Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Cancer
Test sanguin pour l'hormone de croissance et son taux par âge
2 Pituitaire
Facteur de croissance analogue à l'insuline
3 Iode
Quels sont les changements diffus dans le pancréas
4 Larynx
Peptide C: analyse, normes, décodage
5 Des tests
Aide avec les symptômes de l'œdème laryngé chez les enfants
Image
Principal // Des tests

Angiotensine


L'angiotensine est une hormone qui est convertie à partir de sa globuline sérique précurseur, qui est synthétisée par le foie. L'angiotensine est extrêmement importante pour le système hormonal rénine-angiotensine - le système responsable du volume sanguin et de la pression sanguine dans le corps humain.

La substance angiotensinogène appartient à la classe des globulines, elle se compose de plus de 400 acides aminés. Sa production et sa libération dans le sang sont constamment produites par le foie. Le taux d'angiotensine peut augmenter sous l'influence de l'angiotensine II, de l'hormone thyroïdienne, des œstrogènes, des corticostéroïdes plasmatiques. Lorsque la pression artérielle baisse, elle agit comme un facteur stimulant pour la production de rénine, la libérant dans le sang. Ce processus déclenche la synthèse de l'angiotensine.

Angiotensine I et angiotensine II

Sous l'influence de la rénine, la substance suivante est formée à partir de l'angiotensinogène - angiotensine I. Cette substance n'a aucune activité biologique, son rôle principal est d'être un précurseur de l'angiotensine II. La dernière hormone est déjà active: elle assure la synthèse de l'aldostérone, resserre les vaisseaux sanguins. Ce système est une cible pour les médicaments qui abaissent la tension artérielle, ainsi que pour de nombreux agents inhibiteurs qui réduisent la concentration d'angiotensine II..

Le rôle de l'angiotensine dans le corps

Cette substance est un puissant vasoconstricteur. Cela signifie qu'il rétrécit les veines et les artères, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle. Cette activité est due aux liaisons chimiques qui se forment lorsque l'hormone interagit avec un récepteur spécial. Parmi les fonctions liées au système cardiovasculaire, on distingue également l'agrégation plaquettaire, la régulation de l'adhésion et l'effet prothrombotique. C'est cette hormone qui est responsable de la sensation de soif qui surgit dans notre corps. Il provoque une augmentation de la sécrétion de vasopressine dans les cellules neurosécrétoires dans une partie du cerveau telle que l'hypothalamus, ainsi que la sécrétion d'hormone adrénocorticotrope dans l'hypophyse. Cela se traduit par une libération rapide de norépinéphrine. L'hormone aldostérone, sécrétée par les glandes surrénales, est libérée dans la circulation sanguine précisément en raison de l'angiotensine. Joue un rôle important dans le maintien de l'équilibre électrolytique et hydrique, l'hémodynamique rénale. La rétention de sodium par cette substance est due à sa capacité à agir sur les tubules proximaux. En général, il est capable de catalyser la réponse de filtration glomérulaire en augmentant la pression rénale et la constriction des artérioles efférentes rénales.

Pour déterminer le niveau de cette hormone dans le sang, un test sanguin de routine est effectué, comme toute autre hormone. Son excès peut indiquer une concentration accrue d'œstrogènes, observée avec l'utilisation de pilules contraceptives orales, et pendant la grossesse, après une binnéphrectomie, peut être un symptôme de la maladie d'Itsenko-Cushing. Une diminution des taux d'angiotensine est observée avec une insuffisance glucocorticoïde, par exemple avec une maladie du foie, la maladie d'Addison.

Formation: Diplômé de l'Université médicale d'État de Vitebsk avec un diplôme en chirurgie. À l'université, il a dirigé le conseil de la société scientifique étudiante. Formation continue en 2010 - dans la spécialité "Oncologie" et en 2011 - dans la spécialité "Mammologie, formes visuelles de l'oncologie".

Expérience professionnelle: Travail dans le réseau médical général pendant 3 ans en tant que chirurgien (hôpital d'urgence Vitebsk, Liozno CRH) et à temps partiel en tant qu'oncologue et traumatologue régional. Travailler en tant que représentant pharmaceutique au cours de l'année dans la société "Rubicon".

Il a présenté 3 propositions de rationalisation sur le thème "Optimisation de l'antibiothérapie en fonction de la composition en espèces de la microflore", 2 travaux primés au concours républicain-revue des travaux de recherche d'étudiants (1 et 3 catégories).

Angiotensine: fonctions hormonales, antagonistes des récepteurs, synthèse

L'angiotensine est une hormone peptidique qui fait monter la pression artérielle en resserrant les vaisseaux sanguins.

Dans le corps humain, l'angiotensine remplit les fonctions suivantes:

  • provoque une contraction des vaisseaux sanguins périphériques;
  • stimule la production et la sécrétion d'aldostérone dans le cortex surrénalien;
  • resserre les vaisseaux dans les reins, réduisant ainsi le flux sanguin, entraînant une diminution de la filtration glomérulaire;
  • affecte le système nerveux central en augmentant la production d'hormone antidiurétique ou de vasopressine.

L'hormone agit pendant une très courte période (plusieurs minutes), puis elle est détruite et des enzymes inactives se forment.

Bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine

Les antagonistes de l'angiotensine 2 (antagonistes de l'angiotensine 2) comprennent des médicaments qui abaissent la tension artérielle. Il existe les groupes de médicaments suivants qui affectent le niveau de l'hormone dans le corps:

  • inhibiteurs de la formation de l'angiotensine;
  • les inhibiteurs de la synthèse de la rénine;
  • inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine.

Ces médicaments interagissent avec les récepteurs de l'angiotensine, affectent le travail du système rénine-angiotensine-aldostérone, entraînant une diminution progressive ou brutale de la pression artérielle.

Les substances actives qui pénètrent dans le corps humain bloquent les récepteurs AT, ce qui élimine leur effet indésirable sur le tonus vasculaire et l'hypertension revient à la normale.

Lors de la prise de médicaments de ce groupe, les effets secondaires suivants se produisent souvent:

  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • insomnie;
  • toux;
  • congestion nasale;
  • changements dans les sinus maxillaires;
  • douleur dans l'abdomen, la poitrine, les jambes;
  • la nausée;
  • flatulence;
  • faiblesse musculaire;
  • fatigue accrue.

Moins fréquemment, les patients prenant des médicaments de ce groupe développent une anémie, des réactions anaphylactiques, de l'urticaire, une déficience visuelle, une pharyngite, une laryngite, des saignements de nez, une constipation, une gastrite, une dermatite, une peau sèche, une calvitie. Parfois, les médicaments peuvent entraîner des troubles mentaux qui se manifestent par des troubles du sommeil, des cauchemars, de l'anxiété, de la confusion, de la dépression.

Si le niveau d'angiotensine 2 augmente dans le corps pendant une longue période, le nombre de fibres de collagène augmente, ce qui entraîne une hypertrophie des cellules musculaires lisses des vaisseaux sanguins..

Les contre-indications au traitement sont les maladies et / ou conditions suivantes:

  • insuffisance hépatique sévère;
  • état après transplantation rénale;
  • Grossesse et allaitement;
  • intolérance individuelle aux composants.

Le médicament pour abaisser la tension artérielle, la posologie, la durée du traitement et le schéma doivent être prescrits par le médecin après une consultation en personne.

Synthèse hormonale

La production d'angiotensine 1 provient de l'angiotensinogène, qui à son tour est synthétisé par le foie. Cette substance est une protéine de la classe des globulines apparentées aux serpines. L'angiotensinogène est affecté par la rénine (une enzyme protéolytique). Il n'a pas de propriétés pressives, mais participe activement à la régulation de la pression artérielle.

L'angiotensine 1 n'a pas d'activité vasopresseur. Il est rapidement converti en angiotensine 2 en raison de l'élimination des résidus terminaux C-terminaux. Ce processus est stimulé par les enzymes de conversion de l'angiotensine, qui se trouvent dans tous les tissus du corps, mais la plupart se trouvent dans les poumons. L'angiotensine 2 est l'un des facteurs presseurs les plus puissants. Sa production est également influencée par la tonine, la chymase, la cathepsine G (cette voie est considérée comme alternative). À l'avenir, l'angiotensine 2 est également clivée, avec la formation d'angiotensine 3 et 4.

Le système rénine-angiotensine-aldostérone est un complexe d'hormones qui régulent la pression artérielle et le volume sanguin. Au départ, la préprorénine est produite dans les reins. Par la suite, il est converti en rénine. Une quantité importante de celui-ci est jetée dans la circulation sanguine. La rénine régule la production d'angiotensine 1, qui est un précurseur d'hormone de type II.

Modifications de l'activité hormonale

L'activité de l'hormone augmente avec les pathologies suivantes:

  • hypertension rénale;
  • néoplasmes malins ou bénins dans la région rénale qui produisent de la rénine;
  • ischémie des reins;
  • prendre des contraceptifs oraux.

Le système rénine-angiotensine-aldostérone est un complexe d'hormones qui régulent la pression artérielle et le volume sanguin.

L'activité de l'angiotensine peut diminuer si le patient souffre des maladies suivantes:

  • hyperaldostéronisme primaire résultant de tumeurs surrénales;
  • ablation du rein;
  • déshydratation du corps.

Conséquences des niveaux élevés d'hormones

Si le niveau d'angiotensine 2 est élevé dans le corps pendant une longue période, le nombre de fibres de collagène augmente, ce qui entraîne une hypertrophie des cellules musculaires lisses des vaisseaux sanguins. Par la suite, cela peut entraîner un épaississement des parois des vaisseaux sanguins, ce qui affecte négativement leur diamètre. Le rétrécissement des artères et des veines entraîne une hypertension artérielle.

Une autre conséquence d'une augmentation du taux d'angiotensine 2 dans le corps est la dystrophie et l'épuisement des cellules du muscle cardiaque. Plus tard, ils meurent et sont remplacés par du tissu conjonctif, ce qui peut provoquer une insuffisance cardiaque..

Les problèmes vasculaires entraînent une perturbation de l'apport sanguin aux tissus et une hypoxie. En conséquence, les pathologies suivantes se développent:

  • système cardiovasculaire: angine de poitrine, ischémie, infarctus du myocarde;
  • cerveau: sclérose, troubles du sommeil, acouphènes, perte de mémoire, déficience intellectuelle, maux de tête fréquents, étourdissements;
  • système génito-urinaire: dystrophie rénale, insuffisance rénale, néphrosclérose;
  • organes de la vision: déficience visuelle, cécité;
  • système endocrinien: violation de la sensibilité des cellules à l'insuline, qui à l'avenir peut provoquer l'apparition d'un diabète sucré de type 2.

Comment déterminer le niveau de l'hormone

Les patients souffrant d'hypertension peuvent se voir attribuer une étude qui aidera à déterminer l'activité de la rénine plasmatique. Pour l'analyse, prélevez du sang dans une veine. Pour que les résultats de l'étude soient précis, vous devez vous y préparer..

Si l'étude est réalisée avec l'activation de la sécrétion de rénine, le patient doit limiter la consommation de sel à 20 mmol par jour trois jours avant de prendre le matériel. Une étude sans activation de la rénine prévoit une réduction du sel dans l'alimentation à 120 mmol par jour. 8 heures avant le test, vous devez refuser de manger.

Le niveau d'angiotensine 2 dans les échantillons sanguins est évalué par radioimmunoessai (RIA). La norme de la teneur en angiotensine 1 est de 11 à 88 pg / ml. La quantité d'angiotensine 2 doit être comprise entre 12 et 36 pg / ml.

Une analyse pour déterminer le niveau de l'hormone révèle la participation du système rénine-angiotensine-aldostérone dans le mécanisme de développement de l'hypertension artérielle.

Que signifient les résultats de l'étude de la concentration d'angiotensine 1 et 2 dans le sang?

L'angiotensine est une hormone qui est responsable de l'augmentation de la pression artérielle par plusieurs mécanismes. Une partie du soi-disant RAAS (système rénine - angiotensine - aldostérone).

Chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle, des périodes dites d'activité de la rénine plasmatique peuvent être observées, qui se manifestent au niveau de la concentration d'angiotensine I..

Le rôle de l'angiotensine dans le corps

Le nom RAAS vient des premières lettres de ses composés constitutifs: rénine, angiotensine et aldostérone. Ces composés sont inextricablement liés et affectent mutuellement la concentration les uns des autres: la rénine stimule la production d'angiotensine, l'angiotesine augmente la production d'aldostérone, l'aldostérone et l'angiotensine inhibent la libération de rénine. La rénine est une enzyme produite dans les reins dans les soi-disant chambres glomérulaires.

La production de rénine stimule, par exemple, une hypovolémie (une diminution du volume de sang circulant) et une diminution de la concentration d'ions sodium dans le plasma. La rénine libérée dans le sang agit sur l'angiotensinogène, c'est-à-dire sur l'une des protéines du plasma sanguin produite principalement dans le foie.

La rénine décompose l'angiotensinogène en angiotensine I, qui est le précurseur de l'angiotensine II. Dans la circulation pulmonaire, sous l'action d'une enzyme appelée enzyme de conversion de l'angiotensine, l'angiotensine I est convertie en une forme biologiquement active, c'est-à-dire l'angiotensine II.

L'angiotensine II joue de nombreux rôles dans l'organisme, notamment:

  • stimule la libération d'aldostérone par le cortex surrénalien (cette hormone, à son tour, affecte l'équilibre eau-électrolyte, ce qui provoque un retard dans le corps des ions sodium et eau, augmentant l'excrétion des ions potassium par les reins - cela conduit à une augmentation du volume de sang circulant, c'est-à-dire à une augmentation de la volémie et, par conséquent, une augmentation de la pression artérielle).
  • agit sur les récepteurs situés dans la paroi vasculaire, ce qui entraîne une vasoconstriction et une augmentation de la pression artérielle.
  • affecte également le système nerveux central en augmentant la production de vasopressine ou d'hormone antidiurétique.

La teneur en angiotensine I et en angiotensine II dans le sang

La détermination de l'activité rénine plasmatique est une étude menée chez des patients souffrant d'hypertension artérielle. L'étude consiste à obtenir du sang veineux du patient après 6-8 heures de sommeil la nuit avec un régime contenant 100-120 mmol de sel par jour (il s'agit de l'étude dite sans activation de la sécrétion de rénine).

Une étude avec l'activation de la sécrétion de rénine consiste en l'analyse du sang de patients après un régime de trois jours avec restriction de l'apport en sel à 20 mmol par jour.

L'évaluation du taux d'angiotensine II dans les échantillons sanguins est effectuée à l'aide de méthodes de radio-immunoanalyse.

La norme de recherche sans activation de la sécrétion de rénine chez les personnes en bonne santé est d'environ 1,5 ng / ml / heure, dans l'étude après activation, le niveau augmente de 3 à 7 fois.

Une augmentation de l'angiotensine est observée:

  • chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle primaire (c'est-à-dire une hypertension qui se développe d'elle-même et dont il n'est pas possible d'en établir les causes), chez ces patients, la mesure du taux d'angotensine peut vous aider à choisir les antihypertenseurs appropriés;
  • avec hypertension maligne;
  • ischémie des reins, par exemple, lors du rétrécissement de l'artère rénale;
  • chez les femmes prenant des contraceptifs oraux;
  • tumeurs productrices de rénine.

Quant à la norme de la teneur en angiotensine I et angiotensine II dans le sang, elle est respectivement de 11-88 pg / ml et 12-36 pg / ml.

Angiotensine: synthèse hormonale, fonctions, antagonistes des récepteurs

L'angiotensine est une hormone peptidique qui provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins (vasoconstriction), une pression artérielle élevée et la libération d'aldostérone du cortex surrénalien dans la circulation sanguine.

L'angiotensine joue un rôle important dans le système rénine-angiotensine-aldostérone, qui est la principale cible des médicaments qui abaissent la tension artérielle.

Le principal mécanisme d'action des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 est associé au blocage de l'AT1-récepteurs, en raison desquels l'effet indésirable de l'angiotensine 2 sur le tonus vasculaire est éliminé et l'hypertension artérielle se normalise.

Le taux d'angiotensine dans le sang augmente avec l'hypertension rénale et les néoplasmes producteurs de rénine des reins, et diminue avec la déshydratation, le syndrome de Conn et l'ablation des reins.

Synthèse de l'angiotensine

Le précurseur de l'angiotensine est l'angiotensinogène - une protéine de la classe des globulines, qui appartient aux serpines et est principalement produite par le foie.

La production d'angiotensine 1 se produit sous l'influence de la rénine sur l'angiotensinogène. La rénine est une enzyme protéolytique qui appartient aux facteurs rénaux les plus importants impliqués dans la régulation de la pression artérielle, alors qu'elle ne possède pas elle-même de propriétés pressives. L'angiotensine 1 manque également d'activité vasopresseur et est rapidement convertie en angiotensine 2, qui est le plus puissant de tous les facteurs presseurs connus. La conversion de l'angiotensine 1 en angiotensine 2 se produit en raison de l'élimination des résidus C-terminaux sous l'influence d'une enzyme de conversion de l'angiotensine, qui est présente dans tous les tissus du corps, mais qui est principalement synthétisée dans les poumons. La dégradation ultérieure de l'angiotensine 2 conduit à la formation d'angiotensine 3 et d'angiotensine 4.

En outre, la capacité de former de l'angiotensine 2 à partir de l'angiotensine 1 est possédée par la tonine, les chymases, la cathepsine G et d'autres sérine protéases, ce que l'on appelle la voie alternative de formation de l'angiotensine 2.

Système rénine-angiotensine-aldostérone

Le système rénine-angiotensine-aldostérone est un système hormonal qui régule la pression artérielle et le volume sanguin dans le corps.

Des médicaments qui agissent en bloquant les récepteurs de l'angiotensine ont été développés au cours de l'étude des inhibiteurs de l'angiotensine 2, qui sont capables de bloquer sa formation ou son action et ainsi réduire l'activité du système rénine-angiotensine-aldostérone..

La cascade rénine-angiotensine-aldostérone commence par la synthèse de la préprorénine par traduction de l'ARNm de la rénine dans les cellules juxtaglomérulaires des artérioles afférentes des reins, où la prorénine est formée à partir de la préprorénine. Une partie importante de ce dernier est libérée dans la circulation sanguine par exocytose, mais une partie de la prorénine est convertie en rénine dans les granules sécrétoires des cellules juxtaglomérulaires, puis est également libérée dans la circulation sanguine. Pour cette raison, le volume normal de prorénine circulant dans le sang est beaucoup plus élevé que la concentration de rénine active. Le contrôle de la production de rénine est un facteur déterminant de l'activité du système rénine-angiotensine-aldostérone.

La rénine régule la synthèse de l'angiotensine 1, qui n'a pas d'activité biologique et agit comme un précurseur de l'angiotensine 2, qui est un puissant vasoconstricteur direct. Sous son influence, il y a un rétrécissement des vaisseaux sanguins et une augmentation ultérieure de la pression artérielle. Il a également un effet prothrombotique - il régule l'adhésion et l'agrégation plaquettaires. De plus, l'angiotensine 2 potentialise la libération de norépinéphrine, augmente la production d'hormone adrénocorticotrope et d'hormone antidiurétique et est capable de provoquer la soif. En augmentant la pression dans les reins et le rétrécissement des artérioles efférentes, l'angiotensine 2 augmente le taux de filtration glomérulaire.

L'angiotensine 2 exerce son effet sur les cellules du corps à travers différents types de récepteurs de l'angiotensine (récepteurs AT). L'angiotensine 2 a la plus grande affinité pour l'AT1-récepteurs, localisés principalement dans les muscles lisses des vaisseaux sanguins, du cœur, de certaines zones du cerveau, du foie, des reins, du cortex surrénalien. La demi-vie de l'angiotensine 2 est de 12 minutes. L'angiotensine 3, formée à partir de l'angiotensine 2, a 40% de son activité. La demi-vie de l'angiotensine 3 dans la circulation sanguine est d'environ 30 secondes, dans les tissus corporels - 15-30 minutes. L'angiotensine 4 est un hexopeptide et ses propriétés sont similaires à celles de l'angiotensine 3.

Une augmentation prolongée de la concentration d'angiotensine 2 entraîne une diminution de la sensibilité des cellules à l'insuline avec un risque élevé de développer un diabète sucré de type 2.

L'angiotensine 2 et le niveau extracellulaire d'ions potassium sont parmi les régulateurs les plus importants de l'aldostérone, qui est un régulateur important de l'équilibre potassique et sodique dans le corps et joue un rôle important dans le contrôle du volume de liquide. Il augmente la réabsorption d'eau et de sodium dans les tubules distaux contournés, les conduits collecteurs, les glandes salivaires et sudoripares et le gros intestin, provoquant l'excrétion d'ions potassium et hydrogène. Une augmentation de la concentration d'aldostérone dans le sang entraîne un retard dans l'organisme du sodium et une augmentation de l'excrétion du potassium dans l'urine, c'est-à-dire une diminution du taux de cet oligo-élément dans le sérum sanguin (hypokaliémie).

Niveaux élevés d'angiotensine

Avec une augmentation prolongée de la concentration d'angiotensine 2 dans le sang et les tissus, la formation de fibres de collagène augmente et une hypertrophie des cellules musculaires lisses des vaisseaux sanguins se développe. En conséquence, les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent, leur diamètre intérieur diminue, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle. En outre, une déplétion et une dégénérescence des cellules du muscle cardiaque se produisent, suivies de leur mort et de leur remplacement par le tissu conjonctif, qui est à l'origine du développement de l'insuffisance cardiaque..

Un spasme prolongé et une hypertrophie de la couche musculaire des vaisseaux sanguins entraînent une détérioration de l'apport sanguin aux organes et tissus, principalement le cerveau, le cœur, les reins et l'analyseur visuel. Un manque prolongé d'irrigation sanguine des reins entraîne leur dystrophie, leur néphrosclérose et la formation d'une insuffisance rénale. Avec un apport sanguin insuffisant au cerveau, on observe des troubles du sommeil, des troubles émotionnels, une diminution de l'intelligence, de la mémoire, des acouphènes, des maux de tête, des étourdissements, etc. L'ischémie cardiaque peut être compliquée par une angine de poitrine, un infarctus du myocarde. Un apport sanguin insuffisant à la rétine entraîne une diminution progressive de l'acuité visuelle.

La rénine régule la synthèse de l'angiotensine 1, qui n'a pas d'activité biologique et agit comme un précurseur de l'angiotensine 2, qui sert de vasoconstricteur direct puissant.

Une augmentation prolongée de la concentration d'angiotensine 2 entraîne une diminution de la sensibilité des cellules à l'insuline avec un risque élevé de développer un diabète sucré de type 2.

Bloqueurs de l'angiotensine 2

Les antagonistes de l'angiotensine 2 (antagonistes de l'angiotensine 2) sont un groupe de médicaments qui abaissent la tension artérielle..

Des médicaments agissant en bloquant les récepteurs de l'angiotensine ont été développés au cours de l'étude des inhibiteurs de l'angiotensine 2, qui peuvent bloquer sa formation ou son action et ainsi réduire l'activité du système rénine-angiotensine-aldostérone. Ces substances comprennent des inhibiteurs de la synthèse de la rhinine, des inhibiteurs de la formation de l'angiotensinogène, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine, etc..

Les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (antagonistes) sont un groupe d'antihypertenseurs qui combinent des médicaments qui modulent le fonctionnement du système rénine-angiotensine-aldostérone par interaction avec les récepteurs de l'angiotensine.

Le principal mécanisme d'action des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 est associé au blocage de l'AT1-récepteurs, éliminant ainsi l'effet indésirable de l'angiotensine 2 sur le tonus vasculaire et normalisant l'hypertension artérielle. La prise de médicaments de ce groupe a un effet antihypertenseur et organoprotecteur à long terme..

Des essais cliniques sont en cours pour étudier l'efficacité et l'innocuité des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2..

Quelle est la différence?

Différence entre l'angiotensine 1 et 2

La principale différence entre l'angiotensine 1 et 2 est que l'angiotensine 1 est produite à partir de l'angiotensinogène par l'enzyme rénine, tandis que l'angiotensine 2 est produite à partir de l'angiotensine 1 par l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA).

L'angiotensine est un peptide qui agit sur les muscles des artères pour les resserrer et ainsi augmenter la pression artérielle. Il existe trois types d'angiotensines: l'angiotensine 1, 2 et 3. L'angiotensinogène est converti en angiotensine 1 par catalyse de l'enzyme rénine. L'angiotensine 1 est convertie en angiotensine 2 par l'action d'une enzyme de conversion de l'angiotensine. C'est un type d'angiotensine qui agit directement sur les vaisseaux sanguins, provoquant une constriction et une pression artérielle élevée. L'angiotensine 3, en revanche, est un métabolite de l'angiotensine 2.

Contenu

  1. Vue d'ensemble et principales différences
  2. Qu'est-ce que l'angiotensine 1
  3. Qu'est-ce que l'angiotensine 2
  4. Similitudes entre l'angiotensine 1 et 2
  5. Quelle est la différence entre l'angiotensine 1 et 2
  6. Conclusion

Qu'est-ce que l'angiotensine 1?

L'angiotensine 1 est une protéine formée à partir de l'angiotensinogène par l'action de la rénine. Il se présente sous une forme inactive et est converti en angiotensine 2 par l'action de clivage de l'enzyme de conversion de l'angiotensine.

L'angiotensine I n'a pas d'activité biologique directe. Mais il agit comme une molécule précurseur de l'angiotensine 2.

Les taux d'angiotensine 2 sont difficiles à mesurer. Par conséquent, le taux d'angiotensine I est mesuré comme une mesure de l'activité de la rénine en bloquant la dégradation de l'angiotensine 1 par l'inhibition de l'enzyme de conversion du plasma et la protéolyse par les angiotensinases.

Qu'est-ce que l'angiotensine 2?

L'angiotensine 2 est une protéine formée à partir de l'angiotensine 1 par l'action d'une enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE). Ainsi, l'angiotensine 1 est un précurseur de l'angiotensine 2.

Angiotensine 1 et 2

La fonction principale de l'angiotensine 2 est de resserrer les vaisseaux sanguins afin d'augmenter la pression artérielle. En plus des effets directs sur les vaisseaux sanguins, l'angiotensine 2 a plusieurs fonctions liées aux reins, aux glandes surrénales et aux nerfs. L'angiotensine 2 augmente la soif et la soif de sel. Dans les glandes surrénales, l'angiotensine 2 stimule la production d'aldostérone. Dans les reins, il augmente la rétention de sodium et affecte la façon dont les reins filtrent le sang.

L'angiotensine 2 doit être maintenue au niveau approprié dans le corps. Trop d'angiotensine 2 provoque la rétention d'un excès de liquide dans le corps. En revanche, de faibles taux d'angiotensine 2 entraînent une rétention de potassium, une perte de sodium, une diminution de la rétention d'eau et une baisse de la pression artérielle..

Quelles sont les similitudes entre l'angiotensine 1 et 2?

  • L'angiotensine 1 est convertie en angiotensine 2. Par conséquent, l'angiotensine 1 est un précurseur de l'angiotensine 2.
  • La conversion de l'angiotensine 1 en 2 peut être bloquée par des médicaments qui inhibent l'ECA.

Quelle est la différence entre l'angiotensine 1 et 2?

L'angiotensine 1 est une protéine qui agit comme une molécule précurseur de l'angiotensine 2, tandis que l'angiotensine 2 est une protéine qui agit directement sur les vaisseaux sanguins pour resserrer et augmenter la pression artérielle. C'est donc la principale différence entre l'angiotensine 1 et l'angiotensine 2. De plus, une autre différence significative entre l'angiotensine 1 et l'angiotensine 2 est que l'angiotensine 1 est une protéine inactive, tandis que l'angiotensine 2 est une molécule active..

De plus, la rénine est une enzyme qui catalyse la production d'angiotensine 1, tandis que l'enzyme de conversion de l'angiotensine est une enzyme qui catalyse la synthèse de l'angiotensine 2. Fonctionnellement, l'angiotensine 1 est un précurseur de l'angiotensine 2, tandis que l'angiotensine 2 est responsable de l'augmentation de la pression artérielle, eau corporelle et sodium.

Conclusion - Angiotensine 1 contre 2

L'angiotensine 1 et l'angiotensine 2 sont deux types d'angiotensines, qui sont des protéines. L'angiotensine 1 n'a pas d'activité biologique, mais elle agit comme une molécule précurseur pour la formation de l'angiotensine 2. D'autre part, l'angiotensine 2 est une forme active qui provoque la constriction des vaisseaux sanguins. Il aide à maintenir la pression artérielle et l'équilibre hydrique dans le corps.

L'angiotensine qu'est-ce que c'est

L'angiotensinogène est une protéine de la classe des globulines et se compose de 453 acides aminés. Il est constamment produit et libéré dans la circulation sanguine principalement par le foie. L'angiotensinogène appartient aux serpines, bien que, contrairement à la plupart des serpines, il n'inhibe pas les autres protéines. Les taux d'angiotensinogène sont élevés par les corticostéroïdes plasmatiques, les œstrogènes, l'hormone thyroïdienne et l'angiotensine II.

Angiotensine I

L'angiotensine I est formée à partir de l'angiotesinogène par l'action de la rénine. La rénine est produite par les reins en réponse à une diminution de la pression intrarénale sur les cellules juxtaglomérulaires et à une diminution de l'apport de Na + et Cl- à la macula densa.

La rénine clive le décapeptide (peptide de 10 acides aminés) de l'angiotensinogène, hydrolysant la liaison peptidique entre la leucine et la valine, ce qui conduit à la libération d'angiotensine I. L'angiotensine I n'a pas d'activité biologique et n'est qu'un précurseur de l'angiotensine II active.

Angiotensine II

L'angiotensine I est convertie en angiotensine II par l'action de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE), qui clive les deux derniers acides aminés (c'est-à-dire C-terminaux). Ainsi, l'octapeptide actif (de 8 acides aminés) angiotensine II est formé. L'angiotensine II a une activité vasoconstrictrice et augmente la synthèse d'aldostérone.

Le système angiotensine est une cible principale des médicaments antihypertenseurs (abaissant la pression). L'ECA est la cible de nombreux médicaments inhibiteurs qui abaissent les taux d'angiotensine II. Les antagonistes des récepteurs AT1 de l'angiotensine II constituent une autre classe de médicaments..

Une dégradation supplémentaire de l'angiotensine II peut entraîner la formation de peptides encore plus petits: l'angiotensine III (7 acides aminés) et l'angiotensine IV (6 acides aminés), qui ont des activités réduites par rapport à l'angiotensine II.

Activité fonctionnelle de l'angiotensine II

Le système cardiovasculaire

L'angiotensine est un vasoconstricteur puissant et direct. Il resserre les artères et les veines, ce qui entraîne une augmentation de la pression. L'activité vasoconstrictrice de l'angiotensine II est déterminée par son interaction avec le récepteur AT1. Le complexe ligand-récepteur active la NAD-H-oxydase, qui forme un superoxyde, qui à son tour interagit avec le facteur vasorelaxant l'oxyde nitrique NO et l'inactive. De plus, il a un effet prothrombotique, régulant l'adhésion et l'agrégation plaquettaires et la synthèse des inhibiteurs de PAI-1 et PAI-2..

Système nerveux

L'angiotensine vous donne soif. Il augmente la sécrétion d'hormone antidiurétique dans les cellules neurosécrétrices de l'hypothalamus et la sécrétion d'ACTH dans le lobe antérieur de l'hypophyse, et potentialise également la libération de norépinéphrine par action directe sur les fibres nerveuses sympathiques postganglionnaires.

Glandes surrénales

Sous l'action de l'angiotensine, le cortex surrénalien sécrète l'hormone aldostérone, qui provoque une rétention de sodium et une perte de potassium.

Un rein

L'angiotensine a un effet direct sur le tubule proximal, ce qui augmente la rétention de sodium. En général, l'angiotensine augmente le taux de filtration glomérulaire en rétrécissant les artérioles rénales efférentes et en augmentant la pression dans les reins..

voir également

  • Endothéline
  • Récepteurs de l'angiotensine
  • Hyperaldostéronisme primaire

Liens

  • Brenner & Rector's The Kidney, 7e éd., Saunders, 2004.
  • Dictionnaire médical de Mosby, 3e éd., CV Mosby Company, 1990.
  • Review of Medical Physiology, 20e éd., William F. Ganong, McGraw-Hill, 2001.

Fondation Wikimedia. 2010.

  • Xanthine oxydase
  • Schéma Phystech

Voyez ce que "angiotensine" est dans d'autres dictionnaires:

angiotensine - angiotensine... Dictionnaire orthographique-référence

ANGIOTENSINE - (angiotonine hypertensive), une hormone (peptide) formée dans le sang des animaux et des humains. Faisant partie du système rénine angiotensine, il régule la pression artérielle et le métabolisme des sels d'eau du corps, stimule la sécrétion d'aldostérone, de prostaglandines, etc.... Big Encyclopedic Dictionary

ANGIOTENSINE - ANGIOTENSINE, un PEPTIDE présent dans le sang qui augmente la tension artérielle en rétrécissant les vaisseaux sanguins étroits. voir aussi RENIN... Dictionnaire encyclopédique scientifique et technique

ANGIOTENSINE - angiotonine, hypertensine, hormone de mammifère. Augmente la pression artérielle, provoque une contraction utérine et stimule la sécrétion d'un certain nombre d'hormones (aldostérone, vasopressine, etc.). Par chem. octapeptide de la nature. Biochimique. prédécesseur de A. actif (t....... Dictionnaire encyclopédique biologique

angiotensine - nom, nombre de synonymes: 2 • hypertensine (1) • hormone (126) Dictionnaire de synonymes ASIS. V.N. Trishin. 2013... Dictionnaire des synonymes

ANGIOTENSINE - (angiolensine) l'un des deux pseptides: angiotensine I ou angiotensine II. L'angiotensine I est produite dans le foie à partir de protéines (alpha globuline) sous l'action de la rénine produite dans les reins, d'où elle entre dans la circulation sanguine. Quand...... Dictionnaire explicatif de la médecine

angiotensine - (hypertensine, angiotonine), une hormone (peptide) formée dans le sang des animaux et des humains. Dans le cadre du système rénine-angiotensine, il régule la pression artérielle et le métabolisme des sels d'eau du corps, stimule la sécrétion d'aldostérone, de prostaglandines et...... Dictionnaire encyclopédique

angiotensine - (angio + tension lat. tensio; synonyme: angiotonine, hypertensine) un polypeptide biologiquement actif formé à partir d'angiotensinogène, qui augmente la pression artérielle en raison du rétrécissement des vaisseaux sanguins... Dictionnaire médical complet

angiotensine I - forme inactive A., qui est un décapeptide formé à partir d'angiotensinogène sous l'action de la rénine; précurseur de l'angiotensine II... Dictionnaire médical complet

L'angiotensine II est la forme active d'A., qui est un octapeptide formé à partir de l'angiotensine I par la peptidase... Dictionnaire médical complet

Angiotensine

L'angiotensine (Greek Angeion - vaisseau + Latin Tensio - tension) est un oligopeptide biologiquement actif qui augmente la pression artérielle; dans le corps est produit à partir de l'α2-globuline sérique sous l'influence de l'ancienne rénine. Avec une diminution de l'apport sanguin rénal et une carence en ions sodium dans le corps, la rénine est libérée dans le sang, qui est synthétisée dans l'appareil juxtaglomérulaire des reins. Comment la rénine protéase affecte l'α2-globuline sérique (appelée hypertensinogène), tandis que le décapeptide appelé angiotensine 1 est clivé. Sous l'influence de la convertase (ACE), 2 acides aminés (leucine et histidine) sont clivés de la molécule d'angioténine I physiologiquement inerte et se forment biologiquement l'octapeptide actif est l'angiotensine 2, qui a une activité physiologique élevée. Une partie importante de ces transformations se produit lorsque le sang passe dans les poumons. Il est à noter que l'angiotensine est rapidement dégradée par les angiotensinases (en particulier l'aminopeptidase), ceci se produit par clivage des acides aminés de l'extrémité N-terinale de la molécule peptidique. Il est important de savoir que la demi-vie de l'angiotensine est de 60 à 120 secondes. Les angiotensinases se trouvent dans de nombreux tissus, mais leur concentration la plus élevée se trouve dans les érythrocytes. En plus de ce qui précède, il faut ajouter qu'il existe un mécanisme de capture des molécules d'angiotensine par les vaisseaux des organes internes. Un complexe de substances biologiquement actives interagissant les unes avec les autres forme le système dit rénine-angiotensine-aldostérone, qui est impliqué dans la régulation de la circulation sanguine et du métabolisme des sels d'eau..

L'angiotensine est soluble dans l'acide acétique glacial, dans l'eau et dans l'éthylène glycol, mais peu soluble dans l'éthanol, insoluble dans l'éthyl chloroforme, l'éther; se dégrade dans les fluides biologiques et dans un environnement alcalin contenant des angiotensinases; a une faible activité immunologique. L'angiotensine, contrairement à la norépinéphrine, ne provoque pas de libération de sang du dépôt et, en termes de force et de nature de l'effet vasoconstricteur, elle dépasse considérablement la noradrénaline. Ce fait s'explique par la présence de récepteurs sensibles de l'angiotensine uniquement dans les artérioles précapillaires, qui sont inégalement situées dans le corps. Par conséquent, l'effet de l'angiotensine sur différents vaisseaux n'est pas le même. L'effet presseur systémique se manifeste par une diminution du flux sanguin rénal, intestinal et cutané et une augmentation de celui-ci dans le cœur, le cerveau et les glandes surrénales. La potentialisation du myocarde ventriculaire gauche est un résultat secondaire de modifications des paramètres hémodynamiques, cependant, il convient de noter que dans les expériences sur les muscles papillaires, un effet potentialisateur direct non significatif de l'angiotensine 2 sur la fonction cardiaque a été trouvé. Des doses élevées d'angiotensine 2 peuvent provoquer une vasoconstriction dans le cerveau et le cœur. L'angiotensine 2 a un effet direct sur le cœur et les vaisseaux sanguins et indirectement par l'effet sur le système nerveux central et les glandes endocrines, augmentant la sécrétion de norépinéphrine et d'adrénaline par les glandes surrénales, ce qui augmente les réactions sympathiques vasoconstricteurs et les effets sur la noradrénaline exogène. L'effet de l'angiotensine 2 sur les muscles intestinaux est réduit en raison du blocage des effets cholinergiques du sulfate d'atropine et, inversement, est potentialisé par les inhibiteurs de la cholinestérase. Les réponses cardiovasculaires de base à l'angiotensine 2 se forment en raison de son effet direct sur le muscle lisse vasculaire. L'effet presseur de l'angiotensine 2 persiste après blocage des récepteurs α- et β-adrénergiques, après dénervation du sinus carotidien, section du nerf vague, bien que la gravité de ces réactions puisse varier de manière significative. L'influence du système nerveux sur la production d'angiotensine dans le sérum sanguin peut être réalisée par le tonus des anciens vaisseaux, les fluctuations de la pression artérielle et, éventuellement, par des effets directs sur la production de rénine. Les nerfs adrénergiques se terminent près des cellules du complexe juxtaglomérulaire.

Fonctions physiologiques de l'angiotensine 2 dans le corps:

  1. maintenir la pression artérielle à un niveau normal, malgré les différences d'apport en sodium dans le corps;
  2. prévention d'une forte diminution de la pression artérielle;
  3. régulation de la composition du fluide extracellulaire, en particulier des ions sodium et potassium.

L'angiotensine 2 active la biosynthèse de l'aldostérone dans les glandes surrénales et, à son tour, la réabsorption des ions sodium dans les reins et entraîne un retard de cette dernière dans l'organisme. L'angiotensine 2 augmente la production de vasopressine (ADH), qui contribue à la rétention d'eau dans le corps, car elle affecte les processus de réabsorption rénale de l'eau. Dans le même temps, l'angiotensine 2 provoque l'apparition de la soif. L'angiotensine 2 est un facteur important qui contribue au maintien de l'homéostasie du corps dans des conditions de perte de liquide, de sodium et de diminution de la pression artérielle. Une augmentation de l'activité du système rénine-angiotensine affecte la pathogenèse de certaines formes d'hypertension artérielle, de cardiopathie ischémique, d'insuffisance cardiaque, de troubles de la circulation cérébrale, etc. ventricule, ainsi que les parois des vaisseaux sanguins. Dans la pharmacothérapie de ces maladies cardiovasculaires, la suppression de l'effet de l'angiotensine 2 sur les organes cibles est d'une grande importance, ce qui est obtenu en utilisant des inhibiteurs de l'ECA (captopril, énalapril, lisinopril, périndopril, moexipril, etc.), antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (losartan, valsartan). De plus, les préparations d'angiotensine 2 (angiotensinamide) sont utilisées comme antihypertenseur..

Bon à savoir

  • Énalapril
  • Angiotensinogène
  • Captopril

© VetConsult +, 2015. Tous droits réservés. L'utilisation de tout matériel affiché sur le site est autorisée à condition qu'un lien vers la ressource. Lors de la copie ou de l'utilisation partielle de matériaux provenant des pages du site, il est impératif de placer un hyperlien direct ouvert aux moteurs de recherche situé dans la sous-rubrique ou dans le premier paragraphe de l'article.

Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II. Voies de formation et récepteurs. Principaux effets. Indication, contre-indication et effets secondaires. Liste des médicaments.

1998 a marqué le 100e anniversaire de la découverte de la rénine par le physiologiste suédois R. Tigerstedt. Près de 50 ans plus tard, en 1934, Goldblatt et ses co-auteurs, en utilisant un modèle d'hypertension rénine-dépendante, ont d'abord prouvé le rôle clé de cette hormone dans la régulation de la pression artérielle. La synthèse de l'angiotensine II par Brown-Menendez (1939) et Page (1940) était une autre étape vers l'évaluation du rôle physiologique du système rénine-angiotensine. Le développement des premiers inhibiteurs du système rénine-angiotensine dans les années 70 (téprotide, saralazine, puis captopril, énalapril, etc.) a permis pour la première fois d'influencer les fonctions de ce système. Le développement suivant a été la création de composés qui bloquent sélectivement les récepteurs de l'angiotensine II. Leur blocage sélectif est une approche fondamentalement nouvelle pour éliminer les effets négatifs de l'activation du système rénine-angiotensine. La création de ces médicaments a ouvert de nouvelles perspectives dans le traitement de l'hypertension, de l'insuffisance cardiaque, de la néphropathie diabétique..

Voies de formation de l'angiotensine II

Conformément aux concepts classiques, la principale hormone effectrice du système rénine-angiotensine, l'angiotensine II, se forme dans la circulation systémique à la suite d'une cascade de réactions biochimiques. En 1954, L. Skeggs et un groupe de spécialistes de Cleveland ont établi que l'angiotensine se présentait dans le sang circulant sous deux formes: sous forme de décapeptide et d'octapeptide, plus tard appelée angiotensine I et angiotensine II.

L'angiotensine I est formée à la suite de son clivage de l'angiotensinogène produit par les cellules hépatiques. La réaction est effectuée sous l'influence de la rénine. Par la suite, ce décaptide inactif est exposé à l'ECA et, dans le processus de transformation chimique, est converti en l'octapeptide actif angiotensine II, qui est un puissant facteur vasoconstricteur..

En plus de l'angiotensine II, les effets physiologiques du système rénine-angiotensine sont médiés par plusieurs autres substances biologiquement actives. Le plus important d'entre eux est l'angiotensine (1-7), qui est principalement formée à partir de l'angiotensine I et (dans une moindre mesure) de l'angiotensine II. L'heptapeptide (1-7) a un effet vasodilatateur et antiprolifératif. Il n'a aucun effet sur la sécrétion d'aldostérone, contrairement à l'angiotensine II..

Sous l'influence des protéinases, plusieurs métabolites plus actifs se forment à partir de l'angiotensine II - angiotensine III, ou angiotensine (2-8) et angiotensine IV, ou angiotensine (3-8). Les processus qui augmentent la pression artérielle sont associés à l'angiotensine III - stimulation des récepteurs de l'angiotensine et formation d'aldostérone.

Des études des deux dernières décennies ont montré que l'angiotensine II se forme non seulement dans la circulation systémique, mais également dans divers tissus, où se trouvent tous les composants du système rénine-angiotensine (récepteurs de l'angiotensinogène, de la rénine, de l'ECA, de l'angiotensine), ainsi que l'expression des gènes de la rénine et de l'angiotensine II.... L'importance du système tissulaire est due à son rôle de premier plan dans les mécanismes pathogénétiques de la formation de maladies du système cardiovasculaire au niveau des organes..

Conformément au concept de la nature à deux composants du système rénine-angiotensine, le lien systémique se voit attribuer un rôle de premier plan dans ses effets physiologiques à court terme. Le lien tissulaire du système rénine-angiotensine a un effet à long terme sur la fonction et la structure des organes. La vasoconstriction et la libération d'aldostérone en réponse à la stimulation par l'angiotensine sont des réactions immédiates survenant en quelques secondes, conformément à leur rôle physiologique de soutien de la circulation après une hémorragie, une déshydratation ou des changements orthostatiques. D'autres effets - hypertrophie myocardique, insuffisance cardiaque - se développent sur une longue période. Pour la pathogenèse des maladies chroniques du système cardiovasculaire, les réponses lentes, réalisées au niveau tissulaire, sont plus importantes que les rapides, mises en œuvre par le lien systémique du système rénine-angiotensine..

En plus de la conversion dépendante de l'ECA de l'angiotensine I en angiotensine II, des voies alternatives de sa formation ont été établies. Il a été constaté que l'accumulation d'angiotensine II se poursuit, malgré le blocage presque complet de l'ECA à l'aide de son inhibiteur énalapril. Par la suite, il a été constaté qu'au niveau de la liaison tissulaire du système rénine-angiotensine, la formation d'angiotensine II se produit sans la participation de l'ECA. La conversion de l'angiotensine I en angiotensine II est réalisée avec la participation d'autres enzymes - la tonine, les chymases et la cathepsine. Ces protéinases spécifiques sont capables non seulement de convertir l'angiotensine I en angiotensine II, mais également de cliver l'angiotensine II directement de l'angiotensinogène sans l'implication de la rénine. Dans les organes et les tissus, la première place est occupée par les voies de formation de l'angiotensine II indépendantes de l'ECA. Ainsi, dans le myocarde humain, environ 80% de celui-ci se forme sans la participation de l'ACE.

Dans les reins, la teneur en angiotensine II est deux fois plus élevée que la teneur en son substrat angiotensine I, ce qui indique la prévalence de la formation alternative d'angiotensine II directement dans les tissus de l'organe..

Récepteurs de l'angiotensine II

Les principaux effets de l'angiotensine II sont à travers son interaction avec des récepteurs cellulaires spécifiques. Actuellement, plusieurs types et sous-types de récepteurs de l'angiotensine ont été identifiés: AT1, AT2, AT3 et AT4. Chez l'homme, seuls les récepteurs AT1, - et AT2 sont détectés. Le premier type de récepteur est divisé en deux sous-types - AT1A et AT1B. Auparavant, on pensait que les sous-types AT1A et AT2B n'étaient disponibles que chez les animaux, mais maintenant ils sont identifiés chez l'homme. Les fonctions de ces isoformes ne sont pas complètement claires. Les récepteurs AT1A prévalent dans les cellules musculaires lisses vasculaires, le cœur, les poumons, les ovaires et l'hypothalamus. La prédominance des récepteurs AT1A dans les muscles lisses vasculaires indique leur rôle dans les processus de vasoconstriction. En raison du fait que les récepteurs AT1B prévalent dans les glandes surrénales, l'utérus, l'hypophyse antérieure, on peut supposer qu'ils sont impliqués dans les processus de régulation hormonale. La présence d'AT1C, un sous-type de récepteurs chez les rongeurs, est supposée, mais leur localisation exacte n'a pas été établie.

On sait que tous les effets cardiovasculaires et extracardiaques de l'angiotensine II sont principalement médiés par les récepteurs AT1..

Ils se trouvent dans les tissus du cœur, du foie, du cerveau, des reins, des glandes surrénales, de l'utérus, des cellules musculaires endothéliales et lisses, des fibroblastes, des macrophages, des nerfs sympathiques périphériques, dans le système de conduction cardiaque.

On en sait beaucoup moins sur les récepteurs AT2 que sur les récepteurs AT1. Le récepteur AT2 a été cloné pour la première fois en 1993 et ​​sa localisation sur le chromosome X a été établie. Dans le corps adulte, les récepteurs AT2 sont présents en concentrations élevées dans la médullosurrénale, dans l'utérus et les ovaires; ils se retrouvent également dans l'endothélium vasculaire, le cœur et diverses régions du cerveau. Dans les tissus embryonnaires, les récepteurs AT2 sont représentés beaucoup plus largement que chez les adultes et y sont prédominants. Peu de temps après la naissance, le récepteur AT2 est "désactivé" et activé dans certaines conditions pathologiques, telles que l'ischémie myocardique, l'insuffisance cardiaque et les lésions vasculaires. Le fait que les récepteurs AT2 soient le plus largement représentés dans les tissus fœtaux et que leur concentration diminue fortement dans les premières semaines après la naissance indique leur rôle dans les processus associés à la croissance, la différenciation et le développement des cellules..

On pense que les récepteurs AT2 interviennent dans l'apoptose - la mort cellulaire programmée, qui est une conséquence naturelle des processus de sa différenciation et de son développement. Pour cette raison, la stimulation des récepteurs AT2 a un effet antiprolifératif..

Les récepteurs AT2 sont considérés comme un contrepoids physiologique aux récepteurs AT1. Apparemment, ils contrôlent la prolifération médiée par les récepteurs AT1 ou d'autres facteurs de croissance, et contrebalancent également l'effet vasoconstricteur de la stimulation des récepteurs AT1..

On pense que le principal mécanisme de vasodilatation lors de la stimulation des récepteurs AT2 est la formation d'oxyde nitrique (NO) par l'endothélium vasculaire..

Effets de l'angiotensine II

Cœur

L'effet de l'angiotensine II sur le cœur est effectué à la fois directement et indirectement - par une augmentation de l'activité sympathique et de la concentration d'aldostérone dans le sang, une augmentation de la postcharge due à la vasoconstriction. L'effet direct de l'angiotensine II sur le cœur est un effet inotrope, ainsi que dans l'amélioration de la croissance des cardiomyocytes et des fibroblastes, ce qui contribue à l'hypertrophie myocardique.

L'angiotensine II est impliquée dans la progression de l'insuffisance cardiaque, entraînant des effets indésirables tels qu'une augmentation de la pré- et de la postcharge sur le myocarde en raison de la veinoconstriction et du rétrécissement des artérioles, suivie d'une augmentation du retour veineux du sang vers le cœur et d'une augmentation de la résistance vasculaire systémique; rétention d'eau dépendante de l'aldostérone dans le corps, entraînant une augmentation du volume de sang circulant; activation du système sympathico-surrénalien et stimulation de la prolifération et de la fibroélastose dans le myocarde.

Navires

Interagissant avec l'AT, les récepteurs vasculaires, l'angiotensine II a un effet vasoconstricteur, entraînant une augmentation de la pression artérielle.

L'hypertrophie et l'hyperplasie des cellules musculaires lisses, l'hyperproduction de collagène par la paroi vasculaire, la stimulation de la synthèse de l'endothéline et l'inactivation de la relaxation vasculaire médiée par le NO contribuent également à une augmentation de l'OPSS..

Les effets vasoconstricteurs de l'angiotensine II dans différentes parties du lit vasculaire ne sont pas les mêmes. La vasoconstriction la plus prononcée en raison de son effet sur les récepteurs AT, est observée dans les vaisseaux du péritoine, des reins et de la peau. Un effet vasoconstricteur moins important se manifeste dans les vaisseaux du cerveau, des poumons, du cœur et des muscles squelettiques.

Un rein

Les effets rénaux de l'angiotensine II jouent un rôle essentiel dans la régulation de la pression artérielle. L'activation des récepteurs AT1 dans les reins favorise la rétention de sodium et donc la rétention d'eau dans l'organisme. Ce processus est réalisé en augmentant la synthèse d'aldostérone et l'action directe de l'angiotensine II sur le tubule descendant proximal du néphron.

Les vaisseaux rénaux, en particulier les artérioles efférentes, sont extrêmement sensibles à l'angiotensine II. En augmentant la résistance des vaisseaux rénaux afférents, l'angiotensine II provoque une diminution du débit plasmatique rénal et une diminution du taux de filtration glomérulaire, et le rétrécissement des artérioles efférentes contribue à une augmentation de la pression glomérulaire et à l'apparition d'une protéinurie.

La formation locale d'angiotensine II a une influence décisive sur la régulation de la fonction rénale. Il agit directement sur les tubules rénaux, augmentant la réabsorption de Na +, contribue à la contraction des cellules mésangiales, ce qui réduit la surface totale des glomérules.

Système nerveux

Les effets dus à l'influence de l'angiotensine II sur le système nerveux central se manifestent par des réactions centrales et périphériques. L'effet de l'angiotensine sur les structures centrales provoque une augmentation de la pression artérielle, stimule la libération de vasopressine et d'hormone adrénocorticotrope. L'activation des récepteurs de l'angiotensine dans le système nerveux périphérique entraîne une augmentation de la neurotransmission sympathique et une inhibition de la recapture de la norépinéphrine dans les terminaisons nerveuses.

D'autres effets vitaux de l'angiotensine II sont la stimulation de la synthèse et de la libération d'aldostérone dans la zone glomérulaire des glandes surrénales, la participation aux processus d'inflammation, d'athérogenèse et de régénération. Toutes ces réactions jouent un rôle important dans la pathogenèse des maladies du système cardiovasculaire..

Médicaments bloquant les récepteurs de l'angiotensine II

Des tentatives pour obtenir le blocage du système rénine-angiotensine au niveau des récepteurs sont entreprises depuis longtemps. En 1972, le peptide antagoniste de l'angiotensine II, la saralazine, a été synthétisé, mais il n'a pas trouvé d'utilisation thérapeutique en raison de sa courte demi-vie, de son activité agoniste partielle et du besoin d'une administration intraveineuse. La base de la création du premier bloqueur non peptidique des récepteurs de l'angiotensine a été la recherche de scientifiques japonais, qui en 1982 ont obtenu des données sur la capacité des dérivés d'imidazole à bloquer les récepteurs AT1. En 1988, un groupe de chercheurs dirigé par R. Timmermans a synthétisé le losartan, un antagoniste non peptidique de l'angiotensine II, qui est devenu le prototype d'un nouveau groupe d'antihypertenseurs. Utilisé en clinique depuis 1994.

Par la suite, un certain nombre de bloqueurs des récepteurs AT1 ont été synthétisés, mais à l'heure actuelle, seuls quelques médicaments ont trouvé une utilisation clinique. Ils diffèrent par la biodisponibilité, le niveau d'absorption, la distribution tissulaire, la vitesse d'élimination, la présence ou l'absence de métabolites actifs..

Les principaux effets des bloqueurs des récepteurs AT1

Les effets des antagonistes de l'angiotensine II sont dus à leur capacité à se lier à des récepteurs spécifiques de cette dernière. Ayant une spécificité élevée et empêchant l'action de l'angiotensine II au niveau tissulaire, ces médicaments assurent un blocage plus complet du système rénine-angiotensine par rapport aux inhibiteurs de l'ECA. L'avantage des bloqueurs des récepteurs AT1 par rapport aux inhibiteurs de l'ECA est également l'absence d'augmentation du taux de kinines lors de leur utilisation. Cela évite les réactions secondaires indésirables causées par l'accumulation de bradykinine, telles que la toux et l'œdème de Quincke..

Le blocage des récepteurs AT1 par les antagonistes de l'angiotensine II conduit à la suppression de ses principaux effets physiologiques:

  • vasoconstriction
  • synthèse d'aldostérone
  • libération de catécholamines par les glandes surrénales et les membranes présynaptiques
  • libération de vasopressine
  • ralentir le processus d'hypertrophie et de prolifération dans la paroi vasculaire et le myocarde

Effets hémodynamiques

Le principal effet hémodynamique des bloqueurs des récepteurs AT1 est la vasodilatation et, par conséquent, une diminution de la pression artérielle..

L'efficacité antihypertensive des médicaments dépend de l'activité initiale du système rénine-angiotensine: chez les patients à forte activité rénine, ils agissent plus fortement.

Les mécanismes par lesquels les antagonistes de l'angiotensine II réduisent la résistance vasculaire sont les suivants:

  • suppression de la vasoconstriction et de l'hypertrophie de la paroi vasculaire provoquée par l'angiotensine II
  • diminution de la réabsorption de Na + due à l'action directe de l'angiotensine II sur les tubules rénaux et par une diminution de la libération d'aldostérone
  • élimination de la stimulation sympathique due à l'angiotensine II
  • régulation des réflexes des barorécepteurs en inhibant les structures du système rénine-angiotensine dans le tissu cérébral
  • une augmentation de la teneur en angiotensine, qui stimule la synthèse des prostaglandines vasodilatatrices
  • diminution de la libération de vasopressine
  • effet modulant sur l'endothélium vasculaire
  • augmentation de la formation d'oxyde nitrique par l'endothélium en raison de l'activation des récepteurs AT2 et des récepteurs de la bradykinine par l'augmentation des taux d'angiotensine II circulante

Tous les bloqueurs des récepteurs AT1 ont un effet antihypertenseur à long terme qui dure 24 heures. Il se manifeste après 2 à 4 semaines de traitement et atteint un maximum après 6 à 8 semaines de traitement. La plupart des médicaments ont une diminution de la pression artérielle dose-dépendante. Ils ne perturbent pas son rythme quotidien normal. Les observations cliniques disponibles indiquent que l'administration à long terme de bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine (pendant 2 ans ou plus) ne développe pas de résistance à leur action. L'annulation du traitement n'entraîne pas une augmentation de «rebond» de la pression artérielle. Les inhibiteurs des récepteurs AT1 n'abaissent pas la tension artérielle si elle se situe dans la plage normale.

Par rapport aux antihypertenseurs d'autres classes, il a été noté que les bloqueurs des récepteurs AT1, ayant un effet antihypertenseur similaire, provoquent moins d'effets secondaires et sont mieux tolérés par les patients..

Action sur le myocarde

Une diminution de la pression artérielle lors de l'utilisation de bloqueurs des récepteurs AT1 ne s'accompagne pas d'une augmentation de la fréquence cardiaque. Cela peut être dû à la fois à une diminution de l'activité sympathique périphérique et à l'action centrale des médicaments due à l'inhibition de l'activité du lien tissulaire du système rénine-angiotensine au niveau des structures cérébrales.

Le blocage de l'activité de ce système directement dans le myocarde et la paroi vasculaire est particulièrement important, ce qui contribue à la régression de l'hypertrophie de la paroi myocardique et vasculaire. Les inhibiteurs des récepteurs AT1 inhibent non seulement les facteurs de croissance, dont l'action est médiée par l'activation des récepteurs AT1, mais agissent également sur les récepteurs AT2. La suppression des récepteurs AT1 améliore la stimulation des récepteurs AT2 en raison d'une augmentation de la teneur en angiotensine II dans le plasma sanguin. La stimulation des récepteurs AT2 ralentit la croissance et l'hyperplasie des muscles lisses vasculaires et des cellules endothéliales, et supprime également la synthèse de collagène par les fibroblastes.

L'effet des bloqueurs des récepteurs AT1 sur les processus d'hypertrophie et de remodelage myocardique est d'une importance thérapeutique dans le traitement de la cardiomyopathie ischémique et hypertensive, ainsi que de la cardiosclérose chez les patients atteints de maladie coronarienne. Des études expérimentales ont montré que les médicaments de cette classe augmentent la réserve coronarienne. Cela est dû au fait que les fluctuations du flux sanguin coronaire dépendent du tonus des vaisseaux coronaires, de la pression de perfusion diastolique, de la pression diastolique dans le VG - facteurs modulés par les antagonistes de l'angiotensine II. Les bloqueurs des récepteurs AT1 neutralisent également la participation de l'angiotensine II dans les processus d'athérogenèse, réduisant les lésions athéroscléreuses des vaisseaux cardiaques.

Effets sur les reins

Le rein est un organe cible de l'hypertension dont la fonction est fortement influencée par les antagonistes des récepteurs AT1. Le blocage des récepteurs AT1 dans les reins contribue à une diminution du tonus des artérioles efférentes et à une augmentation du flux plasmatique rénal. Dans ce cas, le taux de filtration glomérulaire ne change pas ou augmente.

Les inhibiteurs des récepteurs AT1, favorisant la dilatation des artérioles rénales efférentes et une diminution de la pression intraglomérulaire, ainsi que la suppression des effets rénaux de l'angiotensine II (augmentation de la réabsorption du sodium, altération de la fonction des cellules mésangiales, activation des processus de sclérose glomérulaire), préviennent la progression de l'insuffisance rénale. En raison d'une diminution sélective du tonus des artérioles efférentes et, par conséquent, d'une diminution de la pression intraglomérulaire, les médicaments réduisent la protéinurie chez les patients atteints de néphropathie hypertensive et diabétique..

Cependant, il ne faut pas oublier que chez les patients présentant une sténose unilatérale de l'artère rénale, les antagonistes des récepteurs AT1 peuvent provoquer une augmentation des taux de créatinine plasmatique et une insuffisance rénale aiguë..

Le blocage des récepteurs AT, a un effet natriurétique modéré en supprimant directement la réabsorption du sodium dans le tubule proximal, ainsi qu'en inhibant la synthèse et la libération d'aldostérone. Une diminution de la réabsorption du sodium médiée par l'aldostérone dans le tubule distal contribue à un certain effet diurétique.

Le losartan, seul inhibiteur des récepteurs AT1, a un effet uricosurique dose-dépendant. Cet effet ne dépend pas de l'activité du système rénine-angiotensine et de l'utilisation de sel de table. Son mécanisme n'est pas encore tout à fait clair..

Système nerveux

Les bloqueurs des récepteurs AT, ralentissent la neurotransmission, inhibant l'activité sympathique périphérique en bloquant les récepteurs adrénergiques présynaptiques. Avec l'administration intracérébrale expérimentale de médicaments, les réponses sympathiques centrales sont supprimées au niveau des noyaux paraventriculaires. En raison de l'action sur le système nerveux central, la libération de vasopressine diminue, la sensation de soif diminue.

Indications pour l'utilisation des bloqueurs des récepteurs AT1 et effets secondaires

Actuellement, la seule indication pour l'utilisation des antagonistes des récepteurs AT1 est l'hypertension. La faisabilité de leur utilisation chez les patients atteints d'HVH, d'insuffisance cardiaque chronique, de néphropathie diabétique est en cours de clarification au cours d'essais cliniques.

Une caractéristique distinctive de la nouvelle classe d'antihypertenseurs est une bonne tolérance comparable au placebo. Les effets secondaires avec leur utilisation sont observés beaucoup moins fréquemment qu'avec l'utilisation des inhibiteurs de l'ECA. Contrairement à ce dernier, l'utilisation d'antagonistes de l'angiotensine II ne s'accompagne pas d'une accumulation de bradykinine et de l'apparition d'une toux qui en résulte. L'œdème angioneurotique est également beaucoup moins fréquent..

Comme les inhibiteurs de l'ECA, ces médicaments peuvent entraîner une diminution assez rapide de la pression artérielle dans les formes d'hypertension rénine-dépendante. Chez les patients présentant un rétrécissement bilatéral des artères rénales des reins, la fonction rénale peut se détériorer. Chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique, il existe un risque de développer une hyperkaliémie en raison de l'inhibition de la libération d'aldostérone pendant le traitement.

L'utilisation d'antagonistes des récepteurs AT1 pendant la grossesse est contre-indiquée, en raison de la possibilité de troubles du développement fœtal et de mort fœtale.

Malgré les effets indésirables mentionnés ci-dessus, les antagonistes des récepteurs AT1 constituent le groupe d'antihypertenseurs le plus bien toléré par les patients ayant la plus faible incidence d'effets indésirables..

Les antagonistes des récepteurs AT1 sont bien combinés avec presque tous les groupes d'antihypertenseurs. Leur association avec des diurétiques est particulièrement efficace.

Losartan

C'est le premier bloqueur non peptidique des récepteurs AT1, qui est devenu le prototype de cette classe d'antihypertenseurs. C'est un dérivé du benzylimidazole, n'a pas d'activité agoniste envers les récepteurs AT1, qui bloque 30 000 fois plus activement que les récepteurs AT2. La demi-vie du losartan est courte - 1,5 à 2,5 heures. Lors du premier passage dans le foie, le losartan est métabolisé avec la formation du métabolite actif EPX3174, qui est 15 à 30 fois plus actif que le losartan et a une demi-vie plus longue - de 6 à 9 heures. les effets biologiques du losartan sont dus à ce métabolite. Comme le losartan, il se caractérise par une sélectivité élevée pour les récepteurs AT1 et un manque d'activité agoniste..

La biodisponibilité orale du losartan n'est que de 33%. Son excrétion est réalisée avec de la bile (65%) et de l'urine (35%). L'insuffisance rénale affecte de manière insignifiante la pharmacocinétique du médicament, tandis qu'en cas de dysfonctionnement hépatique, la clairance des deux agents actifs diminue et leur concentration dans le sang augmente.

Certains auteurs pensent qu'une augmentation de la dose du médicament de plus de 50 mg par jour ne donne pas d'effet antihypertenseur supplémentaire, tandis que d'autres ont observé une diminution plus significative de la pression artérielle lorsque la dose était augmentée à 100 mg / jour. Une nouvelle augmentation de la dose n'entraîne pas une augmentation de l'efficacité du médicament.

De grands espoirs étaient associés à l'utilisation du losartan chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique. La base était les données de l'étude ELITE (1997), dans laquelle le traitement par losartan (50 mg / jour) pendant 48 semaines a réduit le risque de décès de 46% chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique, par rapport au captopril, administré 50 mg 3 fois par jour. Étant donné que cette étude a été menée chez un contingent relativement petit (722) patients, une plus grande étude ELITE II (1992) a été entreprise, incluant 3152 patients. L'objectif était d'étudier l'effet du losartan sur le pronostic des patients atteints d'insuffisance cardiaque chronique. Cependant, les résultats de cette étude n'ont pas confirmé le pronostic optimiste - la mortalité des patients traités par captopril et losartan était presque la même..

Irbésartan

L'irbésartan est un inhibiteur hautement spécifique des récepteurs AT1. En termes de structure chimique, il appartient aux dérivés d'imidazole. Possède une forte affinité pour les récepteurs AT1, 10 fois plus élevée que le losartan en sélectivité.

Lors de la comparaison de l'effet antihypertenseur de l'irbésartan à une dose de 150 à 300 mg / jour et du losartan à une dose de 50 à 100 mg / jour, il a été noté que 24 heures après l'administration, l'irbésartan réduisait la DBP plus significativement que le losartan. Après 4 semaines de traitement, augmentez la dose pour atteindre le niveau cible de DBP (Telmisartan

Le telmisartan a un effet inhibiteur sur les récepteurs AT1, 6 fois supérieur à celui du losartan. C'est un médicament lipophile, grâce auquel il pénètre bien dans les tissus.

La comparaison de l'efficacité antihypertensive du telmisartan avec d'autres médicaments modernes montre qu'il n'est inférieur à aucun d'entre eux..

L'effet du telmisartan est dose-dépendant. Une augmentation de la dose quotidienne de 20 mg à 80 mg s'accompagne d'une double augmentation de l'effet sur la SBP, ainsi que d'une diminution plus significative de la DBP. Une augmentation de la dose de plus de 80 mg par jour n'entraîne pas de diminution supplémentaire de la pression artérielle.

Valsartan

Une diminution persistante de la SBP et de la DBP se produit après 2 à 4 semaines d'utilisation régulière, comme les autres inhibiteurs des récepteurs AT1. Une augmentation de l'effet est observée après 8 semaines. Une surveillance quotidienne de la pression artérielle indique que le valsartan ne viole pas le rythme circadien normal et que l'indice T / P est, selon diverses sources, de 60 à 68%. L'efficacité est indépendante du sexe, de l'âge et de la race. Le valsartan n'est pas inférieur en termes d'efficacité antihypertensive à l'amlodipine, à l'hydrochlorothiazide et au lisinopril, les surpassant en tolérance.

Dans l'étude VALUE, lancée en 1999 et incluant 14.400 patients hypertendus de 31 pays, une évaluation comparative de l'efficacité de l'effet du valsartan et de l'amlodipine sur les critères d'évaluation permettra de décider si, comme des médicaments relativement nouveaux, ils présentent des avantages pour influencer le risque le développement de complications chez les patients hypertendus par rapport aux diurétiques et aux bêtabloquants.

Top