Catégorie

Des Articles Intéressants

1 Cancer
La valeur du cortisol pour le corps et le taux de son contenu chez la femme
2 Larynx
Quels produits contiennent de l'iode, des préparations contenant de l'iode, des compléments alimentaires, la norme dans le corps, tableau
3 Pituitaire
Qu'est-ce que FGDS?
4 Cancer
Tout sera fluide: 10 astuces pour ceux qui veulent se raser moins souvent
5 Des tests
Hormone LH basse
Image
Principal // Cancer

Analyse des hormones thyroïdiennes: transcription


Le test de l'hormone thyroïdienne est l'un des tests de laboratoire les plus importants et les plus fréquemment prescrits. La glande thyroïde est un organe du système endocrinien humain. Ses cellules produisent des hormones qui participent à la régulation des processus de maintien de l'environnement interne du corps (homéostasie). Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffre de maladies thyroïdiennes, et des dysfonctionnements sont constatés, selon divers auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

Les hormones thyroïdiennes

Une étude sur les hormones thyroïdiennes comprend généralement la détermination des indicateurs suivants:

  • thyroxine (T4, tétraiodothyronine);
  • triiodothyroronine (T3);
  • l'hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • anticorps contre la thyroperoxydase (Ab-TPO);
  • anticorps contre la thyroglobuline (Ab-TG, anti-TG);
  • anticorps dirigés contre le récepteur de l'hormone thyréostimuline (AT-rTTG).

La calcitonine est une autre hormone thyroïdienne dont la fonction n'est actuellement pas entièrement comprise..

Les principales hormones thyroïdiennes sont la thyroxine et la triiodothyronine. Le reste des indicateurs ne leur appartient pas en termes d'essence physiologique, mais sont inclus dans le test sanguin des hormones thyroïdiennes, car ils jouent un rôle important dans l'évaluation des fonctions et de l'état du système endocrinien..

Indicateurs déterminés lors de l'analyse et leurs valeurs normales

Hormone stimulant la thyroïde

L'hormone stimulant la thyroïde est sécrétée par les cellules de la glande pituitaire, une petite glande située dans l'épaisseur de la substance cérébrale. La fonction de l'hormone stimulant la thyroïde est de réguler l'activité de sécrétion de la glande thyroïde, c'est-à-dire la production d'hormones thyroïdiennes par ses cellules. Les limites de la norme de cette hormone dépendent de l'âge de la patiente, de la femme enceinte et du trimestre de la grossesse.

Taux TSH en fonction de l'âge

Niveau de TSH, miel / l

6 mois à 14 ans

14 à 19 ans

Valeurs limites des taux de TSH chez la femme enceinte:

  • I trimestre - de 0,1 à 2,5 mU / L;
  • II trimestre - de 0,2 à 3 mU / l;
  • Trimestre III - de 0,3 à 3 mU / l.

Une augmentation du taux de TSH dans le sang est observée dans les cas suivants:

  • hypothyroïdie primaire d'origines diverses (hypoplasie ou ablation chirurgicale de la glande thyroïde, carence en iode, violation héréditaire de la synthèse des hormones thyroïdiennes, thyroïdite auto-immune);
  • certaines tumeurs du sein ou des poumons;
  • adénome hypophysaire;
  • résistance des tissus aux hormones thyroïdiennes;
  • maladies somatiques sévères en phase de récupération;
  • cancer de la thyroïde.

Les raisons du faible taux de TSH dans le sang peuvent être:

  • hyperthyroïdie primaire due à diverses causes (goitre toxique diffus, goitre nodulaire toxique, adénome toxique);
  • hyperthyroïdie transitoire;
  • surdosage de préparations de thyroxine;
  • hyperthyroïdie chez les femmes enceintes;
  • famine;
  • stress;
  • blessures et tumeurs de l'hypophyse;
  • insuffisance hypothalamo-hypophysaire;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing.

Divers facteurs environnementaux entraînent des dommages aux cellules thyroïdiennes et un dysfonctionnement. Des moyens modernes - les biorégulateurs peptidiques - peuvent aider à restaurer les cellules endommagées. En Russie, la première marque de biorégulateurs peptidiques était les cytamines - une gamme de 16 médicaments destinés à différents organes. Pour améliorer la fonction de la glande thyroïde, un biorégulateur peptidique, la tyramine, a été développé. Composants de la tyramine, obtenus à partir des glandes thyroïdiennes des bovins, ils sont un complexe de protéines et de nucléoprotéines qui ont un effet sélectif sur les cellules de la glande thyroïde, ce qui aide à restaurer sa fonction. La tyramine est recommandée en cas de dysfonctionnement thyroïdien, d'hypo- et d'hyperfonction, de processus tumoraux dans le tissu glandulaire. En tant qu'agent prophylactique, la tyramine est recommandée pour les personnes vivant dans des zones endémiques aux maladies thyroïdiennes. La tyramine est également recommandée pour les personnes âgées et âgées pour maintenir la fonction thyroïdienne.

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois leur forme liée et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine et de triiodothyronine libres, car elle a une valeur diagnostique significativement plus élevée..

Anticorps contre la thyroperoxydase

Les anticorps dirigés contre la thyroperoxydase sont des immunoglobulines spéciales qui détruisent une enzyme contenue dans les cellules de la glande thyroïde et sont responsables de la transition des molécules d'iode vers la forme active nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Ce sont des marqueurs spécifiques des lésions auto-immunes de la thyroïde. Normalement, leur teneur dans le sang varie de 0 à 34 mU / ml. Une augmentation du niveau d'At-TPO est observée dans les cas suivants:

  • thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto);
  • cancer de la thyroïde;
  • diabète sucré et certaines maladies systémiques du tissu conjonctif (vascularite systémique, rhumatisme, lupus érythémateux disséminé).

La détection d'un taux accru d'AT-TPO chez la femme enceinte indique un risque élevé de développer une hypothyroïdie chez un enfant (congénitale ou en développement immédiatement après la naissance).

Dans certains cas, plus souvent chez les femmes d'âge moyen et mature, un niveau accru d'AT-TPO est observé chez des personnes sans aucune maladie..

Thyroxine et triiodothyronine

Les principales hormones thyroïdiennes, comme mentionné ci-dessus, sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Entrant dans le sang, ils se lient très rapidement aux protéines et passent sous une forme inactive. Une fois que ce complexe atteint l'organe cible, il se décompose et les hormones redeviennent actives (libres)..

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois leur forme liée et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine et de triiodothyronine libres, car elle a une valeur diagnostique significativement plus élevée..

Valeurs normales de T libre4 se situent dans la gamme de 9 à 19 pmol / l, et T libre3 - 2,62 à 5,69 pmol / l.

Une augmentation du taux de triiodothyronine est observée dans l'hyperthyroïdie, la thyrotoxicose, la grossesse, les maladies du foie.

Seul un endocrinologue peut interpréter correctement les résultats d'un test de laboratoire pour les hormones thyroïdiennes.

Causes des faibles niveaux de T3 hypothyroïdie, thyroïdite, un jeûne prolongé peut devenir.

Une augmentation des taux de thyroxine se produit chez les patients atteints de thyroïdite subaiguë. D'autres causes de cette maladie peuvent être un excès d'iode dans le corps, une grossesse et certains types de tumeurs malignes..

L'hypothyroïdie et le jeûne prolongé entraînent une diminution de la concentration en T4 en sang.

Anticorps contre la thyroglobuline

La thyréoglobuline est une protéine spéciale qui est un précurseur des hormones thyroïdiennes. Normalement, il n'entre pas dans la circulation sanguine. Dans certaines maladies de la glande thyroïde (maladie de Hashimoto, goitre toxique diffus), la thyroglobudine pénètre dans la circulation sanguine, entraînant la formation d'anticorps contre elle. Normalement, le contenu de ces anticorps dans le sang ne doit pas dépasser 115 UI / ml..

Anticorps contre le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde

Sur les membranes des thyrocytes (cellules thyroïdiennes), il existe des structures spéciales qui peuvent se lier à l'hormone thyréotrope de l'hypophyse. Ils sont appelés récepteurs TSH. Une augmentation du taux d'anticorps dirigés contre eux est observée chez les patients atteints de la maladie de Graves (goitre toxique diffus), de la maladie de Hashimoto (thyroïdite auto-immune).

Indications pour l'analyse des hormones thyroïdiennes?

Les principales indications pour la nomination d'une analyse des hormones thyroïdiennes sont les maladies et affections suivantes;

  • perte de cheveux importante;
  • troubles du sommeil (difficulté à s'endormir, insomnie, réveils nocturnes fréquents);
  • diminution des capacités mentales, troubles de la mémoire;
  • suspicion d'une tumeur hypophysaire;
  • perdre du poids ou prendre du poids sans raison apparente;
  • une augmentation de la taille de la glande thyroïde et / ou de sa sensibilité à la palpation;
  • maladies du système cardiovasculaire (hypertension artérielle, arythmie);
  • maladies du foie de nature non infectieuse;
  • Irrégularités menstruelles;
  • diminution de la puissance;
  • infertilité masculine et féminine;
  • maladies auto-immunes systémiques (dermatite, lupus érythémateux, rhumatisme);
  • retard du développement psychomoteur chez les enfants.

Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffre de maladies thyroïdiennes, et des dysfonctionnements sont constatés, selon divers auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

De plus, des tests de dépistage des hormones thyroïdiennes sont parfois nécessaires pour évaluer l'efficacité du traitement..

Règles d'analyse

Pour que les résultats de l'étude en laboratoire soient aussi précis et corrects que possible, il est important de suivre les règles:

  • donner du sang le matin à jeun;
  • 24 heures avant le prélèvement sanguin, il est nécessaire d'arrêter de fumer, de boire de l'alcool et de faire un effort physique important;
  • les médicaments hormonaux sont annulés un mois avant l'étude;
  • arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode 72 heures avant le test.

Le patient doit se présenter au laboratoire 20 à 30 minutes plus tôt que l'heure fixée et s'asseoir tranquillement dans le couloir. Ce n'est qu'après un repos aussi court que l'assistant de laboratoire procède à la procédure de prélèvement de sang de la veine cubitale pour analyse.

Décoder l'analyse des hormones thyroïdiennes

Seul un endocrinologue peut interpréter correctement les résultats d'un test de laboratoire pour les hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, il prend en compte tous les indicateurs, le degré de leur écart par rapport à la norme, ainsi que les signes cliniques d'une maladie particulière disponible chez un patient particulier..

Changements de niveau T3, T4 et TSH et sa relation avec le dysfonctionnement thyroïdien

Thyroïdite

La thyroïdite est une lésion inflammatoire de la glande thyroïde de nature aiguë, subaiguë, chronique et auto-immune. Manifesté par une sensation de pression, des sensations douloureuses dans le cou, des difficultés à avaler, un enrouement. Dans l'inflammation aiguë, un abcès peut se former. La progression de la maladie provoque des modifications diffuses de la glande et une violation de ses fonctions: d'abord, le phénomène de l'hyperthyroïdie, et plus tard - l'hypothyroïdie, nécessitant un traitement approprié. En fonction des caractéristiques cliniques et de l'évolution, on distingue la thyroïdite aiguë, subaiguë et chronique; par étiologie - auto-immune, syphilitique, tuberculose, etc..

CIM-10

  • Classification de la thyroïdite
  • Causes de la thyroïdite
  • Symptômes de la thyroïdite
  • Complications de la thyroïdite
  • Diagnostic de la thyroïdite
  • Traitement de la thyroïdite
  • Prévision et prévention de la thyroïdite
  • Prix ​​des traitements

informations générales

La thyroïdite est une lésion inflammatoire de la glande thyroïde de nature aiguë, subaiguë, chronique et auto-immune. Manifesté par une sensation de pression, des sensations douloureuses dans le cou, des difficultés à avaler, un enrouement. Dans l'inflammation aiguë, un abcès peut se former. La progression de la maladie provoque des modifications diffuses de la glande et une violation de ses fonctions: dans un premier temps, le phénomène de l'hyperthyroïdie, et plus tard - l'hypothyroïdie, nécessitant un traitement approprié.

La thyroïdite peut être basée sur un mécanisme et des causes différents, mais l'ensemble du groupe de maladies est uni par la présence d'un composant inflammatoire qui affecte le tissu thyroïdien.

Classification de la thyroïdite

Dans sa pratique, l'endocrinologie clinique utilise la classification de la thyroïdite, basée sur les particularités du mécanisme de leur développement et de leur manifestation clinique. Il existe les formes suivantes de thyroïdite: aiguë, subaiguë et chronique. La thyroïdite aiguë peut se propager à tout le lobe ou à toute la glande thyroïde (diffuse) ou entraîner une lésion partielle du lobe de la glande (focale). De plus, l'inflammation de la thyroïdite aiguë peut être purulente ou non suppurative..

La thyroïdite subaiguë se présente sous trois formes cliniques: thyroïdite granulomateuse, pneumocystique et lymphocytaire; la prévalence est focale et diffuse. Le groupe des thyroïdites chroniques est représenté par la thyroïdite auto-immune de Hashimoto, le goitre de Riedel fibro-invasif et la thyroïdite spécifique d'étiologie tuberculeuse, syphilitique, septomycotique. Une forme purulente de thyroïdite aiguë et un goitre de Riedel fibro-invasif chronique sont extrêmement rares..

Causes de la thyroïdite

Le développement d'une thyroïdite purulente aiguë survient après des maladies infectieuses aiguës ou chroniques - amygdalite, pneumonie, septicémie, etc. en raison de la dérive hématogène de leurs agents pathogènes dans le tissu thyroïdien. Une forme aiguë non suppurative de thyroïdite peut se développer à la suite d'une irradiation traumatique de la glande thyroïde, ainsi qu'après des hémorragies dans ses tissus..

La thyroïdite subaiguë (granulomateuse) de Quervain est basée sur des lésions virales des cellules thyroïdiennes par des agents pathogènes de diverses infections: adénovirus, virus de la rougeole, grippe, oreillons. La maladie se développe 5 à 6 fois plus souvent chez la femme, principalement entre 20 et 50 ans, se manifeste cliniquement plusieurs semaines ou mois après l'issue de l'infection virale. Les flambées de thyroïdite de Quervain sont associées à des périodes de plus grande activité virale. La thyroïdite subaiguë se développe 10 fois moins souvent que les maladies auto-immunes et s'accompagne d'un dysfonctionnement thyroïdien réversible et transitoire. Les infections chroniques du rhinopharynx et les facteurs héréditaires génétiques prédisposent au développement d'une évolution subaiguë de la thyroïdite.

Avec la thyroïdite fibreuse (goitre de Riedel), il y a une prolifération significative du tissu conjonctif dans la glande thyroïde et une compression des structures du cou. Le développement du goitre de Riedel est plus fréquent chez les femmes de plus de 40 à 50 ans. L'étiologie de la thyroïdite fibreuse n'est pas complètement élucidée: un certain rôle des infections dans son développement est supposé, certains chercheurs sont enclins à considérer le goitre de Riedel comme le résultat d'une lésion thyroïdienne auto-immune dans la thyroïdite de Hashimoto. Les patients qui ont subi une thyrotoxicose, une chirurgie de la glande thyroïde, qui ont un goitre endémique, une prédisposition génétique, ainsi que ceux qui souffrent de maladies auto-immunes et allergiques, le diabète sucré, sont sujets au développement d'une thyroïdite fibreuse..

Symptômes de la thyroïdite

Thyroïdite aiguë

Avec une forme purulente de thyroïdite aiguë, une infiltration inflammatoire de la glande thyroïde est observée, suivie de la formation d'un abcès (abcès). La zone de fusion purulente est désactivée de l'activité sécrétoire, mais le plus souvent, elle capture une partie insignifiante du tissu glandulaire et ne provoque pas de fortes perturbations de la sécrétion hormonale.

La thyroïdite purulente se développe de manière aiguë - avec une température élevée (jusqu'à 40 ° C) et des frissons. Il y a des douleurs vives à l'avant du cou avec déplacement vers l'arrière de la tête, de la mâchoire, de la langue, des oreilles, aggravées par la toux, la déglutition et les mouvements de la tête. L'intoxication se développe rapidement: une faiblesse sévère, une faiblesse, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête, une tachycardie apparaissent. L'état du patient est souvent considéré comme grave.

L'élargissement local ou diffus de la glande thyroïde, une douleur aiguë, une consistance dense (au stade de l'inflammation infiltrante) ou ramollie (au stade de la fusion purulente et de la formation d'abcès) est déterminée par la palpation. Il y a une hyperémie de la peau du cou, une augmentation locale de la température, une augmentation et une douleur des ganglions lymphatiques cervicaux. La forme non suppurée de la thyroïdite aiguë est caractérisée par une inflammation aseptique du tissu thyroïdien et se manifeste par des symptômes moins prononcés.

Thyroïdite subaiguë

L'évolution de la thyroïdite subaiguë peut avoir des signes d'inflammation prononcés: température corporelle fébrile (38 ° C et plus), douleur dans la surface antérieure du cou avec irradiation dans la mâchoire, l'arrière de la tête, l'oreille, faiblesse et intoxication accrue. Cependant, le plus souvent, le développement de la maladie est progressif et commence par un malaise, une gêne, une douleur modérée et un gonflement de la glande thyroïde, en particulier lors de la déglutition, de la flexion et de la rotation de la tête. La douleur est pire lors de la mastication d'aliments solides. La palpation de la glande thyroïde révèle généralement une augmentation et une douleur dans l'un de ses lobes. Les ganglions lymphatiques adjacents ne sont pas hypertrophiés.

La thyroïdite subaiguë chez la moitié des patients s'accompagne du développement d'une thyrotoxicose légère ou modérée. Plaintes des patients liées à la transpiration, aux palpitations, aux tremblements, à la faiblesse, à l'insomnie, à la nervosité, à l'intolérance à la chaleur, aux douleurs articulaires.

Un excès d'hormones thyroïdiennes sécrétées par la glande (thyroxine et triiodothyronine) a un effet inhibiteur sur l'hypothalamus et réduit la production de l'hormone régulatrice de la thyrotropine. En cas de carence en thyrotropine, la fonction de la partie inchangée de la glande thyroïde diminue et une hypothyroïdie se développe dans la deuxième phase de la thyroïdite subaiguë. L'hypothyroïdie n'est généralement pas prolongée et sévère, et avec l'atténuation de l'inflammation, le niveau des hormones thyroïdiennes revient à la normale.

La durée du stade de la thyrotoxicose (aiguë, initiale) avec thyroïdite subaiguë est de 4 à 8 semaines. Pendant cette période, on note une douleur de la glande thyroïde et du cou, une diminution de l'accumulation d'iode radioactif par la glande et le phénomène de thyrotoxicose. Au stade aigu, les réserves d'hormones thyroïdiennes sont épuisées. À mesure que le flux d'hormones dans le sang diminue, le stade de l'euthyroïdie se développe, caractérisé par un niveau normal d'hormones thyroïdiennes.

En cas de thyroïdite sévère avec une diminution prononcée du nombre de thyrocytes fonctionnels et une déplétion de la réserve d'hormones thyroïdiennes, le stade de l'hypothyroïdie avec ses manifestations cliniques et biochimiques peut se développer. L'évolution de la thyroïdite subaiguë se termine par la phase de récupération, au cours de laquelle la structure et la fonction sécrétoire de la glande thyroïde sont enfin restaurées. Le développement d'une hypothyroïdie persistante est rare; chez presque tous les patients ayant subi une thyroïdite subaiguë, la fonction thyroïdienne est normalisée (euthyroïdie).

Thyroïdite fibreuse chronique

L'évolution de la thyroïdite fibreuse chronique pendant une longue période peut ne pas provoquer de troubles du bien-être avec une progression lente et progressive des modifications structurelles du tissu thyroïdien. La manifestation la plus précoce de la thyroïdite fibreuse est une difficulté à avaler et une sensation de «boule dans la gorge». Au stade avancé de la maladie, la respiration, la déglutition, les troubles de la parole, l'enrouement, l'étouffement en mangeant se développent.

La palpation est déterminée par une augmentation inégale significative de la glande thyroïde (tubérosité), son compactage, son inactivité à la déglutition, une consistance dense "boisée", une indolore. La défaite de la glande est, en règle générale, de nature diffuse et s'accompagne d'une diminution de son activité fonctionnelle avec le développement de l'hypothyroïdie.

La compression des structures adjacentes du cou provoque un syndrome de compression, qui se manifeste par des maux de tête, une déficience visuelle, des acouphènes, des difficultés à avaler, des battements des vaisseaux cervicaux et une insuffisance respiratoire.

Thyroïdite spécifique

La thyroïdite spécifique comprend des modifications inflammatoires et structurelles du tissu thyroïdien de la glande thyroïde avec ses lésions tuberculeuses, syphilitiques et mycotiques. La thyroïdite spécifique est chronique; en cas d'infection secondaire, elles deviennent aiguës.

Complications de la thyroïdite

L'inflammation purulente de la glande thyroïde dans la thyroïdite aiguë, survenant avec la formation d'un abcès, se heurte à l'ouverture d'une cavité purulente dans les tissus environnants: médiastin (avec développement d'une médiastinite), trachée (avec développement d'une pneumonie par aspiration, abcès pulmonaire). La propagation d'un processus purulent au tissu du cou peut provoquer le développement de phlegmon cervical, des lésions vasculaires, une propagation hématogène de l'infection aux méninges (méningite) et au tissu cérébral (encéphalite), le développement d'une septicémie.

La thyroïdite subaiguë négligée provoque des lésions d'un nombre important de thyrocytes et le développement d'une insuffisance thyroïdienne irréversible.

Diagnostic de la thyroïdite

Dans toutes les formes de thyroïdite, les modifications du test sanguin général sont caractérisées par des signes d'inflammation: leucocytose neutrophile, déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche, augmentation de la VS. La forme aiguë de thyroïdite ne s'accompagne pas d'une modification du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Avec une évolution subaiguë, une augmentation de la concentration d'hormones est d'abord notée (stade de la thyrotoxicose), puis elles diminuent (euthyroïdie, hypothyroïdie). L'échographie de la glande thyroïde révèle son hypertrophie focale ou diffuse, ses abcès, ses nodules.

En effectuant une scintigraphie de la glande thyroïde, la taille et la nature de la lésion sont clarifiées. Au stade de l'hypothyroïdie avec thyroïdite subaiguë, il y a une diminution de l'absorption des radio-isotopes d'iode par la glande thyroïde (moins de 1%, avec une norme de 15 à 20%); au stade de l'euthyroïdie avec restauration de la fonction des thyrocytes, l'accumulation d'iode radioactif est normalisée et au stade de la récupération, en raison d'une augmentation de l'activité des follicules en régénération, elle augmente temporairement. La scintigraphie de la thyroïdite fibreuse permet de détecter des tailles, des contours flous, une forme altérée de la glande thyroïde.

Traitement de la thyroïdite

Dans les formes plus légères de thyroïdite, vous pouvez vous limiter à l'observation d'un endocrinologue, à la nomination d'anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur, à un traitement symptomatique. En cas d'inflammation diffuse sévère, des hormones stéroïdes sont utilisées (prednisone avec réduction progressive de la dose).

Avec la thyroïdite purulente aiguë, le patient est admis au service de chirurgie. Une antibiothérapie active (pénicillines, céphalosporines), des vitamines B et C, des antihistaminiques (mébhydroline, chloropyramine, clémastine, cyproheptadine), une thérapie de détoxification intraveineuse massive (solutions salines, rhéopolyglucine) sont prescrites. Lorsqu'un abcès se forme dans la glande thyroïde, il est ouvert et drainé chirurgicalement.

La thyroïdite subaiguë et chronique est traitée avec des hormones thyroïdiennes. Avec le développement d'un syndrome de compression avec des signes de compression des structures du cou, ils ont recours à une intervention chirurgicale. La thyroïdite spécifique peut être guérie en traitant la maladie sous-jacente.

Prévision et prévention de la thyroïdite

Le traitement précoce de la thyroïdite aiguë se termine par un rétablissement complet du patient en 1,5 à 2 mois. Rarement, après une thyroïdite purulente, une hypothyroïdie persistante peut se développer. Le traitement actif de la thyroïdite subaiguë peut être guéri en 2-3 mois. Les formes subaiguës lancées peuvent durer jusqu'à 2 ans et devenir chroniques. La thyroïdite fibreuse est caractérisée par une progression à long terme et le développement d'une hypothyroïdie..

Pour la prévention de la thyroïdite, le rôle de la prévention des maladies infectieuses et virales est important: durcissement, thérapie vitaminique, alimentation et mode de vie sains. Il est nécessaire de procéder à l'assainissement en temps opportun des foyers d'infection chroniques: traitement des caries, otites moyennes, amygdalites, sinusites, pneumonie, etc..

Ce que le test sanguin pour les hormones thyroïdiennes vous dira?

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est le test le plus important qui permet d'évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde et de détecter les violations de sa fonction. Ce matériel examinera les indicateurs auxquels une attention particulière est accordée lors de l'évaluation du travail de la glande thyroïde.

Quelle est la glande thyroïde?

Cette glande est située à l'avant du cou et se compose de deux lobes situés de chaque côté de la trachée et reliés par un isthme. Cet organe sécrète 2 hormones principales dans la circulation sanguine, dont la thyroxine. Il contient 4 atomes d'iode et est donc souvent appelé T4. La thyroxine est convertie en triiodothyronine (hormone T3), qui contient 3 atomes d'iode. C'est la triiodothyronine qui est une substance biologiquement active qui régule les processus métaboliques dans le corps..

La quantité d'hormones sécrétées T4 et T3 est régulée par l'hypophyse, située sous le cerveau. La glande pituitaire surveille le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang, tout comme un thermostat surveille la température dans une pièce. Si le niveau de thyroxine (T4) tombe en dessous de la normale, la glande pituitaire réagit immédiatement - elle produit l'hormone thyréostimulante TSH, qui amène la glande thyroïde à produire plus de thyroxine. Lorsque le niveau d'hormones dépasse la plage normale, l'hypophyse capte cette information et arrête de produire l'hormone TSH, grâce à laquelle la glande thyroïde réduit la production de thyroxine..

Lorsque vous avez besoin d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes?

Les tests sanguins aident le médecin à détecter et / ou à contrôler l'évolution de maladies telles que:

  • L'hyperthyroïdie est une condition dans laquelle la glande produit trop d'hormones. La maladie de Graves est la cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie.
  • L'hypothyroïdie est une condition dans laquelle la glande ne produit pas suffisamment d'hormones. La cause la plus fréquente d'hypothyroïdie est la maladie de Hashimoto.
  • Nodules thyroïdiens et cancer de la thyroïde.

Afin de comprendre si un patient a besoin d'un test sanguin, les médecins lui demandent des signes d'anomalie de la glande thyroïde..

Symptômes d'hyperthyroïdie:

  • Rythme cardiaque augmenté,
  • Anxiété,
  • Perte de poids,
  • Mauvais rêve,
  • Mains tremblantes,
  • La faiblesse,
  • La diarrhée,
  • Intolérance à la chaleur,
  • Gonflement autour des yeux, sécheresse, irritation, yeux exorbités.

Symptômes de l'hypothyroïdie:

  • Gain de poids,
  • Peau sèche,
  • Constipation,
  • Mauvaise tolérance au froid,
  • Chute de cheveux,
  • Fatigue,
  • Peau enflée,
  • Cycle menstruel irrégulier.

En plus des signes spécifiques de l'hyper- et de l'hypothyroïdie, un test sanguin des hormones thyroïdiennes est nécessaire pour les symptômes suivants:

  • Gonflement ou épaississement du cou,
  • Fréquence cardiaque irrégulière ou rapide,
  • Taux de cholestérol élevé,
  • Ostéoporose,
  • Problèmes de conception d'un enfant, fausses couches récurrentes, diminution de la libido,
  • Antécédents familiaux de maladies auto-immunes telles que le diabète de type 1, le vitiligo, etc..,
  • Se sentir mal après avoir accouché,
  • Planification ou grossesse précoce, surtout si vous avez des antécédents familiaux ou personnels de maladie thyroïdienne (y compris thyroïdite post-partum) ou de diabète de type 1.

De quelles analyses est constitué le panel thyroïdien??

Pour diagnostiquer les maladies et surveiller l'efficacité du traitement, un ou plusieurs tests sont prescrits. Les plus importants d'entre eux sont les tests de la thyréostimuline (TSH), de la thyroxine (T4), de la triiodothyronine (T3) et des anticorps thyroïdiens..

Analyse TSH (stimulation thyroïdienne)

Ce test est l'indicateur le plus important de la fonction thyroïdienne. Si la TSH est élevée, cela indique une violation de la glande thyroïde - hypothyroïdie primaire. Si le niveau de TSH est bas, cela indique une glande hyperactive (hyperthyroïdie) qui produit trop d'hormones.

Parfois, un faible taux d'hormone thyréostimulante est la conséquence d'une pathologie de l'hypophyse, en raison de laquelle cette dernière n'est pas en mesure de stimuler la glande thyroïde pour produire suffisamment d'hormones. Ce trouble est appelé hypothyroïdie secondaire..

T4 (thyroxine)

Des niveaux élevés de thyroxine peuvent indiquer une hyperthyroïdie, tandis que des niveaux faibles de thyroxine peuvent indiquer une hypothyroïdie. Dans certains cas, des niveaux élevés ou faibles de thyroxine ne sont pas indicatifs de problèmes de thyroïde. Les femmes enceintes, ainsi que celles qui prennent des contraceptifs oraux, auront des taux de T4 plus élevés. Être gravement malade ou prendre des corticostéroïdes - des médicaments utilisés pour traiter l'asthme, l'arthrite, les affections cutanées et d'autres affections - peut abaisser le taux de thyroxine.

La présence d'une maladie ou d'un médicament modifie la quantité de protéines dans le sang qui se lient à la thyroxine. La thyroxine liée est stockée dans le sang en tant que réserve et n'est utilisée qu'en cas de besoin. La thyroxine libre ne se lie pas à ces protéines et pénètre facilement dans les tissus de notre corps. Étant donné que les modifications du niveau de protéines de liaison n'affectent pas le niveau de thyroxine libre, de nombreux médecins préfèrent le test de la T4 libre.

Hormone T3 (triiodothyronine)

Si le niveau de thyroxine est normal, mais que le médecin soupçonne une hyperthyroïdie, le patient se voit prescrire un test hormonal T3 pour confirmer le diagnostic. Parfois, avec des valeurs T4 normales, des valeurs T3 accrues sont trouvées. En outre, un test de triiodothyronine gratuit est prescrit pour évaluer la gravité de l'hyperthyroïdie..

Tests d'anticorps

Les anticorps thyroïdiens sont produits lorsque le système immunitaire attaque par erreur la glande thyroïde. La mesure des anticorps thyroïdiens permet de détecter les maladies auto-immunes - maladie de Graves et maladie de Hashimoto.

Les tests d'anticorps comprennent:

  • Anticorps contre la thyroperoxydase,
  • À la thyroglobuline,
  • Aux récepteurs hormonaux stimulant la thyroïde.

Il n'y a pas d'indicateur standard de la norme pour les tests d'anticorps contre la glande thyroïde. En effet, leur taux sanguin dépend de nombreux facteurs..

Autres analyses

D'autres tests spécialisés comprennent des tests pour:

  • Thyroglobuline - prescrite pour surveiller les patients qui ont été traités pour un cancer différencié de la thyroïde.
  • Calcitonine - indiquée pour le suivi des patients atteints d'un cancer médullaire de la thyroïde.

Toutes les analyses décrites ci-dessus sont effectuées dans notre laboratoire médical.

Comment les hormones thyroïdiennes sont-elles testées??

L'échantillon sanguin du patient est obtenu à partir d'une veine et aucune préparation particulière n'est requise pour la procédure. Certains médicaments peuvent interférer avec les résultats du test, donc si vous prenez des médicaments, veuillez en informer votre médecin à l'avance..

Quels sont les niveaux normaux d'hormones thyroïdiennes?

Ci-dessous nous présentons 2 tableaux: le premier - avec des taux d'hormones normaux chez l'adulte, et le second - avec le décodage des valeurs obtenues.

Indicateurs normaux des hormones thyroïdiennes selon les médecins britanniques:

Les hormones thyroïdiennes

L'étude des hormones thyroïdiennes est réalisée pour évaluer l'état de la glande thyroïde, identifier les maladies. Les principales fonctions des hormones thyroïdiennes sont la régulation du métabolisme énergétique, la participation au travail du cœur et du cerveau. Un test sanguin est effectué pour l'étude.

Les hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et repose sur la trachée. Il produit des substances hormonales thyroxine, triiodothyronine et calcitonine. Pour cela, la glande thyroïde a besoin d'iode, qui entre dans le corps avec de la nourriture..

La fonction thyroïdienne est régulée par l'hormone thyréostimulante hypophysaire - TSH. Avec une activité thyroïdienne accrue, la TSH diminue pour diminuer l'activité. Avec un affaiblissement de la fonction thyroïdienne, la TSH augmente.

Fonctions des hormones thyroïdiennes:

  • participation au métabolisme des protéines, des graisses et des glucides;
  • dégradation des graisses;
  • stimulation de l'activité cardiaque;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • régulation de l'activité mentale;
  • régulation du métabolisme du calcium;
  • contrôle de la thermorégulation;
  • stimulation de la digestion.

Avec diverses maladies de l'hypophyse ou de la glande thyroïde, il y a une diminution ou une augmentation de la production de substances hormonales.

Thyroxine

La thyroxine, ou T4, est un précurseur de la triiodothyronine. La quantité maximale est produite le matin, de 8 à 12 heures. La puissance minimale est observée la nuit, de 23 à 3 heures. Il y a des fluctuations saisonnières - la production la plus élevée a lieu de septembre à février, la production la plus faible est observée en été.

Dans un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, la T4 libre et le total sont déterminés. Free n'est pas lié aux protéines T4, circulant dans la circulation sanguine. Commun comprend le T4 libre et lié.

Triiodothyronine

La triiodothyronine, ou T3, est la substance hormonale la plus active de la glande thyroïde. Une partie est formée dans la glande thyroïde, une partie est obtenue à partir de la thyroxine dans d'autres organes. Elle diffère de la thyroxine par un plus petit nombre d'atomes d'iode. Il peut également être lié et gratuit. Moins de T3 circule dans la circulation sanguine.

Calcitonine

Une hormone protéique produite dans les cellules C de la glande thyroïde. L'action est opposée aux hormones de la glande parathyroïde. Retient le calcium dans les os, augmentant leur force. Empêche le développement de l'ostéoporose.

La fonction des glandes parathyroïdes est de retenir le calcium dans le sang et d'empêcher son accumulation dans le tissu osseux. Les glandes parathyroïdes sont appariées, situées sur les côtés de la glande thyroïde.

Anticorps thyroïdiens

Dans certaines maladies auto-immunes, le corps produit des anticorps contre ses propres tissus. Au cœur des maladies auto-immunes se trouve un dysfonctionnement du système immunitaire, dans lequel il reconnaît les propres tissus du corps comme étrangers. Des anticorps sont produits pour détruire l'agent «étranger». En conséquence, une inflammation se développe dans l'organe contre lequel les anticorps se sont développés..

En ce qui concerne la glande thyroïde, de telles défaillances se produisent également. Les types d'anticorps suivants sont produits.

  1. Anticorps contre l'antigène des thyrocytes microsomaux - AMAT. Ils sont formés aux microsomes des cellules d'organes - structures contenant des protéines et des enzymes. Trouvé dans la maladie de Hashimoto, goitre toxique diffus, thyrotoxicose.
  2. Anticorps contre les récepteurs TSH - AT-rTTG. Formé aux zones sensibles aux hormones des cellules d'organes. Ils stimulent une augmentation du niveau de T3 et T4. Révélé dans un goitre toxique diffus.
  3. Anticorps contre la thyroglobuline - AT-TG. Formé à la protéine de la glande contenant de l'iode. Détecté dans la maladie de Hashimoto, thyroïdite auto-immune.
  4. Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne - AT-TPO. Formé à l'enzyme nécessaire à la synthèse de T3 et T4. Apparaissent avec la maladie de Hashimoto, thyroïdite auto-immune.

Les tests sanguins pour les anticorps thyroïdiens sont une méthode sensible pour diagnostiquer les maladies auto-immunes.

Indicateurs déterminés dans le test sanguin pour les hormones

Les tests hormonaux effectués dépendent de la maladie présumée. Tout d'abord, ils examinent T3, T4. En cas de surestimation ou de diminution de ces hormones thyroïdiennes, une analyse est prescrite pour TSH, anticorps thyroïdiens.

Complexe d'examen pour diverses maladies:

  • thyrotoxicose - TSH, T3, T4, aTPO, arTTG;
  • hypothyroïdie - T4, TSH;
  • goitre nodulaire diffus - TSH, T4, T3, calcitonine.

Méthodes de recherche supplémentaires - échographie, tomodensitométrie, balayage des radio-isotopes.

Règles pour faire un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

Pour la recherche, du sang veineux est prélevé. Il est correct de faire une prise de sang le matin, avant midi. À ce moment, la teneur en substances hormonales est maximale. Avant de donner du sang pour les hormones thyroïdiennes, une préparation est nécessaire:

  • arrêter temporairement de prendre des médicaments hormonaux;
  • éviter le stress physique et émotionnel à la veille du test;
  • abandonner l'alcool et les cigarettes.

S'il est impossible d'arrêter de prendre des médicaments, ils doivent être indiqués lors de la visite d'un médecin. Il n'est pas recommandé de passer des tests immédiatement après les opérations, les examens aux rayons X.

Ils viennent à l'étude l'estomac vide, vous ne pouvez manger aucun aliment, vous pouvez boire un verre d'eau. Immédiatement avant de donner du sang pour les hormones, vous devez vous asseoir tranquillement pendant 5 à 10 minutes.

Pour contrôler la maladie, il n'est pas nécessaire de prendre à chaque fois une formule sanguine complète pour toutes les hormones thyroïdiennes. Règles d'inspection:

  • aTPO ne change pas avec l'évolution de la maladie, il n'est donc pas nécessaire de les déterminer régulièrement;
  • dans les hormones thyroïdiennes, seules les fractions libres sont déterminées, il n'est pas nécessaire de prendre des fractions communes et libres en même temps;
  • une analyse de l'hormone calcitonine n'est effectuée que si un cancer de la thyroïde est suspecté.

Il n'y a pas de directives strictes sur le jour du cycle pour donner à la femme des hormones thyroïdiennes. L'indicateur ne dépend pas de la phase du cycle, mais il est recommandé de vérifier l'état de la glande thyroïde avant ou après la menstruation.

Taux d'hormones thyroïdiennes

Le niveau de substances thyroïdiennes dépend du sexe et de l'âge de la personne. La norme chez les femmes est légèrement plus élevée, car les substances hormonales thyroïdiennes sont responsables de la fonction reproductrice du corps féminin. Le tableau montre les normes de thyroxine pour différentes catégories d'âge.

Sexe et âgeValeur normale, nmol / litre
Enfants de moins de 6 ans5,95-14,7
Enfants de moins de 10 ans5,99-13,8
Enfants de moins de 18 ans5,91-13,2
Hommes de moins de 40 ans5,57-9,69
Hommes de plus de 40 ans5.32-10
Femmes de moins de 40 ans5,92-12,9
Femmes de plus de 40 ans4,93-12,2

La norme de l'hormone thyroïdienne thyroxine chez une femme pendant la grossesse est de 7,33 à 16,1 nmol / litre.

Les différences d'âge et de sexe dans la triiodothyronine sont insignifiantes. Son taux est de 5,4 à 12,3 pmol / litre. La triiodothyronine étant plus active, sa teneur dans le sang est mille fois inférieure.

Un taux normal de calcitonine est de 13,3 à 28,3 mg / litre. Les anticorps contre les récepteurs TSH devraient normalement être absents. Le taux d'anticorps anti-thyroperoxydase ne dépasse pas 5,6 U / ml. Seul un médecin doit déchiffrer l'analyse des hormones thyroïdiennes, car les désignations peuvent varier en fonction du laboratoire. Si une pénurie ou un excès d'hormones thyroïdiennes est détecté, un examen supplémentaire est effectué pour établir un diagnostic.

Maladies de la glande thyroïde

Avec un manque d'hormones thyroïdiennes, l'hypothyroïdie se développe. La condition congénitale de l'hypothyroïdie chez les enfants est appelée crétinisme. Les enfants sont à la traîne dans le développement physique et mental, ont des traits, des visages et une structure corporelle disproportionnés.

Symptômes d'un manque d'hormones thyroïdiennes chez l'adulte:

  • fatigue accrue;
  • apathie, manque d'intérêt pour la vie;
  • affaiblissement de la mémoire;
  • détérioration de l'activité mentale;
  • diminution de l'appétit;
  • gain de poids;
  • gonflement;
  • fraîcheur;
  • indigestion;
  • diminution de la fonction sexuelle;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes.

L'hypothyroïdie se produit lorsqu'il y a un manque d'iode dans l'alimentation, une inflammation auto-immune de la glande thyroïde, des lésions d'organes et des maladies de l'hypophyse. En outre, l'hypothyroïdie survient après l'ablation de la glande thyroïde en raison d'un cancer ou d'un goitre.

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes, la thyrotoxicose se développe. Lorsque T3 et T4 sont élevés, les symptômes suivants sont observés:

  • sautes d'humeur fréquentes;
  • irritabilité excessive;
  • transpiration;
  • maux de tête;
  • appétit excessif;
  • perte de poids brutale;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté.

La thyréotoxicose se développe avec la formation de nœuds dans la glande thyroïde, une inflammation virale de l'organe, des lésions de l'hypophyse.

Pour vérifier, ils sont testés pour le complexe thyroïdien. Il faut se rappeler que les symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent être observés avec d'autres maladies. Ils doivent être évalués uniquement en combinaison et en tenant compte des résultats de l'enquête. Seul un médecin doit déchiffrer les analyses et l'état du patient..

Traitement de l'hypothyroïdie et de la thyrotoxicose

Lorsqu'une hypothyroïdie est détectée, une personne se voit prescrire un traitement hormonal substitutif. Il s'agit de prendre des hormones thyroïdiennes sous forme de pilules. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une prise de médicaments à vie, car l'inflammation est chronique. La dose du médicament doit être choisie très soigneusement, un surdosage peut entraîner la condition opposée - la thyrotoxicose. Les patients en thérapie de substitution doivent régulièrement donner du sang pour les hormones thyroïdiennes essentielles pour surveiller le traitement.

Avec des hormones thyroïdiennes élevées, une personne se voit prescrire des médicaments pour supprimer la fonction des organes. Ils sont également soigneusement dosés afin de ne pas éteindre complètement la glande thyroïde. Cette thérapie est également à vie pour la plupart des patients. La fonction thyroïdienne est évaluée par la quantité de substances hormonales qu'elle produit. L'étude est réalisée sur un test sanguin. La préparation à l'analyse comprend un refus temporaire de drogues, d'alcool, de nicotine, de stress physique et émotionnel. Lorsque la fonction de la glande thyroïde est affaiblie ou renforcée, un traitement correctif est prescrit.

Analyse des hormones thyroïdiennes

informations générales

Un organe tel que la thyroïde ou la glande endocrine remplit un certain nombre de fonctions irremplaçables dans le cycle de vie non seulement des humains, mais aussi des chordés des vertébrés..

La glande thyroïde produit des iodothyronines (hormones contenant de l'iode), est un «stock» d'iode dans l'organisme et participe également à la synthèse de l'hormone T4 (thyroxine ou tétraiodothyronine) et T3 (triiodothyronine).

Lorsque le fonctionnement correct d'un organe tel que la glande thyroïde est perturbé, une défaillance inévitable se produit dans les processus métaboliques qui se produisent chaque seconde dans notre corps..

Une hormone aussi importante pour le système squelettique que la calcitonine, qui participe à la restauration des os et empêche leur destruction, est produite par la glande thyroïde. Et ce n'est qu'une petite partie de ce que fait la glande thyroïde pour une vie pleine et saine non seulement pour les humains, mais aussi pour les animaux..

Les hormones thyroïdiennes

Faisons attention à un certain nombre de concepts généraux liés au travail d'un organe tel que la glande endocrine, avant de passer à un examen direct des hormones thyroïdiennes et de leur rôle dans le processus de la vie humaine. Ainsi, la glande thyroïde est peut-être le plus gros organe (poids d'environ 20 g) de tout le système endocrinien..

Il est situé sur le cou sous le cartilage thyroïdien devant la trachée et a la forme d'un papillon. L'organe est constitué de lobes (lobus sinister, lobus dexter) reliés par l'isthme de la glande thyroïde. La taille de la glande thyroïde, ainsi que son poids, sont des paramètres purement individuels..

Selon les données moyennes, la glande thyroïde d'un adulte peut peser de 12 à 25 g. Le volume de l'organe chez la femme est d'environ 18 ml et dans la partie masculine de la population - jusqu'à 25 ml. De plus, les femmes peuvent subir des écarts par rapport à la taille normale de cet organe. Cette condition est considérée comme un type de norme et est due au cycle menstruel et à d'autres caractéristiques..

Comme mentionné précédemment, le principal «travail» de la glande thyroïde est la synthèse de deux classes d'hormones indispensables à la vie humaine normale. Les cellules organiques produisent: la triiodothyronine et la thyroxine. Ces composés hormonaux biologiquement actifs appartiennent aux iodothyronines.

Les hormones sont impliquées dans le métabolisme de l'énergie et des substances, et contrôlent également la maturation et la croissance des organes et des tissus.

Les cellules C parafolliculaires de l'organe (faisant partie du système endocrinien diffus) sont responsables de l'hormone calcitonine, un composé appartenant à la classe des polypeptides.

Cette substance est un acteur irremplaçable du métabolisme du calcium dans l'organisme. Sans cette hormone, le système squelettique humain ne pourra pas se développer et se développer correctement..

Dans le cas où la glande thyroïde produit une petite quantité des hormones indiquées ci-dessus, la maladie développe une hypothyroïdie. Dans ce cas, une défaillance se produit dans le système endocrinien et, par conséquent, dans d'autres mécanismes du corps qui lui sont associés..

Un excès (thyrotoxicose ou hyperthyroïdie) des mêmes hormones est le même écart sérieux par rapport à la norme, entraînant le développement d'un certain nombre de maladies complexes. Les médecins fixent les taux moyens d'hormones thyroïdiennes pour les patients adultes et pour les enfants, un écart par rapport auquel signalera une défaillance dangereuse pour la santé dans le fonctionnement du système endocrinien, qui comprend non seulement la glande thyroïde, mais également d'autres organes:

  • chez les hommes, la glande pituitaire, les glandes surrénales et les testicules;
  • chez les femmes - glande pinéale, thymus, pancréas et ovaires.

Lorsque le niveau des hormones thyroïdiennes TSH et T4 est normal et qu'il n'y a pas d'anomalie avec la valeur de la triiodothyronine, le système endocrinien fonctionne très probablement en mode normal..

Décoder un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

Vous devez absolument faire un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes si:

  • le diagnostic des maladies thyroïdiennes est effectué;
  • un contrôle de l'efficacité du traitement des maladies affectant le système endocrinien du patient est effectué;
  • une fibrillation auriculaire est détectée;
  • le patient reçoit un diagnostic de dysfonctionnement sexuel;
  • les enfants présentent des signes de retard mental;
  • le poids corporel d'une personne a fortement augmenté ou vice versa;
  • il y a des signes d'un adénome hypophysaire;
  • il y a une diminution du désir sexuel;
  • le traitement de l'aménorrhée (perturbations du cycle menstruel) et de l'infertilité est effectué;
  • le patient souffre de calvitie.

Tous les états ci-dessus du corps sont directement liés au travail d'un organe tel que la glande thyroïde..

L'endocrinologue (spécialiste du système endocrinien) vous expliquera les règles de réalisation d'une analyse et les hormones thyroïdiennes à donner à une femme, un homme ou un enfant si vous soupçonnez une maladie particulière..

Dans l'interprétation des analyses, une comparaison des indicateurs normaux des hormones thyroïdiennes (TSH, T4, FT4, T3, FT3) et d'autres indicateurs importants (AT cTPO, AT cTG, thyroglobuline) pour un sexe et un âge particuliers d'une personne et les valeurs de ce patient en particulier sera présentée.

Si l'indicateur d'une hormone est augmenté ou diminué, l'endocrinologue pourra diagnostiquer, puis prescrire un traitement ou, si nécessaire, envoyer la personne pour un examen supplémentaire..

Nom complet de l'hormone

Abréviation d'hormoneÉtabli pour le taux d'hormonesHormone stimulant la thyroïdeTSH, TSH0,47-4,15 miel / l *Sans triiodothyronineFT32,62 à 5,77 nmol / l *Triiodothyronine totaleT3, TT31,06 à 3,14 nmol / lThyroxine gratuiteFT49,56-22,3 pmol / l *Thyroxine généraleT4, TT4
  • pour les hommes 60,77-136,89 nmol / l;
  • pour les femmes 71,23 - 142,25 nmol / l
ThyroglobulineTG> 60,08 ng / ml *Test d'absorption des hormones thyroïdiennes24 à 35%Globuline liant la thyroxineTCG222 à 517 nmol / lAnticorps contre la thyroperoxydaseAT-TPO> 5,67 U / ml *Anticorps contre la thyroglobulineAT-TGtitre *> 1:10

Tableau des normes des hormones thyroïdiennes chez la femme:

Nom de l'hormoneNom abrégé de l'hormoneValeur normale pour l'hormone
ThyroxineT408 à 18 pg / ml *
Hormone stimulant la thyroïdeTSH0,4 à 4 μUI / ml *
TriiodothyronineT33,5 à 8,0 pg / ml
Anticorps contre la thyroglobulineAT-TG30 UI / ml * - valeur négative;
  • 30-100 UI / ml - valeur adjacente;
  • -9 mol) - une unité de mesure de la quantité d'une substance dans le Système international d'unités (ci-après SI);
  • Ng (nanogramme, 10 -9 grammes) est une unité de masse SI;
  • Ml (millilitre, 10 -3 litres) - unité de mesure du volume hors système;
  • PMol (picomole, 10 -12 mol) est une unité de mesure de la quantité d'une substance dans SI;
  • Le titre d'une solution est une unité de mesure de la concentration d'une substance;
  • UI (UI, unité internationale) est une unité de mesure de la dose d'un composé en pharmacologie;
  • μUI / ml (unités micro-internationales par millilitre) est une unité de mesure pour le dosage d'une substance;
  • Pg (picogrammes, 10-12 grammes) - unité de masse.
  • Règles pour passer des tests sanguins hormonaux

    Pour que le résultat du test soit correct, vous devez savoir comment donner correctement du sang pour les hormones thyroïdiennes. Il est préférable de commencer à préparer le test à l'avance. Si cela n'aggrave pas l'évolution des maladies existantes, il est recommandé d'abandonner les médicaments contenant des hormones thyroïdiennes déjà un mois avant l'étude. Environ quelques semaines avant le test, vous devez arrêter de boire des médicaments contenant de l'iode.

    Le don de biomatériau, à la fois pour l'étude des hormones thyroïdiennes et pour d'autres tests sanguins, doit être strictement à jeun.

    Sinon, le résultat final sera déformé et le spécialiste déchiffrera incorrectement les indicateurs d'analyse..

    Vingt-quatre heures (minimum) avant l'étude, vous ne devez pas faire de sport et aussi boire des boissons alcoolisées.

    Il n'est pas recommandé de fumer avant la procédure, ainsi que de faire un balayage radio-isotopique, un examen échographique (ci-après échographie), ainsi qu'une biopsie.

    Nous avons compris comment effectuer l'analyse pour obtenir le résultat correct. Nous pouvons maintenant répondre à la question de savoir combien coûte cette recherche. En règle générale, le prix de l'analyse des hormones thyroïdiennes dépend de l'emplacement du test et du moment où les résultats sont prêts. Il convient de noter que l'analyse peut être transmise gratuitement dans les établissements de soins de santé, par exemple si le patient est inscrit auprès d'un endocrinologue ou est en préparation pour une intervention chirurgicale..

    Cependant, le plus souvent, les institutions médicales gouvernementales n'effectuent pas gratuitement un test complet des hormones thyroïdiennes. Dans les centres médicaux privés, une telle étude coûtera en moyenne 2500-3000 roubles, tout dépend, bien sûr, de la quantité d'hormones étudiées, ainsi que de la rapidité d'obtention des résultats.

    Les hormones thyroïdiennes

    Examinons plus en détail les principales hormones thyroïdiennes et leur rôle déterminant dans le cycle de vie. Quelles sont les hormones thyroïdiennes et de quoi sont-elles responsables dans le corps? Les hormones thyroïdiennes ne sont rien de plus que des dérivés d'un acide aminé tel que la tyrosine (acide alpha-aminé).

    Les hormones thyroïdiennes sont produites par la glande endocrine humaine. Ces composés biologiquement actifs sont iodés et possèdent des propriétés physiologiques importantes pour le corps humain. Les hormones thyroïdiennes comprennent des composés tels que la thyroxine et la triiodothyronine.

    La tâche principale de ces hormones est de stimuler le bon développement et la croissance du corps. De plus, les hormones thyroïdiennes sont indispensables dans des processus tels que la différenciation et la croissance des tissus. Les hormones thyroïdiennes augmentent les besoins en oxygène du corps. Ils affectent la pression artérielle et, si nécessaire, augmentent la force et la fréquence cardiaque..

    De plus, ces hormones affectent le cours des processus de pensée, les accélèrent, augmentent l'activité mentale et physique, le niveau d'éveil, le métabolisme et la température corporelle.

    En augmentant les niveaux de glucose, les hormones thyroïdiennes affectent la gluconéogenèse dans le foie et inhibent ainsi la synthèse du glycogène.

    Ce sont ces hormones qui sont responsables de la minceur de la silhouette, car elles sont conçues pour améliorer les processus de dégradation des graisses (lipolyse) et empêcher sa formation et son dépôt excessifs..

    Pour les processus métaboliques, les hormones thyroïdiennes sont de la même grande importance. Ils ont un effet anabolisant, en petites quantités, sur le métabolisme des protéines, augmentant ainsi la synthèse des protéines et ralentissant sa dégradation.

    En conséquence, le corps maintient un bilan azoté positif. Dans le cas où le sang d'une personne contient un excès d'hormones thyroïdiennes, elles ont l'effet catabolique inverse, perturbant ainsi l'équilibre azoté. Ce type d'hormone thyroïdienne est également impliqué dans le métabolisme de l'eau et affecte également la moelle osseuse, augmentant l'hématopoïèse des globules rouges (érythropoïèse).

    Thyroxine (hormone T4)

    Qu'est-ce que l'hormone T4? Comme vous le savez, les hormones T3 et T4 appartiennent aux principales formes de composés thyroïdiens, qui ont été discutées ci-dessus. En substance, la thyroxine est une hormone biologiquement inactive. Il appartient aux prohormones de la triiodothyronine. La T4 est produite dans les cellules folliculaires thyroïdiennes.

    Il est à noter que la thyroxine est synthétisée avec la participation d'une autre hormone - la thyrotropine ou TSH.

    La T4 s'accumule dans les cellules thyroïdiennes et a un effet plus durable sur le corps que les autres hormones.

    C'est pour cette raison que le maintien d'un niveau normal de thyroxine est vital pour une personne..

    Si le niveau de l'hormone T4 est élevé, cette condition nécessite une correction médicamenteuse afin d'éviter des problèmes non seulement avec la glande thyroïde, mais également avec l'ensemble du système endocrinien..

    Puisqu'une réaction en chaîne se produit inévitablement, un échec des autres mécanismes de maintien de la vie du corps. Un excès de thyroxine empêche sa propre libération. L'hormone ne pénètre pas dans la circulation sanguine et continue de s'accumuler dans la glande thyroïde..

    En conséquence, la production de thyrolibérine (TRH), l'hormone hypothalamus et l'hormone TSH (hormone thyréostimulante de l'adénohypophyse) ralentit. La plupart de la thyroxine dans le corps est "transportée" sous une forme liée (T4 totale), mais une partie du composé circule sous forme libre (FT4 libre).

    Alors, la T4 est gratuite, quelle est cette hormone, de quoi la thyroxine est-elle responsable dans le corps humain? La thyroxine libre ou FT4 est la même hormone thyroïdienne, dont la particularité est qu'elle ne se lie pas aux protéines qui transportent des composés biologiquement actifs à travers le système circulatoire du corps.

    De quoi l'hormone T4 libre est-elle responsable? Comme FT4 et T4 sont essentiellement la même hormone, ils ont des fonctions similaires. La seule différence réside dans la façon dont ces hormones «se déplacent» dans le corps. La thyroxine est responsable du processus métabolique et affecte tous les tissus du corps humain.

    Peut-être que la principale caractéristique de la thyroxine libre peut être considérée que cette hormone de la glande endocrine affecte la capacité des femmes à reproduire leur progéniture. Une analyse de cette hormone est effectuée par toutes les femmes enceintes sans exception pendant la grossesse.

    Taux de T4 chez les femmes et les hommes

    Conformément à la norme générale établie de l'hormone T4 libre chez l'homme et la femme, la valeur de la thyroxine doit être comprise entre 9,56 et 22,3 pmol / l. Chez la femme, la norme de l'hormone T4 libre est comprise entre 120 et 140 nM / L pendant la grossesse.

    Dans un état normal, le taux de thyroxine libre chez la femme peut varier de 71,23 à 142,25 nmol / l. Pour les hommes en bonne santé, la norme de la thyroxine se situe entre 60,77 et 136,89 nmol / l. Ces intervalles assez larges sont dus non seulement au sexe, mais aussi à l'âge de la personne..

    T4 et FT4 sont des indicateurs du travail efficace de la glande endocrine. La concentration la plus élevée de thyroxine dans le sang tombe entre 8 h et 12 h. De plus, il est considéré comme normal si le contenu de l'hormone est augmenté pendant la période automne-hiver..

    Une diminution du taux de thyroxine dans le sang se produit d'environ 23 heures à 15 heures, ainsi que pendant la saison estivale. Cependant, des écarts par rapport aux valeurs moyennes établies peuvent être causés non seulement par l'heure de la journée et parfois par l'année, mais également par divers types de maladies. Considérez les principales raisons qui conduisent à des changements dans les niveaux de thyroxine.

    Si T4 free est augmenté dans l'analyse, cela indique le développement de maladies telles que:

    • obésité;
    • myélome;
    • syndrome néphrotique associé à la glomérulonéphrite;
    • dysfonctionnement de la glande thyroïde pendant la période post-partum;
    • Infection par le VIH;
    • choriocarcinome;
    • thyroïdite aiguë et subaiguë;
    • goitre diffus toxique;
    • porphyrie;
    • maladie du foie.

    De plus, à première vue, une augmentation déraisonnable du taux de FT4 et T4 peut indiquer que les patients prennent des analogues d'hormones thyroïdiennes, des contraceptifs oraux, de la méthadone, des prostaglandines, de la cordarone, du tamoxifène, des produits de contraste à rayons X contenant de l'iode, de l'insuline et de la lévodopa..

    Une diminution du taux de thyroxine dans le plasma sanguin indique le développement de maladies telles que:

    • Syndrome de Sheehan;
    • hypothyroïdie;
    • lésion cérébrale traumatique;
    • goitre endémique, congénital ou acquis;
    • processus inflammatoires de l'hypothalamus ou de la glande pituitaire;
    • thyroïdite auto-immune.

    De plus, si la thyroxine libre est abaissée, cela peut indiquer l'utilisation de médicaments tels que le tamoxifène, le propranolol, le mercazolil, le métoprolol, l'atorvastatine, l'ibuprofène, la simvastatine, le diclofénac et le propylthiouracile dans le traitement. Une diminution des taux de FT4 et de T4 peut indiquer que le patient prend des médicaments antithyroïdiens, des anabolisants, des stéroïdes, des diurétiques, des anticonvulsivants et des médicaments radio-opaques.

    Triiodothyronine (hormone T3)

    La triiodothyronine est la deuxième hormone thyroïdienne sécrétée par la glande thyroïde. Cette hormone est inextricablement liée à la thyroxine, car elle est formée à la suite de la dégradation de l'hormone T4. Bien que la T3 soit produite en assez petits volumes, les chercheurs pensent que c'est la triiodothyronine qui peut être considérée comme le principal composé de la glande thyroïde..

    Comme mentionné précédemment, le précurseur de T3 est la thyroxine (l'hormone T4), qui contient quatre molécules d'iode. Cette hormone est produite en grande quantité par la glande thyroïde. Après qu'une molécule d'iode ait quitté la composition de la thyroxine, l'hormone T4 est convertie en T3 totale. Ainsi, le composé le moins actif est remplacé par une substance hautement active.

    La triiodothyronine est impliquée dans de nombreux mécanismes du corps humain.

    Par son essence biologique, c'est cette hormone qui est le «moteur» d'importants processus de maintien de la vie. T3 est responsable de la stimulation de l'activité nerveuse, de la redistribution de l'énergie et des fonctions cérébrales.

    Les indicateurs standards du T3 total dépendent de la saison, ainsi que de l'âge de la personne.

    Les valeurs normales suivantes pour la triiodothyronine ont été établies pour l'homme:

    • à l'âge de 1 à 10 ans - de 1,79 à 4,08 nmol / l;
    • à l'âge de 10 à 18 ans - de 1,23 à 3,23 nmol / l;
    • à l'âge de 18 à 45 ans - de 1,06 à 3,14 nmol / l;
    • à l'âge de 45 ans et plus - de 0,62 à 2,79 nmol / l.

    Quelle est cette hormone - T3 sans hormone?

    Lorsque l'hormone T3 pénètre dans la circulation sanguine à partir de la glande thyroïde, elle se lie aux protéines qui la «transportent» vers d'autres organes. Cette triiodithyronine liée est appelée générique et est désignée TT3 dans le test. Une petite quantité de l'hormone reste non liée et est appelée T3 libre, appelée FT3.

    Qu'est-ce que la triiodothyronine libre? À la base, le T3 libre est la même hormone triiodothyronine. C'est juste que cette partie de T3 «se déplace» à travers le système circulatoire par elle-même sans l'aide de protéines. Les experts appellent cette hormone le premier indicateur du fonctionnement normal de la glande endocrine..

    Le taux de triiodothyronine libre chez la femme, comme chez l'homme, peut varier de 2,62 à 5,77 nmol / l. Une telle différence dans la plage normale des indicateurs T3 est due à la différence dans les méthodes d'études en laboratoire des hormones thyroïdiennes.

    L'hormone T3 peut être augmentée pendant la période automne-hiver et la triiodothyronine atteint son niveau minimum dans le corps, en règle générale, en été. Presque toutes les hormones dépendent de la période de l'année et du jour, du sexe et de l'âge d'une personne.

    Il est à noter que les normes de T3 gratuit chez les femmes peuvent différer non seulement en fonction du type d'équipement utilisé pour l'analyse, de la saisonnalité et de l'heure de la journée, mais également pour d'autres raisons. Tout dépend des caractéristiques structurelles du corps féminin, à savoir le système reproducteur.

    À l'âge de 15 à 20 ans, les valeurs normales du FT3 sont considérées comme des valeurs comprises entre 1,22 et 3,22 nmol / L et entre 30 et 50 ans - de 2,6 à 5,7 nmol / L. Les gynécologues se réfèrent souvent à la triiodothyronine libre (FT3) et à la thyroxine libre (FT4) comme des hormones «féminines», car elles sont responsables de la capacité de la femme à concevoir, à porter et à produire une progéniture saine..

    Par conséquent, il est si important de maintenir des hormones «féminines» normales pendant la grossesse. Si la thyroxine et la triiodothyronine ne sont pas en ordre, il existe un danger à la fois pour l'organisme de la future mère elle-même et pour la santé de son bébé..

    Les femmes enceintes subissent périodiquement des tests sanguins hormonaux (dépistage) afin d'identifier les problèmes du système endocrinien à un stade précoce. De plus, s'il y a un réel besoin d'ajuster le fond hormonal, en recourant à l'aide de médicaments.

    La triiodothyronine totale et libre est élevée en:

    • obésité;
    • dysfonctionnement de la glande thyroïde pendant la période post-partum;
    • porphyrie;
    • le myélome multiple;
    • hyperestrogénie;
    • la glomérulonéphrite;
    • Infection par le VIH;
    • thyroïdite (adolescente et aiguë);
    • les maladies chroniques du foie;
    • choriocarcinome;
    • goitre toxique.

    De plus, une teneur accrue en triiodothyronine dans le sang peut indiquer que le patient prend des analogues d'hormones thyroïdiennes d'origine synthétique, ainsi que des médicaments tels que la méthadone, la cordarone et des contraceptifs oraux. De plus, une augmentation de T3 est caractéristique de l'état après hémodialyse.

    Le T3 total et gratuit peut être abaissé de:

    • certaines pathologies mentales;
    • régime pauvre en protéines;
    • hypothyroïdie;
    • glandes surrénales inappropriées.

    De plus, de faibles taux de triiodothyronine peuvent être une conséquence de l'utilisation dans le traitement de médicaments antithyroïdiens, par exemple, le propylthiouracile et le mercazolil, des stéroïdes, des bêtabloquants tels que le propranolol et le métoprolol..

    En règle générale, le taux de T3 inférieur aux valeurs normatives est observé chez les patients prenant des stéroïdes anabolisants et des statines, par exemple, la simvastatine et l'atorvastatine, ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l'ibuprofène ou le diclofénac et des composés radio-opaques.

    Souvent, les indicateurs de nombreuses hormones s'écartent de la norme lors de la récupération du corps humain après avoir souffert de maux. Il est important de savoir qu'une diminution des taux de T3 est toujours une conséquence de changements dans les indicateurs normatifs de l'hormone T4..

    Ces deux composés biologiquement actifs sont étroitement liés. Et bien que la thyroxine soit considérée comme une hormone inactive, elle est également indispensable pour l'homme, comme la triiodothyronine. Lorsque le corps détecte un manque de T3, un mécanisme de défense appelé conversion périphérique est déclenché. En conséquence, la thyroxine, que la glande thyroïde produit en excès, est transformée en triiodothyronine hautement active.

    Le corps tente ainsi de corriger indépendamment la situation et d'ajuster son fond hormonal. Cependant, cela ne fonctionne pas toujours. Si l'hormone T3 libre est élevée, que faire? Premièrement, il y a toujours la possibilité d'une erreur de recherche. De plus, un résultat incorrect de l'analyse peut être le résultat du non-respect de règles simples de préparation à l'étude des hormones thyroïdiennes.

    Par conséquent, il vaut la peine d'aborder le diagnostic correctement et de reprendre l'analyse des hormones. Deuxièmement, il est conseillé de demander l'avis d'un endocrinologue dès que possible. Le spécialiste sera en mesure d'expliquer ce qui a exactement causé des écarts par rapport à la norme en ce qui concerne le niveau d'hormones thyroïdiennes. Si nécessaire, le spécialiste donnera des recommandations pour un traitement ou un examen plus approfondi.

    Hormone stimulant la thyroïde (TSH, TSH)

    L'hormone stimulant la thyroïde (thyrotropine, thyrotropine) est une hormone de l'hypophyse, ou plutôt de son lobe antérieur. Bien que la glande endocrine elle-même ne sécrète pas cette hormone glycoprotéique, la TSH joue un rôle important dans son bon fonctionnement. La thyrotropine agit sur les récepteurs thyroïdiens, stimulant ainsi l'activation et la production de thyroxine.

    En raison de l'effet de la TSH sur les cellules thyroïdiennes, elles commencent à consommer plus d'iode, ce qui conduit à la biosynthèse d'hormones telles que T3 et T4, qui sont essentielles pour le corps humain..

    De plus, la thyrotropine affecte le nombre et la taille des cellules thyroïdiennes et stimule également la production de phospholipides, d'acides nucléiques et de protéines..

    Tous les systèmes vitaux du corps doivent fonctionner comme une horloge pour qu'une personne puisse vivre une vie bien remplie. Donc dans le cas des hormones thyroïdiennes, tout est également bien organisé..

    Il y a une rétroaction entre la thyroxine et la thyrotropine. Si la glande thyroïde augmente la production de T4, alors automatiquement le taux de thyrotropine dans le sang diminue et vice versa.

    Test sanguin pour TSH

    Test TSH - de quel type de recherche s'agit-il et pourquoi est-il effectué? Le plus souvent, les gens consultent un endocrinologue pour la première fois dans la direction prescrite par un thérapeute local, qui remarque les principaux symptômes des maladies thyroïdiennes. Un spécialiste étroit, qui est un endocrinologue, prescrit, en règle générale, une échographie de la glande thyroïde et un test sanguin pour TSH, T3, T4, AT-TG et AT-TPO.

    C'est ce qu'on appelle le minimum de recherche, qui permet au médecin de tirer une conclusion sur l'état de la glande endocrine du patient. Et si, par son essence biologique, la thyrotropine n'appartient pas aux hormones produites par la glande thyroïde, le déchiffrement de l'analyse TSH est considéré comme une étape très importante dans la détection des pathologies associées au système endocrinien de l'organisme.

    Beaucoup de gens, pour la première fois en entendant une liste de noms d'hormones inconnus ou leurs abréviations, demandent avec perplexité: "De quel genre d'analyses s'agit-il?" Beaucoup commencent même à s'inquiéter et à s'inquiéter en vain de la procédure même de don de sang pour la recherche..

    En fait, il n'y a rien à craindre, il vous suffit d'apprendre à donner correctement du matériel biologique (dans ce cas, du sang) pour des recherches ultérieures en laboratoire. Un endocrinologue ou un spécialiste d'un laboratoire médical peut vous expliquer en détail comment se faire tester pour la TSH.

    Voici quelques règles générales pour vous aider à vous préparer à tout type de test sanguin, y compris ceux pour les hormones endocrines:

    • il est recommandé de réduire ou d'éliminer complètement l'activité physique pendant un certain temps avant l'étude;
    • le matériel biologique (c'est-à-dire le sang d'une veine) ne doit être donné qu'à jeun;
    • la veille de l'étude, ils ne consomment pas d'alcool, ainsi que des aliments gras lourds ou trop épicés et épicés;
    • avant l'analyse, vous pouvez boire de l'eau, de préférence ordinaire;
    • il est recommandé (si possible) d'arrêter de prendre tout médicament quelques semaines avant l'analyse;
    • si les médicaments sont vitaux, il convient d'en avertir le spécialiste du laboratoire de recherche afin que, lors de l'analyse, une modification soit apportée pour la présence de médicaments dans le sang.

    Taux d'hormones stimulant la thyroïde

    Une caractéristique de l'hormone thyrotropine est que son taux dans le plasma sanguin dépend de la saisonnalité et de l'heure de la journée. De plus, des normes individuelles d'hormone TSH ont été établies pour différents âges. La concentration la plus élevée de TSH dans le sang est observée vers 2-3 heures du matin et la plus petite quantité d'hormone peut être enregistrée vers 17-18 heures..

    De telles fluctuations quotidiennes de la sécrétion sont inhérentes à de nombreux types d'hormones, y compris les hormones thyroïdiennes. Fait intéressant, lorsque le régime de sommeil est perturbé, un échec inévitable dans la synthèse de la thyrotropine se produit dans le corps humain, ce qui entraîne un certain nombre de maladies graves..

    Le tableau ci-dessous montre le taux d'hormone TSH pour des personnes d'âges différents.

    Âge humainTaux d'hormone TSH (thyrotropine)
    Les nouveau-nésde 1,12 à 17,05 mU / l
    Enfants de la première année de viede 0,66 à 8,3 mU / l
    Enfants de 2 à 5 ansde 0,48 à 6,55 mU / l
    Enfants de 5 à 12 ansde 0,47 à 5,89 mU / l
    Adolescents de 12 à 16 ansde 0,47 à 5,01 mU / l
    Jeunes de 16 à 24 ansde 0,6 à 4,5 mU / l
    Adultes de 25 à 50 ansde 0,47 à 4,15 mU / l

    Taux de TSH chez les femmes

    Comme le montre le tableau ci-dessus, la norme TSH chez les hommes et les femmes est considérée comme la gamme d'indicateurs de 0,47 à 4,15 mU / l. Comme vous pouvez le voir, l'une et l'autre catégorie de sexe sont combinées en un seul groupe d'âge «Adultes». Ces normes, certes générales, mais toujours fiables.

    Cependant, en raison des particularités de la structure du corps féminin (principalement le système reproducteur), de nombreux experts ont tendance à partager des concepts tels que le taux de TSH pour les femmes et pour les hommes. Alors, quel est le niveau d'hormone thyréostimuline (TSH) chez les femmes est la norme, et qui signale une déviation dangereuse?

    ÂgeLa norme pour l'hormone stimulant la thyroïde
    filles de 1 à 6 ans0,6 à 5,96 mU / l
    filles de 7 à 11 ans0,5 à 4,83 mU / l
    filles de 12 à 18 ans0,50 à 4,2 mU / l
    filles de 20 ans et plus0,26 à 4,1 mU / l
    femmes enceintes0,20 à 4,50 mU / l

    Comme mentionné précédemment, l'analyse de ces hormones «féminines» de la glande endocrine, telles que T3 et T4, doit être effectuée par toutes les femmes enceintes. Mais la thyrotropine joue le même grand rôle pour la mère et l'enfant à naître. Par conséquent, il est très important de maintenir l'hormone TSH normale chez la femme pendant la grossesse..

    Pendant la période de préparation à la naissance d'un enfant, le corps se reconstruit et fonctionne d'une manière nouvelle, absolument pas de la même manière que dans son mode habituel, afin de répondre à tous les besoins du bébé qui grandit dans l'utérus. Par conséquent, les femmes en poste ont leurs propres indicateurs «normaux» (ajustés à leur état) de certaines analyses de liquides biologiques (urine, sang, etc.).

    Comme dans le cas des hormones libres T3 et T4, le taux de TSH dans le sang chez les femmes en position diffère des indicateurs généraux établis pour les adultes en bonne santé. Au cours du premier trimestre, le niveau de thyrotropine diminue, ce qui est dû à la production de quantités plus importantes que d'habitude de thyroxine et de triiodothyronine.

    De 6 à 13 semaines, la TSH doit se situer dans la plage normale pour cette période de 0,1 à 2 mUI / L. Au trimestre II (de 14 à 27 semaines) - de 0,2 à 3 mUI / L, et au troisième trimestre (de 28 à 41 semaines) - 0,3 à 3 mUI / L. Avec les grossesses multiples, il y a souvent une suppression complète de la production de l'hormone thyrotropine.

    Cette condition est considérée comme normale et ne nécessite aucune correction. Non seulement pendant la grossesse, il convient de porter une attention particulière au fond hormonal du corps féminin. Pour les femmes après 50 ans, le taux d'hormone thyréostimulante, comme les autres hormones «féminines», est fixé en tenant compte des changements intervenus dans leur corps (ménopause, ménopause).

    Si l'hormone stimulant la thyroïde est plus élevée que la normale, cela indique très probablement des maladies telles que:

    • adénome hypophysaire;
    • prééclampsie;
    • insuffisance surrénalienne;
    • Thyroïdite de Hashimoto;
    • hypofonction de la glande thyroïde.

    De plus, si le test TSH est supérieur à la normale, cela signifie que le patient prend des médicaments anticonvulsivants ou antiémétiques, des bêta-bloquants, des antipsychotiques et des substances radio-opaques..

    La morphine, la clonidine, le furosémide et le mercazolil peuvent également affecter les niveaux d'hormones stimulant la thyroïde. Un écart par rapport aux normes TSH peut être le résultat d'un effort physique excessif.Par conséquent, avant de donner du sang pour la thyrotropine, vous devez abandonner le sport pendant un certain temps..

    Si la TSH est abaissée, cela indique des affections telles que:

    • dommages à la glande pituitaire;
    • hyperthyroïdie pendant la grossesse;
    • stress;
    • goitre toxique;
    • nécrose hypophysaire dans la période post-partum.

    Les médicaments tels que les bêta-adrénomimétiques, les stéroïdes anabolisants, les cytostatiques, les glucocorticostéroïdes, ainsi que la bromocriptine, la thyroxine, la somatostatine, la carbamazépine et la nifédipine peuvent également réduire les niveaux de thyrotropine. De plus, avec un jeûne prolongé, par exemple, si une personne a suivi un régime strict pour perdre du poids, un test sanguin montrera un écart par rapport à la norme TSH.

    Lorsque le corps est en bonne santé, les hormones T3, T4 et TSH sont normales. S'il y a une grande différence entre les résultats des tests du patient et les valeurs standard, cela indique de graves problèmes. Avec un fond hormonal normal, de légers écarts par rapport aux indicateurs moyens de la thyroxine, de la thyrotropine et de la triiodothyronine sont autorisés.

    Cela est dû, par exemple, à la saison. Certes, si les hormones T3 et T4 sont normales et que la TSH est élevée ou vice versa, il s'agit du premier signal d'hypothyroïdie. Au stade initial, cette maladie se développe de manière asymptomatique et si elle n'est pas traitée, elle entraîne de graves complications (le myxœdème se développe chez l'adulte et le crétinisme chez l'enfant).

    L'hypothyroïdie est une maladie causée par une pénurie d'hormones endocrines dans le corps humain, généralement pendant une longue période. Lorsqu'il y a une augmentation des taux de T3 et T4 dans le sang, cela indique le développement d'une hyperthyroïdie, c'est-à-dire maladies dans lesquelles la glande endocrine produit de manière intensive des hormones «extra» pour le corps.

    Thyroglobuline (TG)

    Qu'est-ce que la thyroglobuline? Biologiquement, c'est une protéine qui se trouve dans les follicules de la glande thyroïde. La protéine thyroglobuline est un substrat sur la base duquel les hormones thyroïdiennes sont produites. TG, passant par la glande thyroïde, se décompose en atomes d'iode et en molécules de tyrosine, ce qui produit de la thyroxine.

    La protéine thyroglobuline a un poids moléculaire élevé et peut fournir la production d'hormones thyroïdiennes importantes pour le corps humain en deux semaines.

    Il est important d'étudier un paramètre de test sanguin tel que TG s'il y a une suspicion de détection d'un cancer chez un patient. C'est ce qu'on appelle un marqueur tumoral ou un marqueur tumoral..

    En raison de mutations dans les cellules folliculaires de la glande thyroïde, une augmentation de la production de protéine TG se produit. En conséquence, un cancer folliculaire ou papillaire se développe. La chirurgie est considérée comme un moyen efficace de combattre ces maladies. Après l'ablation de la glande thyroïde, la norme de la thyroglobuline pour le patient est zéro pour la vie.

    Une telle concentration minimale de protéines doit être constamment maintenue dans le corps tout au long de la vie. Pour le traitement postopératoire de soutien, les patients se voient prescrire une telle dose d'Eutirox ou de Thyroxine pour bloquer complètement la production de l'hormone TSH par l'hypophyse..

    Pour un adulte sans problèmes de santé importants, la norme suivante de thyroglobuline est fixée - moins de 60,08 ng / ml. En règle générale, si la thyroglobuline est élevée, cela signifie qu'une tumeur maligne de la glande thyroïde se développe. Cependant, d'autres facteurs peuvent affecter la teneur en cette protéine dans le plasma sanguin..

    Si la thyroglobuline est élevée, les raisons peuvent être:

    • processus inflammatoires auto-immuns;
    • destruction des cellules thyroïdiennes due au développement d'un cancer papillaire ou folliculaire;
    • inflammation purulente;
    • thérapie à l'iode radioactif;
    • complications postopératoires.

    Il est important de se rappeler que pendant la grossesse lors d'un test sanguin chez la femme, la norme de la thyroglobuline diffère des valeurs indiquées ci-dessus. Tout d'abord, cela est dû aux changements survenus dans le corps de la femme enceinte. Par conséquent, les femmes enceintes ne doivent pas paniquer si le niveau de cette protéine est augmenté. En outre, une TG élevée peut être observée chez les nouveau-nés..

    Le niveau de thyroglobuline diminue lorsque:

    Globuline liant la thyroxine (TSH)

    La globuline liant la thyroxine est le principal transporteur des iodothyronines dans le sang du corps humain. La TSH est produite dans le foie, mais joue un rôle majeur dans le fonctionnement normal de la glande endocrine.

    Les raisons de l'écart du niveau de globuline liant la thyroxine aux indicateurs normatifs peuvent être:

    • avec une quantité accrue de TSH - hypothyroïdie, hépatite virale, méthadone, contraceptifs oraux et porphyrie;
    • avec une quantité réduite de TSH - hypofonction ovarienne, stress, acromégalie, troubles somatiques, thyrotoxicose, privation de protéines, cirrhose du foie, prise de stéroïdes anabolisants, glucocorticostéroïdes, bêta-bloquants, ainsi que des opérations antérieures.

    Test d'absorption des hormones thyroïdiennes

    Ce test est effectué pour étudier les changements dans les protéines qui se lient aux hormones libres T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). Sur la base des résultats de l'étude, le médecin peut diagnostiquer le patient avec une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie. Lors d'un test d'absorption des hormones thyroïdiennes, une personne reçoit un médicament à base d'iode radioactif à boire.

    Cette technique permet de fixer le chemin de l'un ou l'autre oligo-élément dans le corps humain. Dans ce cas, la voie des hormones thyroïdiennes. Si une faible absorption d'iode est trouvée, alors l'hypothyroïdie est diagnostiquée, et une forte est la thyrotoxicose..

    Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (anticorps contre la TPO) - qu'est-ce que c'est?

    Ayant reçu le décodage de l'analyse hormonale thyroïdienne entre leurs mains, beaucoup se demandent ce que c'est - l'hormone AT-TPO? Tout d'abord, il est important de comprendre que la peroxydase thyroïdienne est une enzyme auxiliaire impliquée dans la synthèse d'hormones telles que T3 et T4 par la glande thyroïde..

    Par leur essence biologique, les anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne sont des auto-anticorps, c'est-à-dire anticorps qui interagissent avec les antigènes dans le corps. Un indicateur tel que AT-TPO est important pour analyser l'état de santé humaine..

    Les anticorps anti-thyroperoxydase apparaissent dans le plasma sanguin si les cellules thyroïdiennes sont perçues par le système immunitaire humain comme des substances étrangères.

    Si le niveau d'anticorps contre la peroxydase thyroïdienne est normal, cela indique que la production d'hormones par la glande thyroïde se déroule comme prévu.

    Une enzyme telle que la peroxydase thyroïdienne est impliquée dans la production d'iode..

    En plus des principaux indicateurs de l'analyse hormonale, ce n'est pas par hasard qu'il existe des informations sur les anticorps dirigés contre la thyroperoxydase, la thyroglobuline, ainsi que contre les récepteurs TSH. Puisqu'un écart par rapport aux normes des indicateurs ci-dessus est un signal pour le développement de certaines pathologies thyroïdiennes chez un patient, ainsi que des maladies auto-immunes.

    Le niveau d'AT-TPO augmente:

    Avec une augmentation des anticorps contre la thyroperoxydase, les symptômes suivants apparaissent:

    • trouble du sommeil;
    • goitre (thyroïde hypertrophiée);
    • cheveux cassants;
    • cardiopalmus;
    • gonflement;
    • augmentation de la transpiration;
    • perte auditive;
    • calvitie;
    • changement de voix.

    Certaines maladies chroniques, facteurs héréditaires, infections virales ou intoxications par toxines peuvent également provoquer une augmentation du taux d'anticorps anti-TPO. Il est important de noter que les écarts par rapport aux valeurs normales d'AT-TPO pendant la grossesse indiquent la possibilité de développer une hyperthyroïdie chez un enfant..

    De plus, une augmentation du taux d'anticorps anti-thyroperoxydase est un facteur de risque de fausse couche. Par conséquent, les femmes enceintes sont simplement obligées de donner régulièrement du sang pour les hormones..

    AT-TPO est la norme chez les femmes

    Comme mentionné précédemment, une métrique comme AT-TPO joue un rôle vraiment important pour les femmes enceintes. Cependant, le contrôle du taux d'anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne doit être exercé non seulement par les femmes enceintes, mais également par toutes les autres femmes, quel que soit leur âge..

    Étant donné que c'est la partie féminine de la population, cet indicateur s'écarte beaucoup plus souvent des normes. Les conséquences d'une augmentation du taux d'anticorps anti-TPO peuvent affecter gravement la santé humaine et désactiver le système musculo-squelettique, les systèmes nerveux et cardiovasculaire. Dans le corps féminin, le système reproducteur est le premier à souffrir, ce qui conduit à l'infertilité ou au risque d'avortement spontané.

    Âge humainIndicateurs standard de AT à TPO
    moins de 500 à 34,9 U / ml
    après 501 à 99,9 U / ml

    Il est considéré comme normal si les valeurs de AT à TPO sont augmentées à moins de 20 U / ml. Si les indicateurs s'écartent de 25 U / ml ou plus, le patient a besoin d'urgence d'un traitement approprié. Le tableau ci-dessus des normes d'anticorps anti-thyroperoxydase fournit des informations pour des personnes d'âges différents, sans ventilation par sexe.

    Il est à noter que chez la femme, le taux d'anticorps anti-thyroperoxydase ne dépend pas seulement de l'âge. Par exemple, pendant la grossesse, et déjà au cours du premier trimestre, la valeur de l'ATPO augmente. Cela est dû à des changements qui ont affecté non seulement le système endocrinien et reproducteur, mais l'ensemble du corps féminin dans son ensemble, qui se prépare à porter un enfant et à un futur accouchement..

    Si le niveau de l'hormone ATPO est élevé, que faire dans cette situation? Premièrement, pas de panique, les statistiques disent qu'une femme sur dix et vingt hommes ont des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne dans l'analyse. En soi, la présence d'anticorps n'est pas une mauvaise nouvelle, c'est une autre affaire si le niveau d'ATPO est significativement augmenté par rapport aux standards établis.

    Deuxièmement, vous devez immédiatement demander une deuxième consultation avec un endocrinologue, qui vous prescrira certainement un certain nombre de tests de laboratoire supplémentaires et d'autres procédures pour clarifier le diagnostic final. En règle générale, en plus d'un test sanguin pour les principales hormones et indicateurs caractérisant le travail de cet organe vital, vous devrez subir une échographie de la glande endocrine.

    Bien sûr, il est préférable de ne pas porter votre corps à la maladie et de subir régulièrement un examen par un endocrinologue. De plus, à notre époque, lorsque des problèmes avec le système endocrinien se retrouvent partout en raison de la mauvaise écologie et du rythme rapide de la vie moderne. La prévention est considérée comme la meilleure défense contre de nombreux problèmes de santé.

    Anticorps anti-thyroglobuline (AT-TG)

    Qu'est-ce que AT-TG et qu'affecte cet indicateur? Les anticorps anti-thyroglobuline sont appelés le paramètre principal utilisé pour tester la glande thyroïde pour la présence de maladies auto-immunes graves. De par son essence biologique, la thyroglobuline n'est rien de plus qu'une glycoprotéine qui fait partie des follicules thyroïdiens.

    Dans la synthèse des hormones thyroïdiennes, ce composé biologiquement actif joue le rôle d'un propeptide (c'est-à-dire une protéine contenue dans la glande thyroïde). Jusqu'à présent, la science ne connaît pas avec certitude les raisons pour lesquelles la thyroglobuline devient un «ennemi» pour le corps et entre dans la catégorie des auto-antigènes.

    Sentant le danger, le corps humain déclenche des mécanismes de défense, en commençant la production active d'anticorps qui se combinent avec la thyroglobuline et imitent l'activité hormonale. En termes simples, ils bloquent la thyroglobuline et «trompent» la glande thyroïde. En conséquence, la glande sécrète plus d'hormones, perturbant ainsi le métabolisme et le travail du système cardiovasculaire..

    Lorsque les anticorps anti-TSH sont élevés, cela signifie qu'à l'avenir, le patient peut être diagnostiqué avec les maladies suivantes:

    • thyroïdite aux stades chroniques ou subaiguës;
    • Thyroïdite de Hashimoto;
    • le myxœdème est idiopathique;
    • Maladie de Graves;
    • anémie pernicieuse;
    • hypothyroïdie;
    • carcinomes thyroïdiens non muqueux, papillaires, folliculaires;
    • goitre.

    Hormone Thyrocalcitonine

    La calcitonine ou thyrocalcitonine est une hormone qui est sécrétée par les cellules parafolliculaires de la glande thyroïde des humains et d'autres mammifères. La thyrocalcitonine est importante dans le métabolisme calcium-phosphore et appartient aux antagonistes des hormones parathyroïdiennes (abrégé en PTH).

    L'hormone parathyroïdienne est produite par la glande parathyroïde de la glande thyroïde. La calcitonine, en tant qu'antagoniste de la PTH, affaiblit la production d'hormone parathyroïdienne, ce qui aide à éviter des maladies telles que l'hyperparathyroïdie.

    Cela se produit lorsque l'hormone parathyroïdienne est élevée. De plus, une augmentation du taux de PTH dans le sang entraîne une hyperplasie, un cancer de la parathyroïde ou des glandes parathyroïdes..

    La calcitonine est également importante pour l'équilibre des ostéoblastes et des ostéoclastes.

    Il réduit le taux de phosphore et de calcium dans le sang et stimule également le processus de reproduction et l'activité fonctionnelle des ostéoblastes.

    Et, inversement, au cours de la résorption (destruction, dégradation) des os supprime des processus similaires en relation avec les ostéoclastes.

    La calcitonine est un marqueur tumoral, c'est-à-dire un composé qui indique si un patient a un cancer de la thyroïde.

    Si le niveau de calcitonine dans le sang dépasse 100 pictogrammes par millilitre, il y a une forte probabilité que le médecin diagnostique un cancer médullaire de la thyroïde. Par conséquent, l'analyse de la calcitonine est indiquée pour les personnes si l'endocrinologue soupçonne la présence de tumeurs malignes..

    La calcitonine est également un indicateur de l'efficacité du traitement du cancer. Une analyse de cette hormone doit être constamment effectuée par les personnes ayant une glande thyroïde retirée afin que le médecin puisse diagnostiquer une récidive de la maladie dans le temps, ce qui est mis en évidence par une forte augmentation du taux de calcitonine dans le sang..

    Ce ne sont pas seulement les tumeurs malignes de la glande thyroïde qui peuvent augmenter la teneur en thyrocalcitonine dans le sang, mais également d'autres maladies, par exemple, telles que:

    • pancréatite;
    • cancer du foie;
    • insuffisance hépatique ou rénale;
    • cancer de l'estomac;
    • thyroïdite;
    • anémie pernicieuse;
    • cancer du sein.

    Taux de calcitonine

    Il est important de noter que pour les études du niveau de calcitonine dans le sang, un dosage immunoenzymatique est le plus souvent utilisé, dans lequel le niveau de l'hormone est déterminé à l'aide d'un réactif marqué. Ce composé réagit exclusivement à la thyrocalcitonine et change de couleur lorsqu'il rencontre l'hormone.

    Étant donné que différents réactifs peuvent être utilisés dans les laboratoires de recherche, les normes pour la thyrocalcitonine sont définies comme une plage numérique de valeurs normales. De plus, il est important de noter que le taux de l'hormone calcitonine chez la femme diffère de celui établi chez l'homme..

    Lors de l'utilisation du dosage immunoenzymatique, le taux de calcitonine:

    • pour les hommes, il est de 0,68 à 32,26 mg / ml;
    • pour les femmes est de 0,07 à 12,97 pg / ml;
    • pour les nouveau-nés, il est fixé à 70-150 pg / ml;
    • pour les enfants d'un an et plus - jusqu'à 70 pg / ml.

    Test sanguin pour les hormones

    Lorsqu'une personne est confrontée à un certain nombre de maux, elle est confrontée à la question de savoir comment vérifier la glande thyroïde et quels tests doivent être passés pour cela..

    Traite des problèmes liés au système endocrinien du corps, un endocrinologue, qui prescrit un certain nombre de tests de laboratoire au patient pour l'analyse ultérieure de la glande thyroïde et le diagnostic correct en cas d'anomalies dans le fonctionnement de cet organe.

    Un test thyroïdien fait partie d'un test hormonal général qui est prescrit pour vérifier les niveaux hormonaux d'un patient..

    Les indications pour la nomination d'une analyse des hormones chez les hommes et les femmes sont les affections suivantes:

    • fibrillation auriculaire;
    • échec du cycle menstruel;
    • perte de poids soudaine;
    • une forte augmentation du poids corporel;
    • fausse couche;
    • adénome hypophysaire;
    • infertilité;
    • maladies des glandes mammaires;
    • pilosité excessive;
    • manque de désir sexuel;
    • obésité;
    • acné;
    • dysfonction sexuelle;
    • calvitie.

    Des études hormonales sont prescrites à un enfant si le pédiatre lui a diagnostiqué un retard de développement psychologique et mental, une obésité, un retard ou un retard de croissance, un développement sexuel et une pilosité accrue. La tâche principale de ce test sanguin peut être considérée comme le diagnostic des maladies hormonales, ainsi que le suivi de leur traitement..

    Par exemple, après l'ablation de toute la glande ou de son lobe, des études hormonales (hormone de test) sont effectuées régulièrement afin de maintenir la quantité de thyroglobuline dans le sang nécessaire à la vie normale du patient avec des médicaments. L'analyse des hormones chez les femmes est d'une importance particulière. Le fait est que les hormones thyroïdiennes sont étroitement liées à la fonction de reproduction..

    Le déchiffrement des tests des hormones thyroïdiennes peut répondre à de nombreuses questions, par exemple, si une femme sera capable de concevoir et de porter un enfant en bonne santé. Il est important que les femmes de beauté en sachent le plus possible sur l'état de leur glande thyroïde, car cet organe est responsable de la production des hormones dites «féminines» T3 et T4.

    Pour les femmes de tout âge, il est conseillé de faire une échographie de la glande thyroïde et de subir des études hormonales au moins une fois par année civile.

    De telles procédures deviennent particulièrement pertinentes après l'âge de 50 ans, lorsque, en règle générale, la majorité des femmes subissent la ménopause..

    Le déchiffrement des résultats de l'échographie de la glande thyroïde, couplé à des études hormonales, donne au spécialiste la possibilité d'analyser l'état du système endocrinien et, si nécessaire, de prescrire le traitement approprié.

    Un gynécologue ou un endocrinologue peut expliquer en détail comment faire un test hormonal pour une femme. Cependant, la préparation de cette analyse n'est pas très différente de toute autre préparation pour les études de laboratoire des fluides biologiques..

    Comment se préparer à donner du sang pour les hormones?

    Examinons les principales questions et faisons un rappel universel sur la façon de réussir correctement ces tests. Les gens se demandent souvent où prendre le sang pour analyse? Le prélèvement sanguin pour cette étude est réalisé à partir d'une veine. Bien sûr, ce n'est pas une procédure particulièrement agréable, mais c'est dans le sang veineux qu'il y a une quantité suffisante de matériel hormonal pour une telle étude..

    N'oubliez pas que vous ne pouvez pas effectuer d'analyse hormonale sans préparation préalable. Sinon, vous perdrez simplement votre temps et votre argent, car les résultats d'une telle étude seront non seulement déformés, mais également peu fiables..

    Une autre question courante - le sang est-il donné pour les hormones à jeun ou non? Dans la plupart des cas, le sang destiné à la recherche (y compris les hormones thyroïdiennes) est donné à jeun.

    Il s'agit d'une règle universelle pour presque toutes les recherches en laboratoire. Étant donné que les aliments contiennent une énorme quantité de divers composants biologiquement actifs (graisses, protéines, glucides, glucose, vitamines, acides et de nombreuses autres substances), ils peuvent tous affecter le résultat final de l'analyse..

    De plus, certains médicaments peuvent fausser les études hormonales. Par conséquent, environ un mois avant l'analyse, vous devez arrêter de prendre des médicaments contenant des hormones. Vous aurez également à faire avec des médicaments contenant de l'iode, des contraceptifs oraux, des tranquillisants et de l'aspirine..

    Le sang pour l'analyse hormonale est prélevé exclusivement le matin, de 8 à 10 heures du matin. Cette règle est due au fait que la concentration de certaines hormones dans le sang dépend non seulement du sexe du patient et de son âge, mais aussi de l'heure de la journée, ainsi que de l'année.

    L'attitude psycho-émotionnelle du patient avant les études hormonales est également considérée comme importante. Si le patient est nerveux, effrayé ou inquiet, les résultats de son analyse seront inexacts. Puisque la tension nerveuse provoquera une production accrue d'hormones qui devraient aider le corps humain à faire face au stress. En général, vous ne devriez pas vous inquiéter ni vous inquiéter avant de donner du sang.

    Il est recommandé d'arrêter de boire de l'alcool une semaine avant les tests sanguins pour les hormones. Cela vaut également pour le tabagisme. Il y a cependant un hic. Si un fumeur arrête de fumer même pendant quelques jours, sans parler d'une semaine entière, alors son corps subira un stress énorme. Ce qui conduira finalement à un déséquilibre psycho-émotionnel, et un tel état est absolument inacceptable avant la recherche hormonale.

    Par conséquent, les experts demandent à fumer moins et la veille de la livraison immédiate du biomatériau, cela vaut un peu de patience. L'activité physique peut fausser les résultats finaux du test, il est donc conseillé de s'abstenir de faire du sport pendant un certain temps avant l'étude.

    Où prendre et combien coûte un test hormonal?

    Les tests hormonaux se réfèrent à des tests sanguins spécifiques qui sont effectués dans des laboratoires spécialisés utilisant une variété de réactifs auxiliaires. Par conséquent, dans les polycliniques d'État, de telles études sont extrêmement rares, notamment gratuites. Si le résultat de l'analyse des hormones doit être obtenu le plus tôt possible, il est préférable de contacter des laboratoires privés, par exemple chez Invitro.

    De manière pratique, il n'est pas du tout nécessaire de venir en personne pour les résultats de l'étude; ils peuvent vous être envoyés en ligne par e-mail. Le coût d'une telle étude dépendra de votre localisation, ainsi que du nombre d'indicateurs étudiés. En règle générale, il existe un prix distinct pour chaque hormone..

    Le prix de l'analyse des hormones chez la femme, ainsi que chez l'homme, ainsi que chez l'enfant, est formé en fonction de la quantité d'hormones étudiées, ainsi que d'autres indicateurs importants (globuline, anticorps, etc.). Une analyse complète est considérée comme la plus rentable financièrement..

    Cette étude comprend tous les principaux indicateurs utilisés pour analyser l'équilibre hormonal du corps humain. L'analyse hormonale comprend:

    • analyse des hormones de la glande endocrine (T3, T4, AT-TG, AT-TPO, TG, TCG);
    • analyse des hormones hypophysaires (TSH, hormone lutéinisante, hormone adrénocorticotrope ou ACTH, hormone folliculo-stimulante, prolactine);
    • analyse des hormones sexuelles (œstrogènes, testostérone);
    • analyse des hormones surrénales (aldostérone, DHEAS, cortisol).
    Top