Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Pituitaire
Peroxydase thyroïdienne et anticorps contre celle-ci: analyse, norme, raisons de l'augmentation
2 Pituitaire
10 aliments pour lutter contre l'insomnie
3 Iode
Qu'est-ce que la progestérone et quel effet a-t-elle sur une femme pendant la grossesse
4 Iode
Conseils d'endocrinologue pour le diabète
5 Larynx
Amygdalite: mal de gorge - le cœur souffre
Image
Principal // Iode

Hypothyroïdie: causes, symptômes, traitement


Contenu

Il n'y a absolument aucune force... Ni physique, ni mentale, ni intellectuelle. En tant que phénomène temporaire, cet état est familier à presque tout le monde. Mais si ça traîne, ça vaut la peine de chercher une raison.

Un «trou d'énergie» peut survenir pour des raisons très différentes. L'un d'eux est une diminution de l'intensité des processus métaboliques dans le corps en raison d'une quantité ou d'une activité insuffisante des hormones thyroïdiennes. Autrement dit, soit l'organe lui-même cesse de les fournir dans le volume approprié, soit les organes cibles cessent d'y répondre de manière adéquate. Cette condition est appelée hypothyroïdie en médecine..

Pourquoi la glande thyroïde cesse-t-elle soudainement de «libérer» les régulateurs les plus importants de la croissance et du métabolisme?

Causes de l'hypothyroïdie

Ils peuvent être situés sur différents "étages" du système endocrinien:

  • dans la glande thyroïde elle-même - le soi-disant. hypothyroïdie primaire;
  • dans son "patron" immédiat - la glande pituitaire - le soi-disant. maladie secondaire;
  • dans l'activité du «commandant en chef» central de tout le système hormonal - l'hypothalamus - la forme tertiaire de l'hypothyroïdie.

Les organes cibles eux-mêmes ne peuvent pas être écartés. Les hormones peuvent être produites en quantités suffisantes, mais ne remplissent pas leurs fonctions si ces organes pour une raison ou une autre restent «sourds» à leurs messages. Cette condition est appelée hypothyroïdie périphérique..

Le plus souvent, des interruptions de la prise d'hormones-régulateurs métaboliques se produisent en raison du «défaut» de la glande thyroïde elle-même en raison de:

  • immaturité fonctionnelle de l'organe;
  • processus infectieux chronique dans l'organe;
  • sa destruction par ses propres cellules (le processus dit auto-immun);
  • les effets des rayonnements ionisants;
  • intervention chirurgicale;
  • exposition à l'iode radioactif (un type de traitement de la glande thyroïde hyperactive);
  • thérapie médicamenteuse, supprimant directement ou indirectement le travail de la glande;
  • apport insuffisant d'un ingrédient important pour la synthèse des hormones - l'iode. Des échecs au niveau des régulateurs centraux de la glande thyroïde se produisent en raison de lésions infectieuses, traumatiques ou tumorales du cerveau.

Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les femmes

L'absence de régulateurs des processus métaboliques pour le corps se transforme en de multiples déviations dans le travail des systèmes les plus importants - cardiovasculaire, respiratoire, digestif, nerveux, reproducteur et organes qui y sont inclus. Pourquoi? Car la capacité des cellules à respirer, à manger, à se débarrasser des déchets et à accomplir leurs tâches professionnelles diminue (toutes ces fonctions dépendent directement ou indirectement des hormones thyroïdiennes). L'ampleur de la catastrophe est déterminée par la durée et la gravité des troubles thyroïdiens. Les manifestations cliniques sont multiples. Ils sont unis par un trait caractéristique - le principe d'inhibition, d'oppression, de décélération, de réduction, d'affaiblissement de diverses fonctions..

Par exemple, avec l'hypothyroïdie:

  • les rythmes cardiaques et respiratoires ralentissent;
  • la pression diminue (elle peut augmenter moins souvent) et la température corporelle;
  • le travail du tractus gastro-intestinal est affaibli (constipation, mauvaise absorption des aliments);
  • les réflexes conditionnés et inconditionnés sont affaiblis;
  • mémoire réduite, capacité de concentration, performance, force musculaire et mobilité articulaire;
  • les mouvements et la parole deviennent contraints, ralentis, lents;
  • des états dépressifs apparaissent;
  • une rétention d'eau (œdème) se produit;
  • augmentation du poids corporel (souvent malgré une diminution de l'appétit);
  • la personne gèle constamment et veut dormir, se fatigue très rapidement;
  • la peau devient pâle et sèche avec une teinte jaunâtre;
  • ongles - fins et cassants;
  • la force et le timbre de la voix changent;
  • les cheveux deviennent ternes, se cassent et tombent (sur la tête et les sourcils);
  • des affections dentaires et articulaires peuvent apparaître ou s'aggraver;
  • une anémie (anémie ferriprive) peut se développer.

Les anomalies de la sphère reproductive chez la femme peuvent être exprimées par:

  • violation du rythme ou arrêt des menstruations;
  • infertilité;
  • lactorrhée (libération de lait du sein en dehors de la période d'allaitement), etc..

Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les hommes

Cette maladie est beaucoup moins courante, mais se déroule selon un scénario similaire. Le manque d'énergie est également mis en évidence, exprimé par l'affaiblissement d'un certain nombre de fonctions physiologiques et mentales..

Les anomalies de la sphère reproductive chez l'homme se traduisent par:

  • diminution de la libido;
  • diminution de la fonction érectile;
  • infertilité.

Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les enfants

La probabilité de cette manifestation de la maladie augmente avec l'âge, mais l'hypothyroïdie infantile n'est pas exclue..

Le caractère insidieux de la forme de la maladie chez l'enfant dans un cours latent. Seules ses conséquences apparaissent en surface:

  • fatiguabilité rapide;
  • léthargie;
  • irritabilité, larmoiement (soi-disant pleurs nerveux);
  • difficulté à se souvenir et à fixer l'attention;
  • à la traîne par rapport à ses pairs dans le développement de l'intelligence;
  • diminution de l'appétit;
  • un rythme plus lent de gain de poids;
  • l'enfant peut souvent ouvrir la bouche en raison de l'augmentation de la taille de la langue, etc..

Chez un enfant plus âgé, les manifestations suivantes sont ajoutées:

  • retard du développement sexuel;
  • faibles capacités intellectuelles;
  • sautes d'humeur soudaines;
  • une tendance prononcée à être en surpoids avec une alimentation normale;
  • changement de voix (enrouement);
  • retard dans la formation osseuse;
  • problèmes de peau (sécheresse) et de cheveux (sécheresse, fragilité, chute de cheveux).

Symptômes de l'hypothyroïdie chez les nouveau-nés

Si des interruptions dans la production de régulateurs métaboliques se produisent même in utero, la formation de tous les organes et systèmes en souffre. Le système nerveux est particulièrement sensible au manque d'hormones thyroïdiennes. Non seulement le développement mental et mental d'une personne dépend directement de son travail, mais aussi le bon fonctionnement de son corps au niveau physiologique..

L'hypothyroïdie chez les nourrissons s'exprime par:

  • température corporelle basse;
  • gonflement du visage;
  • cri rauque et rauque;
  • peau sèche et jaune;
  • manque d'appétit (refuse le sein)
  • manque d'intérêt pour le monde qui les entoure, etc..

L'essentiel est de ne pas ignorer ces signes, quel que soit leur âge, et le plus tôt possible d'identifier et d'éliminer la cause. Après tout, le corps de l'enfant est dans une phase active de croissance et de formation, l'inhibition des processus métaboliques est très critique pour lui et a des conséquences négatives prononcées à l'avenir, concernant le développement physique et mental.

Symptômes de l'hypothyroïdie latente

C'est une sorte de stade de départ du développement de la maladie, lorsqu'il y a déjà des perturbations dans la production d'hormones et que le corps essaie de compenser les conséquences de leur manque..

Souvent, cette condition est caractéristique des femmes ménopausées (selon les statistiques, environ dix à vingt pour cent).

Les manifestations ne sont pas spécifiques et peuvent facilement être attribuées à des affections explicites et latentes associées à l'âge. Par exemple:

  • manque de force;
  • dépression, mélancolie, état dépressif;
  • troubles du sommeil (à la fois dans le sens de l'insomnie et de la somnolence accrue);
  • difficultés de mémorisation, cognition, acquisition de nouvelles compétences;
  • douleur musculaire et faiblesse des membres supérieurs;
  • maux de tête et augmentation de la pression artérielle;
  • mastopathie;
  • gonflement local (paupières) ou général;
  • anémie;
  • immunité réduite (sensibilité au rhume et à d'autres maladies), etc..

Il est possible d'identifier le manque d'hormones par la méthode de diagnostic de laboratoire. Hypothyroïdie.

Traitement de l'hypothyroïdie chez l'homme et la femme

En médecine classique, il existe deux principaux vecteurs thérapeutiques:

  • thérapie de remplacement avec des hormones manquantes;
  • élimination symptomatique des conséquences de la maladie sous-jacente (douleur, gonflement, constipation, obésité, augmentation de la pression artérielle, anémie, troubles de la reproduction, etc.).

Les nuances individuelles sont déterminées:

  • l'âge du patient;
  • l'état de ses organes et systèmes (une attention particulière est portée au système cardiovasculaire);
  • la durée et le degré de carence hormonale.

Et, bien sûr, la cause de la maladie (est-ce un dommage primaire à la glande thyroïde ou le problème est "plus élevé" - dans le cerveau - hypothalamus / glande pituitaire). Dans le second cas, le traitement peut viser à éliminer les conséquences d'un traumatisme, à traiter une maladie infectieuse ou à éliminer un néoplasme du cerveau..

Traitement de l'hypothyroïdie chez les enfants

Les mêmes principes s'appliquent à l'approche classique du traitement de l'hypothyroïdie infantile. Un traitement hormonal à vie, adapté individuellement et constamment ajusté, ne devrait pas altérer la qualité de vie.

Outre les médicaments, les aides nécessaires pour créer et maintenir une vie de qualité et le plein développement de l'enfant sont:

  1. Mode et qualité de la nourriture. Vous avez besoin d'aliments riches en vitamines, oligo-éléments (en particulier l'iode). Cela vaut la peine d'exclure - les conserves, les produits fumés salés, les gâteaux, les pâtisseries, etc..
  2. Régime de boisson.
  3. Procédures de l'eau (y compris celles de revenu).
  4. Sommeil et activité (activité physique constante possible, si possible à l'air frais).
  5. Créer un microclimat psychologique sain dans la famille. Entraîner la résistance au stress mental de l'enfant.

Traitement de l'hypothyroïdie sans hormones

L'hypothyroïdie peut-elle être traitée sans hormones? Dans certains cas (notamment en cas de carence en iode, diagnostic à un stade précoce de la maladie, etc.), la réponse est oui.

Un traitement de remplacement est indispensable si la glande thyroïde est absente ou si ses cellules productrices sont détruites. Cela se produit en raison de fortes radiations ou d'une intervention chirurgicale totale..

Mais même si les cellules sont détruites (en présence de l'organe lui-même), elles peuvent récupérer des cellules progénitrices (à condition d'un microenvironnement sain) et reprendre la production des hormones nécessaires. La question est de savoir si l'organisme dispose de suffisamment de ressources pour cela?.

Pouvez vous l'aider? Oui. Et cette aide ne réside pas tant dans la compensation médicamenteuse des fonctions manquantes, mais dans la création et le maintien d'un équilibre sain - une condition préalable au renouvellement. Tout cet "ensemble d'activités" a longtemps été appelé "un mode de vie sain", comprenant non seulement la guérison du corps (nutrition, durcissement, régime quotidien, etc.), mais aussi des soins mentaux..

Un traitement non hormonal de l'hypothyroïdie est possible dans le cadre de la médecine traditionnelle.

Sangsues pour hypothyroïdie

L'hirudothérapie peut agir comme traitement primaire ou secondaire de l'insuffisance thyroïdienne.

Les sangsues sont des «pharmacies» vivantes. Pendant la séance, la sangsue introduit dans l'organisme tout un complexe de substances aux effets thérapeutiques variés: anti-inflammatoire, analgésique, thrombolytique, etc. Le secret de la sangsue est capable non seulement de normaliser le trophisme de l'organe malade, mais aussi d'harmoniser les processus métaboliques, d'améliorer l'assimilation des substances nécessaires (dont l'iode) ) et créer les conditions pour la restauration de son œuvre.

Traitement à base de plantes pour l'hypothyroïdie

Les herbes pour l'hypothyroïdie peuvent également agir comme un agent thérapeutique indépendant ou auxiliaire..

Avec leur aide, vous pouvez cibler la cause des dommages thyroïdiens, éliminer les conséquences douloureuses (œdème, par exemple), et créer un «environnement sain» qui accélère sa récupération (par exemple, aider le corps à se débarrasser des toxines de la manière la plus optimale).

Il n'y a qu'une seule condition. Le diagnostic et le traitement doivent être effectués par un médecin. Seule une approche individuelle peut garantir l'efficacité et l'innocuité de la méthode phytothérapeutique, car les herbes sont des agents puissants.

De très bons résultats sont obtenus par une combinaison de phytothérapie et d'iridologie, qui permet d'identifier les organes et systèmes nécessitant un soutien prioritaire..

Traitement de l'hypothyroïdie par homéopathie

L'homéopathie est une méthode de traitement non médicamenteux d'une personne, y compris de celles souffrant d'hypothyroïdie. La condition principale est une approche individuelle.

Le but de la thérapie est de restaurer la capacité du corps humain à identifier la cause profonde des violations et de construire un chemin efficace et portable vers son élimination progressive. Un médicament homéopathique (sélectionné strictement individuellement!) Aide également l'organisme à retrouver sa vitalité, indispensable pour réussir à suivre le chemin de la guérison..

Si une personne est obligée de prendre des hormones, au cours du traitement, des conditions sont progressivement créées pour réduire sa dose jusqu'à un refus complet du traitement de substitution..

On s'attend à ce que le patient lui-même fournisse une assistance efficace pour créer et maintenir les conditions nécessaires à la récupération - «environnement sain» susmentionné.

Les autres méthodes de médecine traditionnelle utilisées dans le traitement des patients atteints de troubles thyroïdiens dans la clinique du Dr Sager sont: l'acupuncture, la thérapie par qigong, l'homéopathie par résonance, l'ostéopathie.

L'auteur de l'article est Natalia Adnoral, biophysicienne, candidate aux sciences médicales. Rédacteur en chef de l'article Konstantin Zager, acupuncteur, médecin en chef de Zagerclinic.

Médicaments et remèdes populaires pour l'hypothyroïdie thyroïdienne

Le dysfonctionnement de la glande thyroïde et le manque de production d'hormones spécifiques peuvent entraîner des maladies.Par conséquent, le traitement de l'hypothyroïdie doit être instauré immédiatement après la détection des symptômes. En aucun cas, vous ne devez essayer de vous guérir en utilisant des médicaments différents au hasard pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde. Un spécialiste qualifié doit aider à faire face à la maladie, en tenant compte des données de diagnostic.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie

Une condition dans laquelle la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones est appelée hypothyroïdie. Cela peut être causé par diverses raisons. Chez la femme, surtout après 60 ans, elle survient 20 fois plus souvent que chez l'homme. Chez cent mille personnes, l'hypothyroïdie se retrouve chez deux mille femmes. Il est difficile d'identifier la maladie, car la glande thyroïde produit plusieurs types d'hormones qui sont responsables de divers processus dans le corps. Les gens remarquent d'abord les conséquences de l'hypofonctionnement de la glande thyroïde, les confondant avec des maladies indépendantes..

La glande thyroïde produit de la thyroxine et de la triiodothyronine. En outre, il affecte l'augmentation ou la diminution de la production d'hormones par la glande pituitaire. En fonction des raisons du changement pathologique de la quantité d'hormones dans le corps, l'hypothyroïdie primaire et secondaire est isolée. Les statistiques enregistrent la grande majorité des maladies comme le principal type de maladie. L'hypothyroïdie primaire est causée par des processus pathologiques se produisant dans la glande thyroïde elle-même et peut être chez une personne dès la naissance ou acquise au cours de la vie.

Le secondaire n'est pas causé par le travail de la glande thyroïde elle-même, mais par des dysfonctionnements de l'hypothalamus ou de la glande pituitaire, les organes qui contrôlent la glande thyroïde. Cette pathologie est causée par des dommages organiques à la glande pituitaire dans les tumeurs, les blessures et les processus auto-immuns. Dans le même temps, l'hormone stimulant la thyroïde est très peu produite, ce qui a un effet significatif sur le travail bien coordonné de tous les systèmes corporels, de l'hématopoïétique à l'urogénital..

  • Viande de soja: recettes
  • 1 régime de groupe sanguin positif
  • Aevit pour les cils - vitamines pour la croissance. Cils avant et après l'application d'Aevita, photo

Symptômes

Chez une personne en bonne santé, tout le corps fonctionne selon le principe du cercle vicieux - le système endocrinien fournit au sang la quantité nécessaire d'hormones, à l'aide desquelles il affecte tous les types de réactions métaboliques, régule la croissance des os, des muscles, la capacité des tissus à se régénérer, stimule le cœur. Si, pour une raison quelconque, la thyroxine ou la triiodothyronine dans le sang diminue, tous les systèmes du corps réagissent à cela par des dysfonctionnements chroniques. Par conséquent, les symptômes de la maladie peuvent être les signes suivants:

  • Du côté du système nerveux central, périphérique et du cerveau - un engourdissement des extrémités, une dépression dépressive, une léthargie, des étourdissements peuvent survenir.
  • Du côté du muscle cardiaque - douleurs piquantes et tiraillantes derrière le sternum, sous l'omoplate, tachycardie, baisse de la pression artérielle supérieure, extrasystole, insuffisance cardiaque.
  • Peau: pâleur, gonflement, sécheresse, desquamation, diverses éruptions cutanées.
  • Changements endocriniens: ménopause précoce, violation du cycle, absence de menstruation, indifférence sexuelle et froideur, impuissance.
  • Tractus gastro-intestinal: nausées, brûlures d'estomac, vomissements, exacerbation de la gastrite, constipation atonique, prise de poids qui ne peut être perdue par aucun régime.

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie?

Les personnes qui ont reçu un diagnostic de cette maladie grave s'intéressent à la question de savoir comment traiter l'hypothyroïdie thyroïdienne, quelle sera l'efficacité du traitement et s'il est possible de faire face à cette maladie. Le tableau clinique de l'hypothyroïdie est bien étudié par l'endocrinologie moderne et il existe de nombreuses méthodes de traitement de la maladie. Cependant, le patient devra boire des hormones tout au long de sa vie si la glande thyroïde arrête de les produire d'elle-même. Dans ce cas, vous devez d'abord guérir les maladies qui ont causé l'hypothyroïdie..

Quel médecin contacter

Le traitement est effectué par un endocrinologue sur la base de diagnostics basés sur des tests sanguins, qui déterminent la quantité totale d'hormones de type thyroïdien. Si le patient présente une augmentation du seul type d'hormone thyréostimuline, le type subclinique d'hypothyroïdie est diagnostiqué. Avec une diminution de la thyroxine et une augmentation de l'hormone thyréostimulante, le patient est suspecté d'hypothyroïdie manifeste acquise au cours de sa vie. L'état de la glande thyroïde avec hypothyroïdie peut être vu sur la photo..

Comment traiter

Le traitement de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde dépend du type de maladie avec laquelle le patient a été diagnostiqué et des causes de la maladie. En fonction de cela, il y a trois directions:

  • Traitement de type étiologique, à l'aide duquel la cause de l'hypothyroïdie est éliminée. Cependant, son effet est discutable, car même si la cause de la maladie est établie, le corps souffre toujours d'un manque de production d'hormones thyroïdiennes, qui doit être reconstitué..
  • Traitement de nature symptomatique, visant à éliminer les maladies concomitantes. Il n'est jamais indépendant, mais n'est utilisé qu'en combinaison avec d'autres types de thérapies.
  • Traitement de base (ou de substitution). Les endocrinologues sont prescrits afin de maintenir artificiellement le niveau requis d'hormones thyroïdiennes dans le corps.

Médicaments contre l'hypothyroïdie

Le traitement étiologique comprend les médicaments suivants pour les facteurs pouvant causer la maladie:

  • comprimés contenant de l'iode (iodomarine, iodure de potassium);
  • remèdes contre les processus inflammatoires de la glande thyroïde;
  • radiothérapie pour la suppression des fonctions de l'hypothalamus ou de la glande pituitaire.

Le traitement des maladies concomitantes consiste à utiliser les moyens suivants:

  • stimulants cardiaques (Riboxin, Preductal, Mildronat);
  • médicaments contenant du glucose en présence d'un travail insuffisant du muscle cardiaque (Strofantin, Digoxin);
  • vitamines et agents qui normalisent le cycle menstruel.

Le traitement de base comprend un traitement hormonal avec l'hormone thyroxine. Dans ce cas, les médicaments suivants sont prescrits:

  • L-thyroxine;
  • Eutirox;
  • Bagotyrox.

Comment boire de la L-thyroxine

Dans l'hypothyroïdie, on suppose que la L-thyroxine sera prise tout au long de la vie, si cette maladie n'est pas temporaire après la chirurgie. La posologie du médicament est choisie individuellement par le médecin, en fonction de la réponse du corps à l'hormone. Tout d'abord, l'endocrinologue prescrit une petite dose du médicament, pour les adultes - jusqu'à 100 mcg par jour, pour les enfants - jusqu'à 50 mcg par jour. Si le corps prend le médicament normalement, le corps a besoin d'un apport quotidien allant jusqu'à 250 μg du médicament pour les adultes et jusqu'à 150 μg / m2 du corps pour les enfants..

  • Comment désactiver le service Hello sur Beeline
  • Combien de griffes un chat a-t-il sur ses pattes arrière et avant? Combien cela coûte-t-il d'enlever les griffes d'un chat
  • Comment mémoriser beaucoup d'informations en peu de temps. Comment mémoriser rapidement des informations

Traitement de l'hypothyroïdie chez la femme

Le problème de la façon de traiter l'hypothyroïdie chez les femmes est compliqué par le fait que leur maladie s'accompagne de divers dysfonctionnements des organes génitaux - des changements dans la durée du cycle menstruel (ou les périodes menstruelles peuvent être complètement absentes) aux maladies tumorales. Le traitement consiste en la thérapie simultanée des affections accompagnant l'hypothyroïdie et la nomination de thyroxine synthétisée artificiellement afin de se débarrasser de l'hypothyroïdie en tant que cause profonde des affections affectant les organes reproducteurs d'une femme..

Chez les enfants

Les enfants ont une forme congénitale d'hypothyroïdie et plus tôt les médecins la reconnaissent, moins l'enfant risque de retarder son développement mental en raison d'un manque d'hormones dans le corps. Si, au cours des premières semaines de vie, une hypothyroïdie a été diagnostiquée et qu'un traitement à la thyroxine a commencé, il y a de grandes chances que l'enfant se développe normalement. La maladie recule après un mois et demi à deux mois et à l'âge de deux ans, le bébé peut se débarrasser complètement du problème..

Traitement de l'hypothyroïdie secondaire

La différence entre le traitement de la forme secondaire de la maladie et le traitement primaire consiste en la nomination de stéroïdes et d'autres hormones produites par les glandes surrénales pour normaliser l'activité de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. Une fois que l'hypophyse a commencé à fonctionner normalement, la thyroxine est prescrite au patient, en choisissant une posologie individuelle qui contribuera à un traitement plus efficace.

Comment guérir l'hypothyroïdie sans hormones

Beaucoup de femmes ont peur de prendre des pilules hormonales, elles croient que c'est un remède terrible, à partir duquel vous pouvez grossir, devenir antipathique et «accro» aux hormones pour la vie. Ils n'ont raison que dans ce dernier cas - en effet, le traitement à la thyroxine devra être poursuivi tout au long de la vie. Cependant, n'oubliez pas que cette thérapie remplace simplement le manque de production de ses propres hormones dans l'hypothyroïdie, par conséquent, elle ne fonctionnera pas pour la remplacer uniquement par des remèdes maison..

Comment traiter à la maison

Il est impossible de guérir l'hypothyroïdie à la maison, mais un endocrinologue peut vous conseiller de prendre des complexes de vitamines et d'oligo-éléments contenant de grandes quantités de zinc, d'iode et de fer. Ces éléments jouent un rôle essentiel pour la synthèse des hormones thyroïdiennes.Par conséquent, pour maintenir les réserves normales d'iode dans le corps, par exemple, les patients atteints d'hypothyroïdie doivent consommer au moins 150 mcg de cette substance par jour dans les aliments ou les complexes vitaminiques..

Remèdes populaires

Pour un traitement supplémentaire de la maladie, vous pouvez utiliser le thalle de varech, qui est vendu dans toutes les pharmacies. Il est nécessaire de broyer le thalle en poudre et de prendre ½ cuillère à café avec de la nourriture. poudre mélangée à de l'eau. Un bon effet est fourni par les algues, qui peuvent être consommées séparément, ou utiliser une poudre de pharmacie, en l'ajoutant aux salades une demi-cuillère à café deux fois par jour.

Régime

Pour le traitement le plus efficace, un endocrinologue peut vous conseiller d'observer les principes nutritionnels adéquats suivants:

  • remplacer le porc et les autres viandes grasses par du poisson de mer cuit à la vapeur;
  • maigre sur les fruits de mer;
  • essayez de remplacer tous les bonbons par des fruits secs, des guimauves, de la marmelade, préparés par vous-même;
  • manger plus de noix, d'avocats et d'autres aliments contenant de l'iode et du fer.

L'hypothyroïdie peut-elle être définitivement guérie??

La glande thyroïde est l'un des organes humains importants situés dans le cou. Il produit les hormones nécessaires à la vie, étant ainsi responsable de l'état physique et même mental de l'individu..

L'une des maladies de la glande thyroïde est appelée «hypothyroïdie». Est-il possible de se remettre de cette maladie et comment le faire de la meilleure façon - cela sera discuté dans cet article.

Mais d'abord, examinons rapidement les causes et les symptômes de la maladie..

Description de la maladie

Avant de décider comment guérir définitivement l'hypothyroïdie, vous devez savoir de quel type de maladie il s'agit et quelles sont ses caractéristiques..

Tout d'abord, vous devez vous rappeler que l'hypothyroïdie est une maladie, bien que désagréable, mais pas mortelle. C'est une conséquence d'un manque à long terme d'hormones thyroïdiennes, qui conduit à une perturbation de l'organe entier..

Quelles sont les causes de la carence hormonale?

Les coupables de la maladie

Il convient de noter que la principale source d'hypothyroïdie est une quantité insuffisante d'iode, dont le corps humain a besoin..

Les autres causes de la maladie sont les suivantes:

  • diverses inflammations de la glande thyroïde;
  • stress soudain ou prolongé, stress physique ou émotionnel;
  • dommages aux tissus de la glande thyroïde (dus à un traumatisme, à une exposition aux rayonnements, etc.);
  • interventions chirurgicales effectuées dans la région thyroïdienne;
  • un changement brutal du climat;
  • anomalie congénitale.

Il convient également de mentionner ici que l'hypothyroïdie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de quarante ans..

Quelle est la manifestation de cette maladie?

Les principaux symptômes de la maladie

Les signes d'hypothyroïdie se résument à ce qui suit:

  • gain de poids rapide;
  • faiblesse constante, fatigue, somnolence;
  • sautes d'humeur soudaines, dépression;
  • sensation déraisonnable de froid et de frissons;
  • constipation;
  • maux de tête fréquents;
  • léthargie générale, perte de mémoire;
  • pâleur du visage;
  • gonflement;
  • peau sèche, ongles cassants, perte de cheveux;
  • voix rauque;
  • violation de la menstruation, douleur dans les glandes mammaires.

Malheureusement, ces symptômes ne sont pas toujours pris en compte. Par conséquent, le plus souvent, le diagnostic est posé avec un retard, lorsque la maladie commence à progresser et a un impact négatif sur d'autres organes importants..

De plus, l'hypothyroïdie est parfois asymptomatique, c'est-à-dire que les patients ne présentent pas de signes tangibles de malaise. Ce type de maladie est appelé subclinique..

Diagnostiquer la maladie

La combinaison des signes ci-dessus incitera le médecin traitant à prescrire au patient un examen approfondi. Il comprend:

  • test sanguin pour la concentration de l'hormone TSH;
  • Échographie, IRM ou CT.

L'identification rapide de la maladie est d'une importance fondamentale. Il est très important de commencer le traitement le plus tôt possible afin que la maladie n'atteigne pas son stade dangereux (goitre et œdème).

Donc, le diagnostic est fait. Maintenant, une question bien fondée se pose: comment guérir l'hypothyroïdie?

Traitement médicamenteux de la maladie

Le traitement de cette maladie est réduit au principe suivant: puisque le corps manque d'une certaine hormone, il doit être consommé en interne. Dans un premier temps, la thyroxine est prescrite à petites doses. Cependant, au fur et à mesure que vous vous y habituez, la posologie peut augmenter..

Le médecin traitant rédigera une prescription détaillée sur la façon de prendre l'hormone, en fonction de sa concentration dans le sang et en tenant compte du poids corporel du patient.

L'hypothyroïdie peut-elle être complètement guérie? Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et du degré de développement de la maladie. Certains peuvent avoir besoin d'un seul cours de drogue synthétique, d'une durée d'un mois. D'autres prendront un an ou plus pour se rétablir complètement. Et le troisième devra prendre l'hormone à vie, ce qui peut entraîner des inconvénients et des difficultés..

En plus de l'inconfort associé à l'utilisation constante du médicament, de nombreuses femmes ont très peur de prendre des médicaments hormonaux, craignant leur effet négatif sur d'autres organes vitaux. Par conséquent, beaucoup s'intéressent à ce qui suit: est-il possible de guérir l'hypothyroïdie sans hormones?

Médicaments non hormonaux

Il existe des médicaments à base d'ingrédients homéopathiques qui peuvent aider à réguler la production d'hormones et à améliorer la fonction thyroïdienne. Ces médicaments comprennent le complément alimentaire «L-thyroxine».

Certains des avantages de ce remède sont:

  • Pas addictif. Au fil du temps, la prise de pilules peut être minimisée ou complètement arrêtée..
  • Favorise la perte de poids du patient.
  • Beaucoup moins cher que les hormones synthétiques.

Cependant, avant de choisir ce type de traitement, vous devriez consulter votre médecin..

L'hypothyroïdie subclinique peut-elle être traitée à l'aide des médicaments ci-dessus? Oui, souvent avec une évolution asymptomatique de la maladie, les mêmes approches sont utilisées qu'avec l'habituel.

Nutrition pendant la maladie

Le traitement de l'hypothyroïdie sans hormones comprend non seulement des médicaments, mais également un régime spécial.

Les aliments diététiques ne sont pas toujours un moyen indépendant de traiter une maladie. Le plus souvent, il est utilisé en combinaison avec d'autres méthodes et représente également la principale mesure préventive pour prévenir l'hypothyroïdie..

Alors, l'hypothyroïdie peut-elle être guérie avec un régime? Oui, si vous consultez un spécialiste qualifié et appliquez ses autres prescriptions et objectifs.

Que pouvez-vous manger

Tout d'abord, parlons des aliments qui peuvent (et devraient) être consommés pendant la maladie..

Plus important encore, vous devez consommer ces oligo-éléments et minéraux responsables du fonctionnement impeccable de la glande thyroïde..

Il s'agit bien entendu de l'iode, qui participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Les besoins quotidiens du corps pour cet élément atteignent 150 mcg. L'iode se trouve en grande quantité dans les fruits de mer et... les concombres. Oui, ces légumes verts bien connus sont riches en iode et autres vitamines, il est donc recommandé de les consommer jusqu'à un kilogramme par jour, de préférence depuis votre chalet d'été.

En plus des concombres, une grande quantité d'iode se trouve dans les tomates, le chou, les radis et les betteraves..

Si nous parlons de fruits de mer, la composition des plats dépend de vos goûts et préférences. Cependant, il y a un petit conseil - il est préférable d'acheter du chou de mer non prêt à l'emploi, mais sous forme de poudre (il est vendu dans les pharmacies et les magasins japonais). Vous pouvez prendre jusqu'à une demi-cuillère à café de poudre par jour, en l'ajoutant à des soupes ou des boissons.

Que faut-il consommer d'autre pour traiter efficacement l'hypothyroïdie sans hormones? Fer, zinc et protéines bien sûr.

Le fer est responsable de la production des principales hormones thyroïdiennes, de sorte que son taux quotidien oscille entre dix milligrammes chez l'homme et dix-huit milligrammes chez la femme. Aliments riches en cet oligo-élément - graines de lin et citrouille (ainsi que l'huile de lin et de citrouille), son de blé, jaune d'œuf, porc et foie de bœuf.

Le zinc est également activement impliqué dans la synthèse et l'activité des hormones thyroïdiennes. Son apport quotidien recommandé est de huit milligrammes pour les femmes et de onze milligrammes pour les hommes. Surtout, cet élément se trouve dans les pois, la farine de seigle, la viande, le son de blé et les graines de lin..

Les protéines font partie de produits sains tels que le fromage cottage faible en gras, le kéfir, le lait cuit fermenté, le filet de poulet, le poisson.

Et, bien sûr, il est important de consommer des vitamines naturelles présentes dans:

  • agrumes, poivrons, oignons, cynorrhodons (vitamine C);
  • noix, pignons de pin, noisettes (vitamine E), etc..

Ce qu'il faut éviter

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie simplement en mangeant des aliments sains? A peine, car il existe des plats et des produits nocifs pour le corps qui provoquent un manque d'hormones. Ils doivent être supprimés de votre alimentation en permanence. Quels sont ces produits?

Tout d'abord, tout cela est sucré et gras, ce qui affecte négativement le travail non seulement de la glande thyroïde, mais de tout l'organisme dans son ensemble..

De plus, certains chercheurs recommandent d'éliminer de votre alimentation les aliments contenant du lait de soja ou de soja. Par conséquent, la prochaine fois, avant d'acheter tel ou tel produit (bonbons, viandes fumées, ou autre), étudiez attentivement sa composition: y a-t-il un composant de soja qui peut détruire les hormones humaines.

Selon de nombreuses recommandations médicales, vous devez limiter dans votre alimentation des boissons telles que:

  • Café (empêche l'assimilation de haute qualité de l'iode).
  • Alcool (conduit à un spasme des vaisseaux de la glande thyroïde, en raison duquel cet organe ne reçoit pas la quantité nécessaire d'oxygène et d'oligo-éléments utiles).
  • Sel (ralentit l'élimination du liquide du corps, ce qui peut entraîner des microfissures dans le tissu thyroïdien).
  • Soda (provoque un dysfonctionnement des cellules de l'organe endocrinien).

Principales recommandations

Comme vous pouvez le voir, il est facile de suivre toutes les règles diététiques. Par conséquent, la décision de savoir s'il est possible de guérir l'hypothyroïdie avec un régime ne dépend que de vous..

Voici quelques recommandations diététiques générales:

  1. Mangez de petits repas cinq à six fois par jour.
  2. Utilisez des légumes crus ou cuits comme plat d'accompagnement pour la viande.
  3. Dîner trois à quatre heures avant le coucher.
  4. Mangez le moins de pâtisserie, de sucré et de gras que possible.

L'hypothyroïdie peut-elle être définitivement guérie par d'autres moyens que le régime alimentaire? Non, car le traitement de cette maladie est un complexe de toutes les mesures et moyens disponibles pour améliorer le travail des hormones thyroïdiennes.

Quoi d'autre peut être utilisé pour la récupération?

ethnoscience

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie avec des remèdes populaires? Oui, si vous faites cela après avoir consulté votre médecin.

Il existe de nombreuses recettes efficaces de nos grands-parents pour améliorer le travail des hormones endocrines. Voici quelques-uns d'entre eux.

  1. Le jus de betteraves, de pommes de terre et de carottes (dans un rapport de un pour un) doit être consommé cinquante grammes trois fois par jour avant les repas. Ne peut pas être combiné avec des plats de viande.
  2. Tordre un kilogramme de fruits feijoa dans un hachoir à viande et mélanger avec du sucre (un à deux). Appliquez deux cuillères à soupe à jeun. Conservez le mélange au réfrigérateur.
  3. Mangez un brin de pulmonaire une ou deux fois par jour en mangeant.

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie avec des décoctions? Oui. Pour ce faire, vous devez prendre la même quantité de plusieurs types d'herbes, infuser avec de l'eau bouillante et boire un demi-verre une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est de deux à trois mois (la composition des composants peut être modifiée).

Liste des herbes médicinales:

  • cocklebur;
  • mordovnik;
  • baies d'aronia;
  • racines de réglisse, angélique;
  • écorce d'aulne;
  • chicorée;
  • bourgeons de pin;
  • racine de pissenlit;
  • fruits de genièvre;
  • camomille;
  • graines de lin;
  • calendula;
  • queue de cheval;
  • agripaume;
  • thym;
  • écorce d'argousier;
  • chélidoine;
  • feuilles d'airelles;
  • Millepertuis;
  • houblon.
  1. Mélangez une demi-cuillère à soupe d'absinthe hachée avec 20 g d'huile d'ail. Versez le mélange obtenu avec une bouteille d'un demi-litre de vodka. Insistez pendant cinq jours. Appliquer une cuillère à café trois fois par jour. Boire avec un peu d'eau.
  2. Versez les fleurs de muguet sèches dans un bocal (remplissant son volume un peu plus de la moitié) et versez de la vodka ou de l'alcool à ras bord. Insistez pendant huit jours, en secouant de temps en temps. Boire cinq gouttes par jour, en augmentant progressivement la dose à quinze. Appliquer pendant plusieurs semaines, puis réduire progressivement la dose à cinq gouttes et arrêter.

Ethnoscience. Usage externe

Pour usage externe:

  1. Mélangez des quantités égales de sauge et de tussilage. Versez deux cuillères à soupe du mélange avec un verre d'eau bouillante et laissez refroidir. Utiliser comme une lotion autour du cou.
  2. Broyez une cuillère à soupe de genièvre, ajoutez cent grammes de beurre et mettez au bain-marie. Appliquer le mélange visqueux refroidi sous forme de pommade sur la région thyroïdienne.
  3. Humidifiez la gaze avec un extrait de poivre d'eau et appliquez la nuit sur un point sensible pendant quatorze jours.

Il est nécessaire d'utiliser très soigneusement des moyens externes, car il est strictement interdit de masser le cou dans la zone où se trouve la glande thyroïde ou d'exercer tout autre effet mécanique sur cet organe.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, l'hypothyroïdie est une maladie grave qui nécessite un traitement immédiat et à long terme. Et pourtant, si le traitement a été commencé correctement et en temps opportun, le pronostic de la maladie sera nécessairement positif et favorable..

HYPOTHYROIDISIS: 9 conseils pour combattre les symptômes

L'hypothyroïdie est une pathologie caractérisée par une suppression de la glande thyroïde. Une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes entraîne un ralentissement du métabolisme, une prise de poids, une personne se sent fatiguée et hypersensible au froid, à la constipation, à l'anémie et à d'autres symptômes

Conseils pour lutter contre l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une pathologie caractérisée par une suppression de la glande thyroïde..

Une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes entraîne un ralentissement du métabolisme, une prise de poids, une personne se sent fatiguée et hypersensible au froid, à la constipation, à l'anémie et à d'autres symptômes.

Dans notre article d'aujourd'hui, nous parlerons de recommandations simples qui peuvent faciliter naturellement l'évolution de l'hypothyroïdie..

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie??


L'hypothyroïdie est une maladie qui ne peut être complètement guérie. Mais cela ne signifie pas qu'il ne peut pas être contrôlé en atténuant les symptômes existants. Le bon traitement aide à garder cette maladie sous contrôle..

Parfois, il arrive qu'un de ces traitements ne soit pas suffisant et que le patient doive chercher de l'aide auprès de remèdes naturels. Ces derniers sont particulièrement efficaces dans les cas où l'hypothyroïdie ne fait que commencer à se développer et que le patient ne prend aucun médicament pour la traiter..

Dans une telle situation, l'utilisation de remèdes naturels empêche le développement ultérieur de l'hypothyroïdie et l'exacerbation associée des symptômes..

Conseils pour gérer les symptômes de l'hypothyroïdie

1. Cocktails verts

Les smoothies verts nous permettent de manger suffisamment de fruits et de légumes chaque jour. Ils sont faciles à préparer et plairont même à ceux d'entre nous qui n'aiment pas trop ces dons de la nature..

Une grande variété d'ingrédients frais peut être utilisée pour préparer ces boissons, selon la saison. Ils contiennent de nombreux nutriments, améliorent le fonctionnement des organes et des systèmes du corps humain et aident à éliminer les toxines. Ces bienfaits des fruits et légumes aident à soulager les symptômes de l'hypothyroïdie.

Grâce aux cocktails verts, vous pouvez maintenir un poids santé, faire face à la constipation, remplir votre corps d'énergie et même améliorer votre humeur..

2. Épices stimulantes

Certaines des épices utilisées en cuisine ont des propriétés médicinales qui aident à combattre diverses maladies..


Bien que nous les utilisions généralement pour ajouter des saveurs spéciales à nos plats, nous ne devons pas oublier les propriétés bénéfiques des épices..

Il est conseillé aux patients hypothyroïdiens d'inclure dans leur alimentation des épices telles que:

Ils peuvent être utilisés à la fois dans la préparation de plats principaux et de desserts, de cocktails et de jus de fruits..

3. Exercice

L'exercice profite à la santé de tous. En ce qui concerne l'hypothyroïdie, le sport peut également améliorer considérablement le bien-être de ces patients..

Le fait est que l'activité physique a un effet stimulant sur le métabolisme, empêchant l'apparition d'un excès de poids..

Stimuler le métabolisme vous permet non seulement de brûler plus de calories, mais aide également à combattre l'hypersensibilité au froid et remplit notre corps de vitalité..

4. Huile de coco

L'huile de noix de coco extra vierge est de plus en plus populaire auprès des personnes qui cherchent à enrichir leur alimentation..

Malgré sa teneur en matières grasses, cette huile végétale stimule la production d'hormones thyroïdiennes, accélère le métabolisme et combat l'obésité.

Il est recommandé de prendre deux cuillères à soupe d'huile de coco par jour (le matin à jeun et le soir avant de se coucher). Si vous le souhaitez, vous pouvez commencer à le prendre avec une quantité plus petite, en augmentant progressivement la posologie. Surveillez toujours la réaction de votre corps.

5. Massage thyroïdien

Ne sous-estimez pas un massage thyroïdien à l'huile de coco. Essayez de donner quelques minutes par jour pour masser légèrement la région du cou où se trouve cet organe.

N'oubliez pas que le massage ne doit jamais être accompagné de sensations désagréables et douloureuses. Ce n'est que dans ce cas que cela sera bénéfique pour la santé..

6. Acides gras

L'un des symptômes de l'hypothyroïdie est la peau sèche. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire de donner à la peau tous les nutriments dont elle a besoin. Un tel soin éliminera non seulement la peau sèche, mais préviendra également l'apparition des premières rides..

À cette fin, il est recommandé d'inclure les aliments suivants dans votre alimentation quotidienne:

7. Graines de chia

Les graines de chia peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant de constipation. Les graines de chia doivent être trempées pendant plusieurs heures avant de les manger (vous pouvez les faire tremper toute la nuit). Prenez-les avec de l'eau.

Vous pouvez utiliser des graines de chia pour faire des jus et des shakes.

8. Chanter

Chanter à la maison ne nécessite pas le talent de Montserrat Caballe.

Cela peut paraître étrange, mais c'est vrai: le chant est bon pour la glande thyroïde. Le fait est que le chant provoque des vibrations dans notre gorge, qui se propagent à la zone où se trouve cet organe. Le chant peut également améliorer l'humeur et le bien-être général..

9. Eau

Une simple habitude comme boire de l'eau améliore la fonction des organes, active le métabolisme et prévient la constipation. L'eau améliore l'état de notre peau et nous permet de perdre du poids plus facilement.

L'eau est un excellent complément au traitement de nombreuses maladies, en particulier l'hypothyroïdie. Publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici

P.S. Et rappelez-vous, simplement en changeant votre conscience - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Quand l'hypothyroïdie peut-elle être traitée sans hormones?

Aujourd'hui, l'hypothyroïdie est l'une des maladies les plus courantes du système endocrinien. Dans cette maladie, la glande thyroïde produit une quantité insuffisante de ses hormones. L'approche traditionnelle du traitement de la pathologie est le traitement hormonal substitutif à vie.

Parfois, les patients se voient proposer un traitement de l'hypothyroïdie sans hormones comme alternative. Dans cet article, nous examinerons si l'hypothyroïdie peut être guérie sans prendre de médicaments hormonaux..

En bref sur les raisons du développement de l'hypofonction thyroïdienne

Certains experts estiment que l'hypothyroïdie n'est pas une maladie, mais un syndrome clinique d'une diminution de la fonction hormonale de la thyroïde.

Il produit des hormones thyroïdiennes, qui sont impliquées dans presque tous les processus métaboliques du corps humain. Les principales hormones thyroïdiennes comprennent la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4).

Une carence en hormones T3 et T4 entraîne un ralentissement des processus métaboliques et le développement d'une anémie, ainsi que de graves maladies des systèmes digestif et cardiovasculaire. Mais la plupart des médecins qualifient l'hypothyroïdie de maladie endocrinienne. Se référant au fait que cette maladie thyroïdienne a un code dans le classificateur international des maladies, à savoir 10 E03.

Les principaux types de maladies

L'hypothyroïdie est congénitale et acquise. La maladie peut se manifester et être subclinique. Avec l'hypothyroïdie manifeste, les symptômes apparaissent assez clairement. La forme subclinique est pratiquement asymptomatique.

En fonction du niveau auquel les troubles se sont produits, conduisant au fait que la glande thyroïde a réduit la synthèse de ses hormones, les types de maladies suivants sont distingués:

  1. L'hypothyroïdie primaire est provoquée par une pathologie organique ou fonctionnelle de la glande thyroïde.
  2. L'hypothyroïdie secondaire se développe à la suite d'une perturbation de la production d'hormone thyréostimuline (TSH) par l'hypophyse, qui contrôle la production d'hormones par la thyroïde.
  3. L'hypothyroïdie tertiaire apparaît en raison d'un dysfonctionnement des centres de l'hypothalamus, qui produisent l'hormone thyrolibérine (TRH), qui stimule la glande pituitaire à produire le bourdonnement de TSH. Ainsi, un dysfonctionnement de l'hypothalamus provoque une diminution des performances de l'hypophyse et conduit à la synthèse d'une plus petite quantité de ses hormones par la glande thyroïde..
  4. L'hypothyroïdie tissulaire, de transport ou périphérique survient en raison de perturbations dans la conversion des hormones thyroïdiennes ou de leur mouvement. La maladie se développe lorsqu'il n'y a pas assez d'enzymes hépatiques ou rénales dans le corps impliquées dans la conversion de l'hormone T4 en hormone T3, ou lorsque les récepteurs sont insensibles aux hormones thyroïdiennes. Selon les statistiques, ce type de maladie est très rare..

Nous savons maintenant ce qu'est l'hypothyroïdie et quels sont ses types. Les pathologies de la glande thyroïde, de l'hypophyse et de l'hypothalamus peuvent provoquer le développement de la maladie.

La maladie est caractérisée par un manque d'hormones thyroïdiennes. Par conséquent, la médecine traditionnelle pour son traitement suggère au patient de prendre des médicaments hormonaux. Les comprimés contiennent des analogues synthétiques d'hormones produites par la glande.

Les causes de l'apparition de la pathologie

L'hypothyroïdie primaire acquise se développe le plus souvent chez les personnes atteintes de thyroïdite auto-immune. Il s'agit d'un processus inflammatoire chronique de la glande thyroïde, dans lequel le système immunitaire commence à percevoir l'organe comme un corps étranger.

Il produit des anticorps qui attaquent et détruisent les cellules thyroïdiennes. La thyroïdite d'origine auto-immune se développe très lentement et ne se manifeste pas pendant longtemps. Au fil du temps, il entre dans l'hypothyroïdie.

Les raisons suivantes peuvent conduire au développement d'une hypothyroïdie acquise:

  1. Ablation chirurgicale de la glande thyroïde ou d'une partie de celle-ci.
  2. Traitement du goitre avec de l'iode radioactif.
  3. Irradiation de la glande.
  4. L'apparition de néoplasmes sur la glande thyroïde, l'hypothalamus ou l'hypophyse.
  5. Lésion de la glande pituitaire ou de l'hypothalamus par commotion cérébrale ou hémorragie.
  6. Infection par la tuberculose, la syphilis ou une autre maladie dangereuse.

L'hypothyroïdie peut apparaître à la suite d'un traitement de l'hyperthyroïdie avec des médicaments qui inhibent la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Les principales causes de l'hypothyroïdie congénitale sont le sous-développement de la glande thyroïde et les troubles génétiques dans le processus de production de ses hormones. En outre, le développement de la pathologie provoque des perturbations dans la conversion des enzymes hépatiques et rénales impliquées dans la production d'hormones thyroïdiennes.

Symptômes de l'hypofonction thyroïdienne

Les symptômes de l'hypothyroïdie présentent les caractéristiques suivantes:

  • la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme spécifique;
  • des symptômes similaires surviennent avec d'autres maladies somatiques et mentales de nature chronique;
  • l'intensité de la manifestation des symptômes ne dépend pas clairement de la quantité d'hormones synthétisées par la glande thyroïde qui manquent dans le corps.

De plus, chez certains patients, les manifestations sont faiblement exprimées sous la forme manifeste de la maladie, tandis que chez d'autres, elles commencent à se manifester fortement au cours de la forme subclinique..

Les symptômes des maladies thyroïdiennes sont très divers et affectent le fonctionnement de nombreux systèmes du corps humain. Mais, malgré cela, les patients se tournent généralement vers un médecin pour se plaindre du travail d'un organe ou d'un système donné. Les premières manifestations de la pathologie sont perçues par beaucoup comme une conséquence du stress ressenti, du surmenage ou d'une carence en vitamines hors saison, et ne les signalent pas au médecin.

Il est très difficile pour un médecin qui ne dispose pas d'informations complètes de diagnostiquer le développement d'une hypothyroïdie à un stade précoce. Pour confirmer le diagnostic, le médecin ordonne au patient de faire un test sanguin pour les hormones. A savoir, sur la base des indicateurs de TSH et de T4 libre, ils font le diagnostic final..

Les premiers symptômes de l'hypothyroïdie servent de base à un diagnostic préliminaire. C'est pourquoi tout le monde doit connaître les causes, les symptômes et le traitement d'une maladie aussi courante afin de consulter un endocrinologue en temps opportun, sans attendre les complications..

Comment les symptômes dépendent du mécanisme compensatoire

Chaque organe du corps humain a des mécanismes qui compensent son fonctionnement après l'influence de facteurs externes et internes. Par conséquent, chaque maladie passe par plusieurs formes, caractérisées par divers degrés de compensation..

Lorsqu'un patient commence une hypothyroïdie, les mécanismes compensatoires de la glande thyroïde sont activés. Leur action vise à stimuler la fonction hormonale de l'organe. En raison du fait que les cellules thyroïdiennes saines synthétisent davantage de leurs hormones, le patient subit des tests sanguins normaux et les symptômes n'apparaissent pas. Cette forme de maladie est appelée indemnisée.

Dès que les mécanismes compensatoires cessent de faire face, le niveau d'hormones thyroïdiennes diminue. Ils deviennent insuffisants pour le fonctionnement normal du corps et le patient développe les premiers symptômes de la maladie..

En fait, il s'agit de la phase initiale du développement de l'hypothyroïdie, appelée hypothyroïdie sous-compensée. Au fil du temps, une forme décompensée de la maladie commence, dans laquelle les symptômes sont déjà bien exprimés et des complications apparaissent.

Premiers symptômes de la maladie

Les premiers signes du développement de l'hypofonction thyroïdienne comprennent les conditions suivantes:

  1. Le patient commence à se fatiguer plus vite.
  2. Il y a un sentiment de faiblesse générale.
  3. La synthèse de moins d'hormones thyroïdiennes entraîne une diminution de la pression artérielle et une diminution de la fréquence cardiaque.
  4. Une personne remarque que sa mémoire et sa vitesse de réflexion se sont détériorées. Il est devenu plus difficile pour lui de concentrer son attention sur quelque chose et de maîtriser de nouvelles informations.
  5. Les troubles de la fonction sexuelle commencent. Et les femmes et les hommes.

Si cette condition dure plusieurs jours, vous devriez consulter un endocrinologue. Il est nécessaire de subir un diagnostic complet afin d'identifier la maladie au tout début, lorsqu'il n'y a toujours pas de complications. À un stade précoce, la pathologie est facilement traitable.

À quelle fréquence devez-vous consulter un endocrinologue

Les statistiques médicales montrent que l'hypothyroïdie se développe plus souvent à l'âge adulte et, chez la femme, 4 fois plus souvent que chez l'homme.

Cette situation s'explique par le fait que le beau sexe au cours de sa vie reproductive à chaque menstruation subit des fluctuations hormonales, ainsi que des changements hormonaux pendant la grossesse et la ménopause..

Les principales manifestations de l'hypothyroïdie

Les symptômes de l'hypothyroïdie sont très divers. Attardons-nous sur eux plus en détail:

  1. La matité et l'apathie s'ajoutent à la faiblesse générale et à la fatigue accrue..
  2. Le patient a souvent une mauvaise humeur, ainsi qu'un état dépressif.
  3. Un œdème dense du visage et des membres apparaît.
  4. La mémoire et l'intelligence altérées sont déjà évidentes.
  5. Sensation de sommeil pendant la journée, difficulté à s'endormir le soir et sommeil intermittent ou insomnie la nuit.
  6. Souffrant de maux de tête fréquents, qui finissent par devenir permanents.
  7. L'appétit diminue et prend du poids. De plus, l'alimentation et le sport n'aident pas à perdre ces kilos en trop..
  8. Des problèmes de digestion apparaissent. Les patients ont souvent de la constipation, mais certains, au contraire, ont de la diarrhée.
  9. La peau devient sèche, pâle avec un léger jaunissement.
  10. Augmentation de la perte de cheveux sur la tête et la partie externe des sourcils, ainsi que des cils.
  11. Les plaques à ongles deviennent plus minces, ce qui fait que les ongles se cassent facilement et s'exfolient.
  12. Des douleurs musculaires et articulaires apparaissent, des crampes sont possibles.
  13. Diminution de la libido.
  14. Chez la femme, le cycle menstruel est perturbé. Le plus souvent, il y a un retard et parfois les menstruations disparaissent complètement.

Dans un contexte d'immunité affaiblie, le patient souffre souvent de rhumes et de maladies virales.

Manifestations et complications spécifiques de l'hypothyroïdie

Malgré le fait que l'hypothyroïdie ne présente pas de symptômes spécifiques, les médecins distinguent plusieurs manifestations qui leur permettent de poser un diagnostic préliminaire:

  1. Le cuir chevelu devient jaunâtre.
  2. Les traits du visage deviennent progressivement plus rugueux.
  3. Le gel apparaît - mauvaise tolérance au froid.
  4. En raison du gonflement de la langue, il y a une sensation de confusion et la parole devient plus lente.
  5. Les poches du larynx provoquent une voix rauque.
  6. Un gonflement de l'oreille moyenne entraîne une déficience auditive.
  7. Le gonflement de la muqueuse nasale rend la respiration difficile.
  8. Diminution de la vision nocturne.

Dans les derniers stades de la maladie, les complications suivantes peuvent apparaître:

  1. Glande thyroïde élargie.
  2. Formation de cancer de la thyroïde.
  3. L'hypertension artérielle se développe.
  4. Une insuffisance cardiaque sévère se forme.
  5. La gastrite apparaît
  6. Dépression sévère possible.
  7. Chez les femmes, l'infertilité.

La condition la plus dangereuse est le myxœdème coma. Les patients dans cet état sont secourus en soins intensifs. Selon les statistiques médicales, jusqu'à 80% des cas sont mortels.

Comment diagnostiquer l'hypothyroïdie?

Il est impossible de poser seul un diagnostic définitif d'hypothyroïdie. Pour ce faire, vous devez consulter un endocrinologue. Le diagnostic de la maladie est toujours effectué de manière exhaustive.

Il comprend l'examen par un médecin, la palpation dans la glande thyroïde, la collecte des plaintes des patients et le renvoi pour recherche et analyse..

Le patient doit passer les tests sanguins suivants:

  1. Pour les hormones TSH, T4 et T3 libres. Dans l'hypothyroïdie, les taux de thyroxine (T4) sont inférieurs à la normale. Les résultats des tests sanguins TSH diffèrent selon le type de maladie. En cas d'hypothyroïdie primaire, le niveau de TSH est augmenté et sous forme secondaire, au contraire, il est abaissé.
  2. Biochimique - vous permet de déterminer le taux de cholestérol.
  3. Pour déterminer le niveau d'anticorps contre les cellules thyroïdiennes.

L'hypothyroïdie n'est pas diagnostiquée uniquement sur la base des résultats des tests. Il comprend nécessairement une échographie et une radiographie de la glande thyroïde et un électrocardiogramme. Pour la pathologie secondaire, une imagerie par résonance calculée et magnétique est prescrite.

La glande thyroïde et la grossesse sont considérées par les gynécologues dans le même plan. Le manque d'hormones thyroïdiennes affecte négativement le développement mental et physique de l'enfant. Par conséquent, les femmes enceintes doivent régulièrement examiner l'activité de la glande..

Approche moderne du traitement de l'hypothyroïdie

Aujourd'hui, l'hormonothérapie substitutive est reconnue comme la principale méthode de traitement médicamenteux de l'hypofonction thyroïdienne..

Étant donné que la principale cause de l'apparition de la maladie est le manque d'hormones thyroïdiennes, des analogues synthétiques de l'hormone thyroxine T4 sont prescrits aux patients afin de compenser le déficit qui en résulte. Les agents hormonaux les plus populaires incluent: L-thyroxine, Eutirox, Bagothyrox.

La méthode de traitement hormonal donne de bons résultats, mais lors de la prise de médicaments hormonaux tout au long de la vie. Ce n'est que dans certains cas que la thérapie est effectuée dans le cadre d'un cours. Avant d'annuler le médicament, le médecin réduit progressivement la posologie..

Cela évitera les symptômes de sevrage. Tous les points considérés de l'hormonothérapie provoquent la peur chez beaucoup, et même la peur de s'habituer au médicament et l'apparition de complications d'un tel traitement. Ils recherchent une réponse à la question: comment guérir l'hypothyroïdie sans hormones?

Lorsqu'un traitement non hormonal est justifié?

Le traitement non hormonal est un traitement alternatif de l'hypothyroïdie uniquement dans les cas suivants:

  1. La maladie est diagnostiquée au stade initial, lorsque les symptômes sont légers et que le niveau d'hormones produites par la glande thyroïde ne s'écarte pas beaucoup de la norme..
  2. Pas de chirurgie de la glande thyroïde.
  3. L'hypofonction est provoquée par une carence en iode.

Étant donné qu'un traitement intempestif avec des hormones thyroïdiennes peut entraîner le développement de complications, avant de commencer le traitement sans l'utilisation d'hormones, vous devriez consulter un endocrinologue pour subir un diagnostic complet de la maladie..

Top