnatale est diagnostiquée chez 65% des nouveau-nés. 18 à 25% ont des troubles endocriniens. Une carence sévère en hormones thyroïdiennes conduit au crétinisme, caractérisé par un retard du développement mental et physique.

Pour la mère, l'hypothyroïdie prolongée est dangereuse par le développement d'une anémie, l'apparition d'un œdème et une prise de poids rapide.

Modifications des indices d'hormones stimulant la thyroïde en fonction de l'âge gestationnel

La norme de TSH pendant la période gestationnelle varie de 0,1 à 3,5 mUI / l.

Au premier trimestre, ses indicateurs sont de 0,1 à 0,4 mUI / L, ce qui est associé à une augmentation de l'activité de la glande thyroïde et à une augmentation des T3 et T4. Dans la seconde, la TSH monte à 0,3–2,8 mUI / L. Cela est dû à une diminution des niveaux de hCG. Plus près de l'accouchement, l'indicateur de la thyrotropine ne doit pas dépasser 3,5 mUI / L.

Le niveau d'hormone thyréostimulante doit être surveillé à tous les stades de la grossesse et pendant un certain temps après l'accouchement. Les écarts mineurs sont inoffensifs. Si le niveau de l'hormone est considérablement dépassé, des mesures urgentes doivent être prises.

Niveaux élevés de thyrotropine pendant la grossesse

Un taux élevé de thyrotropine indique un manque d'hormones thyroïdiennes. Cliniquement, cela se manifeste par les symptômes suivants:

  • gain de poids, obésité;
  • somnolence;
  • diminution des capacités intellectuelles;
  • faiblesse et dépression;
  • chute de cheveux;
  • peau sèche;
  • baisse de la pression artérielle.

Pendant la grossesse, la glande thyroïde est exposée à un stress important, de légères fluctuations sont donc autorisées. De graves écarts par rapport à la norme peuvent être causés par les raisons suivantes:

  • carence en iode;
  • maladie thyroïdienne auto-immune;
  • tumeurs bénignes et malignes du cerveau ou d'autres organes;
  • maladie somatique ou mentale grave;
  • prendre des neuroleptiques, prednisolone;
  • empoisonnement au plomb;
  • insuffisance rénale sévère.

Une surveillance régulière du niveau de TSH aidera à reconnaître en temps opportun le dysfonctionnement de la glande et à prendre des mesures.

En début de grossesse, le taux de TSH est de 0,1 à 0,4 mUI / L, ce qui est associé à une augmentation de l'activité de la glande thyroïde et à une augmentation des T3 et T4. Plus près du 3ème trimestre, son niveau se stabilise

Diminution de la TSH chez les femmes enceintes

Une diminution de la TSH indique une thyrotoxicose. La pathologie peut être reconnue par les caractéristiques suivantes:

  • yeux exorbités;
  • hyperactivité;
  • tremblant dans les membres;
  • perte de poids avec un appétit normal;
  • hypertension artérielle et température corporelle;
  • nausée et vomissements.

L'hyperfonction de la glande thyroïde est également caractérisée par une tachycardie - une augmentation de la fréquence cardiaque. Parfois, ce symptôme est présent avec une diminution de la fonctionnalité des organes..

Les causes de l'hyperthyroïdie sont:

  • refus de manger;
  • dosage incorrectement sélectionné de thyroxine synthétique, qui est utilisée pour traiter l'hypothyroïdie;
  • insuffisance fonctionnelle de l'hypophyse;
  • formations ressemblant à des tumeurs dans la glande thyroïde, y compris l'oncologie;
  • goitre diffus;
  • thyroïdite auto-immune.

Si le niveau de thyrotropine a légèrement baissé au cours du premier trimestre, ce n'est pas dangereux. En cas de grossesses multiples, il se peut qu'elle ne soit pas du tout détectée dans le sang. À partir de 11-12 semaines, son indicateur devrait augmenter progressivement. Si cela ne se produit pas, une thyrotoxicose peut être suspectée..

Thyroïdite auto-immune

C'est le nom d'une lésion inflammatoire auto-immune de la glande thyroïde avec une diminution progressive de sa fonction. Les autres noms de la pathologie sont la thyroïdite de Hashimoto ou de Hashimoto. Les raisons exactes de son développement sont inconnues de la science. On pense qu'il est causé par un défaut génétique du système immunitaire, à la suite de quoi le tissu thyroïdien est affecté par ses propres anticorps.

Les autres facteurs pouvant affecter le développement de la pathologie comprennent:

  • stress sévère;
  • épuisement physique et psychologique;
  • infections actives ou passées;
  • troubles psychosomatiques (insatisfaction à l'égard de sa propre vie, conflit interne).

Avec la thyroïdite auto-immune, une TSH élevée est la plus courante. Dans les premiers stades, il est faible.

Selon les statistiques, environ 1 à 4% de la population adulte souffre de thyroïdite auto-immune. Il est asymptomatique depuis longtemps. Chez certaines personnes, la progression commence dès la petite enfance, mais le plus souvent elle survient à l'âge adulte sous l'influence de certains facteurs (changements hormonaux, grossesse).

Raisons moins courantes contribuant à l'activation de la thyroïdite de Hashimoto:

  • maladies graves (grippe, rubéole, VIH, herpès, oncologie);
  • épuisement du corps, à la fois physique et psychologique;
  • utilisation excessive de suppléments ou d'aliments contenant de l'iode;
  • dépression et maladie mentale.

Il est impossible de se débarrasser complètement de la thyroïdite auto-immune, cependant, 6 à 24 mois après l'accouchement, l'état de la femme peut revenir à la normale par lui-même. Des anticorps anormaux restent dans le corps, mais le tissu thyroïdien n'est pas affecté. Lors de la prochaine grossesse, la situation se répète le plus souvent. Chez de nombreuses femmes, l'organe continue de se détériorer, entraînant une hypothyroïdie persistante et la nécessité de prendre des médicaments hormonaux à vie..

Des taux élevés de TSH pendant la grossesse indiquent une fonction thyroïdienne insuffisante

Examen et traitement supplémentaires

La faisabilité d'utiliser des méthodes de diagnostic supplémentaires est déterminée individuellement. Si une maladie grave est suspectée, les femmes sont examinées, notamment:

  • analyse pour T3, T4, TG, anticorps anti-TPO;
  • Échographie thyroïdienne.

Important! La scintigraphie et la tomodensitométrie sont contre-indiquées pendant cette période, car elles entraînent une exposition aux rayonnements.

Le traitement dépend du diagnostic. Avec une augmentation de la thyrotropine, des préparations hormonales à base de lévothyroxine sont prescrites. Ils sont absolument sans danger pour la santé de la mère et du fœtus, vous ne devez donc pas refuser de les prendre. Les taux réduits sont corrigés en prenant des thyréostatiques - des médicaments qui suppriment la production d'hormones T3 et T4.

La chirurgie pendant la grossesse est également pratiquée, mais c'est un risque important pour le bébé. L'ablation chirurgicale d'un organe est indiquée pour:

  • cancer de la thyroïde;
  • goitre toxique multinodulaire et diffus;
  • adénome folliculaire malin suspecté.

Avec l'oncologie, l'opération doit être réalisée le plus tôt possible. Dans d'autres cas, le problème est résolu en fonction de la situation. L'iode radioactif n'est pas utilisé pour traiter le cancer de la thyroïde pendant la grossesse car il traverse la barrière hémato-encéphalique et est toxique pour le fœtus.

conclusions

Le fonctionnement normal de la glande thyroïde augmente les chances de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé. Une évaluation régulière du niveau de TSH pendant la grossesse permet un traitement rapide qui empêche le développement de complications ou pour s'assurer qu'il n'y a pas de problèmes.

L'analyse de la TSH pendant la grossesse est la norme par trimestre, les causes et les conséquences des niveaux bas et élevés

Tests TSH pendant la grossesse

Il est important de faire correctement le test hormonal pour obtenir des indicateurs fiables. De nombreuses femmes n'utilisent que la règle simple «Tous les tests sanguins sont effectués à jeun»

Cependant, c'est précisément ce qui leur permet d'être ensuite traités pour une maladie complètement différente..

La procédure de préparation du test:

Pendant 3 jours, vous devez arrêter de boire des boissons alcoolisées, de fumer et de toute activité physique. Mais cela ne s'applique qu'aux femmes qui sont au stade de la planification de la grossesse, car il est peu probable que la femme enceinte ait de telles habitudes..
Le prélèvement sanguin se fait uniquement le matin et à jeun

Vous ne pouvez même pas boire du thé, de l'eau et vous brosser les dents.
Afin de voir comment le taux d'hormones change, il est important de prélever des échantillons de sang pour analyse en même temps, minute par minute.

Recommandations des endocrinologues

Pour connaître la véritable cause des écarts du niveau d'hormone thyréostimulante par rapport aux valeurs normales de 3,5, vous devez contacter un endocrinologue. Après avoir effectué un test sanguin pour la TSH, le médecin, sur la base de celui-ci, émettra une référence pour une échographie de la glande thyroïde et procédera à un examen supplémentaire.

Si la TSH dépasse la norme pendant la grossesse, les femmes se voient prescrire le médicament Levothyroxine, qui comprend un analogue artificiel de l'hormone T4. Ce médicament vous permet de réduire la production de thyrotropine, la ramenant à la normale.

Si, au cours des 2ème et 3ème trimestres, il y a une diminution du taux de thyrotropine, des médicaments sont prescrits qui suppriment la production d'hormones par la glande thyroïde. D'autres activités peuvent également être menées pour maintenir les hormones au bon niveau..

Dans certains cas, les femmes enceintes peuvent subir une intervention chirurgicale, ce qui permet de préserver la grossesse et d'éliminer les conséquences sous forme de thyrotoxicose congénitale chez le bébé..

Il est à noter qu'un test de la teneur en TSH peut être prescrit aux femmes dans le cas où elles découvriraient la quantité de glucose absorbée dans leur corps. Ce test peut détecter le diabète gestationnel. Cette maladie disparaît généralement d'elle-même après l'accouchement. Cependant, pendant la grossesse, ces femmes doivent être sous la surveillance constante d'un endocrinologue..

Hormones qui normalisent le métabolisme

Il est très important pour une femme en mesure de bien manger, de bien manger, de consommer toutes les vitamines et tous les minéraux. Mais cela peut n'avoir absolument aucun sens si le métabolisme est bas et que tout ce dont vous avez besoin n'est pas absorbé et digéré.

Lorsque le système digestif est faible et que la glande thyroïde cesse de produire des hormones importantes, c'est exactement ce qui se passe. Pour vous assurer que tout est en ordre, vous pouvez effectuer un test - il devrait y avoir un taux de TTG pendant la grossesse.

Un tel examen est effectué pour les femmes bien avant la conception pour savoir s'il existe des anomalies de la glande thyroïde. Si des problèmes sont identifiés, ils doivent être guéris. Bien sûr, ils n'affecteront en aucun cas le fait même de la conception - ils n'empêcheront pas l'enfant de naître dans le corps de la mère. Mais au cours de sa croissance et de son développement, de gros problèmes et des retards de développement peuvent survenir..

Dans le même temps, le problème survient souvent pendant la grossesse. La glande thyroïde peut être assez faible, un système endocrinien non préparé ne peut pas prendre soin de deux êtres vivants à la fois, donc un test TTG montrera une grave déviation.

Ce que c'est?

Le TTG est une hormone spéciale appelée hormone stimulant la thyroïde. Il est produit par la glande pituitaire antérieure pour stabiliser la glande thyroïde. C'est elle qui crée l'hormone de croissance, également connue sous le nom de t4. L'action se déroule selon le principe de la supplémentation - si la glande thyroïde ne produit pas assez de T4, la glande pituitaire produit un peu plus de TTG, de sorte qu'elle stabilise à son tour l'action de la glande thyroïde. De même, au contraire - s'il y a trop de t4, la stimulation n'est pas nécessaire, la quantité de thyrotropine diminue fortement car inutile. Leur nombre est inversement proportionnel les uns aux autres..

Ces deux hormones sont extrêmement importantes dans le corps. Ils affectent:

  • Système digestif
  • Système cardiovasculaire
  • Système reproducteur

En même temps, grâce à eux, des substances telles que les protéines, les glucides et les graisses sont absorbées dans le sang. La carence et l'excès seront nocifs pour le corps de la mère et de l'enfant..

Impact et conséquences

Étant donné que cette hormone elle-même n'est pas très importante - elle n'affecte pas le corps, mais uniquement la glande thyroïde, son niveau doit vraiment être connu. Comme déjà mentionné, il est inversement proportionnel au nombre de m4. Plus il y a de mtg, moins il y a de m4, et vice versa. Dans le même temps, il est difficile de calculer directement le niveau d'hormone de croissance dans le corps - un tel test est complexe et pas assez précis. Par conséquent, il est beaucoup plus facile et plus efficace de vérifier TTG..

Au cours des premières semaines de grossesse, ces hormones ont un effet important sur le fœtus - sous leur influence, son système endocrinien personnel se développe et la glande thyroïde se forme. En raison du manque de T4, un retard de développement ou des pathologies indésirables peuvent survenir. Dans tous les cas, il n'y a pas de bon écart par rapport à la norme pour le bébé..

Norme

L'indicateur habituel du niveau TTG est de 0,4 à 4,0 mU / l. Chez une femme, avant la grossesse, elle fluctue autour de 2-3 mU / l. Cependant, après la conception, un autre organisme apparaîtra chez une femme, ce qui change complètement l'image..

Le fait est que vers la 10e semaine, le bébé a sa propre glande thyroïde, mais le TTG n'est pas encore formé. Mais il est nécessaire de stabiliser le niveau d'hormones qu'il contient. Puisque le placenta ne passe pas mtg, la quantité nécessaire de m4 laisse la mère à l'enfant. Ainsi, au milieu du premier trimestre, l'hormone de croissance dans le corps d'une femme augmente fortement, tandis que la ttg - diminue fortement.

Quelque part au cours de la 20e semaine, le bébé commence à libérer son propre TTG, de sorte que les hormones thyroïdiennes cessent de circuler d'une femme à l'autre. Ainsi, le niveau de m4 diminue - il n'est plus nécessaire d'en prévoir deux, et mtg commence à croître progressivement. Par conséquent, plus l'âge gestationnel est élevé, plus le nombre que le test doit montrer est élevé. Au moment de la livraison, le résultat doit être stabilisé et égal à l'habituel, ainsi qu'avant la conception.

Cependant, ne soyez pas intimidé par un indicateur bas si vous voyez un petit nombre sur le résultat. Plusieurs facteurs affectent le résultat. Par exemple, dans les grossesses multiples, le niveau de ttg est beaucoup plus bas que dans les grossesses uniques. Dans le même temps, différents laboratoires effectuent différents tests: ils diffèrent dans le système de test sensible. Le niveau normal est toujours indiqué sur le résultat dans une note. Si vous n'êtes pas sûr que votre indicateur soit bon ou non, consultez un médecin - il déchiffrera tout pour vous.

Taux bas

Si votre test montre un faible taux de TTG, cela signifie que vous avez trop d'hormones produites par la glande thyroïde. Cette maladie est appelée hypothyroïdie - elle est très dangereuse pour l'enfant, car elle peut provoquer la même maladie chez le fœtus. Il peut être détecté sans tests spéciaux pour TTG, pour cela, il y a quelques signes:

Battements de cœur trop forts

Fécondation ovocytaire et taux de thyrotropine

Est-il réaliste de tomber enceinte avec une TSH élevée?

Une augmentation de la valeur TSH indique non seulement des maladies de l'hypophyse et de la glande thyroïde. Son niveau augmente temporairement après:

  • stress sévère;
  • microinfarctus asymptomatique;
  • contusion thoracique traumatique.

Il fluctue dans les maladies rénales ou hépatiques chroniques, certaines maladies mentales. Les troubles du sommeil à long terme peuvent également être à l'origine de la perturbation du rythme normal de la sécrétion de thyrotropine..

Si l'augmentation du niveau de TSH n'a pas eu le temps d'affecter le développement complet de l'ovule et son ovulation, une grossesse est tout à fait possible..

Immédiatement après le début de la division d'un œuf fécondé, la gonadotrophine chorionique (hCG) commence à être sécrétée, ce qui fait fonctionner la glande thyroïde de manière améliorée - 1,5 ou 2 fois plus que la norme. En conséquence, une synthèse considérablement accrue de T3 et T4, abaisse très rapidement le niveau de TSH.

Ce n'est pas l'indicateur TSH qui empêche la survenue d'une grossesse, mais des maladies qui inhibent la fertilité et provoquent l'infertilité:

  • hypothyroïdie manifeste - TSH élevée + T4 faible;
  • hyperprolactinémie - augmentation des taux de prolactine (une autre hormone hypophysaire).

La forme subclinique d'hypothyroïdie (TSH est élevée, T3 et T4 sont normales) n'est pas un obstacle à la grossesse.

Cependant, il ne faut pas oublier que même en l'absence de maladies, une TSH élevée à long terme entraînera une faible T3 et T4, ce qui affectera négativement les processus métaboliques et le travail des ovaires: la maturation des follicules avec des ovules sera perturbée et le développement du corps jaune ralentira, créant ainsi des problèmes de conception..

Que devrait être la TSH pendant la grossesse

Comme mentionné ci-dessus, chaque trimestre a ses propres indicateurs d'activité hormonale..

Au 1er trimestre

Au premier trimestre, le niveau autorisé est nettement inférieur à la norme - 0,1 à 2,5 mU / l. Si la femme enceinte porte plus d'un enfant, la valeur hormonale tend vers zéro. Et comme nous l'avons dit, c'est tout à fait normal, il n'y a rien à craindre. L'augmentation des indicateurs devrait commencer à la fin du 1er trimestre, pendant la période où la glande thyroïde se développe dans l'embryon.

Au cours des dix premières semaines de développement, le bébé reçoit de l'hormone thyiotrope de la mère. Et si elle en avait un manque ou un excès avant la conception, une violation du processus de formation de tous les organes et systèmes de l'enfant est possible.

Au 2ème trimestre

Au deuxième trimestre, la glande thyroïde fœtale entre en action. La femme commence une croissance progressive du thériotrope, qui se poursuit tout au long de la grossesse..

Malgré le fait qu'au bout de 15 à 16 semaines, l'enfant produit sa propre hormone, pour son développement, la glande thyroïde de la mère a besoin d'un travail complet. Le débit augmente de 0,2 à 3,0 ml / l. De plus, le niveau de l'hormone T4 augmente également..

Au 3ème trimestre

Au troisième trimestre, le taux continue d'augmenter pour atteindre 0,3 à 3,0 mU / l et le T4 revient à la normale. À ce moment-là, l'enfant devient indépendant en se procurant des hormones. À la fin de la grossesse, le fond hormonal de la mère revient à l'original, tel qu'il était avant la conception.

Traitement de la TSH élevée et basse

De nombreuses femmes enceintes ne concentrent pas particulièrement leur attention sur de telles pathologies, estimant qu'il ne s'agit que d'hormones qui reviennent à leur régime habituel lors de l'accouchement. Ils se soignent eux-mêmes, prennent d'autres hormones ou vitamines, mais ils ne comprennent pas eux-mêmes qu'ils se font du mal à eux-mêmes et à leur enfant à naître

Le diagnostic n'est posé que par un spécialiste après un test sanguin pour les hormones. Aucun examen initial ne fournira des indicateurs précis pour le diagnostic.

Il est important de se rappeler que toutes les hormones de la mère viennent au bébé et avec quels vices il peut naître seule la mère décide, s'automédicant

Si auparavant il n'existait pas de médicaments qui maintiennent l'état normal du fond hormonal, maintenant ils apparaissent chaque année en grande quantité. La médecine moderne a depuis longtemps développé des médicaments qui peuvent augmenter ou diminuer le taux de TSH dans le sang..

  1. Avec une augmentation de la TSH, l'hyperthyroïdie commence à se développer. En tant que thérapie thérapeutique, un médicament spécial est prescrit - la thyroxine (hormone synthétique T4). La posologie ne peut être choisie que par un médecin, en tenant compte des caractéristiques d'âge de la femme, de la présence d'une grossesse et d'autres maladies concomitantes. La thyroxine doit être prise constamment, en vérifiant régulièrement le niveau de l'hormone dans le sang.
  2. Si l'hormone TSH diminue pendant la grossesse, la femme développe une hypothyroïdie. Pour éliminer les symptômes de la maladie, les femmes se voient prescrire des médicaments qui ont une forme spéciale.

Le schéma thérapeutique est prescrit uniquement par le médecin individuellement pour chaque patient.

Souvent, pour l'hyperthyroïdie, un médicament tel que l'Eutirox est prescrit. C'est une hormone synthétique T4. Le médecin prescrit la posologie appropriée du médicament. Cependant, il convient de respecter une telle règle en augmentant progressivement la dose. De nombreux spécialistes donnent aux patients la mauvaise dose. Dans de tels cas, le processus d'abaissement du niveau se développe très rapidement, mais cela implique le développement d'autres maladies, telles que: tachycardie, arythmie. Le cœur commence à fonctionner en mode accéléré et une perturbation du rythme peut survenir en raison d'un travail inhabituel. Avec n'importe quel effort physique, une femme peut ressentir un essoufflement constant, des tremblements des bras et des jambes, un mauvais sommeil et des battements cardiaques fréquents même pendant le sommeil. Dans de tels cas, vous devez arrêter temporairement de prendre le médicament et demander l'aide d'un médecin. Le spécialiste sélectionnera le dosage correct et prescrira un nouveau schéma thérapeutique. N'ayez pas peur de parler de vos signes avant-coureurs. Après tout, tout le cours d'un traitement efficace et rapide en dépend..

Chaque femme doit prendre soin de sa santé. Non pas parce qu'elle attend un enfant, qu'elle planifie, mais parce qu'elle est mère maintenant ou dans le futur. Sa santé affecte directement le bon développement du bébé..

Le fond hormonal se prête facilement à l'échec, même à la moindre excitation, à une poussée d'émotions au travail, à une journée difficile, et il est plus facile de surveiller son état et de corriger les écarts rapides par rapport à la norme que d'être traité pour des maladies plus graves.

De plus, le niveau TSH ne peut jamais être ramené à la normale pendant un temps constant. Ce n'est qu'en soutenant constamment des préparations spéciales ou en prenant une vitamine que vous pouvez atteindre le fonctionnement normal d'un corps sain.

Qu'indique une faible TSH pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, un faible taux de TSH est normal, en particulier aux premiers stades, mais cela peut également indiquer une fonction thyroïdienne accrue - thyrotoxicose. Moins fréquente est une diminution de l'arrière-plan des maladies de l'hypophyse et de l'hypothalamus avec blessures, inflammation, tumeurs cérébrales, troubles vasculaires.

Symptômes de faibles niveaux d'hormones

Une diminution du niveau d'hormone thyréostimuline de l'hypophyse ne se manifeste par des symptômes qu'avec une fonction thyroïdienne accrue. Il produit de la thyroxine en excès. Lorsque son niveau augmente, les femmes se plaignent de:

  • faible gain de poids à mesure que la grossesse progresse;
  • transpiration;
  • intolérance à la chaleur et à la congestion;
  • Augmentation de l'appétit;
  • serrer des mains;
  • battements cardiaques forts et fréquents, palpitant dans la tête, le cou, l'abdomen;
  • nausées, vomissements, diarrhée;
  • augmentation de la température corporelle sans signes d'infection.

Les femmes enceintes deviennent très impressionnables et pleurnichent, le sommeil est perturbé. Yeux éventuellement saillants, larmoiement, douleur en regardant une source lumineuse, double vision des objets.

Le rôle de la TSH dans l'organisme chez la femme enceinte

L'hormone se forme dans la glande pituitaire et régule la glande thyroïde. Il a le plus important de tout le système métabolique.

Thyrotrope contribue au travail d'autres hormones importantes - la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Grâce au travail coordonné de ces trois, le bilan énergétique reste normal, les protéines et la vitamine A sont synthétisées, la fonction motrice de l'intestin et l'activité vitale du système nerveux central sont régulées. Les hormones actives préservent notre vision, notre audition, notre cœur et nos vaisseaux sanguins.

Tous sont étroitement liés les uns aux autres - le thyrotrope aide à la production de T3 et de T4, mais si leur niveau est dépassé, ils sont capables de le supprimer. Lorsque ces éléments ne sont pas suffisamment produits dans le corps, la glande thyroïde commence à se développer.

En conséquence, l'indicateur change tout au long de la grossesse. Au tout début, lorsque l'embryon ne peut encore rien créer par lui-même, il les emprunte à la mère. Le fœtus se développe et il a sa propre glande thyroïde, et la TSH de la femme enceinte est rétablie. Il s'avère que les indicateurs varient au cours des neuf mois. Mais avec des écarts importants par rapport aux valeurs initiales, il existe un risque pour le développement normal de l'enfant..

Manifestations symptomatiques d'une TSH élevée

Si les niveaux de TSH sont 2,5 fois ou plus que la normale, cela est particulièrement dangereux au cours des 12 premières semaines..

Manifestations et symptômes:

  • lenteur des réactions;
  • léthargie;
  • distraction;
  • irritabilité;
  • déformations du cou;
  • diminution de l'appétit jusqu'à son absence complète;
  • les symptômes de nausées persistantes sont associés à une prise de poids régulière;
  • constipation persistante;
  • la température est inférieure à la normale;
  • il existe également des symptômes de changements cutanés: elle est sèche et pâle;
  • les cheveux tombent;
  • ongles cassants;
  • sur le corps et le visage une tendance à l'œdème;
  • l'apparition le matin de fatigue et de faiblesse;
  • somnolence diurne et insomnie la nuit.

De nombreux signes peuvent ressembler à une toxicose précoce, il est donc préférable de rechercher les causes de la maladie auprès d'un médecin. Mais le plus souvent, les symptômes n'attirent pas l'attention, car dans la CEI, l'accident de Tchernobyl hante toujours et une carence chronique en iode est notée.

Une TSH élevée ne devrait pas provoquer de panique, car elle est facile à corriger de manière conservatrice. Mais une TSH élevée indique l'apparition d'un goitre ou d'une thyroïdite. La décision concernant les tests est prise par le médecin. Si une thyroïdectomie a été réalisée avant la conception, des hormones sont prises tout au long de la grossesse.

Quelles conditions la thyroïde peut-elle avoir?

  1. Euteriose - le travail de la glande est normal.
  2. Thyrotoxicose - non seulement une diminution de la TSH est notée, mais également un excès d'hormones thyroïdiennes et un empoisonnement par celles-ci. C'est la maladie de Graves.
  3. Hyperthyroïdie - un excès d'hormones sans intoxication.
  4. Hypothyroïdie - manque de T3 et T4 pendant la grossesse.

Le rôle de l'hormone et le danger de son excès

L'hormone stimulant la thyroïde est une substance synthétisée dans une structure du cerveau appelée la glande pituitaire. La tâche principale et unique de ce composé biologiquement actif est de contrôler le niveau d'hormones produites par la glande thyroïde..

La glande thyroïde fournit au corps humain deux substances principales: T3 et T4. Ces deux composés affectent de nombreux processus, du métabolisme au travail de tous les organes et systèmes..

Le niveau de TSH dépend principalement du caractère normal de T4, car c'est sur ce composé que son action principale est dirigée. La T4 agit également comme une prohormone, c'est-à-dire une substance à faible activité biologique. Ce n'est qu'après être entré dans le sang qu'il se transforme en T3, qui avec une activité dépassant la T4 des dizaines de fois.

Si une femme a une grossesse, une TSH très élevée peut entraîner une grossesse anormale et affecter le bébé. Tout d'abord, la psyché de l'enfant et son développement mental sont attaqués..

Au cours du premier trimestre, des niveaux élevés de thyrotropine sont particulièrement dangereux. Cela est dû au fait que le fœtus ne possède pas encore sa propre glande thyroïde, il est obligé de percevoir toutes les hormones provenant de la circulation sanguine de la mère. Également pendant cette période, il existe une formation active d'organes et de systèmes vitaux, sur lesquels un excès de TSH peut affecter négativement.

Une diminution de la fonction thyroïdienne chez une femme avec un saut simultané des niveaux de TSH peut indiquer un certain nombre de pathologies pouvant aboutir à un avortement. Ceux-ci inclus:

  • prééclampsie (également appelée prééclampsie sévère);
  • hémodialyse;
  • fonctionnement insuffisant des glandes surrénales;
  • les maladies de nature tumorale;
  • troubles mentaux, etc..

Les conséquences pour l'enfant si des niveaux élevés de TSH sont ignorés peuvent être les suivantes:

  • le développement de l'hypothyroïdie congénitale;
  • développement de l'hyperthyroïdie congénitale;
  • retard mental;
  • développement d'une maladie mentale, etc..

Quand donner du sang pour TSH

Comme vous pouvez le voir, l'hormone stimulant la thyroïde a l'une des principales influences pour porter un bébé en bonne santé. Il est préférable de se faire tester pour son contenu lors de la planification de la conception. La norme est considérée comme un indicateur de 0,4 à 4,0 mU / l. Si des écarts sont constatés, il est nécessaire de bien les comprendre.

Faites un test supplémentaire pour la présence d'anticorps anti-TPO. Une augmentation de leur niveau indique souvent que toute maladie pendant la grossesse peut être activée. Mais pas de panique si vos résultats ne correspondent pas aux valeurs normales. Des dispositifs médicaux modernes et un spécialiste compétent vous aideront à ramener votre équilibre hormonal à la normale et à offrir des conditions favorables au développement du fœtus.

Chez la femme enceinte, le taux de TSH est déterminé à 6, 7, 8, 9 semaines, afin d'identifier les troubles de la glande thyroïde à un stade précoce. Si vos résultats sont normaux, les tests suivants doivent être effectués au cours des deuxième et troisième trimestres (à la semaine 20 ou plus tard). Si quelque chose ne va pas, votre médecin vous examinera plus souvent..

Quel est le niveau

Les normes TSH sont prescrites avec précision, car les hormones thyroïdiennes sont indispensables. Ils sont impliqués dans le processus de métabolisme (métabolisme) dans le corps de la fille.

Leur rôle dans la garantie des fonctions mentales, le maintien du système reproducteur et du tube gastrique a été prouvé. Ils affectent le travail du cœur et des vaisseaux sanguins.

Le taux de T4 et T3 est réglementé par TSH. Ce contrôle est effectué sur la base d'un retour d'expérience. Avec une teneur insuffisante de ces substances dans le corps, le cerveau envoie des signaux et la TSH est produite plus.

Sous son influence, T3, T4 sont produits assidûment. Lorsque leur contenu est revenu à la normale, ils commencent à supprimer la production de TSH..

Mais dans certaines conditions, ce modèle est modifié. Pendant la grossesse, tout le fond hormonal du corps est augmenté.

Une variante de la norme est la régulation normale de la concentration hormonale. Mais il existe diverses conditions pathologiques dans lesquelles cette interdépendance est violemment violée. Les affections suivantes se développent:

  • hyperthyroïdie - contenu pathologiquement augmenté de T4 et T3 dans le corps;
  • hypothyroïdie - faible concentration d'hormones thyroïdiennes;
  • thyrotoxicose - l'analyse montre une formation trop active d'hormones T4 et T3, qui empoisonne le corps.

Le contenu normal des hormones de la glande (T4, T3), son travail complet est appelé euthyroïdie. Chaque personne doit surveiller sa santé.

Les hormones pendant la grossesse assurent son cours normal. En cas de violation du fond hormonal, des menaces d'interruption sont possibles.

Un épisode de violation de la concentration de substances n'indique pas la présence d'une maladie. Pour confirmer la pathologie, des tests répétés, un test supplémentaire et d'autres examens sont prescrits.

Comment les substances sont réglementées

Le contrôle de l'homéostasie hormonale est réalisé à l'aide de récepteurs TSH. Ce sont des structures spéciales qui répondent à l'hormone et stimulent le niveau de T3, T4, ce qu'il devrait être.

Ces récepteurs sont responsables des hormones de la glande et se trouvent donc directement dedans..

Au deuxième trimestre, la régulation immunitaire échoue souvent. Lorsque le système immunitaire fonctionne mal, des anticorps dirigés contre de tels récepteurs sont produits. L'hormone stimulant la thyroïde perd son pouvoir sur les hormones de la glande.

Il existe 3 types d'anticorps:

  1. Structures affectant directement l'activité TSH. La stimulation thyroïdienne est bloquée. Ses cellules ne répondent pas à la TSH, c'est pourquoi le métabolisme est perturbé, la concentration commence à diminuer, un effet indésirable sur la conception est observé.
  2. Les anticorps qui bloquent le travail des récepteurs et imitent l'effet d'une hormone sur un organe. Cela provoque une pseudo-stimulation de la glande. Dans le corps, la production de T3, T4 augmente de manière incontrôlable, ce qui nuit à la conception. Ils surviennent au cours des trois périodes de grossesse..
  3. Des anticorps qui se lient étroitement aux récepteurs et empêchent l'hormone de les affecter. De tels éléments se trouvent au troisième mois de grossesse..

Quel est le danger des anticorps pour un enfant? Le premier trimestre est la période la plus importante de toute la grossesse. Pendant ce temps, tous les organes et systèmes sont nés..

La violation du fond hormonal maternel provoque un échec de la ponte du corps du fœtus. Les attaques d'anticorps peuvent être imprévisibles pendant la grossesse.

Les anticorps traversent facilement le placenta, ce qui nuit au développement du fœtus. Quel résultat? Il développe une lésion thyroïdienne intra-utérine.

Le plus défavorable est le 3ème trimestre, lorsqu'une carence en hormones organiques entraîne un retard du développement neuropsychique.

Par conséquent, toutes les femmes enceintes (en présence d'une pathologie des glandes) se voient prescrire des tests d'anticorps dirigés contre les récepteurs sans échec. Cela vous permet d'identifier le risque de lésion de la glande chez un enfant..

Causes possibles des fluctuations de TSH

Les hormones ont une grande influence sur le déroulement de toute la grossesse et le développement de l'enfant, il est donc intéressant d'examiner attentivement les changements de TSH, à la fois en termes de carence et d'excès. Ces violations peuvent entraîner des conséquences irréparables: fausse couche, décollement placentaire, malformations et retard de croissance du fœtus, naissance prématurée.

On sait déjà qu'au premier trimestre, l'indicateur du thyrotrope est réduit. Mais tout de même, un endocrinologue expérimenté devrait vous aider à déterminer si cette chute est due à des processus physiologiques ou pathologiques. Ce dernier peut indiquer des maladies graves.

Causes de l'augmentation des niveaux d'hormones

Pendant la période de gestation, le niveau de thyrotropine est sous le contrôle de l'hypothalamus, qui produit une substance biologiquement active qui agit sur l'hypophyse et augmente le niveau de TSH. Tous les éléments du système hypothalamus-hypophyse-thyroïde sont étroitement liés les uns aux autres.

Le plus souvent, l'hypothalamus commence à produire activement de la TRH, qui agit sur l'hypophyse, si une femme a une glande thyroïde affaiblie. Ainsi, le corps essaie de forcer l'organe à fonctionner correctement et à produire une quantité suffisante d'hormones nécessaires à la femme elle-même et au cours complet de sa grossesse..

Pendant la grossesse, une légère augmentation de la TSH est autorisée et n'est considérée comme la norme qu'au début, car le corps féminin n'a pas encore eu le temps de s'adapter à un nouvel état pour lui-même. Dans le premier trimètre, une diminution du niveau de TSH peut également être observée, qui est également considérée comme une variante de la norme en raison du travail des mécanismes adaptatifs.

Le niveau hormonal revient à sa norme biologique vers la fin de la grossesse, et parfois seulement après l'accouchement.

Les femmes devraient s'inquiéter si, selon les analyses, la norme est dépassée plusieurs fois. Les écarts mineurs vers le haut ou vers le bas sont physiologiques.

Conséquences pour la maman et le fœtus

Lorsque la TSH est inférieure à la normale, cela s'accompagne de conséquences négatives pour le fœtus et la femme enceinte:

  • toxicose précoce avec vomissements indomptables;
  • grossesse sévère;
  • le risque de fausse couche précoce, de naissance prématurée, d'arrêt du développement fœtal, de mortinaissance;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • insuffisance cardiaque - palpitations, essoufflement, gonflement, hypertrophie du foie;
  • décollement du placenta;
  • saignement pendant la période post-partum.

Un excès d'hormones thyroïdiennes inhibe la formation du placenta. La malnutrition du fœtus entraîne souvent des anomalies dans son développement, dont certaines sont incompatibles avec la vie. Les enfants peuvent naître avec un faible poids corporel, une excitabilité accrue et un retard physique et mental..

Taux de TSH pendant la grossesse

La TSH est une hormone hypophysaire responsable de la glande thyroïde. Un écart de TSH par rapport à la norme pendant la grossesse entraîne une altération du développement fœtal, une naissance prématurée. Vous devez faire l'analyse une fois par trimestre, selon les indications - plus souvent.

Lors de la planification d'une grossesse, la TSH doit être comprise entre 2,5 et 4 mMU / L.

Taux de TSH pendant la planification et pendant la grossesse

L'hormone de stimulation thyroïdienne est responsable du bon fonctionnement de la glande thyroïde. Il est généré selon le principe du feedback. Si la fonction de la glande thyroïde augmente, la quantité de thyrotropine diminue, et vice versa. Le taux de TSH est de 0,4 à 4,2 mUI / L.

Les taux de TSH pendant la grossesse varient selon le trimestre. Le taux le plus bas est observé au premier trimestre. Au troisième trimestre, le taux de TSH pendant la grossesse devient le même qu'avant.

Faire un test de thyrotropine pour la planification de la conception doit être six mois avant la conception prévue.Si des écarts sont constatés, il sera temps de subir un traitement correctif. La prochaine analyse est effectuée 3 mois avant la conception..

Il est nécessaire de passer la première analyse après la conception de 6 à 10 semaines. Avant de prendre l'analyse, vous devez arrêter de prendre des préparations d'iode, des suppléments vitaminiques. Les échantillons de sang sont prélevés à jeun. Avant l'examen, vous devrez exclure le stress physique et émotionnel.

Tableau des normes d'hormones stimulant la thyroïde par trimestre (semaines).

SemainesIndicateur, mMe / litre
1-14 (1 trimestre)0,1-2,0
15-28 (2e trimestre)0,3-2,8
29-39 (3 trimestre)0,4-3,5

Planification de la conception

Pour planifier la conception, il est recommandé à une femme de subir un examen, qui comprend une analyse de la thyrotropine. TSH affecte directement la conception. Lorsqu'il y a beaucoup d'hormones, la maturation des ovules dans les ovaires est perturbée. Pour cette raison, une femme ne peut pas tomber enceinte..

La norme TSH lors de la planification d'une grossesse est de 2,5 à 4 mUI / L.

Une augmentation des taux de thyrotropine pendant la planification de la grossesse nécessite un examen supplémentaire. Sur la base des résultats de l'examen, le médecin prescrit des médicaments qui ralentissent la synthèse de la thyrotropine. Il est possible de devenir enceinte avec une TSH élevée, mais cela pose de nombreuses difficultés. Une femme dont la glande thyroïde fonctionne mal devra constamment prendre des médicaments hormonaux.

De faibles taux d'hormones stimulant la thyroïde indiquent une activité thyroïdienne accrue. Il est également possible de devenir enceinte dans ce cas, cependant, le déséquilibre hormonal a un effet néfaste sur le développement du fœtus. Le traitement doit être effectué au stade de la planification.

TSH au premier trimestre

Au cours du premier trimestre, les changements hormonaux les plus actifs dans le corps ont lieu. Pour la formation correcte de l'embryon, les hormones thyroïdiennes sont activement consommées. Par conséquent, la glande pituitaire produit moins de thyrotropine. La quantité de thyrotropine au 1er trimestre est de 0,1 à 2,0 mMU / L. Avec des grossesses multiples, l'indicateur peut même ne pas être déterminé..

Taux de TSH au deuxième trimestre

Au deuxième trimestre, la glande thyroïde commence à se stabiliser. La production d'hormones thyroïdiennes diminue, la thyrotropine augmente progressivement. Pour le 2ème trimestre, la norme de la thyrotropine est de 0,3 à 2,8 mMU / L.

TSH au troisième trimestre

Au 3ème trimestre, l'hormone thyréostimulante atteint ses valeurs normales, comme avant la grossesse. L'indicateur est égal à 0,4-3,5 mMe / l.

Diminution de l'hormone stimulant la thyroïde

De faibles taux de TSH pendant la grossesse sont observés avec une fonction thyroïdienne accrue. La raison en est un goitre toxique, un traumatisme d'organe. En outre, une diminution de la thyrotropine est associée à des lésions de la glande pituitaire..

Symptômes d'une fonction thyroïdienne accrue:

  • sautes d'humeur fréquentes;
  • perdre du poids;
  • Augmentation de l'appétit;
  • température subfébrile;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • cardiopalmus.

Les personnes atteintes de thyrotoxicose sont caractérisées par des yeux exorbités, une transpiration accrue.

Pourquoi les faibles niveaux de TSH sont dangereux pendant la grossesse

Une diminution de la thyrotropine est une conséquence de l'hyperfonction thyroïdienne. Une grande quantité d'hormones thyroïdiennes affecte négativement le développement du fœtus. La condition peut provoquer une naissance prématurée, une altération du développement mental de l'enfant.

Une TSH inférieure à la normale ne s'accompagne pas de conséquences aussi graves qu'un niveau élevé de l'indicateur. Le déclin modéré est un phénomène physiologique chez les femmes enceintes. Vous devez vous inquiéter si la valeur de l'hormone n'augmente pas à la fin du deuxième trimestre.

Les raisons de l'augmentation de l'hormone thyréostimuline chez une femme enceinte

La principale raison pour laquelle la TSH est élevée chez une femme enceinte est une diminution de la fonction thyroïdienne, une diminution de la production d'hormones T3 et T4. Cela est dû à:

  • manque d'iode dans le corps;
  • inflammation de la glande thyroïde;
  • lésion thyroïdienne;
  • insuffisance rénale.

La thyrotropine peut également augmenter dans le contexte d'une glande thyroïde fonctionnant normalement - en raison de dommages directs à la glande pituitaire par un traumatisme ou une tumeur.

Les niveaux élevés de TSH chez les femmes enceintes menacent:

  • fausse couche ou naissance prématurée;
  • rupture du placenta;
  • saignements utérins;
  • manque d'oxygène chez le fœtus.

En raison de l'augmentation de la TSH pendant la grossesse, les enfants naissent avec des signes de lésions cérébrales - encéphalopathie périnatale. Cette condition survient chez 65% des nouveau-nés. Les troubles endocriniens sont retrouvés chez 25% des enfants. La conséquence du fait qu'une femme enceinte a une TSH élevée est un crétinisme congénital, qui se manifeste par un retard dans le développement mental et physique de l'enfant.

Symptômes d'une augmentation de l'hormone TSH pendant la grossesse

Si la TSH est élevée pendant la grossesse, cela indique une fonction thyroïdienne insuffisante. La condition présente les symptômes suivants:

  • gain de poids rapide;
  • augmentation de la fatigue, de la somnolence;
  • mauvaise humeur, irritabilité;
  • fraîcheur;
  • chute de cheveux;
  • abaisser la tension artérielle;
  • déficience de mémoire.

Les symptômes se développent progressivement. Les faibles niveaux de TSH pendant la grossesse sont moins dangereux que les hauts.

Que faire si la thyrotropine est élevée pendant la grossesse

Une TSH élevée pendant la grossesse nécessite un examen supplémentaire:

  • analyse pour T3 et T4;
  • examen échographique de la glande thyroïde;
  • chimie sanguine.

Sur la base des résultats de l'examen, la femme est référée pour une consultation avec un endocrinologue. Si nécessaire, le médecin vous prescrira un traitement correctif.

Analyse de la TSH après une grossesse congelée

Une TSH élevée pendant la grossesse peut empêcher le fœtus de se développer. Une telle grossesse est appelée congelée. Cela se produit généralement dans les premiers stades. Si une femme enceinte n'a pas été testée pour l'hormone stimulant la thyroïde et que le fœtus a cessé de se développer, l'examen doit être effectué après l'ablation du fœtus..

Il est recommandé de faire un test sanguin de TSH immédiatement après l'interruption de grossesse. Si des écarts sont détectés, un traitement approprié est effectué. Le contrôle du traitement est prescrit trois mois après son début. Il est recommandé de faire l'analyse le 10-12ème jour du cycle, lorsque la teneur en hormone thyréostimulante est maximale.

Correction des taux de thyrotropine pendant la grossesse

Le traitement de l'augmentation ou de la diminution de la TSH pendant la grossesse dépend de la maladie sous-jacente. Pour abaisser l'indicateur, des médicaments sont prescrits qui améliorent le travail de la glande thyroïde. Il est possible d'augmenter le niveau de thyrotropine à l'aide de médicaments qui suppriment le travail de la glande thyroïde..

Les écarts mineurs de l'indicateur peuvent être ajustés en fonction du mode de vie:

  • régime équilibré;
  • élimination du stress;
  • activité physique adéquate.

Les remèdes populaires à base de plantes ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes. Le test TSH doit être passé par les femmes qui envisagent de concevoir et déjà enceintes. L'hormone stimulant la thyroïde affecte la fonction de reproduction en stimulant la maturation des œufs. Les écarts de la thyrotropine par rapport à la norme chez les femmes enceintes perturbent le développement du fœtus, peuvent entraîner une naissance prématurée.

Chercheur du Laboratoire de prévention des troubles de la santé reproductive des travailleurs du N. N.F. Izmerova.

Top