Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Cancer
Traitement de la trachéite à domicile, en particulier, prévention à base de plantes
2 Iode
Explication des tests thyroïdiens
3 Iode
Modifications de l'organe de la vision dans le diabète sucré
4 Des tests
Cours Winstrol + Propionate
5 Des tests
Pourquoi les amygdales font-elles mal??
Image
Principal // Iode

Quels tests doivent être effectués pour les hormones thyroïdiennes et comment le faire correctement


Vous saurez maintenant quels tests vous devez effectuer pour les hormones thyroïdiennes. La recherche de dépistage implique une évaluation superficielle de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde. Pour un examen différentiel plus précis, une analyse est effectuée avec un ensemble d'indicateurs avancés, et une échographie et une biopsie sont également utilisées. Les principales pathologies de la glande thyroïde détectées par dépistage:

  • quantité excessive ou insuffisante d'hormones;
  • maladies auto-immunes;
  • Maladie de Graves;
  • oncologie;
  • crétinisme;
  • myxœdème.

Ces maladies réduisent considérablement la qualité de la vie humaine. Dans ce cas, non seulement les organes internes souffrent, mais aussi l'apparence. La formation d'un goitre toxique diffus s'accompagne d'une augmentation significative de la zone du cou, ainsi que de l'apparition de symptômes oculaires spécifiques (gonflement des paupières, "yeux exorbités", etc.).

L'importance d'un examen rapide est indéniable, car cela améliorera considérablement le pronostic du résultat et choisira des méthodes de traitement plus douces. Le stade extrêmement sévère de la maladie nécessite une intervention chirurgicale pour retirer un site ou un organe dans son ensemble. Ensuite, le patient est obligé de suivre un traitement hormonal substitutif à vie..

Quels tests doivent être effectués pour les hormones thyroïdiennes?

La tâche principale des hormones thyroïdiennes est de réguler le métabolisme normal dans le corps humain. L'hypo- ou l'hypersécrétion d'hormones entraîne une perturbation du métabolisme normal, du travail des systèmes reproducteur, nerveux et cardiovasculaire.

Une étude approfondie du fonctionnement normal de la glande thyroïde comprend des tests pour:

  • triiodothyronine (T3) totale et libre. Son activité biologique dépasse la T4 de 3 à 4 fois. Il est à noter qu'une personne en bonne santé produit une petite quantité de T3, le corps reçoit sa partie principale de l'élimination de l'iode de la thyroxine. On sait que 99% de toute la triiodothyronine dans le corps humain est sa forme inactive. L'activité biologique est bloquée par les protéines du plasma sanguin qui s'y fixent. Fonctions - contrôle du taux de consommation d'oxygène moléculaire par les cellules; activation de la biosynthèse des protéines, de la vitamine A et du métabolisme énergétique;
  • la thyroxine (T4) est courante et gratuite. Le pourcentage atteint 90%. En soi, il est inactif, mais après une action enzymatique, il se transforme en triiodothyronine;
  • thyrotropine (TSH). Le lieu de synthèse est le lobe antérieur de la glande pituitaire du cerveau. Il régule le rapport normal de T3 et T4 dans les cellules et les tissus. Si la valeur de T3 et T4 diminue, la glande pituitaire commence à libérer l'excès de TSH dans le sang. Il agit sur l'organe endocrinien en question, le forçant à produire de manière intensive T3 et T4.

Des tests d'hormones thyroïdiennes peuvent être prescrits par des médecins de différents profils: thérapeute, pédiatre, gynécologue, endocrinologue, neurologue ou chirurgien. Indications pour la recherche en laboratoire:

  • signes d'hypo (carence) ou d'hyperfonctionnement (excès);
  • suspicion de pathologie auto-immune;
  • symptômes du développement du processus oncologique;
  • la nécessité d'identifier le degré d'efficacité et de sécurité des tactiques de traitement choisies;
  • suspicion d'hypothyroïdie congénitale;
  • grossesse avec une prédisposition aux maladies du système endocrinien;
  • les enfants nés de mères atteintes de pathologies endocriniennes;
  • infertilité à long terme, d'étiologie inconnue.

L'identification précoce des anomalies facilitera le traitement, ce qui affectera positivement le pronostic du résultat.

Test d'anticorps thyroïdiens - qu'est-ce que c'est?

Les anticorps sont des protéines protectrices qui sont produites lorsque du matériel génétique étranger pénètre et lorsque leurs propres cellules mutantes (anormales) se développent, contre elles. Chez les personnes en bonne santé, le système immunitaire réagit exclusivement aux facteurs ci-dessus, mais lorsque les réponses immunitaires sont perturbées, des protéines protectrices commencent à être produites sur les cellules et les tissus sains. En d'autres termes, le système immunitaire produit des anticorps contre ses propres tissus. Les pathologies de ce type sont appelées pathologies auto-immunes..

Regardons de plus près à quoi sert un examen de laboratoire, visant à détecter les anticorps dirigés contre la glande thyroïde et comme en témoigne leur augmentation.

Il est important de mener une étude pour les anticorps anti-thyroglobuline s'il est nécessaire de détecter un goitre toxique diffus et nodulaire, ainsi qu'une thyroïdite auto-immune. La thyroglobuline est à la base de la formation ultérieure de T3 et T4. Il est produit par la glande thyroïde, où il est ensuite déposé.

Une petite quantité de thyroglobuline pénètre dans la circulation systémique. Les raisons pour lesquelles il commence à être perçu par le système immunitaire comme du matériel génétique étranger sont inconnues. La production d'anticorps protecteurs contre celui-ci provoque une inflammation. Il y a 2 résultats: l'un conduit à un manque de T3 et T4, l'autre - à leur synthèse excessive.

La détermination de la présence de protéines protectrices contre le récepteur de la thyrotropine est effectuée avec des symptômes cliniques de maladie de Graves ou d'hyporfonction thyroïdienne.

Les anticorps ont un effet bidirectionnel sur la TSH. Ils peuvent bloquer ou stimuler son activité biologique. Si les anticorps ont un effet stimulant, un goitre diffus et une hyperthyroïdie se développent. Avec un effet bloquant, une atrophie de parties de l'organe se produit et, par conséquent, une hypothyroïdie.

Il est important de souligner que la thyroïdite auto-immune n'exclut pas le développement de lésions auto-immunes combinées d'autres organes (lupus érythémateux systémique, anémie pernicieuse ou arthrite). Qu'est-ce qui détermine les diagnostics supplémentaires obligatoires lorsque des anticorps élevés contre la TSH ou la thyroglobuline sont détectés?.

Est-il possible d'abaisser le taux d'anticorps?

Vous ne devriez pas essayer de faire face à leur ascension par vous-même. Les anticorps diminuent dans le contexte de l'élimination de la cause profonde qui a provoqué leur augmentation. Le médecin traitant peut choisir les méthodes de traitement appropriées (médicamenteux, chirurgical ou radiothérapie à l'iode) et évaluer leur efficacité après un diagnostic complet.

Examen cytologique de la glande thyroïde

Le développement d'une méthode de diagnostic par ultrasons permet d'identifier des nodules chez des patients qui ne présentent pas de signes cliniques de la maladie. Le pourcentage de cas détectés est passé à 70%, dont environ 20% sont liés à des néoplasmes malins.

Une biopsie est réalisée pour mener une étude différentielle. Il est subdivisé en aiguille fine et épaisse. Avantages d'une aiguille fine: sécurité et économie. Cependant, lors du décodage des résultats d'une biopsie à l'aiguille fine des cellules thyroïdiennes, la probabilité d'obtenir des résultats inexacts atteint 50%.

Pour clarifier les résultats, une biopsie à l'aiguille épaisse est réalisée. La particularité de la technique est la collecte d'une plus grande quantité de biomatériau pour la recherche (en comparaison avec celle à l'aiguille fine). L'échantillon de tissu résultant est coloré avec des colorants et un échantillon histologique est préparé pour examen au microscope.

Limitations de la biopsie par carottes: localisation des nodules toxiques à proximité des structures vitales (artère ou trachée). Le risque de développer des complications ne dépasse pas 2%.

Comment se faire tester correctement pour les hormones thyroïdiennes?

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes chez les nouveau-nés est effectué à des intervalles d'au moins 30 minutes après la dernière tétée. L'intervalle de jeûne minimum pour les adultes est de 8 heures. Afin de réduire le risque de destruction des globules rouges dans les tubes à essai et de faciliter la collecte de la quantité requise de biomatériau, il est recommandé de boire au moins 500 ml d'eau pure non gazeuse..

Pendant 2 jours, l'utilisation de médicaments à base d'iode ou d'hormones doit être exclue. Et pendant une journée - la prise de tout médicament est limitée.

Pendant deux à trois jours, la consommation d'alcool est exclue.

Il est important d'éviter le stress physique ou émotionnel, qui peut conduire à une synthèse hormonale excessive. Vous devrez arrêter de fumer pendant au moins 3 heures.

Est-il possible de donner du sang pour les hormones thyroïdiennes pendant la menstruation?

Le taux d'hormones thyroïdiennes dans les laboratoires privés est choisi en tenant compte de la phase menstruelle ou du trimestre de la grossesse de la patiente. Par conséquent, le patient est autorisé à subir des diagnostics de laboratoire n'importe quel jour. Elle doit informer l'employé du service de laboratoire du jour du cycle ou de la durée de la grossesse. Cependant, si le spécialiste de la direction précise une date ou une période précise, la visite au laboratoire doit être programmée à l'heure indiquée..

La préparation au don de sang pour les hormones thyroïdiennes chez les femmes implique également le refus de prendre des contraceptifs oraux et des œstrogènes au moins 2 jours avant le don de sang. Les conditions détaillées de préparation de l'analyse sont préalablement convenues avec le médecin.

Tableau de la norme de T4, T3 et TSH libres par âge chez la femme

Les indicateurs normaux des valeurs considérées dépendent directement de l'âge de la personne examinée. Il faut souligner que le genre n'a pas d'importance: les valeurs de référence pour les femmes et les hommes sont identiques.

Le médecin met en corrélation les résultats obtenus avec les données d'autres méthodes de diagnostic et avec le tableau clinique de chaque patient, sur la base duquel il établit le diagnostic final.

Le patient peut évaluer indépendamment si chacun des paramètres de laboratoire est en ordre. Cependant, ces informations sont insuffisantes pour établir les raisons de leur écart par rapport à la norme. Dans ce cas, le médecin prescrit en outre une échographie et une biopsie. L'interprétation des données obtenues doit être exclusivement confiée à un spécialiste..

Thyroxine libre, pmol / l

Thyroxine gratuite chez la femme enceinte, pmol / l

Thyroxine totale, nmol / l

Triiodothyronine libre, nmol / l

Triiodothyronine totale, pmol / l

Âge Valeurs autorisées
6 mois9,9 - 28
6 mois - an12,2 - 27,4
Jusqu'à 7 ans12,4 - 22,8
7 à 10 ans12,7 - 22
10 - 20 ans12,3 - 22,3
Après 20 ans10,4 - 22,7
1er trimestre12 - 20,2
2e trimestre9,4 - 17,2
3e trimestre8,6 - 15,8
6 mois70 - 220
6 mois - an72,7 - 209
17 ans74 - 180
7 à 10 ans76,8 - 180
10 - 20 ans75,9 - 173
Après 20 ans69 - 180
Jusqu'à 3 mois1,2 - 4,3
3 mois - 1 an1,35 - 4,2
17 ans1,45 - 3,8
6-14 ans1,4 - 3,6
14 - 20 ans1,4-3,3
Après 20 ans1,18 - 3,3
Pour tous les âges3 - 6,8

6 mois0,67 - 10,8
6 mois - an0,65 - 8,3
17 ans0,7 - 6
7 à 10 ans0,62 - 4,9
10 - 20 ans0,5 - 4,3
Après 20 ans0,37 - 4,4

La norme des hormones thyroïdiennes chez les femmes après 50 ans est quelque peu inférieure. Pour calculer à partir des valeurs de référence «plus de 20», soustrayez 0,6 unité. Le résultat obtenu est considéré comme une variante de la norme physiologique..

Une diminution de la norme de T4, T4 et TSH libres chez les femmes après 50 ans se produit dans le contexte de la suppression de l'activité fonctionnelle de l'organe.

Si TSH est normal, est-il nécessaire de prendre T4 et T3?

Pour obtenir des informations complètes sur la santé du patient, il est recommandé de faire trois analyses complètes. La décision sur la nécessité de mener une étude pour le niveau de T3 et T4 dans le contexte d'une valeur de TSH normale est prise par le médecin traitant individuellement pour chaque patient. Il est important de prendre en compte la présence et la gravité des symptômes de la maladie, ainsi que les facteurs de risque (prédisposition héréditaire, pathologies précédemment transférées et état général du système endocrinien).

Important: si la valeur d'au moins un indicateur de laboratoire est en dehors de la plage des valeurs acceptables, il est alors nécessaire de subir un diagnostic complet par échographie et biopsie.

Quelle est la valeur des anticorps chez une personne en bonne santé?

Chez les sujets sains, le taux d'anticorps auto-immuns doit être minimal. La détection d'une petite quantité est acceptable. En cas d'écart par rapport à la norme des analyses du patient, ainsi que d'un tableau clinique évident de la maladie, le diagnostic final de pathologie auto-immune est posé.

La valeur des anticorps anti-thyroglobuline ne doit pas dépasser 110 UI / ml et anti-rTTG - moins de 1,75 UI / L.

Si les résultats dépassent ce seuil, la maladie de Graves ou la thyroïdite auto-immune est présumée.

Qu'est-ce que cela signifie si l'échogénicité de la glande thyroïde est augmentée?

La méthode de l'examen échographique est considérée comme préférable pour l'évaluation initiale du fonctionnement d'un organe normal. Avantages: indolore, disponibilité, faible coût, absence de contre-indications et de complications. L'un des critères spécifiés dans les résultats échographiques est l'échogénicité tissulaire.

Le terme «échogénicité» décrit la capacité du tissu à réfléchir des ondes ultrasonores. L'image sur le moniteur de la machine à ultrasons a été générée par un ordinateur après analyse des rayons ultrasonores entrants des zones à l'étude.

L'échogénicité accrue de la glande thyroïde est enregistrée dans les zones avec une quantité réduite de substance colloïdale. Ce fait est dû au fait qu'une petite quantité de liquide dans les cellules conduit à une réflexion active des ultrasons. Si une augmentation de l'indicateur est détectée, des diagnostics supplémentaires doivent être effectués pour identifier:

  • la présence de néoplasmes bénins ou malins;
  • formes toxiques de goitre;
  • lésions auto-immunes;
  • thyroïdite subaiguë;
  • un état de carence en iode, qui provoque par la suite un goitre endémique.

Valeurs réduites

Une échogénicité réduite de la glande thyroïde est caractéristique du développement d'une inflammation ou d'un œdème. Cependant, aux stades avancés, le critère de diagnostic dépasse considérablement les valeurs admissibles. Si la couleur du tissu thyroïdien du patient à l'écran devient plus foncée que le fond musculaire environnant, l'échogénicité est considérée comme prononcée. Raisons possibles:

  • maladies oncologiques;
  • la formation d'un kyste avec un contenu colloïdal;
  • manque d'iode dans le corps;
  • pathologies auto-immunes;
  • le stade initial de la formation d'un goitre toxique diffus;
  • goitre endmic;
  • adénome de la glande thyroïde;
  • formes sporadiques de goitre.

Il est recommandé au patient de subir une échographie répétée dans une autre clinique si un état pathologique est détecté. Le niveau professionnel et la précision de l'équipement utilisé varient selon les organisations médicales. Cette tactique vous permettra d'éviter des données de diagnostic inexactes..

La quantité de traitement dépend de la gravité de la maladie sous-jacente. Dans les maladies chroniques, un régime de traitement est sélectionné qui réduit la gravité des symptômes plusieurs fois. Le strict respect du régime de prise de médicaments et le maintien d'un mode de vie actif ont un effet positif sur le pronostic de la maladie..

  • A propos de l'auteur
  • Publications récentes

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé de l'étude de troisième cycle de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral Orenburg GAU.

En 2015. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a passé une formation avancée sur le programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse du meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" 2017.

Variétés de tests pour les hormones thyroïdiennes

Une analyse de la glande thyroïde pour les hormones est nécessaire pour déterminer l'état de l'organe endocrinien le plus important qui régule tous les processus métaboliques. Des maladies de la glande thyroïde sont observées chez presque un habitant sur deux de notre planète, ce qui n'est absolument pas surprenant, car la situation écologique dans les villes laisse beaucoup à désirer et le fait que de nombreuses personnes modernes mènent un mode de vie malsain contribue également à l'apparition de pathologies. À cet égard, la question de savoir quelles hormones thyroïdiennes prendre se pose de plus en plus.?

Effets des hormones thyroïdiennes sur la santé

L'équilibre hormonal de la glande thyroïde est une base spécifique qui assure le plein fonctionnement de l'organisme. Lorsqu'un déséquilibre se produit, toutes les fonctions internes échouent, y compris d'autres substances. Extérieurement, la connexion de cette glande avec les organes et les systèmes est invisible, mais elle est assez importante, car la qualité de la vie humaine en dépend.

Les hormones thyroïdiennes élevées provoquent une condition lorsque le patient a une thyrotoxicose. Cette condition est accompagnée de nervosité, d'irritabilité, de maux de tête, d'hyperhidrose, de poignées de main et de fièvre. Avec une quantité élevée de thyrotropine, des problèmes surviennent avec le cœur, les nerfs et le rythme du pouls est perturbé. Dans la plupart des cas, l'analyse montrera la présence dans le corps d'une concentration élevée de triiodothyronine et de thyroxine, et une diminution des substances thyrotropes.

Une diminution de la fonction de production hormonale est lourde de frissons, de crises de fatigue chronique, de léthargie, de manque de sommeil, de dépression, de gonflement du cou, des paupières et du corps. Le corps, pour ainsi dire, ralentit le travail de tous les systèmes internes, les mettant dans un état «usé». L'apparition d'une condition d'hypothyroïdie peut être indiquée par:

  • diminution des performances;
  • violation de la puissance;
  • longue absence de grossesse;
  • dysfonctionnement menstruel.

Important! En raison du fait que les problèmes d'hormones thyroïdiennes inhibent le début de la grossesse, l'étude du fond hormonal de la glande thyroïde chez les femmes qui envisagent de devenir mère est obligatoire.

Les hormones thyroïdiennes ont un impact significatif sur le développement anatomique et fonctionnel des enfants, puisqu'elles sont responsables du bon fonctionnement du cerveau, des systèmes nerveux périphériques et cardiovasculaires. Si vous soupçonnez une diminution de la fonction de la glande thyroïde, il est important de procéder à une analyse qui détermine le fond hormonal et d'étudier la TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne, car elle agit comme un facteur spécifique dans l'évaluation de l'état de cet organe.

Il est important de vérifier vos hormones thyroïdiennes en temps opportun, car leur concentration normale aide à créer une bonne santé. Ils sont responsables de la mise en œuvre des processus métaboliques dans le corps, ce qui ne permet pas le développement de déviations dans ce domaine. L'analyse de la norme des hormones thyroïdiennes est prise de plusieurs types, et pas seulement directement de la glande, mais également de l'hypophyse, car leur contenu est étroitement lié. Le rapport hormonal permet d'identifier plus facilement la maladie qui affecte le fonctionnement de l'organisme.

Intéressant! Des réglementations strictes pour la recherche en temps opportun des hormones thyroïdiennes aident à identifier l'apparition de maladies à un stade précoce.

Types et caractéristiques des tests d'hormones thyroïdiennes

Alors, quels tests pour les hormones thyroïdiennes sont effectués? Les principaux comprennent des recherches sur:

  • La TSH ou thyrotropine - bien qu'elle soit produite dans l'hypophyse, joue un rôle essentiel dans l'activité de la glande. Sous son contrôle, la synthèse de T3 et T4 a lieu. Une TSH élevée peut indiquer une hypothyroïdie, des tumeurs de l'hypophyse, du poumon ou du sein. Son faible niveau est souvent un indicateur d'hyperthyroïdie, qui est causée par des blessures ou des tumeurs de l'hypophyse, ainsi que la maladie de Basedow probable;
  • TK (triiodothyronine) - son degré élevé est un signe évident de thyrotoxicose, ainsi qu'un manque d'iode. De plus, il montre la présence de maladies telles que l'hépatite et le sida;
  • T4 (thyroxine) - à une concentration élevée de cette substance, une hyperthyroïdie, une hépatite, une cirrhose du foie, une thyroïdite et des néoplasmes malins dans la glande thyroïde peuvent être observées;
  • TG (thyroglobuline) - est contenue dans le corps en quantité minimale. Sa diminution peut être due à une surdose de certains médicaments, alors que si la norme des hormones thyroïdiennes de ce type est dépassée, cela peut être un signal de la présence d'un cancer, d'un goitre multinodulaire ou diffus, ainsi que d'une thyroïdite.

Selon la situation, le médecin peut également prescrire de tels tests pour les hormones thyroïdiennes:

  • AT TPO (anticorps contre la thyroperoxydase) - une quantité excessive de ces substances dans le sang sert d'indicateur d'une prédisposition génétique à l'hypothyroïdie, qui, associée à un taux accru de TSH, montre la manifestation probable de cette pathologie à l'avenir;
  • AT TG (anticorps contre la thyroglobuline) - une teneur élevée peut indiquer un certain nombre de maladies - maladie de Graves, thyroïdite et bien d'autres;
  • la calcitonine est l'un des principaux marqueurs tumoraux. Il aide à détecter la présence de tumeurs et de métastases dans la glande thyroïde.

Pour un diagnostic plus précis, prendre du sang pour les hormones thyroïdiennes et mener une étude est souvent insuffisant. Par conséquent, les médecins nomment également une échographie de cet organe..

Les tests d'hormones thyroïdiennes sont généralement prescrits par un médecin lorsque le patient a déjà certains problèmes de santé. Mais, il ne sera pas superflu de les prendre à des fins de prévention ou si l'un de ces signes est présent:

  • augmentation ou diminution significative du poids corporel sur une courte période de temps;
  • violation du cycle menstruel;
  • diminution de la puissance et de la croissance des glandes mammaires chez les hommes;
  • troubles du travail du tube digestif;
  • problèmes du système cardiovasculaire;
  • sensation de fatigue constante;
  • l'apparition de troubles de la mémoire;
  • l'apparition d'un gonflement des jambes et des paupières;
  • perte de cheveux - jusqu'à la calvitie complète;
  • un changement brusque de voix qui devient rauque;
  • des sautes d'humeur fréquentes, de l'irritabilité et des larmes sont observées;
  • rhumes persistants en raison d'une immunité affaiblie;
  • détérioration de l'état de la peau, des cheveux et des ongles;
  • il y a de brusques sauts de température corporelle;
  • transpiration excessive;
  • tremblement des membres.

Important! En cas de défaillances graves du système endocrinien des patients, une exophtalmie ou un gonflement des yeux sont observés et une augmentation de la glande thyroïde se produit, ce qui est perceptible même à l'œil nu.

Maintenant, vous savez quels tests sont effectués pour les hormones thyroïdiennes. Mais, pour mener de telles recherches, vous devez vous préparer. Tout d'abord, il convient de rappeler que toutes les analyses de sang sont effectuées à jeun, c'est-à-dire que le dernier repas ne doit pas avoir lieu plus tard que 10 à 12 heures avant le prélèvement. Aussi, à la veille du don de sang pour la recherche, vous ne devez pas vous soumettre à un effort physique intense et à des situations stressantes..

Liste des tests pour les hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde, connue de tous, est l'un des composants les plus importants du système endocrinien et appartient à la catégorie des glandes endocrines. C'est elle qui synthétise un certain nombre d'hormones si importantes pour le corps humain, responsables de l'homéostasie et de son maintien au bon niveau..

Divers troubles de la glande thyroïde sont aujourd'hui diagnostiqués chez près de la moitié des personnes, mais le plus souvent, les femmes souffrent de maladies dans ce domaine. Dans cet article, vous découvrirez quels tests doivent être effectués pour les hormones thyroïdiennes, vous trouverez des informations sur le décodage des résultats, les caractéristiques de l'analyse pendant la grossesse et les raisons des écarts par rapport à la norme.

Indications d'analyse

Les hormones de cette glande sont des substances spéciales à haute activité biologique. Leur synthèse se produit non seulement dans la glande thyroïde, mais également dans l'hypophyse. Ces hormones sont responsables de nombreuses fonctions du corps, par exemple, des processus métaboliques des glucides, des graisses et des protéines, de la fonction sexuelle, de l'état émotionnel et mental, ainsi que du travail de nombreux systèmes, en particulier le tractus gastro-intestinal et cardiovasculaire..

Les écarts par rapport aux normes dans un sens indiquent la présence de perturbations dans le travail du corps dues au dysfonctionnement de cette glande, tandis que la production d'hormones peut être soit insuffisante, soit excessive.

Les indications les plus courantes pour la nomination d'un test hormonal sont:

  • Des anomalies sont suspectées et un test est effectué pour détecter une éventuelle hyperthyroïdie ou hypothyroïdie.
  • La présence d'un développement sexuel retardé chez les enfants, ainsi que le développement mental.
  • La nécessité de confirmer la présence d'un goitre toxique de nature diffuse. Si le résultat est positif, des tests hormonaux sont effectués régulièrement selon le plan pour surveiller l'état et la maladie du patient.
  • Troubles cardiaques, en particulier arythmie.
  • Infertilité.
  • Calvitie (alopécie).
  • Diminution de l'activité sexuelle et des niveaux de libido.
  • Avoir l'impuissance.
  • Violation de la menstruation, principalement son absence (aménorrhée).
  • Obésité.

Quelles hormones thyroïdiennes doivent être prises

Lors d'une analyse des hormones thyroïdiennes, plusieurs paramètres doivent être passés à la fois:

  • Thyrotropin (hormone thyréostimuline ou TSH), qui est une hormone hypophysaire. C'est cette hormone qui a un effet stimulant sur la glande thyroïde et la production d'hormones aussi importantes que T4 et T3. Si l'hypophyse fonctionne normalement, en cas de troubles du fonctionnement de la glande thyroïde, il peut y avoir un changement de concentration de l'hormone vers le bas avec un travail excessif de la glande, et vers le haut - avec un manque.
  • Triiodothyronine libre (T3 light), qui est une hormone thyroïdienne responsable des processus métaboliques de l'oxygène dans les cellules et les tissus.
  • Thyroxine libre (lumière T4), qui est l'une des principales hormones synthétisées par la glande thyroïde. Cette hormone dans le corps est responsable de la production de protéines et est un stimulateur de ce processus..

Dans l'étude du sang, AT-TG est également déterminé - anticorps anti-thyroglobuline. Cette substance est un anticorps spécial contre une protéine spéciale, qui est un précurseur des hormones thyroïdiennes.

Déterminé dans l'analyse et AT-TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne, parfois appelés anticorps microsomaux. Ce test est le plus sensible en termes de détection des troubles de la glande thyroïde de nature auto-immune, car la substance est un auto-anticorps spécial contre une enzyme cellulaire.

Maintenant que vous savez quels tests sont effectués pour les hormones thyroïdiennes - passons au déchiffrement des résultats de la recherche.

Décodage des résultats de recherche

Il est important que seul un médecin expérimenté déchiffre les résultats d'une telle étude..

Le ratio dans les résultats peut être différent, par exemple:

  • Avec une augmentation de la TSH, on peut conclure que le patient a un état d'hypothyroïdie, lorsque la glande thyroïde remplit ses fonctions à un niveau insuffisant. Mais ici, les indicateurs T4 et T3 seront également un point important. Avec une augmentation de la TSH, mais une diminution de la T4, on peut parler de la présence d'une hypothyroïdie manifeste, appelée manifeste. Si le taux de T4 est normal dans le contexte d'une augmentation de la TSH, alors la forme d'hypothyroïdie est définie comme subclinique.
  • Avec une valeur TSH normale, mais une diminution de la T4, il sera nécessaire de reprendre l'analyse dans un autre laboratoire, car ces résultats sont une erreur manifeste dans l'étude dans près de 99% des cas..
  • Si les résultats de l'analyse TSH sont normaux, mais qu'il y a une T3 réduite, il est également nécessaire de reprendre l'analyse, car ces données sont également considérées comme une erreur de laboratoire..
  • Il sera également nécessaire de reprendre l'analyse si les résultats montrent une diminution de la concentration en T3 par rapport aux valeurs normales de TSH et T4..
  • Une erreur dans l'étude est le résultat dans lequel, dans le contexte de la norme TSH, il y a une augmentation des valeurs de T3 et T4 ou de l'une d'entre elles. Dans ce cas, l'étude devra également être répétée..
  • Une diminution de la TSH dans la plupart des cas peut indiquer un excès d'hormones glandulaires, c'est-à-dire la présence d'un état de thyrotoxicose. La présence d'une thyrotoxicose évidente est mise en évidence par une augmentation du taux de T3 ou T4 dans le contexte d'une diminution de la valeur de la TSH. Si T4, comme T3, est normal dans le contexte d'une diminution de la TSH, alors la thyrotoxicose a une forme subclinique et son degré est déterminé par la valeur TSH.

Taux hormonal

Dans les conditions et les possibilités de la médecine moderne, il n'est plus pertinent de parler de normes exactes et strictes d'hormones thyroïdiennes. Chaque laboratoire établit ses propres valeurs normales des paramètres étudiés du sang et d'autres matériaux à analyser..

En règle générale, les valeurs des normes pour chaque laboratoire sont déterminées par les caractéristiques de l'équipement installé, les modèles de l'appareil de recherche, leurs réglages, ainsi que les réactifs utilisés..

Les valeurs sont basées sur des normes internationales établies, mais chaque laboratoire procède également à des ajustements de la valeur des valeurs normales. Et bien que la différence entre les normes de nombreux laboratoires soit faible, dans certaines situations, elle peut être très significative et créer une fausse idée de l'état du patient, ainsi que conduire à un diagnostic erroné..

La norme de l'hormone T4 dans la plupart des laboratoires est de 9 à 19 pmol / l.

La norme T3 selon les standards internationaux va de 2,6 à 5,7 pmol / l. La détermination de la concentration de cette hormone particulière présente le plus de difficultés dans l'étude du sang des patients, par conséquent, la plupart des erreurs de laboratoire relèvent de cet indicateur.

La norme des anticorps anti-AT-TPO est généralement de 0 à 20 UI / L, mais dans certains laboratoires, il existe des valeurs de 0 à 120 UI / L, ainsi que d'autres données considérées comme normales. Par conséquent, le papier à en-tête de chaque laboratoire doit toujours indiquer les normes établies..

La valeur normale des anticorps dirigés contre la thyroglobuline est comprise entre 0 et 4,11 UI / L.

Il est également important de se rappeler que les normes dépendent largement de l'âge du patient, ainsi que de son sexe..

Raisons des écarts

L'interprétation simultanée de tous les indicateurs de l'analyse des hormones est un point important dans le diagnostic de nombreuses affections du corps et de maladies. C'est l'approche systématique de l'étude des résultats qui donne aux médecins une image complète du travail de l'hypophyse et de la thyroïde du patient..

La présence d'une hypothyroïdie manifeste peut être dite lorsque la concentration de TSH est supérieure à la normale et qu'une diminution de l'hormone T4 est observée. Si, dans le contexte d'un niveau accru de TSH, l'hormone T4 se situe dans la plage normale, cela peut indiquer que l'hypothyroïdie se produit sous une forme latente. Mais dans l'un de ces cas, il convient de rappeler que de telles valeurs indiquent que le travail de la glande thyroïde est effectué littéralement à la limite.

Une augmentation de la TSH peut survenir en raison de:

  • Divers troubles de nature physique ou mentale.
  • La présence d'hypothyroïdie avec une étiologie différente.
  • Anomalies ou tumeurs hypophysaires.
  • Troubles de la production de TSH.
  • Manque de glandes surrénales.
  • Préclampsie.
  • Thyroïdite.
  • La présence de tumeurs dans le corps, telles que les glandes mammaires ou les poumons.

Mais, en plus d'une augmentation, la TSH peut également être réduite, ce qui se produit le plus souvent en raison de situations stressantes fréquentes, ainsi que de la présence de troubles mentaux chez une personne. Une diminution est également observée en cas de lésion de l'hypophyse, de ses lésions ou de sa nécrose, ainsi qu'en présence de thyrotoxicose. Pour vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde, il est nécessaire de faire un test sanguin pour les hormones, dont la liste est indiquée ci-dessus.

Analyse des hormones thyroïdiennes pendant la grossesse

Pendant la période de naissance d'un bébé, le fond hormonal dans le corps féminin change considérablement, ce qui doit être pris en compte lors du décodage des résultats de la recherche. Le chorion, et plus tard le placenta, qui se développe dans l'utérus avec le bébé, produit l'hormone hCG, qui a un effet sur la glande thyroïde similaire à la TSH.

Le niveau de TSH pendant la gestation étant instable, la concentration de T4 libre devient un point important pour le diagnostic. C'est la forme libre de cette hormone qui dans ce cas a une valeur diagnostique..

En particulier, si, dans le contexte d'une diminution de la TSH, le taux de T4 (libre) reste normal, c'est un indicateur d'une grossesse (physiologique) normale..

Si, dans le contexte d'une réduction de la TSH, une augmentation de la T4 est détectée dans un volume insignifiant, cela n'indique pas la présence exacte de pathologies, mais suggère qu'une femme présente des risques similaires et qu'il est donc nécessaire de surveiller le développement de la grossesse. Mais si, dans le même temps, la T4 libre a un excès significatif et que la concentration de T3 est augmentée, la femme a besoin de l'aide urgente d'un endocrinologue et de la normalisation des niveaux d'hormones..

Un point important est que l'indicateur T4 total lors du port d'un bébé n'a aucune valeur diagnostique, car pendant cette période, sa valeur est toujours augmentée, mais ce n'est pas une pathologie.

Comment se préparer à l'analyse

Aujourd'hui, sur le réseau, vous pouvez trouver de nombreuses recommandations pour préparer la livraison de tels tests, mais la plupart des informations sont très contradictoires et peu fiables. Pour vous préparer à l'étude afin d'obtenir de vrais résultats, vous devez suivre quelques règles très simples..

Recommandations pour effectuer une analyse des hormones thyroïdiennes:

  • Il n'est pas nécessaire de se limiter à la nourriture et d'observer un intervalle de 10 à 12 heures entre le dernier repas et le moment du prélèvement sanguin. La nutrition n'affecte pas le niveau des hormones thyroïdiennes. Leur concentration dans le sang est stable, vous pouvez donc effectuer une analyse immédiatement après avoir mangé. Bien sûr, dans le cas où cela ne nécessite pas d'autres recherches.
  • Vous pouvez être testé pour les hormones à tout moment de la journée. Au cours de la journée, la concentration de TSH change, mais ces fluctuations sont insignifiantes et ne peuvent avoir un rôle significatif dans le diagnostic. Bien sûr, si, simultanément à l'étude des taux d'hormones, d'autres tests sont nécessaires, vous devez vous présenter à la procédure de prélèvement sanguin le matin..

Il existe souvent des recommandations selon lesquelles si une personne prend des médicaments contenant des hormones, leur utilisation doit être interrompue environ un mois avant l'étude. Mais une telle mesure peut avoir des effets négatifs sur la condition humaine et nuire gravement à la santé..

En outre, dans la plupart des cas, l'étude est réalisée précisément dans le contexte de la prise de tels fonds, afin d'évaluer l'efficacité du traitement..

Une chose doit être prise en compte - vous ne devez pas prendre de médicaments avant de prendre du sang, directement le jour du test.

Vous pouvez également trouver des recommandations selon lesquelles vous devriez arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode au moins une semaine avant l'étude. Mais ces médicaments n'affectent en aucun cas les niveaux d'hormones. L'iode entrant dans le corps est traité dans la glande thyroïde, mais n'affecte pas l'activité de son travail et la synthèse des hormones.

Le cycle de la menstruation affecte bien sûr le niveau des niveaux hormonaux, mais uniquement en relation avec les hormones du groupe sexuel, qui ne sont pas liées aux hormones de l'hypophyse et de la glande thyroïde.

Avez-vous aimé l'article? Partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux:

Tests d'hormones thyroïdiennes: normes et décodage

La glande thyroïde et ses hormones sont impliquées dans le travail de tous les organes et systèmes du corps humain. Toute perturbation de son fonctionnement peut entraîner de graves problèmes de santé. L'analyse des hormones thyroïdiennes est l'un des moyens de surveiller son travail et de diagnostiquer d'éventuels changements pathologiques.

Hormones et leur rôle

Les principales hormones étudiées:

  • Triiodothyronine (T3),
  • Tétraiodothyronine (T4). Elle est également appelée thyroxine.,
  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH),

La glande thyroïde produit 3 substances:

  • T3,
  • T4,
  • Calcitonine.

Les hormones comprennent la triiodothyronine et la thyroxine. Ils aident les organes internes du corps humain à fonctionner. Ils comprennent des molécules d'iode: 3 dans la triiodothyronine et 4 dans la thyroxine.

La calcitonine est produite par les cellules C. Leur objectif fonctionnel est le métabolisme du calcium et le développement du système squelettique..

Les hormones dans le sang circulent sous forme libre et se lient aux protéines. 99% est lié, les comptes gratuits pour seulement 0,2-0,5%.

L'hormone T3 est considérée comme plus active. Il est impliqué dans tous les effets biologiques. La T4 est à l'origine de la formation de cette substance active..

Les hormones thyroïdiennes sont principalement responsables du métabolisme énergétique. Ce processus dans le corps se produit constamment, même au repos..

Les tests de la glande thyroïde pour les hormones impliquent la détermination de la TSH (hormone stimulant la thyroïde), bien qu'elle soit produite par un autre organe endocrinien - la glande pituitaire. Il est produit avec une libération insuffisante de T3 et T4. TTG par mécanisme de rétroaction. De plus, il existe 2 scénarios pour le développement d'événements:

  • La glande synthétisera les hormones de manière plus intensive,
  • La glande thyroïde "porte". Elle augmente progressivement le volume.

L'indicateur AT TPO apparaîtra sous la forme de résultats de tests sanguins.

Les anticorps contre la peroxydase thyroïdienne sont un indicateur de l'agression du système immunitaire vis-à-vis de son propre corps. La peroxydase thyroïdienne permet la formation d'une forme active d'iode, qui est capable d'être impliquée dans le processus d'iodation de la thyroglobuline. Les anticorps dirigés contre l'enzyme bloquent son activité, ce qui réduit la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Cependant, AT-TPO ne peut être que des «témoins» du processus auto-immun. Une augmentation du titre d'anticorps anti-peroxydase est possible si le patient:

  • goitre toxique diffus,
  • goitre nodulaire,
  • thyroïdite subaiguë de de Crevin,
  • dysfonctionnement des glandes post-partum,
  • thyroïdite (Hashimoto),
  • hypothyroïdie idiopathique,
  • thyroïdite auto-immune,
  • maladies auto-immunes non thyroïdiennes.

Lorsqu'une analyse est prescrite?

À ce jour, les maladies associées à un dysfonctionnement de la glande thyroïde se classent au deuxième rang en fréquence, en premier lieu le diabète sucré. L'état des systèmes cardiaque, vasculaire, reproducteur et hématopoïétique dépend du bon fonctionnement de cet organe..

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes peut être effectué de la propre initiative du patient. Les raisons populaires de cette décision sont:

  • Bilan de santé d'un couple qui a décidé d'avoir un enfant,
  • En vertu de la profession. Si une personne travaille dans un endroit présentant un risque accru de contamination chimique ou radiologique,
  • Vérifier l'état de la glande après une maladie antérieure.

L'endocrinologue prescrit une référence pour des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes afin d'identifier des anomalies ou d'ajuster le cours du traitement pour les maladies existantes.

La raison d'une telle nomination peut être:

  • Changements soudains du poids humain,
  • Difficulté à concevoir un enfant,
  • Grossesse sévère,
  • Irrégularités menstruelles chez les femmes,
  • Développement physique ou mental retardé de l'enfant.

Si lors d'un examen visuel des modifications structurelles de la glande ont été détectées, une analyse des hormones est également prescrite. De tels changements peuvent être une nodularité, une hétérogénéité ou un élargissement constaté à la palpation de la zone correspondante. En cas d'écarts dans les résultats, le patient devra subir des examens supplémentaires pour identifier la cause de la violation.

Vous devez faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes si vous présentez les symptômes visuels suivants:

  • Le tremblement est un mouvement spontané rapide et rythmique des membres associé à des contractions musculaires,
  • Calvitie,
  • Transpiration abondante,
  • Déficience de mémoire,
  • Problèmes de peau,
  • Tachycardie.

Dans certains cas, les tests d'hormones thyroïdiennes sont la norme. Les patients souffrant de pathologies du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie systémique, lupus érythémateux) ne doivent pas oublier de faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes.

Normes pour les adultes

Dans la plupart des cas, le T4 reste inchangé. Il est stable même en présence d'une tumeur bénigne ou d'un goitre colloïdal dans le corps. Avec une teneur normale en thyroxine dans le corps de la femme, les nombres dans le formulaire de résultats devraient être de 9 à 19 pmol / l. Cet indicateur est la base de l'iode pour la formation de l'hormone T3. Les indicateurs de cette hormone chez une femme doivent être compris entre 2,62 et 5,69 pmol / l. La norme des hormones thyroïdiennes chez les femmes pendant la grossesse est beaucoup plus élevée. Cela est dû au fait que jusqu'à un certain point, le système endocrinien de la mère fonctionne à deux, satisfaisant ainsi les besoins du bébé également. Hormones thyroïdiennes: la norme chez la femme, le tableau ci-dessous.

Naturellement, le médecin déchiffrera les réponses reçues. Vous ne pouvez que légèrement comparer les chiffres avec les normes.

L'hormone de stimulation thyroïdienne à concentration normale doit être de 0,2 à 3,2 Mme / l. Un excès de l'indicateur indique un fonctionnement insuffisant de la glande thyroïde, faible - sécrétion trop intense.

Décodage d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, une comparaison des indicateurs d'un homme et d'une femme est donnée dans le tableau ci-dessous.

Nom de l'hormoneChez les hommesChez les femmes
T3 (pmol / l)2,6-5,722,6-5,72
T3 libre (nmol / l)1.24-3.231.24-3.23
T4 total (ngr / dcl)0,8-2,10,8-2,1
T4 gratuit (ngr / dcl)5.31-104,23-12,99
TSH totale (μIU / ml)0,4-40,4-4
Calcitonine (pmol / l)0-2,460-1,46

Normes chez les enfants

Les normes des hormones thyroïdiennes diffèrent considérablement de celles d'un adulte. Les tests d'hormones thyroïdiennes sont rarement prescrits. Il aide à diagnostiquer les anomalies du développement dans les premiers stades et à les corriger.

Contrairement aux adultes, l'analyse des enfants implique de tester seulement 2 hormones - T3 et TSH. Ils influencent le rythme de développement du bébé..

Les résultats du test de TSH doivent donc être de 1,12 à 17,05 UI / l chez les nourrissons..

Par année, la quantité de cette hormone produite est inférieure à 0,66-8,3 UI / l.

De plus, à mesure qu'ils vieillissent, la limite supérieure de cet indicateur change, mais la limite inférieure reste inchangée - 0,47 UI / l. Ainsi, la limite supérieure de la thyrotropine pour l'analyse des hormones thyroïdiennes sera:

  • Jusqu'à 5 ans - 6,55 UI / l,
  • Jusqu'à 12 ans - 5,89 UI / l,
  • Jusqu'à 16 ans - 5,01 miel / l.

Après s'être stabilisé au niveau de 4,15 UI / l.

Il convient de noter que le taux de thyrotropine dépend de l'heure de la journée. Il atteint son maximum à 3 heures du matin, et les nombres les plus bas sont enregistrés à 17 heures-18 heures..

Analyses des hormones thyroïdiennes, décodage des standards de triiodothyronine par âge:

  • Moins de 10 ans - 1,79-4,08 nmol / l,
  • Jusqu'à 18 ans - 1,23-3,23 nmol / l.

À mesure qu'ils vieillissent, cet indicateur diminue à 1,06-3,14. À différents moments de l'année, il est produit avec une activité différente. Plus intensément en automne et en hiver, et au printemps, la production de T3 diminue.

Préparation à la livraison du biomatériau

La préparation aux tests d'hormones devrait commencer dans environ un mois. Pendant cette période, vous devez arrêter de prendre ces médicaments:

  • Iode,
  • Hormonale,
  • Stéroïdes,
  • Contenant de l'aspirine.

Si le respect de cette condition n'est pas possible, le médecin traitant doit en être informé. Ainsi, il peut corriger les données reçues..

La préparation de l'analyse comprend d'autres activités:

  • Ne pas manger 8 heures avant la livraison du biomatériau. Vous ne pouvez boire que de l'eau bouillie. L'eau minérale n'est pas recommandée pour l'utilisation,
  • Il ne devrait y avoir aucune activité physique la veille de la visite du laboratoire,
  • Les situations stressantes peuvent également fausser les résultats de la recherche. Par conséquent, essayez de vous calmer et de ne pas être nerveux le jour de votre visite au laboratoire.,
  • Abandonnez les mauvaises habitudes telles que l'alcool et la cigarette au moins 24 heures à l'avance. Idéalement, cette période est de 7 jours.,
  • La veille du don de sang, vous devez renoncer à l'intimité sexuelle,
  • Dans les 2-3 jours, vous devez essayer de protéger le corps de l'hypothermie et de la surchauffe.

Le spécialiste doit vous informer des tests de dépistage des hormones thyroïdiennes au moins 2 à 3 jours à l'avance. Cette période doit être consacrée à la préparation de votre corps. C'est le seul moyen d'obtenir des résultats vrais et précis qui montrent l'image réelle de l'état de la glande thyroïde..

Nous remettons l'analyse

Comment se faire tester pour les hormones thyroïdiennes chez une personne prédisposée aux maladies endocriniennes? La réponse est tous les 6 mois pour surveiller votre état. Pour tous les autres, il suffira de visiter le laboratoire une fois tous les 1-1,5 ans.

Le don de sang pour les hormones thyroïdiennes se fait à partir d'une veine, dans la zone de flexion du coude.

Pour des résultats précis, il est important non seulement de savoir comment passer le test, mais aussi quand. Les nuances de cette procédure sont généralement révélées par un gynécologue ou un endocrinologue. Aucune autre intervention médicale ne doit être effectuée le jour du don de sang. La radiographie, les compte-gouttes et l'échographie peuvent fausser les données.

Pour les hommes, tout est plus facile. Ils ont une stabilité hormonale, ils peuvent donc donner du sang n'importe quel jour.

Vous pouvez passer des tests pour les hormones thyroïdiennes afin de déterminer les T3 et T4 sous forme libre, la calcitonine, la TSH et l'AT-TG tous les jours pour les adultes et les enfants..

Le temps d'analyse est jusqu'à 5 jours.

Que signifient les écarts?

Avec l'hyperthyroïdie, une défaillance métabolique se produit. Voici quelques-uns des symptômes:

  • Perte de poids,
  • Cardiopalmus,
  • Transpiration.

Il existe 3 types d'hyperthyroïdie:

  • Diminution de la taille de la glande thyroïde et du volume d'hormones produites,
  • Augmenter sa taille. Le corps combat le déficit hormonal,
  • Faible production d'hormones par l'hypothalamus.

Lors de l'analyse des hormones thyroïdiennes, le décodage des résultats peut donner 2 variantes possibles d'écarts:

  • Dépassement des normes - thyrotoxicose. Le patient a de la fièvre, une transpiration active, une instabilité émotionnelle, des tremblements des membres, un rythme cardiaque instable. Dans ce cas, T3 et T4 augmentent considérablement leur concentration et la TSH diminue,
  • Faible nombre - hypothyroïdie. Symptômes: faiblesse, perte de conscience, dépression, gonflement, diminution de la puissance chez les hommes, diminution de la probabilité de conception chez les femmes.

Si l'analyse de la glande thyroïde a montré une teneur accrue en anticorps AT-TPO et AT-TG dans le sang, cela indique un processus auto-immun.

La T4 normale avec une faible concentration de T3 et de TSH est également un rapport alarmant, qui montre l'incapacité de l'hormone T4 à se convertir en triiodothyronine.

Un niveau de TSH élevé avec une T4 faible indique un dysfonctionnement de l'hypophyse. Si la TSH est faible et que les autres hormones T sont élevées, le diagnostic est évident - hyperthyroïdie.

Une augmentation des taux de T3 avec une diminution rapide de la TSH est observée chez les patients:

  • Avec un foie malade,
  • Avec un jeûne prolongé,
  • Pour les traumatismes mentaux et émotionnels.

Une augmentation du T4 se produit dans un certain nombre de cas:

  • Si les reins ne fonctionnent pas correctement,
  • Immunodéficience,
  • Obésité,
  • Thyroïdite.

De faibles taux de thyroxine sont observés lorsque:

  • Maladies de la glande pituitaire,
  • Thyroïdite auto-immune,
  • Goitre endémique.

Vous devez faire attention à la glande thyroïde, des tests hormonaux doivent être effectués régulièrement, en tenant compte de la fréquence des maladies de cet organe. L'influence du niveau d'hormones sécrétées est très importante. Ils affectent la plupart des organes internes, y compris les organes vitaux. Pour obtenir des résultats d'examen plus précis, vous devez vous préparer pendant 2 à 3 jours. La forme des résultats reflète les données non seulement sur les hormones sécrétées par la glande thyroïde, mais aussi d'autres - «stratégiquement importantes». Bien qu'ils soient produits par d'autres organes du système endocrinien, leur effet sur le fond hormonal de la glande thyroïde est très important. Toutes les données d'analyse ne sont pas considérées séparément les unes des autres, mais dans leur ensemble. C'est la seule façon de réaliser des diagnostics basés sur les résultats de cette analyse..

Top