Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Larynx
Glandes endocrines [endocrines]
2 Larynx
Quels indicateurs sont la norme des hormones thyroïdiennes chez les femmes?
3 Des tests
Analyse de la progestérone: quand et comment bien faire les choses, décoder les résultats
4 Des tests
Goitre nodulaire
5 Pituitaire
Libérer des hormones
Image
Principal // Cancer

Quand et comment se faire tester correctement pour la progestérone?


Un test sanguin de progestérone doit être effectué chez les femmes qui souhaitent donner naissance à un enfant et présentent des symptômes de cette carence hormonale. L'hormone sexuelle est l'une des plus importantes dans le processus de conception et de portage d'un bébé. Par conséquent, il est nécessaire de connaître son taux dans le sang avant même la grossesse. Nous déterminerons quand prendre de la progestérone lors de la planification, et pourquoi vous devrez peut-être vérifier son niveau.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/88fbfce8de2c9a477a2b441967dc7766.jpg "alt =" test de progestérone "width =" 660 " height = "440" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/88fbfce8de2c9a477a2b441967dc7766.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads /2018/02/88fbfce8de2c9a477a2b441967dc7766-300x200.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Progestérone - ce que vous devez savoir sur cette hormone?

La progestérone est une hormone de type stéroïde produite par le soi-disant corps jaune. Il n'est pas seulement féminin, il est également présent chez les hommes, chez qui il est produit en petites quantités par le cortex surrénal et le tissu testiculaire. Cependant, la progestérone est plus importante spécifiquement pour les femmes, car elle est responsable des fonctions féminines de base. La capacité de tomber enceinte et de porter un enfant dépend directement de lui.

Le rôle clé de l'hormone est d'assurer une grossesse saine, ce qui devient possible grâce aux fonctions suivantes:

  • affecte la membrane muqueuse de l'utérus, la préparant à l'implantation de l'ovule en cas de fécondation réussie de l'ovule;
  • diminution de la fonction contractile de l'utérus;
  • contribuer à l'arrêt des menstruations après la conception;
  • diminution de la réponse immunitaire du corps féminin, éliminant ainsi la possibilité de rejet fœtal;
  • est responsable de l'élargissement de l'utérus et réduit ses fonctions contractiles;
  • inhibe la lactation pendant la gestation et l'active après l'accouchement;
  • affecte la croissance des glandes mammaires;
  • contribue au plein développement de l'embryon.

Avec de faibles taux de progestérone, les chances de tomber enceinte sont minimes. Même si la conception a eu lieu, il existe un risque d'interruption de grossesse. Par conséquent, les femmes sont testées pour vérifier le niveau d'une hormone sexuelle importante même lors de la planification d'une grossesse..

L'effet de la progestérone sur le corps des femmes

La progestérone a un effet positif non seulement lors de la planification d'un bébé et pendant la gestation, mais agit également sur:

  1. Métabolisme. L'hormone progestérone stimule l'appétit et augmente la production d'insuline après les repas, réduisant la sensibilité des tissus à celle-ci, ce qui explique le désir des filles et des femmes de consommer beaucoup de glucides et de sucreries pendant la période de son augmentation. Favorise le dépôt de graisse, en particulier au niveau de la taille afin de protéger le corps en cas de pénurie alimentaire. L'hormone de grossesse affecte également la relaxation des muscles du tractus gastro-intestinal et une augmentation de la température basale..
  2. Système musculo-squelettique: décompose les tissus musculaires, affecte positivement la formation de matière osseuse et aide à détendre les ligaments et les tendons, rendant les muscles plus élastiques.
  3. Le système nerveux. La progestérone a un effet positif sur le corps féminin, améliorant la circulation sanguine dans le cerveau et la mémoire, réduisant la fréquence des convulsions et des crises d'épilepsie, stimulant la croissance des cellules nerveuses, et a également un effet sédatif et analgésique.

À quoi sert la progestérone et comment la prendre?

Avec les symptômes existants de carence en progestérone, l'analyse de cette hormone permettra à la femme enceinte d'identifier en temps opportun les violations possibles et de commencer le traitement dès que possible afin de maintenir la grossesse. Après le début de l'ovulation et avant le début de l'écoulement sanglant, la phase lutéale dure, au cours de laquelle une augmentation du taux de progestérone se produit.

Si cela ne se produit pas pour une raison quelconque, les chances de grossesse sont assez faibles et en cas de conception, il existe un risque de fausse couche. Afin que la grossesse se produise et puisse porter l'enfant, une prise de sang est prescrite pour vérifier le niveau de l'hormone.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/Drug_Testing_Blood.jpg "alt =" test de progestérone "width =" 660 " height = "439" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/Drug_Testing_Blood.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads /2018/02/Drug_Testing_Blood-300x200.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Un test sanguin est indiqué pour les symptômes suivants:

  • non-survenue de grossesse;
  • augmentation de la pression artérielle et gonflement;
  • échec du cycle menstruel;
  • saignements utérins en plus des menstruations;
  • kyste ou tumeur de l'ovaire;
  • avortement menacé.

Les hommes sont prescrits pour vérifier le niveau de l'hormone s'ils soupçonnent une pathologie des testicules, des glandes surrénales ou de la glande thyroïde.

  • pendant la première phase, folliculo-stimulante, les indicateurs sont au niveau le plus bas;
  • la deuxième phase est ovulatoire, la croissance de l'hormone augmente progressivement;
  • dans la phase finale, lutéale, le niveau maximal de progestérone est noté, dont la croissance a provoqué le follicule, qui s'est transformé en ce qu'on appelle le corps jaune après la libération de l'œuf.

La vérification des niveaux de progestérone varie selon le cycle:

  • avec un cycle de 28 jours, le sang est prélevé les jours 22-23;
  • avec un cycle menstruel court, une période d'ovulation approximative est calculée et une analyse est effectuée 4-5 jours après celle-ci;
  • avec un cycle long, jusqu'à 35 jours, - location entre 25 et 29 jours.

En cas de saignement irrégulier ou nul, la procédure est répétée plusieurs fois afin d'obtenir des résultats plus précis..

Les femmes enceintes, les hommes et les filles avant la puberté peuvent faire l'étude quel que soit le jour du mois. Avant de passer un test de progestérone, vous devez:

  • faire une pause après avoir mangé pendant au moins 8 heures, et de préférence 12 heures, seule l'eau pure non gazeuse est autorisée;
  • suivre un régime léger pendant au moins 2-3 jours, à l'exclusion des aliments gras, trop cuits et sucrés;
  • interrompre la prise de médicaments hormonaux dans une semaine, si cela n'est pas possible - le médecin doit en être informé afin de prendre ce fait en compte lors du décodage des résultats;
  • 12 heures avant le test, vous devez exclure l'alcool et les cigarettes, les efforts physiques intenses et essayer d'éviter le stress émotionnel.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/normy-progesterona-pri-beremennosti-po-nedelyam-v-tablice- i-prichiny-otklonenij-11.jpg "alt =" progestérone "width =" 660 "height =" 440 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/ 02 / normy-progesterona-pri-beremennosti-po-nedelyam-v-tablice-i-prichiny-otklonenij-11.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/normy-progesterona -pri-beremennosti-po-nedelyam-v-tablice-i-prichiny-otklonenij-11-300x200.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

L'analyse de la progestérone est le plus souvent effectuée par les femmes lors de la planification d'une grossesse, car c'est pendant cette période qu'il est important de connaître le niveau de l'hormone dans le sang et s'il existe des anomalies. Il existe un certain nombre d'autres raisons pour lesquelles des recherches sont nécessaires, par exemple en cas de dysfonctionnement du cycle menstruel, d'écoulement sanglant d'origine inconnue, etc..

Il est important de savoir comment et quand contrôler correctement la progestérone. Le sang est prélevé sur les femmes des jours 22 à 23, en tenant compte du fait que le cycle est de 28 jours, avec un long - pendant 25 à 29 jours et un court - les biomatériaux sont généralement pris 4 à 5 jours après le calcul de la période d'ovulation approximative. En cas de règles irrégulières ou de leur absence, les médecins recommandent d'effectuer la procédure plusieurs fois afin d'obtenir des résultats plus précis..

Avez-vous vérifié votre taux de progestérone lors de la planification de votre bébé??

Analyse de la progestérone: quand prendre et comment se préparer correctement

La progestérone est une hormone stéroïde féminine produite par les deux sexes. Il affecte le cycle menstruel, le développement embryonnaire, la pression artérielle, la production de sébum et chez les hommes, il affecte la fonction prostatique.

Chez la femme, la progestérone est principalement produite dans les ovaires par le corps jaune et pendant la grossesse par le placenta. Sa fonction principale est de préparer les parois de l'utérus pour la grossesse, par conséquent, l'analyse de la progestérone est d'une importance particulière pendant cette période. Chez les hommes, l'hormone en quantité minimale est formée à la suite de la synthèse des androgènes et est leur produit intermédiaire.

Les principales fonctions de la progestérone

Les principales fonctions de l'hormone dans le corps féminin pendant la grossesse sont:

  • préparation de l'endomètre de l'utérus pour l'implantation d'ovules après la fécondation;
  • la production de quantités suffisantes de nutriments pour le développement de l'œuf implanté;
  • suppression de l'activité de contraction des muscles de l'utérus afin de réduire la réaction de rejet de l'ovule implanté;
  • stimuler la sécrétion de la membrane muqueuse des trompes de Fallope, qui est nécessaire pour nourrir l'œuf fécondé lors de son mouvement à travers les trompes de Fallope avant l'implantation dans l'utérus;
  • influence sur le développement des lobules et des passages alvéolaires pour la prolifération des cellules alvéolaires, ce qui les prépare à une réponse à l'action de la prolactine pour la sécrétion du lait maternel;
  • blocage de la lactation pendant la grossesse.

En outre, la progestérone, avec les œstrogènes, est responsable de la régulation du cycle menstruel. Avec une forte diminution du contenu de ces hormones à la fin du cycle, l'utérus commence à libérer du sang menstruel. Chez les femmes en bonne santé et non enceintes, une grande quantité de sécrétion hormonale n'est observée que dans la seconde moitié du cycle ovarien. Le corps jaune est responsable de la quantité d'hormone synthétisée à ce moment..

Pourquoi et quand se faire tester pour la progestérone

Pendant la grossesse, la valeur diagnostique du test de progestérone est la plus élevée. Les indications de l'étude sont des douleurs dans le bas de l'abdomen et le développement de saignements utérins. Les résultats obtenus sont nécessaires pour évaluer l'état du fœtus et du placenta, identifier la menace d'avortement spontané ou de fixation ectopique de l'ovule. L'analyse de la progestérone est indiquée pour les femmes ayant des antécédents de fausses couches, de pathologies infectieuses, auto-immunes ou endocrinologiques.

L'étude est réalisée périodiquement pour suivre l'évolution de la grossesse et évaluer l'efficacité du traitement avec des médicaments contenant de la progestérone. Un test sanguin de progestérone est nécessaire pour déterminer une grossesse vraiment post-terme, il est effectué à la fin de la période de gestation.

Chez les femmes non enceintes, le test est effectué pour évaluer l'ovulation et les menstruations. Ses résultats nous permettent d'évaluer l'efficacité de la procédure pour stimuler l'ovulation, faire un pronostic pour l'évolution du cancer du sein, différencier les types d'aménorrhée, établir la cause des saignements utérins dysfonctionnels et de l'infertilité, identifier les violations de la fonction ovarienne, les cycles anovulatoires et l'échec de la phase lutéale. En outre, la livraison de l'analyse est nécessaire lors de la planification de la grossesse..

L'analyse de la progestérone est indiquée pour les femmes ayant des antécédents de fausses couches, de pathologies infectieuses, auto-immunes ou endocrinologiques.

Chez l'homme, l'analyse de la progestérone est réalisée pour le diagnostic et le traitement de l'infertilité, ainsi que pour les pathologies testiculaires.

Comment bien se préparer à un test de progestérone

Pour que les résultats d'un test sanguin de progestérone soient les plus fiables, il est important de bien se préparer à son administration. Dans la plupart des cas, la concentration de l'hormone est déterminée le jour 21 (ou les jours 22-23) avec un cycle menstruel de 28 jours.

Le sang pour la progestérone est pris le matin à jeun. Pour éviter de déformer les résultats, il est recommandé de respecter les restrictions suivantes:

  • en 8 heures: refuser complètement la nourriture;
  • en 24 heures: excluez les aliments épicés et salés, l'alcool, le thé fort et le café;
  • dans 2-3 jours: arrêtez de manger des aliments gras.

Avant de procéder à l'analyse, vous devez vous abstenir de tout rapport sexuel, de stress psycho-émotionnel ou physique excessif. De plus, les prélèvements sanguins ne doivent pas être effectués après l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique et la radiographie..

La prise de corticotropine, d'antagonistes des œstrogènes, d'acide valproïque, de préparations de progestérone et d'autres médicaments peut augmenter le niveau de l'hormone dans le sang et réduire les prostaglandines, l'œstriol, les contraceptifs oraux et certains agents antibactériens. Il est recommandé de consulter un médecin pour savoir quel jour prendre la progestérone et s'il est nécessaire d'annuler le médicament pris avant de le prendre. Si le retrait des médicaments n'est pas possible, il est important de l'indiquer dans le sens de la recherche.

Décodage de l'analyse de la progestérone

Les indicateurs de la norme du contenu de l'hormone dans le sang diffèrent selon les laboratoires et dépendent de la méthode de recherche utilisée. Chez les hommes, la progestérone est normalement comprise entre 0,28 et 1,22 ng / ml, et chez les femmes en âge de procréer, elle dépend de la phase du cycle menstruel:

  • phase folliculaire: 0,15 à 1,4 ng / ml;
  • phase lutéale: 3,34 à 25,6 ng / ml.

Le taux de progestérone chez les filles de moins de 18 ans dépend du stade de Tanner, et avec un cycle menstruel régulier, de sa phase, et est de 0,15 à 28 ng / ml.

L'indicateur dans le contexte de la prise de contraceptifs oraux varie de 0,34 à 0,92 ng / ml. La valeur maximale pendant la période postménopausique est de 0,73 ng / ml.

Chez l'homme, l'analyse de la progestérone est réalisée pour le diagnostic et le traitement de l'infertilité, ainsi que pour les pathologies testiculaires.

Pendant la grossesse, les taux de progestérone fluctuent en fonction du trimestre:

  • I trimestre: de 11,2 à 90 ng / ml;
  • II trimestre: de 25,6 à 89,4 ng / ml;
  • Trimestre III: de 48,4 à 422 ng / ml.

Progestérone abaissée

En début de grossesse, une carence hormonale augmente la probabilité de fausse couche. Une diminution de la concentration de progestérone peut entraîner un retard du développement intra-utérin du fœtus, une défaillance de la fonction placentaire, une grossesse post-terme.

Un niveau abaissé de l'hormone est noté avec une insuffisance de la phase lutéale du cycle menstruel. Une diminution de la progestérone après l'ovulation peut entraîner la prise de certains médicaments ou des pathologies inflammatoires chroniques des organes génitaux internes. Avec l'hypogonadisme primaire ou secondaire, un déficit hormonal est également noté.

Augmentation de la progestérone

Parce que l'hormone affecte le tube digestif (détend ses muscles et améliore l'absorption des nutriments), des niveaux élevés chez les femmes non enceintes peuvent entraîner une prise de poids rapide, des calculs biliaires, de la constipation et des ballonnements..

Si l'analyse montre des valeurs élevées de progestérone, les maladies suivantes peuvent être présentes:

  • néoplasmes;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • insuffisance rénale;
  • troubles du cycle menstruel;
  • kyste du corps jaune;
  • anomalies dans le développement du placenta;
  • saignement utérin intermenstruel.

Dans le contexte d'une forte progestérone, il y a une augmentation, une tension et une douleur des glandes mammaires, de l'irritabilité, une dépression et des sautes d'humeur fréquentes.

Lorsque des symptômes indiquant un trouble hormonal apparaissent, vous devez consulter un médecin pour obtenir des conseils et, si nécessaire, faire une analyse..

Quel jour et comment faire un test sanguin de progestérone chez la femme

Une analyse de la progestérone est le moyen le plus efficace de clarifier les causes de nombreuses conditions pathologiques, y compris l'infertilité. Dans le corps de la femme, il est produit dans les ovaires, les glandes surrénales et lors du port d'un enfant - dans le placenta.

Si nécessaire?

La fonction principale de la progestérone étant de réguler les menstruations et d'assurer un cycle et une conception normaux, l'analyse est prescrite aux patientes:

  • avoir de la difficulté à concevoir et à diagnostiquer une infertilité. La fonction reproductrice des femmes dépend directement de cette hormone;
  • dans les premières semaines de grossesse et au 2ème trimestre, en cas de troubles du cycle (aménorrhée);
  • pendant la planification de la grossesse pour prédire son apparition. Si les indicateurs diffèrent de la norme, le gynécologue pourra prédire les complications probables. Par exemple, si la progestérone est insuffisante, une fausse couche spontanée est possible;
  • pendant la grossesse, s'il y a une augmentation de la pression artérielle et un œdème se développe;
  • au deuxième trimestre pour vérifier l'état du placenta;
  • avec toutes sortes de violations du cycle mensuel;
  • en présence de symptômes d'une tumeur ou d'un kyste ovarien ou dans des pathologies des glandes surrénales;
  • en l'absence d'ovulation.

Les signes suivants indiquent une violation de la norme de la progestérone:

  • douleur thoracique;
  • perturbations du cycle;
  • saignements utérins d'intensité variable;
  • ballonnements;
  • sautes d'humeur;
  • obésité.

Quel jour est meilleur et juste?

La première étape consiste à déterminer le jour où vous devez donner du sang. Le jour de livraison dépend du cycle. Il est nécessaire de prendre pendant la période où la concentration de l'hormone atteint ses valeurs maximales.

Avec un cycle standard de 28 jours, vous devez vous rendre au laboratoire le 22 ou 23 jour. Si cela dure plus de 4 semaines, vous devez calculer le temps, une semaine avant le premier jour des règles suivantes.

Avec un cycle raccourci à 26 jours, le don de sang tombe le 18-19ème jour après le début des règles. S'il n'y a pas de règles, le sang peut être donné n'importe quel jour. Habituellement, dans ce cas, une analyse complète des hormones est soumise..

Combien est fait?

Pour la recherche, le sang est prélevé dans une veine. Le sérum est préalablement débarrassé des cellules sanguines, puis examiné par une méthode immunochimique. Le résultat final peut être obtenu en quelques heures. En standard en laboratoire, ils donnent le résultat le lendemain.

Comment est-ce bien - à jeun ou non?

Le sang est prélevé le matin uniquement à jeun. La veille, vous pouvez dîner au plus tard 8 heures avant de visiter la clinique. Si, pour une raison quelconque, vous devez faire une analyse pendant la journée, vous devez également vous abstenir de manger pendant 6 à 8 heures avant de la prendre. Et seulement en cas de collation légère, vous pouvez donner du sang après 4 heures.

Règles de préparation et de livraison

Pour que l'analyse soit correcte et ne pas avoir à reprendre le sang, vous devez préparer:

  • calculer le jour correctement;
  • abandonnez les aliments épicés, gras et sucrés en 2 jours. Pas besoin d'abuser du thé et du café forts. Exclure l'alcool pendant cette période et suspendre la pharmacothérapie;
  • pendant 2 jours, exclure l'activité physique, ne pas assister aux séances d'entraînement, suspendre le sport, ne pas avoir de relations sexuelles. Vous devez également faire une pause dans le travail acharné à la maison - ne déplacez pas les meubles, ne plantez pas de pommes de terre;
  • dans les deux jours, il est nécessaire d'éviter le stress et l'anxiété;
  • la veille, vous devez dîner au plus tard 8 heures avant de visiter la clinique;
  • ne pas prendre de petit-déjeuner, ne pas fumer le jour du test.

Décoder le résultat

Le décryptage doit être effectué par un médecin. La particularité du test de progestérone est qu'il est effectué différemment selon le diagnostic.

Si une femme a une aménorrhée, le sang devra être examiné 3 fois: le septième jour après le début des règles, le quatorzième et le vingtième.

Ainsi, il est plus facile de retracer la dynamique de la concentration de l'hormone et de déterminer son taux pour une femme en particulier. Il est généralement conseillé aux patients atteints de ce type de pathologie de remplir un journal de cycle.

En moyenne, la norme correspond à:

  • lors de la maturation des ovocytes - 0,30 nmol / l - 2,23 nmol / l;
  • dans la phase ovulaire - 0,48 nmol / l - 9,41 nmol / l;
  • dans lutéale - 6,99 nmol / l - 56,63 nmol / l.

Si la quantité d'hormone ne correspond pas à la norme, le corps peut observer:

  • fluctuations des niveaux hormonaux;
  • le début de la ménopause;
  • risque accru de saignement de l'utérus;
  • pathologie du système endocrinien.
  • grossesse;
  • diminution de la performance rénale;
  • aménorrhée;
  • pathologie du placenta;
  • kyste du corps jaune.

Une progestérone élevée peut être accompagnée de symptômes inconfortables tels que fatigue chronique, migraines, vision trouble, acné, saignements intermenstruels.

  • grossesse post-terme;
  • la menace d'une fausse couche spontanée;
  • processus inflammatoire dans les organes gynécologiques;
  • retard du développement fœtal par rapport à la norme;
  • traitement avec certains médicaments.

Une valeur faible a également un impact important sur l'état général et le domaine émotionnel:

  • provoque l'apathie et la faiblesse musculaire;
  • réduit la libido;
  • favorise le développement de kystes et de tumeurs ovariens.

Une carence peut provoquer des règles abondantes et douloureuses, des migraines sévères, de l'irritabilité et une labilité émotionnelle..

Normal pendant la grossesse

Au début de la grossesse, la progestérone est produite par le corps jaune tout au long du 1er trimestre. Au 2ème trimestre, le placenta commence à faire ce travail. Le niveau d'hormones augmente régulièrement de la 9e à la 32e semaine, la concentration pendant cette période augmente quinze fois.

La progestérone contrôle non seulement l'état de l'endomètre de la cavité utérine, mais prend également en charge l'ensemble du métabolisme: le corps assimile le maximum de nutriments des aliments consommés.

Le contenu varie selon le terme:

  • au 1er trimestre - de 8,9 nmol / l à 468,4 nmol / l;
  • dans le second - de 71,5 nmol / l à 303,1 nmol / l;
  • dans le 3ème - de 88,7 nmol / l à 771,5 nmol / l.

Lors de la planification d'une grossesse

La progestérone est une hormone qui détermine l'efficacité de la conception et le processus ultérieur de naissance d'un bébé. Lors de la planification d'une grossesse, il est très important de contrôler son niveau, de le comparer à la norme et, si nécessaire, de l'amener aux chiffres souhaités.

Si la femme enceinte est diagnostiquée avec un taux accru, il est recommandé à la mère de simplement suivre le régime approprié, en continuant calmement à se préparer à la grossesse..

De faibles niveaux d'hormone peuvent nuire au succès de la conception et même au développement intra-utérin du fœtus..

Si un faible taux de progestérone est détecté, une décision est prise sur le rendez-vous de la correction médicamenteuse. Pour corriger le niveau de l'hormone, vous devrez utiliser des médicaments hormonaux. Le cours sera choisi individuellement par le médecin traitant.

Progestérone: la norme chez la femme, les causes des écarts

La progestérone est une hormone stéroïde produite chez les personnes des deux sexes. Les œstrogènes et la progestérone dans le sang des hommes sont présents à de faibles concentrations, chez les femmes - à des concentrations élevées. La progestérone chez la femme affecte le cycle menstruel, le développement intra-utérin du fœtus, la grossesse.

Qu'est-ce que la progestérone

L'hormone progestérone est formée à partir du cholestérol, qui subit une série de réactions biochimiques. Sa sécrétion se produit par le corps jaune (une formation temporaire sécrétée après l'ovulation) et les glandes surrénales. Si une femme a une grossesse (gestation), les fonctions du corps jaune comprennent la libération de progestérone en excès. Le tissu de l'utérus et sa nutrition par les vaisseaux augmentent.

Important! Pendant la gestation, le stade initial de la synthèse hormonale se produit à l'intérieur du placenta, le reste du processus se termine chez le fœtus.

Dans les dernières semaines de la grossesse, la progestérone est synthétisée par le placenta. Plus de progestérone est nécessaire pour maintenir la gestation, augmenter la nutrition utérine.

La production de progestérone est réalisée sous l'influence de l'hormone lutéotrope. Son montant dépend de la phase du cycle menstruel de la femme. Le pic maximal se produit dans la période suivant l'ovulation (phase lutéale). À la fin du cycle, son nombre atteint une concentration minimale.

Seule une petite quantité de progestérone est gratuite, le reste forme un complexe avec des protéines.

L'excrétion de la substance s'effectue par les reins.

Fonctions de la progestérone

Le rôle de la progestérone dans le corps d'une femme est varié..

  1. Influence la production d'autres hormones sexuelles et la synthèse des corticostéroïdes et de l'aldostérone (produite par les glandes surrénales).
  2. Prépare le corps d'une femme à la conception et à la mise au monde du fœtus. L'endomètre se prépare à recevoir un ovule fécondé, sa contractilité diminue. Les sécrétions vaginales deviennent épaisses, ce qui empêche le passage du sperme.
  3. Réduit l'activité de l'immunité, ce qui réduit son activité vis-à-vis du fœtus (il agit comme un corps étranger pour l'immunité).
  4. Soulagement du processus de naissance dû à une baisse de la quantité d'hormone progestérone.
  5. Stimule le développement des seins pour se préparer à l'allaitement.
  6. Confinement de la lactation pendant la gestation. Après l'accouchement, le nombre de l'hormone diminue, ce qui conduit à la libération de colostrum et de lait.
  7. Améliore la qualité de la peau en raison de la présence de récepteurs de progestérone dessus. Avec l'âge, la quantité d'hormone diminue, des rides apparaissent.
  8. Stimule la production de neurohormones (allopregnanolone).
  9. Associé aux neurohormones, il stimule les neurones du cerveau responsables du comportement sexuel des femmes.

Comment donner correctement du sang pour la progestérone

Des facteurs externes modifient les résultats de la recherche. Par conséquent, vous devez suivre un certain nombre de règles et demander à votre médecin comment effectuer correctement un test de progestérone:

  • arrêtez de boire de l'alcool une semaine avant l'étude;
  • la veille du test, ne mangez pas d'aliments gras, car l'hormone est formée à partir du cholestérol;
  • annuler tous les médicaments une semaine avant l'étude, si un médicament ne peut être exclu en raison de problèmes de santé, informez-en le médecin;
  • exclure l'activité sexuelle avant l'analyse;
  • éliminer tout stress, activité physique;
  • ne fumez pas le jour de l'étude;
  • le sang pour la progestérone est pris à jeun.

Étant donné que le nombre de changements hormonaux au cours du cycle menstruel, vous devez savoir quand prendre de la progestérone.

Le sang pour la recherche est donné 3 fois (7, 14, 21 jours du cycle). Cette technique montre dans quelle phase la violation se produit..

Le sang pour la progestérone est prélevé dans une veine. Il est conseillé de le faire le matin. Si cela n'est pas possible, la collecte de liquide intravasculaire est effectuée plus tard. Mais le dernier repas doit avoir lieu au moins 6 heures avant le test..

Le taux de progestérone par jour du cycle

Le taux de progestérone chez la femme dépend de l'âge, de la phase du cycle. Après le début de la ménopause, sa quantité diminue normalement fortement. Si une femme prend une contraception, l'hormone augmente. Chez la femme enceinte, l'indicateur est différent.

Tableau des taux normaux de progestérone dans le sang d'une femme en bonne santé par jour du cycle.

Journée de cycleIndicateur, nmol / lIndicateur lors de l'utilisation de contraceptifs, nmol / l
1-150,95-4,74Jusqu'à 3,5
16-222,4-9,561,5-5,5
23 jours et plus16,3-86,03-66,5

Si la fécondation de l'ovule a eu lieu dans le corps de la femme et son introduction dans l'endomètre de l'utérus, l'indicateur change.

Le tableau du niveau de progestérone chez la femme est normal, caractéristique de la grossesse.

Terme, semainesQuantité normale d'indicateur, nmol / l
1-1415-108
14-2861,2-158,3
28-4017,4-508,3

Perturbation des niveaux de progestérone

Si une femme présente des troubles du corps associés à une augmentation du taux d'hormone, les symptômes suivants apparaissent chez la femme:

  • changements dans la qualité de la peau (apparition de l'acné);
  • augmentation de la croissance des poils sur les bras, les jambes et le visage;
  • une augmentation de la masse corporelle sans raison apparente;
  • sautes d'humeur fréquentes, dépression;
  • névralgie: maux de tête, nausées;
  • fluctuations de la pression artérielle;
  • perturbations du cycle menstruel (longs retards, apparition de la menstruation pas tous les mois);
  • modifications du contenu des pertes vaginales (augmentation de la viscosité, impuretés sanglantes);
  • sensibilité des seins.

Ces signes sont caractéristiques de nombreuses maladies, le médecin dit donc de quoi il s'agit et prescrit des tests supplémentaires pour détecter la maladie et explique comment réduire la progestérone.

Un niveau élevé de l'indicateur est caractéristique de la pathologie surrénalienne et de la fertilisation altérée de l'œuf, du cancer.

  1. Maladie congénitale du cortex surrénalien qui altère sa fonction. Cela conduit à une perturbation de la libération de toutes les hormones surrénales: certaines diminuent, d'autres augmentent.
  2. Dérive des bulles. Il s'agit d'une pathologie de la formation d'un œuf fécondé au stade trophoblaste. Le taux est plus élevé que pendant une grossesse en bonne santé.
  3. Le néoplasme malin des ovaires entraîne une forte augmentation du taux.

La progestérone abaissée chez les femmes sans grossesse est déterminée à l'aide de trois tests sanguins ou au moment de sa valeur maximale. L'hormone est synthétisée principalement par le corps jaune, son niveau inférieur à la normale indique sa pathologie.

Les symptômes suivants apparaissent en raison d'un faible taux de progestérone:

  • une personne devient déprimée, devient irritable;
  • le poids corporel augmente;
  • la pression artérielle est trop élevée;
  • les cheveux tombent;
  • des ballonnements apparaissent;
  • la période du cycle menstruel est perturbée;
  • une hypersalivation apparaît (transpiration excessive);
  • la grossesse est interrompue spontanément;
  • écoulement du vagin mélangé avec du sang;
  • hypothermie (diminution de la température corporelle) avec membres bleus.

S'il n'y a pas d'ovulation, les causes suivantes d'augmentation de la progestérone chez la femme sont distinguées:

  • fibrose folliculaire (en les remplaçant par du tissu conjonctif);
  • mauvaise formation du corps jaune;
  • violation de la transition du follicule vers le corps jaune.

Si l'ovulation persiste, les causes d'un faible taux de progestérone sont:

  • une augmentation du taux de formation du corps jaune de l'ovaire après l'ovulation, dans lequel l'hormone n'a pas le temps de se former;
  • stress constant;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • activité physique excessive.

Dans une grossesse saine, le nombre de progestérone augmente avec la durée, c'est-à-dire que son pic est atteint au troisième trimestre. La diminution de l'indicateur pendant la gestation dépend de sa durée:

  • jusqu'à 16 semaines, la cause est le corps jaune (il produit une hormone);
  • après 16 semaines, le placenta se développe et le développement d'un indicateur commence à l'intérieur.

Il y a des maladies qui se développent à la suite de l'effet sur le corps.

  1. Néoplasmes bénins (fibromes utérins, formations dans les glandes mammaires).
  2. Chronique ne portant pas de grossesse. Une quantité réduite de progestérone stimule la contraction des muscles lisses, de sorte que le développement de l'embryon ne se produit pas et il est rejeté de l'utérus.

Qu'est-ce qui affecte la diminution et l'augmentation des taux de progestérone chez les femmes

Un excès de progestérone pendant la grossesse est compensé par une augmentation du nombre d'autres hormones. Mais s'il est absent, il y a des changements dans l'apparence de la femme et son bien-être:

  • gonflement des extrémités (le déséquilibre hormonal affecte le métabolisme eau-sel, entraînant une rétention d'eau à l'intérieur du corps);
  • changements dans la qualité de la peau (desquamation, éruptions cutanées, acné au contenu purulent);
  • une augmentation du tissu adipeux;
  • dysfonctionnement intestinal (diarrhée, flatulences);
  • une augmentation de la taille des glandes mammaires, leur grossissement, une inflammation;
  • psychologiquement, une femme devient instable (sautes d'humeur fréquentes), fatigue, anxiété apparaît

Une diminution de l'hormone sexuelle entraîne de graves conséquences. Par conséquent, il est nécessaire de diagnostiquer la cause à temps et de l'éliminer. Une diminution de l'indicateur affecte:

  • cycle menstruel (il se perd, parfois il peut être absent)
  • l'apparition de saignements utérins sans raison;
  • la capacité d'une femme à porter un embryon (elle est rejetée, car une diminution de l'hormone entraîne des spasmes musculaires de l'utérus);
  • la qualité des cheveux sur la tête chez les femmes (l'alopécie féminine se développe - la calvitie);
  • état de santé (une personne devient irritable, léthargique, des nausées ou des vomissements fréquents apparaissent);
  • l'apparition de néoplasmes;
  • immunité (sa fonction diminue, des maladies fréquentes apparaissent).

Façons de normaliser les niveaux hormonaux

Si le corps d'une femme a un excès d'hormone 1,5 fois ou plus, le médecin prescrit un traitement médicamenteux pour le réduire. Un analogue artificiel de l'hormone, le tamoxifène, le clomifène, est utilisé. Le médecin et le patient doivent s'assurer que la femme n'est pas enceinte. Sinon, lors de la prise du médicament, l'indicateur diminuera, l'utérus commencera à se contracter. Une fausse couche.

La pharmacothérapie est rarement prescrite. Si le taux de progestérone est plus de 1,5 fois supérieur à la normale, le médecin prescrit un régime spécial pour réduire le taux de progestérone:

  • exclure les produits protéiques (viande), les produits laitiers (lait, kéfir, crème sure);
  • exclure les graisses végétales (huile de tournesol);
  • retirer les légumineuses, la citrouille de l'alimentation;
  • prenez des vitamines (A, C, E);
  • boire des décoctions d'herbes (menthe, sorbier, clou de girofle);
  • vous ne pouvez pas boire de médicaments augmentant la progestérone chez une femme (Utrozhestan, Endometrin).

Le régime alimentaire d'un patient à forte progestérone devrait inclure: poisson, bœuf sans graisse, fruits, légumes.

Si le médecin détecte une faible progestérone chez une femme, un traitement est prescrit pour l'augmenter et guérir l'infertilité.

  1. Thérapie médicamenteuse visant à combler le manque de progestérone chez les femmes. La progestérone naturelle, l'Utrozhestan, le Crinon, Duphaston sont utilisés. Ils ne peuvent pas être utilisés si une femme a des néoplasmes malins ou un diabète sucré.
  2. Préparations à base de plantes: Cyclodinone, Mastodinon. Les médicaments régulent le cycle menstruel, réduisent la contractilité de l'endomètre de l'utérus, affectant le corps des femmes.
  3. Régime. Le régime comprend des protéines, des produits laitiers. Ceux-ci incluent la viande rouge, le poulet, le lait, la crème sure. L'agneau contient une grande quantité de l'hormone, car il contient de la graisse. Une condition préalable est l'utilisation de graines de tournesol et de citrouille, d'amandes. L'hormone sexuelle se trouve dans les produits à base de levure: produits de boulangerie, bière.
  4. Remèdes populaires. Les herbes ne doivent pas être utilisées si une femme utilise des agents hormonaux. Les méthodes populaires comprennent des infusions de pivoine, de borax utérus et d'angélique. Ils sont brassés dans de l'eau bouillante pendant une journée et bu dans la seconde moitié du cycle menstruel, sa violation s'arrête.

Si l'hormone est élevée, vous devez immédiatement consulter un gynécologue. Il vous dira comment abaisser le taux de progestérone et effectuer correctement le traitement sans nuire au corps, quel jour du cycle effectuer l'analyse.

Le pronostic de la maladie dépend de l'état de santé du patient, du taux de progestérone dans le corps et du traitement.

Une mauvaise utilisation de l'hormonothérapie entraînera des conséquences qui ne peuvent être éliminées..

L'hormone affecte la santé, l'état corporel et la grossesse des femmes. Par conséquent, il est important de subir des tests hormonaux et de savoir comment augmenter les niveaux de progestérone avant de la planifier..

Chercheur du Laboratoire de prévention des troubles de la santé reproductive des travailleurs du N. N.F. Izmerova.

Progestérone

La progestérone est une hormone stéroïde dont la fonction principale est de préparer le corps d'une femme à la grossesse. Il est produit par le corps jaune des ovaires.

Il est recommandé de passer le test le 21-23 jour du cycle menstruel..

Test immunologique par électrochimiluminescence (ECLIA).

Plage de détection: 0,159 - 1910 nmol / l.

Nmol / L (nanomole par litre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse.
  • Arrêtez de prendre des hormones stéroïdes et thyroïdiennes 2 jours avant l'étude (en consultation avec votre médecin).
  • Élimine le stress physique et émotionnel la veille de l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

La progestérone est une hormone stéroïde dont la fonction principale est de préparer le corps d'une femme à la grossesse..

Chaque mois, les œstrogènes provoquent la croissance et le renouvellement de la paroi interne de l'utérus - l'endomètre -, tandis que l'hormone lutéinisante (LH) favorise la libération d'un ovule dans l'un des ovaires. À la place de l'œuf libéré, se forme le soi-disant corps jaune, qui produit de la progestérone. La progestérone, associée à une hormone sécrétée par les glandes surrénales, arrête la croissance de l'endomètre et prépare l'utérus à l'implantation éventuelle d'un ovule fécondé.

Si la fécondation ne se produit pas, le corps jaune disparaît, le niveau de progestérone diminue et des saignements menstruels se produisent. Si l'œuf fécondé se fixe à la paroi de l'utérus, le corps jaune continue de produire de la progestérone. Après quelques semaines, le placenta reprend la fonction du corps jaune pour produire de la progestérone, étant la principale source de cette hormone pendant la grossesse.

À quoi sert la recherche?

  • Identifier les causes de l'infertilité.
  • Pour déterminer si un patient a ovulé.
  • Pour diagnostiquer une grossesse extra-utérine ou pathologique (avec un test de gonadotrophine chorionique).
  • Pour surveiller l'état du fœtus et du placenta pendant la grossesse, s'il y a des complications.
  • Pour déterminer l'efficacité des injections de progestérone pour maintenir une grossesse précoce.

Quand l'étude est prévue?

  • Lorsque vous demandez si l'ovulation est normale (parfois deux fois pendant le cycle menstruel).
  • Lors de la stimulation de l'ovulation.
  • Pour les symptômes d'une grossesse extra-utérine et d'une menace de fausse couche, comme des douleurs abdominales et des saignements.
  • Avec l'administration de progestérone pendant la grossesse.
  • Périodiquement pendant la grossesse avec un risque accru d'interruption pour surveiller l'état du fœtus et du placenta.
  • Lorsqu'une patiente non enceinte a des saignements utérins.

Quand et comment se faire tester pour la progestérone

L'hormone progestérone affecte le cours de la grossesse. La santé de l'embryon en dépend, et avant cela la formation d'un zygote fort. Il est produit dans les ovaires des femmes et aussi dans le cortex surrénalien, mais en quantités moins visibles. Lorsqu'une femme ne peut pas tomber enceinte, son médecin lui demandera un test sanguin de progestérone. Le gynécologue vous dira également quel jour du cycle mensuel donner du sang pour la progestérone, comment se faire tester.

Parlons plus en détail de cette substance et en quoi sa quantité indique une pathologie.

Fonctions de la progestérone

Les femmes qui souhaitent concevoir et porter un bébé doivent passer un test de progestérone. Mais l'hormone affecte non seulement la santé du bébé dans l'utérus. Sa présence est importante même lors de la conception d'un bébé. La progestérone affecte la santé du corps jaune, qui est formé à partir d'un follicule rompu. Fonctions hormonales:

  • Création d'un environnement propice à la conception dans le corps féminin;
  • Contribuer à la fixation de l'œuf après la fécondation;
  • Arrêt des menstruations après la fécondation de l'ovule;
  • Stimuler la croissance de l'utérus avec l'embryon;
  • Blocage des contractions utérines;
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Favorise la coagulation du sang;
  • Participation à la régulation de la teneur en glucose;
  • Prévenir le développement de la fibrose kystique.

Le contenu de la progestérone dans le sang d'une femme change tout au long du cycle. Il y en a très peu pendant les règles. La conception pendant cette période est impossible.

Au milieu du cycle (le début de l'ovulation et la moitié lutéale de la période), le volume de l'hormone augmente, créant les conditions de la fécondation. Jusqu'au début de la période suivante, le niveau de progestérone est élevé, dès le premier jour de la menstruation, il diminue. En cas de fécondation, la quantité de progestérone reste élevée jusqu'à la 16e semaine de gestation, lorsque le placenta sera en mesure de réguler l'équilibre hormonal du fœtus lui-même.

Lorsqu'une analyse est prescrite

Du sang pour la progestérone est donné pendant la planification de la grossesse pour découvrir la possibilité de son apparition. L'écart du volume de la substance par rapport aux normes donnera au gynécologue des informations sur les complications possibles lors du port du bébé. Au début du trimestre, il convient de mener une étude du niveau de l'hormone pour confirmer la possibilité d'une gestation. S'il y a peu de progestérone, des fausses couches spontanées sont possibles. Vous devez agir. Pendant la grossesse, une étude est prescrite si une femme souffre d'hypertension artérielle et d'œdème.

Pourquoi faire un don de sang si vous n'êtes pas enceinte? Les femmes non enceintes font des recherches en situation de violation du cycle mensuel. L'étude est prescrite en l'absence de libération d'un ovule mature dans la trompe de Fallope. Le médecin voudra également vérifier la teneur en substance si l'infertilité est suspectée. Un test d'hormone progestérone est prescrit pour les symptômes d'une tumeur ovarienne ou d'une maladie des glandes surrénales. La raison de l'étude sont des signes qui indiquent une violation de la norme du volume de progestérone:

  1. Douleur dans la poitrine;
  2. Violation de l'intensité des menstruations et de l'horaire de leur arrivée;
  3. Saignement de l'utérus;
  4. L'apparition de ballonnements;
  5. Symptômes psychologiques associés aux sautes d'humeur.

De tels signes sont une bonne raison de consulter un spécialiste et de passer une analyse..

Si un couple marié ne conçoit pas de bébé, la femme est examinée pour le volume de progestérone dans l'hème. La raison réside parfois dans autre chose, mais il est nécessaire de connaître le volume d'hormones stéroïdes.

La progestérone est testée chez les femmes ayant des cycles irréguliers pour savoir quand l'ovulation se produit. Quand se faire tester pour la progestérone, dira le gynécologue. Le jour de l'ovulation peut également être déterminé par une échographie. À la maison, une femme a la possibilité de remarquer elle-même ce jour important, en mesurant la température dans l'anus. Si la température augmente, une ovulation s'est produite. Après l'ovulation, la phase lutéale commence.

Quand et comment donner du sang pour la progestérone?

Les femmes demandent parfois, - un test de progestérone, quand le faire, quel jour du cycle? En raison des fluctuations ci-dessus de la concentration de l'hormone, en fonction de la période à partir du début du cycle, l'étude est réalisée lorsque la valeur de l'indicateur doit être maximale. Avec une période de 28 jours de menstruation, vous devez vous présenter à la clinique le 22 ou 23 jour. Si le cycle dure plus de 4 semaines, l'étude hormonale doit être réalisée une semaine avant le début prévu de la prochaine menstruation. En l'absence de règles et d'un test positif pour la fécondation de l'ovule, le sang peut être donné n'importe quel jour. La question de savoir quel jour la progestérone est administrée n'est plus nécessaire.

Comment se faire tester correctement pour la progestérone est facile à retenir. Règles de préparation de l'analyse:

  • Pour donner du sang veineux à temps, vous devez tenir un journal mensuel.
  • Quelques jours avant l'étude, vous devez exclure les aliments épicés, gras et sucrés du menu. Vous ne pouvez pas boire de café et de thé fort.
  • Aucun petit-déjeuner n'est autorisé le jour de l'analyse. Le dernier repas peut être pris 8 heures avant l'étude.
  • Le sang est donné le matin à jeun.
  • Il est nécessaire d'abandonner les mauvaises habitudes - la consommation d'alcool et de tabac la veille et le jour de l'étude. Vous pouvez fumer 8 heures avant l'analyse.
  • Il faut éviter le stress psychologique et annuler les travaux physiques lourds 2 jours avant de se rendre au laboratoire.

Si le cycle mensuel d'une femme est instable, elle peut devoir donner du sang 2 ou 3 fois dans les jours suivants.

Comment se faire tester pour la progestérone a été décrit. Les règles ne sont pas modifiées. Quand donner du sang pour la quantité de progestérone, dira le gynécologue. Il est facile de réussir l'analyse correctement. Comment se préparer, la femme sait déjà.

Taux de progestérone

Le tableau suivant donne une idée des paramètres normaux d'une substance, en fonction de la période à partir du début du cycle et du mois de grossesse:

Délai d'analyseLimite inférieure (nmol / l)Limite supérieure (nmol / l)
Du jour 1 au 130, 322,23
De 14 jours à 160,489,41
De 17 jours à 286,9956,63
Grossesse
1 à 3 mois8,9468,4
4-6 mois71,5303,1
7 à 9 mois88,7771,5

Pour les hommes, la norme est de 0,32 nmol / l à 0,64 nmol / l.

En plus des cas décrits, du sang est donné pour l'hormone si la maladie d'Addison est suspectée, ce qui se traduit par une violation des propriétés des glandes surrénales à produire des hormones. Cette situation peut indiquer une tumeur de la partie hypophysaire du cerveau, des glandes surrénales ou d'autres causes..

Votre médecin peut vous demander de vérifier votre taux de 17-one progestérone. Le gynécologue vous dira quand prendre la 17e version de la substance.

Raisons de l'écart de l'indicateur par rapport aux valeurs normales

Le déchiffrement du test de progestérone est effectué par le médecin qui a consulté sur la façon de passer le test de progestérone. L'indicateur normal d'une substance et de la 17-one progestérone est dépassé dans les cas ci-dessous, lorsque:

  • fécondation et porter un bébé;
  • fonction rénale insuffisante;
  • l'absence de menstruation pendant plusieurs cycles sans grossesse (aménorrhée);
  • dysfonctionnement du placenta;
  • kyste du corps jaune;
  • saignement utérin.

Certaines de ces raisons nécessitent des soins médicaux immédiats et une hospitalisation. Mais peut-être que la dame n'est pas correctement préparée pour l'analyse.

Un volume réduit de progestérone et de 17-one progestérone est observé lorsque:

  • post-terme, plus de 40 semaines, grossesse;
  • la menace d'une fausse couche spontanée;
  • saignement de l'utérus;
  • processus inflammatoire chronique dans les organes génitaux;
  • en retard sur la croissance et le développement de l'embryon par rapport à la norme;
  • traitement avec certains médicaments.

Si une femme prend constamment des médicaments, il est nécessaire d'en informer le spécialiste avant le test de progestérone. Le gynécologue peut vous conseiller d'interrompre le traitement.

Une augmentation du volume de la substance décrite chez l'homme indique des pathologies des testicules ou des tumeurs surrénales. Pour le traitement, vous devez consulter un urologue.

Méthodes de normalisation de l'indicateur

Avec une augmentation de la progestérone supérieure à la norme, il existe 3 méthodes pour sa réduction. Il s'agit d'une méthode médicamenteuse, d'un régime alimentaire et de méthodes de traitement alternatives. Parmi les médicaments, le médecin vous prescrira du clomifène, du tamoxifène, de la mifépristone ou un autre remède. Mais d'abord un test de grossesse est fait.

Il faut se rappeler que si le contenu d'une substance s'écarte de la norme, il est nécessaire de déterminer ses causes. Pour ce faire, le médecin peut envoyer un examen supplémentaire. Vérifiez d'abord si vous êtes enceinte. Les médicaments ne doivent pas être bu tant que des données supplémentaires, des résultats de tests et des conseils médicaux sur leur utilisation n'ont pas été reçus. Mieux vaut être en sécurité. L'ablation de la tumeur surrénale ou un autre traitement peut être nécessaire.

La deuxième façon est de suivre un régime. La progestérone augmente lorsque les aliments protéinés apparaissent dans l'alimentation. Ce sont la viande, les produits laitiers, les noix, etc. Si vous excluez ces types d'aliments du menu, la progestérone diminuera. Mais ce sera une diminution temporaire, car il est impossible de ne pas manger de produits laitiers et de viande toute sa vie..

Enfin - méthodes folkloriques. Pour réduire l'hormone, ils boivent une décoction de baies de sorbier, des fleurs d'oeillet en décoction, un utérus borax. Ces herbes sont vendues au comptoir. L'emballage indique comment ils sont préparés et combien à boire à la fois.

Il faut se rappeler qu'avant de commencer le traitement, il est nécessaire de faire un don de sang veineux pour la substance progestérone et de subir un examen, qui sera prescrit par un médecin. Les méthodes traditionnelles de ramener l'indicateur à la normale doivent également être recommandées par un spécialiste après un test de grossesse.

Avec une hormone réduite, le médecin vous prescrira des médicaments hormonaux. Les analogues de progestérone les plus connus sont le Dyufaston et l'Utrozhestan. Les médicaments sont produits sous diverses formes. Le plus souvent, des comprimés oraux, des suppositoires vaginaux ou des solutions injectables sont prescrits. Les injections sont administrées par voie intramusculaire ou sous-cutanée. Dyufaston est une progestérone obtenue artificiellement et l'Utrozhestan est naturel. Duphaston est préférable car il a moins d'effets secondaires.

Seul un spécialiste peut prescrire tel ou tel médicament, s'il n'y a pas de contre-indications. Habituellement, les femmes se tournent vers un gynécologue - endocrinologue.

Top